Version classiqueVersion mobile

Des délits et des peines

 | 
Cesare Beccaria

Bibliographie

Texte intégral

Les éditions de référence des écrits cités dans le présent ouvrage ont été choisies parmi les plus récentes (sauf dans le cas de certains ouvrages dont Beccaria a selon toute probabilité consulté une traduction française ancienne dont l’édition la plus récente a alors été choisie). Mais, exception faite des textes n’ayant pas fait l’objet d’éditions modernes et dont l’édition originale a alors été choisie, ainsi que de certains ouvrages réputés « classiques » et antérieurs ou postérieurs au xviiie siècle, la date présumée de première édition du texte en langue originale et/ou le cas échéant de la traduction (ou encore de l’édition moderne citée) est indiquée entre crochets. Dans le cas où le texte est resté inédit ou n’a fait l’objet que d’une édition posthume tardive, l’indication « ms. » sert à préciser que la date indiquée est celle de la rédaction présumée du manuscrit. L’auteur du texte ou de la traduction, l’adresse et le nom présumés de l’éditeur et la date d’édition sont également indiqués entre crochets lorsque ces informations ont été omises ou falsifiées par l’éditeur.

Œuvres de Cesare Beccaria

Brevi riflessioni : Brevi riflessioni intorno al codice generale sopra i delitti e le pene per ciò che risguarda i delitti politici [ms. de juin 1787 (?)], EN IX, p. 477-490. Traduction française : Courtes réflexions relativement au Code général sur les délits et les peines, en ce qui touche les délits politiques, dans Cantù 1862, Appendice, p. 303-313.

Crimes 1986 : On Crimes and Punishments, traduit de l’italien par David Young, Indianapolis, Hackett Publishing Company, 1986.

Crimes 1995 : On Crimes and Punishments and Other Writings, Richard Bellamy éd., traduit de l’italien par Richard Davies, avec la collaboration de Virginia Cox et Richard Bellamy, Cambridge, Cambridge University Press, 1995.

Crimes 2008 : On Crimes and Punishments and Other Writings, Aaron Thomas éd., traduit de l’italien par Aaron Thomas et Jeremy Parzen, Toronto, University of Toronto Press, 2008.

Délits 1765 : Traité des délits et des peines, traduit de l’italien par André Morellet [1766 (1765)], avec les notes de Denis Diderot et le commentaire de Voltaire, Giancarlo Vigorelli et Gianmarco Gaspari éd., Milan, F. Sciardelli, 1987.

Délits 1773 : Traité des délits et des peines, traduit de l’italien par M.C.D.L.B. [Étienne Chaillou de Lisy] d’après la sixième édition, revue et augmentée de plusieurs chapitres par l’auteur, auquel on a joint plusieurs pièces très intéressantes pour l’intelligence du texte, Paris, J.-F. Bastien, 1773.

Délits 1821 : Des délits et des peines, traduction nouvelle et seule complète, suivie du Commentaire de Voltaire sur le livre Des délits et des peines et du Discours de Joseph-Michel-Antoine Servan sur l’administration de la justice criminelle, avec des notes, par Pierre-Joseph-Spiridion Dufey (de l’Yonne), Paris, Dalibon, 1821.

Délits 1822 : Des délits et des peines, traduit de l’italien [par Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy], Paris, Brière et Brissot-Thivars, 1822.

Délits 1856 : Des délits et des peines, traduit de l’italien par Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy, Faustin Hélie éd., Paris, Guillaumin, 1856, réimpression Plan de la Tour, Éditions d’aujourd’hui, 1980.

Délits 1965 : Des délits et des peines, traduit de l’italien par Maurice Chevallier [1965], Paris, Flammarion, 1991.

Délits 1966 : Le traité des délits et des peines, nouvelle traduction française par Mme Khaiat, précédée de la Célébration du bi-centenaire de la publication organisée le 18 juin 1964 à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris, introduction de Marc Ancel et Gaston Stefani, Paris, Éditions Cujas, 1966.

Delitti 1945 : Dei delitti e delle pene, Piero Calamandrei éd., Florence, Le Monnier, 1945.

Delitti 1958 : Dei delitti e delle pene, Franco Venturi éd., dans La letteratura italiana. Storia e testi, vol. XLVI : Illuministi italiani, t. III : Riformatori lombardi, piemontesi e toscani, Milan-Naples, Ricciardi, s.d. [1958], p. 1-105.

Delitti 1964 : Dei delitti e delle pene, Gian Domenico Pisapia éd., Milan, Giuffrè, 1964.

Delitti 1965 : Dei delitti e delle pene. Con una raccolta di lettere e documenti relativi alla nascita dell’opera e alla sua fortuna nell’Europa del Settecento, Franco Venturi éd. [1965], Turin, Einaudi, 1994.

Delitti 1981 : Dei delitti e delle pene, Giulio Carnazzi éd., Milan, Rizzoli, 1981.

Delitti 1991 : Dei delitti e delle pene, Alberto Burgio éd., Milan, Feltrinelli, 1991.

Discours 1769 : Discours de M. le Marquis César Beccaria Bonesana, noble patricien milanais, professeur royal de la chaire nouvellement établie par ordre de S. M. impériale pour le commerce et l’administration publique, prononcé à son installation dans les Écoles palatines, traduit de l’italien [par Jean-Antoine Comparet], Lausanne, F. Grasset, 1769.

