Version classiqueVersion mobile

Voix et marqueurs du discours : des connecteurs à l'argument d'autorité

 | 
Jean-Claude Anscombre
, 
Amalia Rodríguez Somolinos
, 
Sonia Gómez-Jordana Ferary

Partie II. Connecteurs et particules

L’évolution de justement/justamente en français et en espagnol : coïncidence, polyphonie et inversion argumentative1

Sonia Gómez-Jordana Ferary

Texte intégral

Justement. État de la question et critères linguistiques

État de la question

  • 1 Ce travail a été réalisé dans le cadre du projet de recherche FFI 2010-15158/FILO du ministerio de (...)

1Les travaux portant sur les adverbes ne se sont pas trop penchés sur justement. Il y a à l’heure actuelle deux articles consacrés à cet adverbe, l’un de Oswald Ducrot et al. (1982) et l’autre d’Isabelle Serça (1996). Or, justement est très intéressant dans la mesure où, sous un même mot, se cachent plusieurs adverbes, adverbe de phrase versus adverbe de constituant, adverbe descriptif versus adverbe pragmatique. Aussi bien Oswald Ducrot et ses collègues que Isabelle Serça signalent trois emplois pour le français contemporain :

– justement descriptif, adverbe de manière :

  • 2 Dans les exemples, nous soulignons justement.

Il a agi justement2.

– justement inverseur argumentatif :

  • 3 Le locuteur I présente un argument p : tu es née à la campagne, tendant vers r : tu devrais aimer l (...)

(1)

l : Je n’épouserai pas ce type, je ne veux pas finir mes jours en rase campagne.
I : Pourtant tu devrais aimer la campagne, tu y es née.
L : Justement3.
(Ducrot et al. 1982, p. 153)

– justement marqueur de coïncidence :

(2)

I : Alexis veut te voir.
L : Justement, j’allais lui téléphoner.
(Ibid., p. 162)

2Oswald Ducrot et al. (1982) signalent également un adverbe justement, équivalent de tout juste ou exactement, qui d’après eux appartient au français classique et serait désuet de nos jours :

(3)

Géronimo : Hé ! Quelle est la personne s’il-vous-plaît, avec qui vous vous allez marier ?
Sganarelle : Dorimène.
Géronimo : Cette jeune Dorimène, si galante et si bien parée ?
sganarelle : Oui.
Géronimo : Fille du seigneur Alcantor ?
Sganarelle : Justement.
Géronimo : Et sœur d’un certain Alcidas, qui se mèle de porter l’épée ?
Sganarelle : C’est cela.
(Molière, Le mariage forcé, 1664, acte i, scène i, cité par Oswald Ducrot et al. 1982, p. 155)

3Cependant, comme nous le verrons par la suite, cet adverbe est encore présent en français contemporain.

4Isabelle Serça (1996) ajoute, en outre, que l’adverbe justement reflète une réappropriation du discours de l’autre, parlant ainsi de connecteur dialogique.

5Nous nous posons la question suivante : sommes-nous face à des adverbes différents ? s’agit-il d’une évolution de l’adverbe passant d’une valeur à une autre ?

  • 4 Notre corpus compte 500 occurrences pour le français depuis le XIVe siècle et 700 pour l’espagnol d (...)

6À partir des dictionnaires de langue historiques et contemporains ainsi que d’un corpus d’occurrences de l’adverbe en contexte4, nous essayerons de démontrer qu’il y a un continuum faisant passer l’adverbe, à travers les siècles, d’une valeur descriptive à une valeur pragmatique.

7Finalement, continuant la voie ouverte par Isabelle Serça, nous apporterons une description polyphonique des différents justement en français et en espagnol contemporains.

Un ou plusieurs justement ?

8Nous défendrons l’existence de quatre justement différents, en nous appuyant sur un certain nombre de critères linguistiques :

  • 5 Rappelons l’exemple : Pierre a répondu justement (il a donné une bonne réponse/une réponse qui resp (...)

justement 1 (J1) : adverbe de constituant, qualifié parfois d’adverbe descriptif. Il a le sens, comme le rappelle Isabelle Serça, de justesse et de justice5. Cependant il peut également avoir le sens de façon exacte, ce qui n’est pas signalé dans les travaux sur cet adverbe. Sens qui, pourtant, apparaît dans de nombreuses occurrences du XVIe et du XVIIe siècles.

(4)

[…] et les corps allèrent tresbucher morts loin l’un de l’autre plus de trente brasses, et les testes encore prinses ensemble tombèrent justement au milieu.
(Philippe d’Alcripe, La nouvelle fabrique des excellents traicts de vérité, 1580-1596, p. 87 ; Frantext)

  • 6 Ceci est déjà indiqué pour cet adverbe dans o. Ducrot et al. (1982, p. 152).

Contrairement aux autres acceptions, L’adverbe accepte la paraphrase au moyen de l’adjectif juste, la modification par l’intensificateur très et la focalisation par c’est… que6.

– justement 2 (J2), adverbe d’énonciation marquant une coïncidence dans le temps, le lieu, ou dans le sujet de conversation. Il doit pouvoir être précédé de Ah tiens ! en situation dialogale, être déplacé en position frontale et ne pourra pas constituer la réponse à une question.

  • 7 Réponse qui ne serait pas possible avec un J2 de coïncidence. Le sens de la phrase ne correspond pl (...)

(5)

– Salut, David. C’est juste un petit bonsoir.
– Ah ! nous parlions de vous, justement.
(Pierre Moinot, Le guetteur d’ombre, 1979, p. 134-135)
(5a) Justement, nous parlions de vous
(5b) Ah ! Tiens ! Nous parlions de vous, justement/Ah ! Tiens, justement, nous parlions de vous.
(5c) Parliez-vous de nous ? ( ? ?) Justement7.

– justement 3 (J3), adverbe de phrase paraphrasable par exactement, oui ou tout juste et apparaissant comme réponse affirmative à une question. Comme nous le verrons par la suite, il confirme une énonciation précédente du locuteur.

(6)

Il chercha ce qu’il pourrait encore demander, mais sans succès.
– Vous voudriez peut-être connaître son grade ? demanda Chantal.
Justement. C’est ça. Quel est son grade ?
– Simple soldat.
(Raymond Queneau, Le dimanche de la vie, 1952, ii, p. 28-29)

(6a)

Oui/Exactement/Tout juste. C’est ça. Quel est son grade ?

  • 8 ¿Te gustaría saber cuál es su grado ? – Eso mismo ; eso es. ¿Cuál es su grado ?

L’espagnol, dans ce cas, tendrait à utiliser Precisamente, eso mismo, eso es8.

– justement 4 (J4), adverbe inverseur. Les dictionnaires ont laissé de côté cet adverbe et ce ne sont que Oswald Ducrot et al. (1982) qui commencent à signaler son importance. L’inverseur peut être remplacé par C’est pour ça, contrairement aux autres acceptions.

(7)

Le Malade : non, non, je vous en prie. N’ouvrez pas !
Corte : Mal aux yeux ?
Le Malade : non.
Corte : Vous verriez au moins un peu de verdure.
Le Malade : Justement.
Corte : Vous n’aimez pas la verdure ?
Le Malade : Je hais la verdure. J’exècre les arbres, J’abomine les leurs. Cela vous semble étrange ?
(Albert Camus, Un cas intéressant, 1955 (adapt.), p. 693-694)

(7a)

Corte : Vous verriez au moins un peu de verdure.
Le Malade : C’est pour ça.
Corte : Vous n’aimez pas la verdure ?
Le Malade : Je hais la verdure.