« Discours » 1769 : « Discours prononcé le neuf janvier 1769, par M. le Marquis César Beccaria Bonesana à l’ouverture de la nouvelle chaire d’économie politique, fondée par S. M. l’Impératrice Reine dans les Écoles Palatines de Milan », traduit de l’italien par Louis-Claude Bigot de Sainte Croix, Éphémérides du citoyen, ou Bibliothèque raisonnée des sciences morales et politiques, t. VI, Paris, Didot, 1769, p. 57-152.

Disordine : Del disordine e de’ rimedi delle monete nello stato di Milano nell’ anno 1762 [1762], dans Opere 1958, I, p. 7-34. Traduction française (texte seul sans les tables établies par Beccaria) : Du désordre et des remèdes des monnaies dans l’État de Milan en l’an 1762, dans Recherches concernant la nature du style, traduit de l’italien par Bernard Pautrat, Paris, Éditions Rue d’Ulm - Presses de l’ENS (Versions françaises), 2001, p. 153-177.

Elementi : Elementi di economia pubblica, dans Scrittori classici italiani di economia politica : Parte moderna, Pietro Custodi éd., vol. XI, p. 17-356 et XII, p. 5-166, Milan, G.G. Destefanis, 1804, réimpression anastatique Rome, Bizzarri, 1966.

EN : Edizione nazionale delle opere di Cesare Beccaria, Luigi Firpo et Gianni Francioni dir., Milan, Mediobanca.

— vol. I, Dei delitti e delle pene, Gianni Francioni éd., 1984.

— vol. II, Scritti filosofici e letterari, Luigi Firpo, Gianni Francioni et Gianmarco Gaspari éd., 1984.

— vol. IV, Carteggio, 1re partie : 1758-1768, Carlo Capra, Renato Pasta et Francesca Pio Pongolini éd., 1994.

— vol. V, Carteggio, 2de partie : 1769-1794, Carlo Capra, Renato Pasta et Francesca Pio Pongolini éd., 1996.

— vol. IX, Atti di governo, 4e série : 1787, Rosalba Canetta éd., 1998.

« Faraone » : « Il Faraone » [juin 1764], EN II, p. 13-22.

« Fogli periodici » : « De’ fogli periodici » [juin 1765], EN II, p. 45-52. Traduction française partielle : « Des feuilles périodiques », dans Le Café 1764-1766, p. 102-107.

« Frammento » 1764 : « Frammento sugli odori » [juin-juillet 1764], EN II, p. 23-31.

« Frammento » 1765 : « Frammento sullo stile » [février 1765], EN II, p. 38-44. Traduction française partielle : « Fragment sur le style », dans Le Café 1764- 1766, p. 92-101.

Opere 1925 : Opere scelte di Cesare Beccaria, Rodolfo Mondolfo éd., Bologne, Cappelli, s.d. [1925].

Opere 1958 : Opere, Sergio Romagnoli éd., 2 volumes, Florence, Sansoni, 1958.

« Piaceri » : « I piaceri dell’immaginazione » [août 1765], EN II, p. 53-58. Traduction française : « Les plaisirs de l’imagination », dans Le Café 1764-1766, p. 183-191.

Principes : Principes d’économie politique appliqués à l’agriculture, par l’auteur du « Traité des délits et des peines » (C. Beccaria), traduits de l’italien par ***, Paris, Vve Bouchard-Huzard, 1852.

Prolusione : Prolusione letta il giorno 9 gennaio 1769 nell’apertura della nuova cattedra di Scienze camerali nelle Scuole palatine [1769], dans Scrittori classici italiani di economia politica : parte moderna, Pietro Custodi éd., vol. XII, p. 167-190, Milan, G. G. Destefanis, 1804, réimpression anastatique Rome, Bizzarri, 1966.

Ricerche : Ricerche intorno alla natura dello stile [1770], EN II, p. 63-206. Traduction française : Recherches concernant la nature du style, traduit de l’italien par Bernard Pautrat, Paris, Éditions Rue d’Ulm - Presses de ENS (Versions françaises), 2001.

« Risposta » : « Risposta alla Rinunzia » [août 1764], EN II, p. 32-34.

« Tentativo » : « Tentativo analitico su i contrabbandi » [octobre 1764], EN II, p. 35-37. Traduction française : « Tentative d’analyse sur la contrebande », dans Le Café 1764-1766, p. 242-247.

Voto : Cesare Beccaria, Francesco Gallarati Scotti et Paolo Risi, Voto degli infrascritti individui della giunta delegata per la riforma del sistema criminale nella Lombardia austriaca riguardante la pena di morte [ms. de 1792], dans Opere 1958, II, p. 735-741. Traduction française : Avis de Gallarati Scotti, de Beccaria Bonesana et de Risi, membres de la commission nommée pour la réforme du système pénal de la Lombardie autrichienne, – au sujet de la peine de mort, dans Cantù 1862, Appendice, p. 326-330.

Textes antérieurs au xviiie siècle

Alciat André, [1530], De verborum significatione libri quatuor, Lyon, S. Gry-phium, 1548.