Justement/justamente en diachronie

Justement

Ancien français (IXe siècle-début du XIVe siècle) et moyen français (XIVe-XVe siècles)

9En ancien français la seule valeur présente est celle de justement 1, adverbe de constituant. Voici une occurrence où l’on voit clairement qu’il s’agit de l’adverbe de manière, à cause du mot moult indiquant la gradualité.

(8)

Selon l’estat Tubulus et sa vie
Quant bien pensé ai a ma maladie
Et a mes mauls, par couvignable fourme
À la sienne moult justement se fourme.
(Jean Froissart, L’orloge amoureus, 1368, p. 110 ; Frantext)

10De même, dans l’exemple (9), la coordination des deux adverbes montre que justement a une valeur d’adverbe de constituant.

(9)

Car l’accion et la passion sont d’une maniere quant a ce que est estre juste ou injuste, et ce povon nous appeler justement ou injustement.
(Nicole Oresme, Le livre de ethiques d’Aristote, 1370, p. 311 ; Frantext)

11En moyen français, la valeur la plus présente est toujours celle de l’adverbe de constituant, J1, mais la valeur d’adverbe de phrase marquant une coïncidence commence à apparaître vers la fin du XIVe siècle. Ainsi dans les Mémoires de Philippe de Commynes (1474, livre IV, chap. 1) apparaît un justement2 marquant une coïncidence dans le temps :

(10)

[…] mais, très voulentiers, il luy laisseroit trois mil florins par an, par condicion qu’il n’entreroit jamais dedans la duché, et assez d’autres parolles très mal saiges. Cecy advint justement comme le roy print amyens sur le duc de Bourgongne, lequel estoit avecques ces deux dont je parle à Dorlans.

12Le Dictionnaire du Moyen Français atteste, cependant, uniquement la valeur J1 d’adverbe de constituant. De même, ni le dictionnaire de Frédéric Godefroy ([1880-1902] 1969) pour le moyen français, ni celui d’Edmond Huguet (1925-1967) pour le français du XVIe siècle, n’indiquent d’autres valeurs que celle de J1.

Français préclassique (1500-1630/1650)

13En français préclassique, justement possède et la valeur d’adverbe de manière, J1, et celle d’adverbe d’énonciation marquant une coïncidence, J2. La possibilité d’une gradation au moyen de l’intensificateur très ou l’opposition injustement/justement confirment qu’il s’agit bien de l’adverbe de manière dans les exemples suivants :

(11)

Car comment pourroyent-ils subsister devant ta face courroucee ? et le tout, seigneur,
toutes-fois tres justement, puis que toute la cause en est en moy, qui t’ay tant offensé.
(Théodore de Bèze, Chrestiennes méditations, 1583, p. 67-68)

(12)

Mais, helas, je voy et confesse que ce que les meschans font injustement, tu le fais justement, pour les iniquitez de la pluspart de mes enfans desbauchez […].
(Ibid., p. 82-83)

14Nous trouvons par ailleurs des occurrences de J2, quoique rares. Dans l’exemple (13) l’adverbe marque une coïncidence dans le temps :

(13)

Luy, haussé de cette victoyre, entreprit sur le Piémont, justement en un temps que son Altesse était encor à nice, avec toute son armée. Il n’y avait pas un soldat pour la défense du plat païs.
(René de Lucinge, Dialogue du Français et du Savoysien, 1593, p. 215)

Français classique (1630/1650-1789)

15Antoine Furetière (1690) propose dans son dictionnaire des exemples d’adverbe de manière et d’adverbe de phrase avec valeur de coïncidence. Il définit tous les cas comme : de manière juste, équitable, précise. Voici ses exemples :

Cet Hérétique a esté justement condamné.
Vous êtes tombé justement dans ma pensée.
Mon advocat est arrivé justement lors qu’on alloit donner un deffaut contre moy.

16La première occurrence équivaut clairement à J1 adverbe de constituant car l’on pourrait ajouter l’adverbe très : a esté très justement condamné.

17Quant aux deuxième et troisième occurrences, il s’agit de l’adverbe de phrase J2 exprimant la coïncidence. Il pourrait être déplacé en position frontale : Justement, mon advocat est arrivé lors qu’on alloit donner un deffaut contre moy, et il exprime une coïncidence dans le temps. Il est arrivé juste au moment où on allait donner un deffaut contre moi.

18Au XVIIe siècle coexistent l’adverbe de constituant justement1 – celui de coïncidence –, justement2 – et celui équivalant à exactement/oui –, justement3 – comme nous pouvons le voir ci-dessous :

(14)

[…] car il est veritable, que le maistre, et par consequent que Dieu peut faire beaucoup de choses justement, que le serviteur ne sçauroit faire, ou vouloir qu’avec injustice […].
(Mersenne, Le père Marin. L’impiété des déistes, athées et libertins de ce temps, 1624, p. 536-538)

19Il s’agit clairement ici de l’adverbe de constituant. Il serait d’ailleurs possible d’ajouter très ou de façon juste – Dieu peut faire beaucoup de choses très justement/de façon juste.

(15)

Géronimo : Hé ! Quelle est la personne s’il vous plaît, avec qui vous vous allez marier ?
Sganarelle : Dorimène
Géronimo : Cette jeune Dorimène, si galante et bien parée ?
Sganarelle : Oui.
Géronimo : Fille du seigneur Alcantor ?
sganarelle : Justement.
Géronimo : et sœur d’un certain Alcidas, qui se mêle de porter l’épée ?
Sganarelle : C’est cela.
(Molière, Le mariage forcé, 1664, acte I, scène I)

20Il s’agit là de J3 l’adverbe marquant l’exactitude d’un fait. Il serait possible de le remplacer par exactement/oui.

(16)

Toinette : Cet homme-là n’est point écrit sur mes tablettes entre les grands médecins.
De quoi dit-il que vous êtes malade ?
Argan : Il dit que c’est du foie, et d’autres disent que c’est de la rate.
Toinette : Ce sont tous des ignorants : c’est du poumon que vous êtes malade.
Argan : Du poumon ?
Toinette : Oui. Que sentez-vous ?
Argan : Je sens de temps en temps des douleurs de tête.
Toinette : Justement, le poumon.
Argan : Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux.
Toinette : Le poumon.
Argan : J’ai quelquefois des maux de cœur.
Toinette : Le poumon.
(Molière, Le malade imaginaire, 1673, acte III, scène X, p. 421)

21Nous nous trouvons face à justement2, marqueur de coïncidence. En effet, dans l’occurrence provenant du Malade imaginaire, Toinette marque une coïncidence, humoristique, entre le fait d’avoir mal à la tête et un problème au poumon.

22Les définitions apportées par les dictionnaires du XVIIIe siècle coïncident avec celles du XVIIe. Quant aux occurrences en contexte, au XVIIIe siècle il y a de nombreux justement exprimant la coïncidence – justement2 – et la valeur de exactement, justement3. En revanche, il y a beaucoup moins de justement1 de constituant.

(17)

Léonore : Orphise ne vient point ?
Nérine : C’est qu’elle sçait peut-être tout ce que vous avez à lui dire. En tout cas… la voilà justement.
(Pierre-Claude nivelle de la Chaussée, La fausse antipathie, 1734, acte II, scène première, p. 50)

23Il s’agit là de justement2 exprimant une coïncidence dans le lieu. En même temps que l’auteur parle, la personne dont il est question dans son discours apparaît dans les lieux. Il serait possible d’ajouter un marqueur comme Tiens ! : Tiens ! La voilà justement.

(18)

L’archer : N’avez-vous pas vu passer un marchand ?
Arlequin : Qui portait de la marchandise pour attraper les passants ?
L’archer : Cela peut bien être.
Arlequin : Un petit vilain homme ?
L’archer : Justement.
Arlequin : Ah, ah ! je l’ai vu ; il m’a joué un tour de diable.
L’archer : Voyez ce coquin.
Arlequin : Il m’a fait, je vous dis, un tour exécrable, mais il l’a bien payé.
(Louis-François Delisle de la Drevetière, Arlequin sauvage, 1737, acte ii, scène première, p. 463-464)

24Ici en revanche il s’agit de justement3, confirmatif, qui équivaut à exactement. Le locuteur aurait pu employer exactement ou oui à la place de justement.

(19)

Je ne veux pas cependant ôter aux savans médecins de cette ville la réputation, qu’ils se sont acquise justement.
(Jean-Baptiste de Boyer d’Argens, Lettres juives ou Correspondance philosophique, historique et critique, 1738, lettre 86, p. 51)

25Finalement, (19) présente un justement1, l’adverbe de constituant paraphrasable par « de manière juste ».

26Au XVIIIe siècle alternent surtout J2 avec le sens d’exactement et J3 marquant la coïncidence. Justement1 adverbe de constituant est beaucoup moins fréquent.

Français moderne (à partir de 1789)

27XIXe siècle — Le Trésor de la langue française (TLF) et le dictionnaire de Littré ([1863-1877] 2004) apportent les mêmes acceptions. Voici la définition apportée par le TLF (1971-1994) :

1)

D’une manière juste. Correspond à juste ; conformément à la justice : agir justement envers quelqu’un.
Ô vous qui m’écoutez, Dieux et Divinités ! Punissant justement le crime et l’injustice !
(Hector Crémieux, Orphée, 1858, I, 7, p. 52)

2)

Légitimement, à juste titre : être justement admiré.
À peine la réflexion amère dont tu t’es offensée si justement m’est-elle échappée que je m’en suis repenti.
(Victor Hugo, Lettres à la fiancée, 1822, p. 169)

3)

Correspond à juste ; conformément à la réalité : traduire justement quelque chose.

4)

Marque une coïncidence, une corrélation. Précisément.
La gardienne, qui ne devait jamais quitter sa pensionnaire, venait justement de s’absenter.
(Émile Zola, D r Pascal, 1893, p. 69)

5)

À ce moment précis.
Filons, filons, disait nana qui était habillée. Justement, Zoé rentrait, criant : Madame, je renonce à ouvrir… il y a une queue dans l’escalier.
(Émile Zola, Nana, 1880, p. 1143)

28Le TLF distingue l’acception 4 – marquer une coïncidence – de l’acception 5 – à ce moment précis. Or nous pensons que le sens de à ce moment précis est un des cas où l’adverbe marque une coïncidence ; dans l’exemple qu’il propose il s’agirait d’une coïncidence dans le temps.

29Par ailleurs, il présente des exemples qu’il paraphrase par « il se trouve précisément que » et qui correspondent à justement inverseur. C’est dans la première moitié du XIXe siècle, vers 1835, que commencent à apparaître des occurrences de justement inverseur. Le TLF propose un exemple où l’adverbe semble être inverseur, même s’il ne le décrit pas comme tel.

(20)

L : Je voulais te faire une demande… J’étais venue pour te voir et pour cela, car en partant de Paris je ne te savais pas en danger.
I : Eh bien ! dis.
L : Je n’ose plus.
I : Tu n’oses plus, après ce que tu viens de faire pour moi !
L : Justement. J’aurais l’air de quémander du retour.
I : Quémander du retour ! Est-ce que je ne t’en dois pas ? est-ce que tu ne m’as pas déjà soigné nuit et jour dans ma maladie l’an passé ?
(Eugène sue, Les mystères de Paris, 1843, p. 861-862 ; Frantext)

30Ici, nous voyons clairement l’inversion. Le premier locuteur, (I), dit Tu n’oses plus, après ce que tu viens de faire pour moi ! qui tend vers une conclusion r : tu as le droit de me faire une demande. Le deuxième locuteur, (L), se sert de ce même argument avoir rendu service pour tendre cette fois-ci vers non-r : je n’ai pas le droit de te faire une demande (car j’abuserai du fait de t’avoir rendu service).

(21)

J’arrive au guichet, pas d’argent, ah ! ! Voyant cela, un monsieur qui prenait son billet m’offre de prendre le mien, un jeune homme très poli. Il allait à saint-germain justement.
Et puis un autre, un vieux très respectable !
(Édouard Pailleron, Le monde où l’on s’ennuie, 1869, acte I, scène XI, p. 42)

31Ici, l’adverbe marque une coïncidence de lieu. Aussi bien la jeune fille que le jeune homme se rendent à saint-germain, ce qui est souligné par justement2.

32XXe et XXIe siècles — Le Grand Robert de la Langue française (Rey [1985] 2001) ne présente pas la valeur de l’adverbe inverseur, alors que nous voyons dans les textes qu’il occupe une place importante. D’autre part, il signale que l’adverbe de constituant avec le sens de façon juste est rare de nos jours. Voici sa définition :

  • 9 Cette abréviation signifie dans le dictionnaire Le Robert spécialement : dans un sens plus étroit, (...)
  • 10 Cette occurrence semble correspondre à l’inverseur. Cependant il n’est pas décrit comme tel.

1)

Rare. Conformément à la justice. Ses efforts ont été justement récompensés.

2)

À bon droit, avec raison. Craindre justement pour son sort.

3)

Avec justesse. On dira plus justement que… → pertinemment

4)

courant. Adv. de phrase (pour marquer l’exacte concordance de deux faits, d’une idée et d’un fait). C’est justement ce qu’il ne fallait pas faire. → exactement. Il va venir ; justement le voici. spécialt9 (en tête de phrase) Précisément, à plus forte raison. Il sera peiné de l’apprendre. – Justement, ne lui dites rien10 !

33Ni Le Robert, ni le TLF ne signalent explicitement la valeur d’inverseur, pourtant si présente en contexte.

34Il y a de nombreuses occurrences de justement2 et justement4 exprimant la coïncidence et l’inversion. Il y a également quelques cas de justement, paraphrasables par exactement/oui. En revanche, nous trouvons de moins en moins d’adverbes de constituant avec le sens de manière juste.

  • 11 CLAPI : Corpus de langue parlée en interaction, banque de données développée par l’Université de ly (...)