Ambrosini Tranquillo, 1598, Processus informativus, sive de modo formandi processum informativum brevis tractatus, Milan, H. Burdonium et P. M. Locarnum.

Bacon Francis, [1597-1625], Essayes or Counsels, civill and morall, dans Gli « Essayes » di Francis Bacon. Studio introduttivo, testo critico e commento, Mario Melchionda, Florence, Olschki, 1979.

Bacon Francis, [1605], Du progrès et de la promotion des savoirs, traduit de l’anglais par Michèle Le Dœuff, Paris, Gallimard, 1991.

Bacon Francis, [1623a], De augmentis scientiarum, dans The Works of Francis Bacon, James Spedding, Robert Leslie Ellis, Douglas Denon Heath éd., vol. II (livres I-VI) et III (livres VII-IX), New York, Hurd and Houghton, 1864.

Bacon Francis, [1623b], Essai d’un traité sur la justice universelle [version publiée dans le livre VIII du De augmentis scientiarum] ou Les sources du droit, suivi de quelques écrits juridiques, traduit du latin par Jean-Baptiste de Vauzelles [1824], Paris, Klincksieck, 1985.

Castellion Sébastien, 1554, Traité des hérétiques, à savoir, si on les doit persécuter, et comment on se doit conduire avec eux, selon l’avis, opinion, et sentence de plusieurs auteurs, tant anciens, que modernes, Rouen [Lyon ?], P. Freneau, réimpression Genève, A. Jullien, 1913.

Dante Alighieri, La Monarchie, traduit du latin par François Livi, dans Œuvres complètes, Paris, Librairie générale française, 1996, p. 437-516.

De Luca Giovanni Battista, 1673, Il dottor volgare, ovvero il compendio di tutta la legge civile, canonica, feudale, e municipale, nelle cose più ricevute in pratica, moralizzato in lingua italiana per istruzione e comodità maggiore di questa provincia, 15 tomes en 9 volumes, Rome, G. Corvo.

Descartes René, [1637], Discours de la méthode, dans Œuvres, Charles Adam et Paul Tannery éd., nouvelle présentation en co-édition avec le CNRS, t. VI, Paris, Vrin, 1982, p. 1-78.

Digeste : Les cinquante livres du digeste ou des pandectes de l’Empereur Justinien, traduit du latin par Henri Hulot et Jean-François Berthelot, dans Corps de droit civil romain, t. I-VII, Metz, Behmer et Lamort, 1803-1805, réimpression Aalen, Scientia Verlag, 1979.

Furetière Antoine, Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots français […], La Haye et Rotterdam, A. et R. Leers, 1690.

Grotius Hugo, [1625], Le droit de la guerre et de la paix, traduit du latin par Jean Barbeyrac, 2 volumes, Amsterdam, P. de Coup, 1724, réimpression Caen, Centre de philosophie politique et juridique de l’université de Caen, 1984.

Hobbes Thomas, [1642], Le Citoyen, ou les Fondements de la politique, traduit du latin par Samuel Sorbière [1649], Paris, Flammarion, 1982.

Hobbes Thomas, [1668], Léviathan, traduit du latin par François Tricaud et Martine Pécharman, Paris, Vrin-Dalloz, 2004.

Juvénal, Satires, traduit du latin par Olivier Sers, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

La Bruyère Jean de, Les Caractères de Théophraste traduits du grec avec Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle, Marc Escola éd., Paris, H. Champion, 1999.

Lange François, 1681, « Des matières criminelles », La nouvelle pratique civile, criminelle et bénéficiale, ou le nouveau praticien français, Paris, J. Guignard et T. Girard, p. 589-693.

La Rochefoucauld François de, Réflexions ou sentences et maximes morales, Laurence Plazenet éd. [2002], Paris, H. Champion, 2005.

Le Brun de La Rochette Claude, [1610], Les procès civil et criminel contenant la méthodique liaison du droit, et de la pratique judiciaire, civile et criminelle, Lyon, P. Rigaud, 1622.

Locke John, [1690], Essai philosophique concernant l’entendement humain, traduit de l’anglais par Pierre Coste [1700], Paris, H. Champion, 2004.

Locke John, [1690b], Traité du gouvernement civil, traduit de l’anglais par David Mazel [1691], Paris, Flammarion, 1984.

Machiavel, De Principatibus. Le Prince, traduit de l’italien par Jean-Louis Fournel et Jean-Claude Zancarini, Paris, PUF, 2000.

Machiavel, Discours sur la première décade de Tite-Live, traduit de l’italien par Alessandro Fontana et Xavier Tabet, Paris, Gallimard, 2004.

Montaigne Michel de, Les Essais, Jean Balsamo, Michel Magnien et Catherine Magnien-Simonin éd., Paris, Gallimard (Pléiade), 2007.

More Thomas, L’Utopie ou le Traité de la meilleure forme de gouvernement, traduit du latin par Marie Delcourt [1966], Paris, Flammarion, 1987.

Ordonnance criminelle, août 1670, dans Recueil général des anciennes lois françaises…, t. XVIII, p. 371-423.

Ovide, Les Métamorphoses, traduit du latin par George Lafaye [1925], Paris, Les Belles Lettres, 1985.