(22)

Richard, vivement : Faites entrer… faites entrer !
La femme de chambre sort.
Richard, parlant à l’appareil : C’est bon. Merci. (Rysbergue entre.) ah ! Père, ah ! Père, je te téléphonais justement.
(Henry Bataille, Maman Colibri, 1904, acte IV, scène VII, p. 30)
(23) AHM : […] l’occasion de pouvoir ramener leurs proches pour [inaud.]
CG : c’est-à-dire là vous parlez de ce qu’on appelle le regroupement familial
AHM : ouais voilà
CG : d’accord
EMI
 : alors moi je voudrais justement parler de ça parce que j’voulais on parle de conjoncture tout ça on parle d’économie c’est vrai qu’i faut prendre ça en compte mais moi […] (CLAPI11)

35Nous voyons ici deux occurrences du justement2 de coïncidence. Une coïncidence dans le temps pour le premier exemple : le père entre au moment où la jeune fille allait lui téléphoner. Coïncidence de sujets de conversation pour le deuxième cas : parler de regroupement familial.

(24)

– Oui… je ne peux pas faire quelque chose d’utile ?
– Si, te marier.
– Oh !… j’ai trente-cinq ans.
– Justement. Ça te rajeunira. Tu manques de jeunesse. Ça te viendra avec l’âge, a dit Labiche. ta petite amie n’est pas revenue du marché avec toi ?
(Colette, La naissance du jour, 1928, p. 20-21)

(25)

Vic : (0.2) >o TOI en fait la PASSION\ < c’est :o ooton :\oo (0.2)
VIC : o ta passion/c’est l’DROIT/o
NAD : (0.5). h ben NON/justement/c’[est c’que (j’ ; s’) DISA] IS/NAD : <c’que ch’FAIS / >

NAD : > c’que je vais FAIRE/mon méTIER / <
NAD : <MALheureuseMENT ://>
NAD :. h > ça s’ra pas une paSSION : / <
(CLAPI)

36Il s’agit ici de deux occurrences du justement inverseur où le locuteur se sert d’un argument de son interlocuteur pourvu d’une orientation inverse : avoir 35 ans orienté vers tard pour se marier versus 35 ans neg-tard pour se marier/travail comme passion versus neg travail comme passion.

Bilan

37Jusqu’en français préclassique (première moitié du XVIIe siècle), l’adverbe de manière est pratiquement omniprésent dans les textes pour perdre petit à petit sa fréquence. C’est alors l’adverbe de phrase avec les valeurs de exactement – justement 3 – et de marqueur de coïncidence – justement 2 – qui s’installent en français classique, de 1650 jusqu’à la fin du XVIIIe siècle – même si nous commençons à trouver quelques occurrences de J2 dès la fin du XIVe siècle. Au XIXe, apparaît avec force l’adverbe inverseur qui coexiste jusqu’à nos jours avec la valeur d’adverbe de coïncidence. Nous remarquons d’ailleurs que les dictionnaires du XIXe et du XXe siècles ne signalent pas la valeur d’inverseur, pourtant courante dans les textes de ces siècles. Quoique dans une moindre mesure, justement 3 équivalant à exactement/oui est toujours présent dans l’actualité.

  • 12 Certains auteurs, comme a. Furetière (1690), mentionnent le sens d’une manière précise qui peut se (...)

38De même, les dictionnaires ne signalent pas explicitement l’adverbe de constituant ayant le sens de de façon exacte/exactement12. Nous trouvons des occurrences présentant cette valeur, comme par exemple :

(26)

Pénétré de cet entêtement, je frottais mes mains privées de livret ; je m’arrêtai contre une balustrade, c’était tout justement au-dessous d’un tableau citoyen.
(Alfred de Musset, Articles publiés dans le journal Le Temps en 1830 et 1831, 1831, p. 110 ; Frantext)

  • 13 En effet, l’auteur ne dit pas Justement, c’était au dessous d’un tableau citoyen mais bien que l’en (...)

39Ici l’adverbe descriptif porte sur au-dessous d’un tableau citoyen et ne pourrait pas être déplacé en position frontale, au risque de changer le sens de la phrase13. L’adverbe pourrait d’ailleurs être remplacé par juste c’était juste au-dessous d’un tableau citoyen.

40L’analyse diachronique montre comment l’adverbe descriptif de manière justement 1 cède sa place petit à petit, à partir du XVIIe siècle, à justement2 adverbe de phrase marquant la coïncidence. Ce dernier cohabitera à partir du XIXe siècle avec l’adverbe inverseur.

Justamente

Espagnol médiéval et préclassique (XIIIe-XIVe/XVe siècles)

  • 14 Toutes les traductions proposées sont les nôtres.

41Le Diccionario mediéval español atteste uniquement la valeur d’adverbe de constituant en proposant l’exemple suivant14 :

Mas dura el señorio sobre pocos justamente que sobre muchos injustamente.
L’autorité dure plus sur peu de personnes justement que sur beaucoup de personnes injustement.
(Libro exemplos, 1400-1421)

42Les occurrences de la base de données CORDE de la Real Academia española ne présentent que la valeur de con justicia :

(27)

[…] mandeys pagar y satisfazer a los susodichos, o a sus procuradores, la dicha quantidat, que dizen que, tan justamente con tanto trabajo e perdida, lo ganaron […].
[…] vous ordonnerez qu’on paye la quantité signalée, à eux ou à leurs procureurs, quantité dont on dit qu’ils l’ont gagnée justement avec beaucoup de travail et de pertes […].
(Anónimo, Fernando al rey de Nápoles, 1494 ; CORDE)

Espagnol classique (XVIe-XVIIe siècles)

43Le Diccionario de autoridades ([1737] 1979) propose deux sens : con justicia y razón et cabal y ajustadamente.

(28)

Por donde justamente permite el Señor, que seamos castigados con esta pena.
Voilà pourquoi le seigneur permet justement, que nous soyons châtiés avec cette peine.
(Fray Luis de Granada, Libro de la oración y meditación, 1554 ; CORDE)

44Les occurrences que nous avons pu consulter dans la base de données CORDE correspondent à l’adverbe de manière décrit dans les dictionnaires.

(29)

No se entienda que Dios es riguroso.
Justamente me aflige ;
Bien merecidas tengo
A su piedad inmensa las iras que a mi espíritu consumen.
il ne faut pas penser que Dieu est rigoureux
il m’afflige justement ;
C’est à son immense pitié que je dois les rages qui consument mon esprit
(Fray Hortensio Paravicino, Panegírico funeral a la reina Doña Margarita de Austria, Castalia, 1628 ; CORDE)

Espagnol moderne (du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours)

  • 15 Éditions de 1734, 1783, 1791.

45XVIIIe siècle — au XVIIIe siècle le Nuevo tesoro lexicográfico de la lengua española (NTLLE, Real academia española 2001b)15 définit l’adverbe comme con justicia y razón (avec justice et raison) et cabal y ajustadamente (de façon juste).

46Bien que la plupart des occurrences correspondent effectivement à l’adverbe de constituant, nous commençons à trouver quelques cas d’adverbe de phrase exprimant la coïncidence. Ce premier exemple présente un adverbe de constituant, ce qui est visible grâce à l’adverbe de degré tan qui détermine l’adverbe.

(30)

En una aldea o pueblo pequeño sería risible aquella sentencia o apotegma tan justamente celebrado, que se atribuye a Afro Domicio […].
Dans un hameau ou un petit village, cette sentence ou apophtegme si justement loué, que l’on attribue à afro Domicio, serait risible.
(José Francisco de Isla, Historia del famoso predicador Fray Gerundio de Campazas alias Zotes, Gredos, 1758 ; CORDE)

47Certaines occurrences sont à la frontière entre l’adverbe de phrase exprimant la coïncidence et celui défini comme cabalmente :

(31)

En efecto : el alcalde acudió como era justo, justamente cuando ya todo había finado y concluido.
En effet : le maire se présenta comme il se devait, justement quand tout s’était terminé et conclu.
(Diego de torres Villarroel, Correo del otro mundo, éd. M. Peréz, Cátedra, 1725 ; CORDE)

48Nous pouvons penser que l’adverbe exprime une coïncidence dans le temps – precisamente en el momento en que ya había finado acudió el alcalde – ou qu’il exprime l’exactitude du moment où apparaît le maire – exactamente cuando ya todo había finado, correspondant alors à l’adverbe de constituant : todo había finado exactamente en aquel momento.

49XIXe siècle — C’est au XIXe siècle qu’apparaît dans les dictionnaires et dans les textes l’acception d’adverbe de coïncidence. Remarquons qu’en français, en revanche, le justement2 de coïncidence apparaît deux siècles plus tôt, au XVIIe siècle.

  • 16 Éditions de 1817, 1822, 1832, 1837, 1843, 1852, 1869, 1884, 1899.

50L’édition de 1803 du NTLLE propose quatre acceptions, dont la dernière correspond à l’adverbe de coïncidence. Nous retrouverons ces définitions accompagnées des mêmes exemples dans toutes les éditions du XIXe siècle16.

1)

Con justicia.
Avec justice.

2)

Ajustadamente : Este vestido viene justamente al cuerpo.
Serré : cette robe te va serrée ; est serrée à ton corps.

3)

Cabalmente, ni más ni menos : Eso ha sucedido justamente como yo pensaba.
De façon exacte, ni plus ni moins : Cela est arrivé justement comme je le pensais.

4)

Con que se expresa la identidad de lugar o tiempo en que sucede alguna cosa : Al decir esto llegó justamente aquel sugeto.
Façon dont on exprime l’exactitude du lieu ou du temps où quelque chose arrive : en disant cela, apparut justement l’individu en question.

51Les trois premières acceptions correspondent à l’adverbe descriptif, J1. le dernier correspond à l’adverbe de coïncidence, J2.

52Dans les textes du XIXe siècle alternent les valeurs con justicia, cabalmente et coïncidence :

(32)

Descontados cuatro cuentos de que el Rey hacía merced al reino para gastos de Cortes y salarios de los procuradores, resulta que la suma del servicio ordinario se elevó al doble en el siglo XVI, y se añadió el extraordinario, que importaba justamente la mitad […].
Si on ne compte pas les quatre millions que le Roi laissait pour les dépenses de la Cour et pour les salaires des procureurs, la somme du service ordinaire s’éleva au double au XVIe siècle, et vint s’ajouter à l’extraordinaire, qui équivalait justement à la moitié […].
(Manuel Colmeiro, Introducción a las cortes de los antiguos reinos de León y Castilla, 1883 ; CORDE)

53Ici, l’adverbe est paraphrasable par exactamente et il s’agit de J1, adverbe de constituant qui porte sur le verbe importar.

(33)

Los Avicenas, los Averroes, sirven aún de regla a nuestros más presumidos galenos, y justamente en el siglo de don Alfonso el Sabio fue cuando los judíos […] comentaron la Biblia […].
Les Avicènes, les Averroès, servent encore comme norme pour nos plus grands médecins, et c’est justement au siècle de Don Alfonso el Sabio que les juifs […] commentèrent la Bible […].
(José de Espronceda, Sancho Saldaña o El Castellano de Cuéllar, 1834 ; CORDE)

54Dans ce cas l’adverbe exprime une coïncidence dans le temps, J2.

(34)

Proporcionar trabajos y primeras materias para todos, y prohibir tras esto severa y justamente la mendiguez y la vagancia […].
Fournir du travail et des matières premières à tous, et interdire ensuite sévèrement et justement la mendicité et la paresse […].
(Juan Meléndez Valdés, Discursos forenses, 1791-1809 ; CORDE)

55Ici, nous nous trouvons face à J1 l’adverbe de constituant signifiant de manera justa.

56Espagnol du XXe-XXIe siècles — la façon dont le NTLLE présente les définitions de l’adverbe au XXe siècle est digne d’intérêt. En effet, dans les sept éditions allant de 1914 à 1956, l’explication apportée est la même que pour le XIXe siècle. L’on propose quatre acceptions – con justicia / cabalmente / con que se expresa la identidad de lugar o tiempo / ajustadamente. Les exemples proposés coïncident d’une édition à l’autre. À partir de l’édition de 1970, la définition de l’adverbe de coïncidence est complétée par l’adverbe precisamente : En el mismo tiempo o lugar en que sucede una cosa, precisamente. Antonio se hallaba justamente en aquel pueblo. seulement en 1992 le NTLLE présente trois acceptions au lieu de quatre, réunissant le sens de cabalmente, exactamente et celui de coïncidence : exactamente, precisamente, ni más ni menos. Eso ha sucedido justamente como yo pensaba.

57Jusqu’à l’édition de 1992, le NTLLE séparait clairement le sens exactamente de celui de precisamente ; ce dernier exprimant une coïncidence dans le temps ou le lieu, et non pas l’exactitude d’un fait. Cependant, nous pensons qu’il faudrait séparer les deux adverbes.

58La dernière édition du dictionnaire de la Real Academia Española présente toujours les trois acceptions avec les mêmes exemples. Le Diccionario de uso del español actual (CLAVE, Almarza Acedo, 2006) présente aussi ensemble les sens de precisamente et exactamente.

59Le Diccionario del español actual de Manuel Seco, Olimpia Andrés et Gabino Ramos (2000) présente deux acceptions. D’une part, l’adverbe de constituant paraphrasable par de manera justa. D’autre part, il situe au même niveau l’adverbe équivalant à exactamente et l’adverbe de phrase exprimant la coïncidence. Or les deux exemples qu’il propose se distinguent clairement suivant qu’ils signifient exactamente ou precisamente :

(35)

Precisa o exactamente. Marcos-Martínez Física 11 : Coloquemos el cochecito de la figura 11 en un punto del plano inclinado tal que tarde justamente 1 segundo en llegar al plano horizontal. Gimferrer Des : Excelente literatura… y bien conocida ; justamente estoy por decir que su excelencia guarda proporción directa con su falta de novedad literaria.
Précisément ou exactement. Marcos-Martínez Physique 11 : Plaçons la petite voiture de la figure 11 sur un point du plan incliné de sorte qu’il mette justement 1 seconde pour arriver au plan horizontal. Gimferrer Des : excellente littérature… et très connue ; justement je dirais que son excellence garde un rapport direct avec sa nouveauté littéraire.

60Dans le premier exemple provenant de Física, l’adverbe correspond au justamente1, adverbe de constituant exprimant l’exactitude du temps que met la voiture à arriver au point X. en revanche, dans le deuxième exemple l’adverbe reflète une coïncidence entre deux idées – excelente literatura / su excelencia guarda proporción con su falta de novedad literaria – nous sommes face à l’adverbe de phrase marquant la coïncidence – justamente2.