Pascal Blaise, Pensées, Philippe Sellier éd., Paris, Bordas (Classiques Garnier), 1999.

Perse, Satires, traduit du latin par Bernard Pautrat, Paris, Imprimerie Nationale, 1995.

Petty William, [1690], Political Arithmetick, dans The Economic Writings of Sir William Petty, vol. I, Cambridge, at the University Press, 1899.

Platon, Protagoras, traduit du grec ancien par Alfred Croiset [1923], dans Œuvres complètes, t. III, Ire partie, Paris, Les Belles Lettres, 1984.

Plutarque, Vie de Démétrios, dans Vies, t. XIII, traduit du grec ancien par Robert Flacelière et Émile Chambry, Paris, Les Belles Lettres, 1977, p. 20-79.

Pufendorf Samuel von, [1672], Le Droit de la nature et des gens, traduit du latin par Jean Barbeyrac [1706], 2 volumes, Bâle, E et J.R. Thourneisen, 1732, réimpression Caen, Centre de philosophie politique et juridique de l’université de Caen, 1987.

Pufendorf Samuel von, [1673], Les Devoirs de l’homme et du citoyen, tels qu’ils lui sont prescrits par la loi naturelle, traduit du latin par Jean Barbeyrac [1707], 2 volumes, Londres, J. Nourse, 1741, réimpression Caen, Presses universitaires de Caen, 2002.

Quintilien, Institution oratoire, traduit du latin par Jean Cousin, tome III (livres IV-V) et IV (livres VI-VII), Paris, Les Belles Lettres, 1976-1977.

Recueil général des anciennes lois françaises, depuis l’an 420 jusqu’à la Révolution de 1789, Decrusy, Athanase-Jean-Léger Jourdan, François-André Isambert et Alphonse-Honoré Taillandier éd., 29 volumes, Paris, Belin-Leprieur, Plon, 1821-1833.

Sénèque, La colère, dans Entretiens. Lettres à Lucilius, traduit du latin par Paul Veyne, Paris, R. Laffont, 1993.

Tasse Le, La Jérusalem délivrée. Gerusalemme liberata, traduit de l’italien par Jean-Michel Gardair, Paris, Bordas (Classiques Garnier), 1990.

Thomas d’Aquin, De la royauté, dans Petite somme politique, traduit du latin par Denis Sureau, Paris, P. Téqui, 1997, p. 39-115.

Thomas d’Aquin, Somme théologique, tome 3, II-II, second volume de la deuxième partie, traduit du latin par Aimon-Marie Roguet, Paris, Les Éditions du Cerf, 1985.

Textes du xviiie et du xixe siècle

Addison Joseph, [1711-1714], Essais de critique et d’esthétique, traduit de l’anglais [1714-1755], Alain Bony éd., Pau, Publications de l’université de Pau, 2004.

[Addison Joseph et Steele Richard], [1711-1714], Le Spectateur, ou le Socrate moderne, où l’on voit un portrait naïf des mœurs de ce siècle, traduit de l’anglais [1714-1726], 6 volumes, Amsterdam, Wetsteins et Smith, 1744.

Aguesseau Henri-François d’, 1759, VIIe Mercuriale : de l’esprit et de la science, prononcée à la Saint-Martin, 1704, dans Œuvres de M. le Chancelier d’Aguesseau, t. I, Paris, Les libraires associés, p. 108-118.

[Akenside Mark], 1744, The Pleasures of Imagination. A Poem, Londres, R. Dodsley. Traduction italienne : I piaceri dell’immaginazione. Poema inglese del dottor Akenside, traduit de l’anglais [par Angelo Mazza], Paris [Padoue, G. Comino], 1763.

[Alembert Jean-Baptiste Le Rond d’], 1767 [1766], Mélanges de littérature, d’histoire et de philosophie, vol. V, Amsterdam, Z. Chatelain et Fils.

[Almici Pietro Camillo], 1765, « Osservazioni critiche di Callimaco Limi sul libro intitolato Dei delitti e delle pene », Nuova raccolta di opuscoli scientifici e filologici, Angelo Calogerà éd., t. XIII, Venise, S. Occhi, p. XIII-XLVII.

[Arcq Philippe-Auguste de Sainte-Foy, chevalier d’], [1756], La Noblesse militaire, opposée à la noblesse commerçante ou Le Patriote français, s.l. [Amsterdam], s.n., s.d.

Bentham Jeremy, [1776], Fragment sur le gouvernement, dans Fragment sur le gouvernement. Manuel de sophismes politiques, traduit de l’anglais par Jean-Pierre Cléro, Paris-Bruxelles, Librairie générale de droit et de jurisprudence - Bruylant, 1996, p. 85-180.

Bentham Jeremy, 1802, Principes du code civil, dans Traités de législation civile et pénale, publiés en français par Étienne Dumont, de Genève, d’après les manuscrits confiés par l’auteur, t. II, Paris, Bossange, Masson et Besson, An X, p. 1-236.

Bentham Jeremy, [ms. de 1811-1831], Nomography, or the Art of Inditing Laws, dans The Works of Jeremy Bentham, John Bowring éd., vol. III, Édimbourg, W. Tait, 1843, réimpression Bristol, Thoemmes Press, 1995, p. 231-295.