61Le dictionnaire de María Moliner (2007) propose quatre acceptions. C’est le seul dictionnaire qui présente l’adverbe inverseur. En outre, il place sous la même acception le sens de exactamente et celui de coïncidence. Voici les définitions proposées :

  • 17 Ce signe introduit des synonymes et variantes.
  • 18 Ce signe introduit une sous-acception.
  • 19 Ce signe introduit des synonymes ou catalogues.

1)

Con justicia.
Avec justice.

2)

Ajustadamente.
De façon exacte.

3)

Se emplea para subrayar coincidencia o casualidad notable : Tiene justamente la misma talla que yo.17 cabalmente, exactamente, justo, precisamente.
Est employé pour souligner la coïncidence ou le hasard notoire : il a justement la même taille que moi ≈ de façon exacte, exactement, juste, précisément.

4)

Se emplea también para poner énfasis en una airmación que se opone a una airmación de otro : « El cristal lo han debido de romper los chicos. – Justamente, hoy no han estado por aquí. »18 que impide acceder a una petición : « Dame un cigarrillo. – Justamente, se me acaba de terminar la cajetilla. » También, para hacer una airmación paradójica : « Justamente porque es más difícil se empeña en hacerlo así. » *19 Contradecir, * precisamente.
Est employé également pour mettre en relief une affirmation qui s’oppose à une affirmation d’un autre : « les enfants ont dû casser le verre. – Justement, ils n’étaient pas là aujourd’hui. », ou qui empêche d’accéder à une demande : « Donne-moi une cigarette. – Justement, je viens de finir le paquet. » Également pour faire une affirmation paradoxale : « Justement, parce que c’est plus difficile il s’acharne à le faire ainsi. » → Contredire, précisément.

62D’après les définitions apportées par María Moliner, l’adverbe justamente espagnol serait similaire au français dans la mesure où l’inverseur est présent.

63Nous pouvons voir dans la base de données CREA que la plupart des justamente expriment la coïncidence de temps ou de lieu. Nous trouvons également quelques occurrences d’adverbe de constituant avec le sens de manera justa ou de exactamente.

(36)

Y en el año ochenta y ocho, este hombre, que fue cuando entró a formar parte de la guardia privada de los Grimaldi, este hombre, las primeras intentonas por parte de él fueron intimar con Carolina. Justamente, aconteció que murió Stefano Casiraghi, como sabemos en un accidente de fuera abora (… borda ?)
Et en mille neuf-cent quatre-vingt-huit, cet homme, quand il intégra la garde privée des Grimaldi, cet homme, les premiers essais de sa part furent de devenir intime de Carolina. Justement, il arriva que Stefano Casiraghi mourut, dans un accident de bateau… (« Este noche cruzamos el Mississipi », Tele5, 21 octobre 1996, Oral. ; CREA)

64Il s’agit de l’adverbe de phrase J2, détaché en position frontale, exprimant la coïncidence, dans ce cas une coïncidence dans le temps.

(37)

Carl Hagenbeck fue uno de los más famosos e importantes cazadores de animales vivos de finales del siglo XIX y principios del XX. Justamente llamado el rey de los zoológicos, durante varias décadas este alemán nacido en 1844, fue el principal importador de animales salvajes para circos y zoológicos […]. Carl Hagenbeck fut l’un des plus grands chasseurs d’animaux vivants de la fin du XIXe début du XXe siècle. Justement nommé le roi des zoo, pendant plusieurs décennies cet allemand né en 1844, fut le plus grand importateur d’animaux sauvages pour cirques et zoos […]. (Miguel Seguí, « Los últimos dinosaurios vivos », La espiral del conocimiento, 2002 ; CREA)

65Il s’agit là d’un adverbe de constituant qui porte sur llamado el rey de los zoológicos et qui veut dire de manera justa o justificada.

(38)

A veces las designaciones inclinan a pensar en motivos « ultras » bajo la actuación de organizaciones como « Juventudes Wagnerianas », desaparecidas del mapa de Santiago hace justamente cuatro años. El Wagner de las Juventudes – que prosiguen su actividad en A Coruña – no tiene, como no pocos piensan debido el estrépito del nombre, resonancias « nazis ».
Parfois les désignations donnent à penser à des motifs « ultras » sous la conduite d’organisations comme « Jeunesse Wagnériennes », disparues de la carte de saint Jacques il y a justement quatre ans. Le Wagner des Jeunesses – qui continuent leur activité à la Corogne – n’a pas, comme pensent beaucoup à cause du nom retentissant, des résonances « nazies ». (La Voz de Galicia, 23 novembre 1991 ; CREA)

66Le sens de l’adverbe ici équivaut clairement à exactamente. Le locuteur commente l’exactitude du moment où ces organisations ont disparu.

67En revanche, nous ne trouvons pas dans les occurrences espagnoles de justamente clairement inverseur. Nous parlons de l’espagnol d’Espagne car dans des pays comme l’argentine l’adverbe justamente est employé fréquemment comme adverbe inverseur. D’ailleurs dans la Gramática descriptiva de la lengua española de Ignacio Bosque et Violeta Demonte (1999), Ofelia Kovacci aborde justamente comme un adverbe inverseur. Or, elle provient de Buenos aires ce qui fausse l’information pour l’espagnol d’espagne. L’adverbe inverseur aurait pour équivalent en espagnol precisamente ou por eso mismo. Cette dernière locution montre d’ailleurs que l’on reprend un argument antérieur par le biais du pronom anaphorique eso, argument qui aura l’orientation inverse à celui de l’interlocuteur.

Bilan

68Jusqu’au XVIIIe siècle justamente ne présente que la valeur d’adverbe de manière, avec le sens de manera justa. À partir du XVIIIe siècle, outre la valeur de cabal y ajustadamente, l’adverbe de phrase exprimant la coïncidence commence à apparaître dans les textes. Mais ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que les dictionnaires attestent cette dernière valeur. Les occurrences en contexte nous montrent à partir de cette époque une fréquence élevée de justamente de coïncidence, J2. En revanche, nous avons vu qu’en français la valeur d’adverbe pragmatique de coïncidence surgit au XVIIe siècle. De même pour justement3 adverbe de phrase paraphrasable par exactement, et qui est moins courant en espagnol préférant des tournures comme precisamente, eso mismo, eso es. Si le dictionnaire de María Moliner (2007) atteste la valeur d’inverseur, nous sommes quelque peu réticente à l’accepter pour l’espagnol de la Péninsule. Il est difficile de trouver dans les textes des occurrences qui correspondent clairement à la valeur d’inverseur, alors qu’à la même époque, en français, il y a une abondance de justement inverseurs. L’espagnol semble donc se détacher plus tard de la valeur d’adverbe de constituant. L’adverbe pragmatique n’apparaîtrait en effet que vers le XIXe siècle et seulement pour l’adverbe marquant la coïncidence ; l’inverseur n’apparaissant pas vraiment en espagnol.

Justement : un adverbe polyphonique ?

  • 20 Nous ne ferons pas de distinction ici entre polyphonie et dialogie et garderons simplement le terme(...)

69Une fois établie l’évolution diachronique de justement/justamente, nous proposerons une analyse polyphonique de l’adverbe20.

70La question que nous nous posons ici est de savoir si sous justement il y a de façon sous-jacente une diversité de points de vue ou d’énonciations. Ce phénomène concerne-t-il les quatre justement ?