Brissot de Warville Jacques-Pierre, [1781], Discours sur les moyens de prévenir les crimes en France, dans Bibliothèque philosophique du législateur, du politique, du jurisconsulte, ou choix des meilleurs discours, dissertations, essais, fragments, composés sur la législation criminelle, t. VI, Berlin-Paris, Desauges, 1782, p. 5-164.

Burlamaqui Jean-Jacques, [1747], Principes du droit naturel, Genève-Copenhague, C. et A. Philibert, 1756.

Burlamaqui Jean-Jacques, 1751, Principes du droit politique, 2 volumes, Amsterdam, Z. Chatelain, réimpression Caen, Centre de philosophie politique et juridique de l’université de Caen, 1984.

Café 1764-1766 (Le), Raymond Abbrugiati éd., traduit de l’italien par Perle Abbrugiati, Pierre Benedittini, Marie-Pierre Lorenzi, Fosca Mariani Zini, Margherita Orsino et Denis Thouard, Fontenay-aux-Roses, ENS Éditions, 1997.

Caffè 1764-1766 (Il), Gianni Francioni et Sergio Romagnoli éd. [1993], Turin, Bollati Boringhieri, 2e édition corrigée, 1998.

Cantillon Richard, [1755], Essai sur la nature du commerce en général, réimpression de l’édition de 1952 fondée sur le texte original de 1755 avec des études et commentaires revus et augmentés, Paris, Institut national d’études démographiques, 1997.

Cantù Cesare, [1862], Beccaria et le droit pénal, traduit de l’italien par Jules Lacointa et C. Delpech, Paris, Firmin-Didot, 1885.

Carli Gian Rinaldo, 1751, Dell’origine e del commercio delle monete e dell’istituzione delle zecche d’Italia, dalla decadenza dell’impero sino al secolo xvii, La Haye [Venise], s. n. [Pasquali].

Carli Gian Rinaldo, 1754-1760, Delle monete e dell’istituzione delle Zecche d’Italia, dell’antico e presente sistema di esse e del loro intrinseco valore e rapporto con la presente moneta dalla decadenza dell’impero sino al secolo xviii, vol. I, Mantoue, Rubbi, vol. II, Pise, G.P. Giovannelli, vol. III, Lucques, J. Giusti.

Condillac Étienne Bonnot de, [1746-1798], Essai sur l’origine des connaissances humaines, Paris, Vrin, 2002.

Condorcet Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (marquis de), Arithmétique politique. Textes rares ou inédits (1767-1789), Bernard Bru et Pierre Crépel éd., Paris, Ined-PUF, 1994.

Correspondance littéraire, philosophique et critique par Grimm, Diderot, Raynal, Meister, etc. [1753-1793], Maurice Tourneux éd., 16 tomes, Paris, Garnier frères, 1877-1882, réimpression Nendeln (Liechtenstein), Kraus reprint, 1968.

Coyer Gabriel-François (abbé), 1756, La Noblesse commerçante, Londres-Paris [Paris], Duchesne.

De Soria Giovanni Alberto, [1765], « Giudizio di celebre professore sopra il libro Dei delitti e delle pene », dans Delitti 1965, p. 198-205. Traduction française : « Jugement d’un célèbre professeur sur le livre des Délits et des peines », dans Délits 1773, p. 245-262.

Diderot Denis, [ms. de 1765-1766a], Lettre traduite de l’anglais de M. de Ramsay, Georges Dulac, Ulla Kölving et Annette Lorenceau éd., dans Œuvres complètes, t. XX, Paris, Hermann, 1995, p. 407-419.

Diderot Denis, [ms. de 1765-1766b], Observations sur le Traité des délits et des peines, Georges Dulac, Ulla Kölving et Annette Lorenceau éd., dans Œuvres complètes, t. XX, Paris, Hermann, 1995, p. 420-421.

Diderot Denis, Correspondance, vol. IX (janvier 1769 - décembre 1769), Georges Roth éd., Paris, Minuit, 1963.

Diderot Denis, [1771], « Les Recherches sur le style de Beccaria », Georges Dulac éd., dans Œuvres complètes, t. XX, Paris, Hermann, 1995, p. 475-480.

Diderot Denis, (ou Marmontel Jean-François ?) [ms. de 1765-1766], Notes sur le Traité des délits et des peines, Georges Dulac, Ulla Kölving et Annette Lorenceau éd., dans Œuvres complètes, t. XX, Paris, Hermann, 1995, p. 421-426.

Dragonetti Giacinto, 1766, Delle virtù e de’ premj, s.l. [Naples], G. Gravier. Traduction française : Trattato delle virtù e de’ premj - Traité des vertus et des récompenses, traduit de l’italien [par Jean-Claude Pingeron], s.l. [Naples], G. Gravier, 1767.

Dupont de Nemours Pierre-Samuel, 1769, « De la fondation d’une chaire d’économie politique, et de l’utilité de cette institution », Éphémérides du citoyen, ou Bibliothèque raisonnée des sciences morales et politiques, t. III, Paris, Didot, p. 159-181.

Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, Denis Diderot et Jean-Baptiste Le Rond d’Alembert éd., 35 volumes, Paris, Briasson, 1751-1780, réimpression Stuttgart, Frommann, 1967.

[Facchinei Ferdinando], 1765, Note ed osservazioni sul libro intitolato Dei delitti e delle pene, s.l. [Venise], s.n. [Zatta].

Filangieri Gaetano, [1780-1791], La scienza della legislazione, 7 volumes, Mariano del Friuli-Venise, Edizioni della Laguna-Centro di Studi sull’Illuminismo europeo, 2003-2004.

Franci Sebastiano, [octobre 1764], « Alcuni pensieri politici », dans Il Caffè 1764-1766, p. 143-150.

Garat Dominique-Joseph, 1820, Mémoires historiques sur la vie de M. Suard, sur ses écrits, et sur le xviiie siècle, 2 volumes, Paris, A. Belin.

Genovesi Antonio (abbé), [1754], Discorso sopra il vero fine delle lettere e delle scienze, dans Scritti, Franco Venturi éd. [1962], Turin, Einaudi, 1977, p. 40-87.

Genovesi Antonio (abbé), [1765-1767], Delle lezioni di commercio o sia di economia civile, Maria Luisa Perna éd., Naples, Istituto italiano per gli studi filosofici, 2005.

Genovesi Antonio (abbé), [1766-1771], Della diceosina, o sia della filosofia del giusto e dell’ingiusto, Fidia Arata éd., Milan, Marzorati, 1973.

Giudici Antonio, 1784, Apologia della giurisprudenza romana, o note critiche al libro intitolato « Dei delitti e delle pene », Milan, Galeazzi.

Hegel Georg Wilhelm Friedrich, [1820], Principes de la philosophie du droit, traduit de l’allemand par Jean-François Kervégan, Paris, PUF, 1998.

Helvétius Claude-Adrien, [1758], De l’Esprit, Paris, Fayard, 1988.

Helvétius Claude-Adrien, [1773], De l’Homme, Paris, Fayard, 2 volumes, 1989.

Humedavid, [1748], Essais philosophiques sur l’entendement humain, 2 volumes, traduit de l’anglais par Jean-Bernard Mérian, Amsterdam, J. H. Schneider, 1758.

Hutcheson Francis, [1725], Recherches sur l’origine des idées que nous avons de la beauté et de la vertu, traduit de l’anglais [par Marc-Antoine Eidous (ou Guillaume Target ?)], 2 volumes, Amsterdam [Paris], s.n. [Durand], 1749.

Hutcheson Francis, 1742, Philosophiæ moralis institutio compendiaria, ethices et jurisprudentiæ naturalis elementa continens, Glasgow, R. Foulis.

Hutcheson Francis, [1755], Système de philosophie morale, traduit de l’anglais [par Marc-Antoine Eidous], 2 volumes, Lyon, Regnault, 1770.

[Kames Henry Home], [1758], Essais historiques sur les lois, traduit de l’anglais par Mathieu-Antoine Bouchaud, Paris, Vente, 1766.

Kant Immanuel, [1797], Métaphysique des mœurs, Première partie : Principes métaphysiques de la doctrine du droit, vol. II, traduit de l’allemand par Alain Renaut, Paris, Flammarion, 1994.

La Mare Nicolas de, 1705-1738, Traité de la police, 4 volumes, Paris, J. et P. Cot puis M. Brunet puis J.-F. Hérissant.

Lambertenghi Luigi, [février 1765], « Delle poste », dans Il Caffè 1764-1766, p. 299-311. Traduction française partielle : « Des Postes », dans Le Café 1764- 1766, p. 65-69.

La Mettrie Julien Offray de, [1748 ; repris et augmenté sous le titre L’Anti-Sénèque ou le Souverain bien, 1750 et 1751], Discours sur le bonheur, John Falvey éd., dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, vol. CXXXIV, Oxford, Voltaire Foundation, 1975.

Leopardi Giacomo, Zibaldone, traduit de l’italien par Bertrand Schefer, Paris, Allia, 2003.

Linguet Simon-Nicolas-Henri, [avril 1770, Journal œconomique, ou Mémoires, notes et avis sur l’Agriculture, les Arts, le Commerce […], Paris, A. Boudet, p. 171-173], « Fragment d’une lettre de M. Linguet à l’auteur du Traité des délits et des peines », Mercure de France, dédié au roi, par une société de gens de lettres, juillet 1770, vol. I, Paris, Lacombe, 1770, p. 139-144.

Livres Beccaria : inventaire manuscrit de livres possédés par Beccaria, date inconnue (antérieure à 1777), Milan, Bibliothèque Ambrosiana, Archivio Beccaria, X 23 inf., « Biblioteca » (cahier de 12 feuillets recto-verso non numérotés).

Livres Beccaria 1777 : inventaire manuscrit des livres vendus par Beccaria aux frères Reycends, libraires, datée du 11 juillet 1777, Milan, Bibliothèque Ambrosiana, Archivio Beccaria, X 23 inf., « Biblioteca », « Libri di valore » (3 cahiers numérotés de 2 feuillets recto-verso).

Longo Alfonso, [septembre 1764], « Osservazioni su i fedecommessi », dans Il Caffè 1764-1766, p. 115-132. Traduction française partielle : « Observations sur les fidéicommis », dans Le Café 1764-1766, p. 210-215.