71Sous justement1, adverbe de constituant, il n’y a guère de polyphonie. Justement3 adverbe d’énonciation, équivalant à exactement ou oui et apparaissant comme réponse affirmative à une question, est une pro-phrase telle que Oui, En effet, qui reprendrait ce qu’ont dit précédemment locuteur et interlocuteur. Nous pourrions parler dans ce sens-là de réponse écho, reprenant le terme utilisé par Laurent Perrin (1999), dans la mesure où il fait écho à un énoncé antérieur. Dans l’exemple (3) de Molière, Sganarelle par le biais de justement confirme qu’il s’agit bien de Dorimène, ce qu’il avait déjà proposé précédemment.

72Nous focaliserons toute notre attention sur justement2 – marqueur de coïncidence – et justement4 – inverseur argumentatif.

73Nous analyserons des occurrences des deux types d’adverbe. Dans l’exemple suivant, provenant d’un entretien avec le réalisateur Michel ocelot, nous nous trouvons face à justement2 marqueur de coïncidence :

(39)

Michel Ocelot : […] On reconnaîtra aussi des monuments de l’Andalousie, des pays du Maghreb, des éléments de toute la côte sud et est de la Méditerranée. Je tenais à ce que l’on se rende compte que les décors étaient faits à partir d’éléments réels. Je voulais dire aux gens : « Ces endroits merveilleux existent : allez les voir ! »
Journaliste : Justement, êtes-vous allé les voir vous-même ?
Michel Ocelot : Je ne suis jamais allé en Andalousie et cela me manque ! Mais je suis volontairement allé dans les trois pays du Maghreb avant de mettre au point l’histoire.
(Entretien avec Michel Ocelot, en ligne : www.versailles.iufm.fr/pres/docs/Ocelot.pdf)

74Analysons la première occurrence :

(L1) Je voulais dire aux gens : « Ces endroits merveilleux existent : allez les voir ! »
(L2) Justement, êtes-vous allé les voir vous-même ?

75Il s’agit de l’adverbe marqueur de coïncidence, J2, où il y a une concordance de sujets de conversation. le locuteur L2 dit de façon sous-jacente vous dites : allez voir ces endroits merveilleux ; êtes-vous allé voir ces endroits merveilleux ?. L’adverbe raccroche ici avec ce que vient d’énoncer L1, à savoir aller voir des endroits merveilleux. Il serait d’ailleurs possible d’ajouter : puisque vous dites allez voir ces endroits merveilleux, j’en profite pour vous poser la question : êtes-vous allé voir ces endroits merveilleux ? Cet enchaînement montre comment le locuteur se sert de la parole de l’interlocuteur afin de poursuivre sur la même voie argumentative.

76L2 reprend les mots de son interlocuteur à la suite de justement et continue sur la même argumentation : il faut aller voir ces endroits merveilleux.

77La structure est polyphonique : le locuteur reprend les termes du locuteur L1, faisant référence aux paroles que L1 vient de prononcer. Sa question êtes-vous allé les voir vous-même ? reprend les paroles de l’assertion du locuteur L1 allez les voir ! L’adverbe inverseur semble fonctionner de la même façon. La structure est également polyphonique, le locuteur se servant de ce que vient de dire son interlocuteur, L1. La différence réside en ce que moyennant le justement inverseur le locuteur ne reprend pas les termes ou l’énoncé de son interlocuteur mais l’argument de celui-ci. L2 se servira de l’argument de L1 pour le situer dans un autre cadre discursif.

(40)

Le Malade : Non, non, je vous en prie. N’ouvrez pas !
Corte : Mal aux yeux ?
Le Malade : non.
(L1) Corte : Vous verriez au moins un peu de verdure.
(L2) Le Malade : Justement.
Corte : Vous n’aimez pas la verdure ?
Le Malade : Je hais la verdure […].
(Albert Camus, Un cas intéressant, 1955 (adpt.), p. 693-694)

78Le locuteur L2 reprend l’argument du locuteur L1 verdure tendant vers positif – qu’il situe dans un autre cadre discursif, opposant ainsi verdure-positif à verdure-négatif. Justement4 se sert d’un même argument pour le situer dans un autre cadre discursif. Il y a deux locuteurs voyant un même argument de deux points de vue différents. Justement veut dire quelque chose comme Il est justifié de ne pas aimer la verdure (ou de voir la verdure d’un point de vue négatif).

79Ainsi, aussi bien justement2 que justement4 sont des connecteurs polyphoniques, reprenant ou bien les termes ou bien l’argument d’un autre locuteur. Dans les deux cas, l’adverbe veut dire quelque chose comme il est justifié de dire X, il est justifié de poser la question X, se raccrochant à ce qu’a dit ou fait l’autre locuteur. Dans ce sens-là, nous pourrions penser que les deux justement font partie du même groupe, l’un profitant des paroles de l’interlocuteur pour y raccrocher son propre discours sur la même voie argumentative, l’autre profitant de l’argument de l’interlocuteur pour le situer dans un cadre discursif opposé.

***

80Il y a quatre justement en français contemporain, ayant connu une évolution différente :

  • justement1, adverbe de constituant véhiculant le sens de justesse, de justice mais également paraphrasable par de façon exacte.

  • justement2, adverbe polyphonique d’énonciation marqueur de coïncidence, très représenté en français contemporain.

  • justement3, adverbe de phrase polyphonique paraphrasable par exactement ou oui et apparaissant dans des contextes dialogaux comme réponse affirmative à une question.

  • justement4, adverbe polyphonique d’énonciation marquant une inversion argumentative.

81Justement1 et justement3 sont de moins en moins en vigueur. Justement2, justement3 et justement4 sont tous les trois des connecteurs polyphoniques.

82L’espagnol contemporain possède les valeurs justement1 et justement2. Nous avons aujourd’hui l’adverbe de constituant justamente Ha actuado justamente (il a agi justement) – et l’adverbe marqueur de coïncidence – Estábamos hablando de Pedro cuando apareció justamente por aquí (nous parlions de Pierre quand justement il arriva ici).

83En revanche, justement3 serait traduit en espagnol par precisamente, eso mismo, eso es.

84Quant à justement4, s’il est employé de nos jours dans quelques pays d’Amérique latine comme l’argentine, il ne s’est pas installé pour le moment en Espagne où l’on préfère traduire cette valeur par por eso mismo. Sachant que les différentes valeurs de l’adverbe français apparaissent plus tard en espagnol – par exemple le marqueur de coïncidence surgit en France au XVIIe siècle et en Espagne au début du XIXe siècle –, l’adverbe espagnol semble en être à un stade antérieur dans son évolution.

Bibliographie

ANSCOMBRE Jean-Claude éd., 2006, Les objets de la polyphonie, vol. 74, n° 1 de Le Français moderne.

BOSQUE Ignacio, DEMONTE Violeta, 1999, Gramática descriptiva de la lengua española, Madrid, Espasa Calpe, 3 tomes.

BRES Jacques, HAILLET Pierre Patrick, MELLET Sylvie, NØLKE Henning, ROSIER Laurence, 2005, Dialogisme et polyphonie. Approches linguistiques, Bruxelles, De Boeck-Duculot.

DUCROT Oswald et al., 1982, « Justement, l’inversion argumentative », Lexique, n° 1, p. 151-164.