Mably Gabriel de, [1776], De la législation ou principes des lois, dans Collection complète des œuvres, Guillaume Arnoux éd., t. IX, Paris, C. Desbrière, 1794- 1795, réimpression Peter Friedmann éd., Aalen, Scientia Verlag, 1977.

Marmontel Jean-François, 1763, Poétique française, 2 volumes, Paris, Lesclapart.

Maupertuis Pierre-Louis Moreau de, [1749], Essai de philosophie morale, dans Œuvres, vol. I, Lyon, J.-M. Bruyset, 1768, réimpression Hildesheim-New York, G. Olms, 1974, p. 171-252.

Maupertuis Pierre-Louis Moreau de, [1755], Éloge de M. de Montesquieu [lu le 5 juin 1755], dans Œuvres, vol. III, Hildesheim-New York, G. Olms, 1974, p. 386-433.

Melon Jean-François, [1734-1736], Essai politique sur le commerce, nouvelle édition augmentée de sept chapitres, s.l., s.n., 1736, réimpression dans Opere, Onofrio Nicastro et Severina Perona éd., vol. II, Scritti editi, Sienne, Università di Siena, 1977.

Montanari Antonio, 1770, La necessità della pena di morte nella criminal legislazione dichiarata nei casi da usarsi, Vérone, Moroni.

Montesquieu Charles-Louis de Secondat (baron de), [1721], Lettres persanes, dans Œuvres complètes, vol. I, Jean Ehrard et Catherine Volpilhac-Auger éd., Oxford-Naples, Voltaire Foundation et Istituto italiano per gli studi filosofici, 2004.

Montesquieu Charles-Louis de Secondat (baron de), [1748], De l’Esprit des lois, dans Œuvres complètes, vol. II, Paris, Gallimard (Pléiade), 1951.

Morellet André, [1762], Abrégé du manuel des inquisiteurs, Jean-Pierre Guicciardi éd., Grenoble, J. Millon, 2000.

Morellet André, [1808], « Lettre aux rédacteurs des Archives littéraires, au sujet de l’annonce du projet de code criminel de M. Bexon », Lettres inédites de l’abbé Morellet sur l’histoire politique et littéraire des années 1806 et 1807, pour faire suite à ses Mémoires, dans Mémoires de l’abbé Morellet, de l’Académie française, sur le dix-huitième siècle et sur la Révolution, t. II, Paris, Ladvocat, 1822, réimpression Genève, Slatkine reprints, 1967, p. 242-253.

Morellet André, [1821], Mémoires de l’abbé Morellet, de l’Académie française, sur le dix-huitième siècle et sur la Révolution, Paris, Mercure de France, 1988.

Muratori Lodovico Antonio, [1742], Dei difetti della giurisprudenza, Milan, Rizzoli, 1958.

Muyart de Vouglans Pierre-François, 1767, Réfutation des principes hasardés dans le Traité des délits et des peines, traduit de l’Italien, Lausanne-Paris, Desaint, 1767.

Natale Giovanni Tommaso, 1772, Riflessioni politiche intorno all’efficacia, e necessità delle Leggi penali, dans Miscellanei di varia letteratura, t. viii, Lucques, G. Rocchi, p. 1-66.

Origlia Paolino Giovanni Giuseppe, 1746, De’ principj del diritto naturale, Naples, G. di Simone.

Pelli Bencivenni Giuseppe, [ms. 24 novembre 1760 - 6 janvier 1761], Sbozzo d’una dissertazione sopra la pena di morte, Florence, Archivio di Stato, Archivio Pelli, cart. 13 ins. 170.

Richer François, 1755, Traité de la mort civile, tant celle qui résulte des condamnations pour cause de crime, que celle qui résulte des vœux en religion, Paris, Durand.

Risi Paolo, 1766, Animadversiones ad criminalem jurisprudentiam pertinentes, Milan, Galeazzi. Traduction française : Observations sur des matières de jurisprudence criminelle, traduit du latin par M. S. D. C. [François Seigneux de Correvon], Lausanne, F. Grasset, 1768.

Romano Damiano, 1756, Della esistenza del diritto della natura e delle genti vendicata dall’incertezza, ed erroneità delle pruove, che n’an date Ugone Grozio, Samuele Pufendorffio, e Gio. Eineccio, scrittori del diritto pubblico [...], Naples, A. Migliaccio.

Rousseau Jean-Jacques, [1750], Discours sur les sciences et les arts, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1755a], Discours sur l’économie politique, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1755b], Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1755c], Réponse [à Voltaire], 10 septembre 1755, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1761], Julie, ou La Nouvelle Héloïse, dans Œuvres complètes, vol. II, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1762], Du Contrat social, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Rousseau Jean-Jacques, [1762b], Émile, ou De l’éducation, dans Œuvres complètes, vol. IV, Paris, Gallimard (Pléiade), 1969.

Rousseau Jean-Jacques, [1764], Lettres écrites de la montagne, dans Œuvres complètes, vol. III, Paris, Gallimard (Pléiade), 1964.

Secchi Pietro, [décembre 1764], « Anecdoto chinese », dans Il Caffè 1764-1766, p. 333-338. Traduction française partielle : « Anecdote chinoise », dans Le Café 1764-1766, p. 237-243.