ECHENIQUE María-Teresa, MARTÍNEZ María-José, 2000, Diacronía y gramática histórica de la lengua española, Valence, Tirant lo Blanch.

LEEMANN Danièle, 2004, « L’emploi de juste comme adverbe d’énonciation », Langue française, n° 142, p. 17-30.

MOLINIER Christian, LEVRIER Françoise, 2000, Grammaire des adverbes. Description des formes en – ment, Genève, Librairie Droz.

NØLKE Henning 1990, « les adverbiaux contextuels : problèmes de classification », Langue française, n° 88. — 2001, Le regard du locuteur 2 : Pour une linguistique des traces énonciatives, Paris, Kimé.

PENNY Ralph, 1993, Gramática histórica del español, Barcelone, Ariel Lingüística.

PERRIN Laurent, 1999, « La fonction des reprises diaphoniques locales dans le dialogue », Selected Papers from the 6th International Pragmatics Conference, vol. 2, J. Verschueren éd.,

Anvers, International Pragmatics Association, p. 448-461.

SERÇA Isabelle, 1996, « À propos de justement », L’information grammaticale, n° 71, p. 28-31.

Corpus, dictionnaires et bases de données

ALMARZA ACEDO Nieves, 2006, CLAVE Diccionario de uso del español actual, Madrid, S. M., 8e édition.

CLAPI (Corpus de langue parlée en interaction), banque de données développée par l’Université de Lyon-2 (en ligne : http ://clapi.univ-lyon2.fr).

COVARRUBIAS OROZCO Sebastián [1611], Tesoro de la lengua castellana o española, éd. de F. C. R. Maldonado, Madrid, Castalia, 1999.

CREA-CORDE (Corpus de Referencia del Español actual - Corpus Diacrónico del Español), base de données développée par la Real Academia Española (en ligne : www.rae.es).

Diccionario de autoridades [1737], Real Academia Española, éd. Facsimil, Madrid, Gredos, 1979.

Dictionnaire de l’Académie française, 1762, Paris, B. Brunet, 2 volumes.

Dictionnaire du Moyen Français, développé par le ATILF (Analyse et traitement informatique de la langue française), CNRS - Université de Nancy-2 (en ligne : http ://www.atilf.fr/dmf/).

Dictionnaires des XVIe et XVIIe siècles, 1998, Paris, Champion électronique. Frantex, base textuelle développée par le ATILF (Analyse et traitement informatique de la langue française), CNRS - Université de Nancy-2 (en ligne : www. frantext. fr).

FURETIÈRE Antoine, 1690, Dictionnaire Universel, contenant generalement tous les mots françois tant vieux que modernes…, la Haye-Rotterdam, Chez A. et R. Leers.

GODEFROY Frédéric [1880-1902], Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IX au XVe siècle, Nendel, Kraus Reprint, 1969, 10 volumes.

HUGUET Edmond, 1925-1967, Dictionnaire de la langue française du seizième siècle, Paris, Champion, 7 volumes.

L’Atelier historique de la langue française. L’histoire des mots du haut Moyen Âge au XIXe siècle, 1999, Marsane, Éd. Redon.

La base du Français médiéval, base textuelle développée par le ATILF (Analyse et traitement informatique de la langue française), CNRS - Université de Nancy-2 (en ligne : http ://atilf.atilf.fr).

Le Trésor de la langue française, ATIF - CNRS - Université de Nancy-2 (en ligne : http ://zeus.atilf.fr/bfm.htm).

LA CURNE DE SAINTE-PALAYE Jean-Baptiste [1875], Dictionnaire historique de l’ancien langage François, New York, George Olms Verlag, 1972, 10 tomes.

LAROUSSE Pierre, 1866-1878, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Larousse.

LITTRÉ Émile [1863-1877], Dictionnaire de la langue française, Versailles, encyclopaedia Britannica France, 2004, 6 volumes + 1 supl. [L’édition numérisée de L’Atelier historique est de 1872].

MOLINER María, 2007, Diccionario de uso del español, Madrid, Gredos.

NICOT Jean [1621], Thresor de la langue francoise tant ancienne que moderne […] avec une grammaire françoyse et latine, et le recueil des vieux proverbes de la France, Paris, A. et J. Picard et Cie, 1960.

Real Academia Española, 2001a, Diccionario de la lengua española, Madrid, Espasa Calpe, 22e édition.

— 2001b, Nuevo tesoro lexicográfico de la lengua española, édition en DVD-Rom, Madrid, Espasa Calpe.

REY Alain [1985], Le Grand Robert de la Langue française, nouvelle édition augmentée de la deuxième édition du Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, A. Rey éd., Paris, Dictionnaires Le Robert, 2001, 6 volumes.

— éd., 1995, Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaire le Robert, 2 volumes.

SECO Manuel, ANDRÉS Olimpia, RAMOS Gabino, 2000, Diccionario del español actual, Madrid, Santillana.

Notes

1 Ce travail a été réalisé dans le cadre du projet de recherche FFI 2010-15158/FILO du ministerio de Economía y Competitividad espagnol (plan nacional IDI 2008-2011).

2 Dans les exemples, nous soulignons justement.

3 Le locuteur I présente un argument p : tu es née à la campagne, tendant vers r : tu devrais aimer la campagne. Le locuteur L reprend le même argument orienté vers non-r par le biais de justement.

4 Notre corpus compte 500 occurrences pour le français depuis le XIVe siècle et 700 pour l’espagnol depuis le XVe siècle. Il a été établi à partir des bases de données Frantext d’ATILF (Analyse et traitement informatique de la langue française), CNRS - Université de nancy-2 et CREA-CORDE (Corpus de Referencia del español actual - Corpus Diacrónico del español) de la Real academia española.

5 Rappelons l’exemple : Pierre a répondu justement (il a donné une bonne réponse/une réponse qui respecte la justice).

6 Ceci est déjà indiqué pour cet adverbe dans o. Ducrot et al. (1982, p. 152).

7 Réponse qui ne serait pas possible avec un J2 de coïncidence. Le sens de la phrase ne correspond plus à celui de l’originale.

8 ¿Te gustaría saber cuál es su grado ? – Eso mismo ; eso es. ¿Cuál es su grado ?

9 Cette abréviation signifie dans le dictionnaire Le Robert spécialement : dans un sens plus étroit, moins étendu.

10 Cette occurrence semble correspondre à l’inverseur. Cependant il n’est pas décrit comme tel.

11 CLAPI : Corpus de langue parlée en interaction, banque de données développée par l’Université de lyon-2.

12 Certains auteurs, comme a. Furetière (1690), mentionnent le sens d’une manière précise qui peut se rapprocher de exactement ; de façon exacte.

13 En effet, l’auteur ne dit pas Justement, c’était au dessous d’un tableau citoyen mais bien que l’endroit où il se trouve est exactement sous un tableau citoyen.

14 Toutes les traductions proposées sont les nôtres.

15 Éditions de 1734, 1783, 1791.

16 Éditions de 1817, 1822, 1832, 1837, 1843, 1852, 1869, 1884, 1899.

17 Ce signe introduit des synonymes et variantes.

18 Ce signe introduit une sous-acception.

19 Ce signe introduit des synonymes ou catalogues.

20 Nous ne ferons pas de distinction ici entre polyphonie et dialogie et garderons simplement le terme polyphonie comme englobant les deux phénomènes.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search