Secchi Pietro, [juillet 1765], « Contraddizioni morali », dans Il Caffè 1764-1766, p. 464-471.

[Servan Joseph-Michel-Antoine], 1767, Discours sur l’administration de la justice criminelle, prononcé par M. S**, avocat général, Genève [Grenoble ou Paris], s.n. [Durand].

Torriani Giovanni Antonio, 1761, Il Principe, Rome, G. Salomoni.

Vannucchi Antonio Maria, 1750, Dissertazione del metodo d’acquistare la giurisprudenza critica, Florence, A. Bonducci.

Vasco Dalmazzo Francesco, [ms. de 1768], Riflessioni sopra il libro « Dei delitti e delle pene », dans Opere, Turin, Fondazione L. Einaudi, 1966, p. 183-192.

Vattel Emer de, 1758, Le Droit des gens ou Principes de la loi naturelle appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains, 2 volumes, Londres [Neuchâtel], s.n., reproduction (microfiches) Paris, Hachette, 1978.

Verri Alessandro, « Alcune idee sulla filosofia morale » [février 1766], dans Il Caffè 1764-1766, p. 685-695.

Verri Alessandro, « Alcune riflessioni sulla opinione che il commercio deroghi alla nobiltà » [janvier 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 256-274. Traduction française partielle : « Quelques réflexions sur l’idée selon laquelle le commerce déroge à la noblesse », dans Le Café 1764-1766, p. 233-237.

Verri Alessandro, « Degli errori utili » [janvier 1766], dans Il Caffè 1764-1766, p. 653-655. Traduction française : « Des erreurs utiles », dans Le Café 1764-1766, p. 75.

Verri Alessandro, « Dei difetti della letteratura e di alcune loro cagioni » [octobre 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 539-560. Traduction française partielle : « Des défauts de la littérature et de quelques-unes de leurs causes », dans Le Café 1764- 1766, p. 85-93.

Verri Alessandro, « Dell’ozio » [février 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 288-291.

Verri Alessandro, « Di alcuni sistemi del pubblico diritto » [avril 1766], dans Il Caffè 1764-1766, p. 725-739.

Verri Alessandro, « Di Carneade e di Grozio » [mars 1766], dans Il Caffè 1764-1766, p. 705-721. Traduction française partielle : « À propos de Carnéade et de Grotius », dans Le Café, p. 198-201.

Verri Alessandro, « Di Giustiniano e delle sue leggi » [novembre 1764], dans Il Caffè 1764-1766, p. 177-189.

Verri Alessandro, « Ragionamento sulle leggi civili » [novembre-décembre 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 571-606. Traduction française partielle : « Raisonnement sur les lois civiles », dans Le Café 1764-1766, p. 200-205.

Verri Alessandro et Verri Pietro, Carteggio di Pietro e di Alessandro Verri dal 1766 al 1797, vol. I, 2de partie (juillet 1767 - août 1768), Emanuele Greppi et Alessandro Giulini éd., Milan, L. F. Cogliati, 1923 ; vol. III (août 1769 - septembre 1770), Emanuele Greppi et Alessandro Giulini éd., Milan, L. F. Cogliati, 1911 ; vol. IX (1er avril 1777 - 30 juin 1778), Giovanni Seregni éd., Milan, Milesi & Figli, 1937 ; vol. XI (1er janvier 1780 - 26 mai 1781), Giovanni Seregni éd., Milan, A. Giuffrè, 1940.

Verri Alessandro et Verri Pietro, Lettere e scritti inediti di Pietro e Alessandro Verri, Carlo Casati éd., Milan, G. Galli, 4 volumes, 1879-1881.

Verri Alessandro et Verri Pietro, Voyage à Paris et à Londres 1766-1767, traduit de l’italien par Monique Bacelli, Paris, L. Teper, 2004.

[ — ?] 1765, Risposta ad uno scritto, che s’intitola Note, ed osservazioni sul libro Dei delitti, e delle pene, s. l. [Lugano], s. n. [Agnelli]. Traduction française : Réponse à un écrit intitulé Notes et observations sur le livre Des délits et des peines, dans Délits 1773, p. 263-424.

Verri Pietro, « Considerazioni sul lusso » [octobre 1764], dans Il Caffè 1764- 1766, p. 155-162.

Verri Pietro, Contro il padre Almici in difesa di Dei delitti e delle pene [ms. de 1765], 11 feuillets manuscrits, Milan, Archivio Verri, cart. 378, fasc. 5.

Verri Pietro, « Elementi del commercio » [juin 1764], dans Il Caffè 1764-1766, p. 30-38. Traduction française : « Éléments du commerce », dans Le Café 1764-1766, p. 217-229.

Verri Pietro, « Gli studi utili » [mars 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 311-318. Traduction française partielle : « Les études utiles », dans Le Café 1764-1766, p. 59-61.

Verri Pietro, « La fortuna dei libri » [octobre 1764], dans Il Caffè 1764-1766, p. 150-152.

Verri Pietro, « Pensieri sullo spirito della letteratura d’Italia » [décembre 1764], dans Il Caffè 1764-1766, p. 211-222.

Verri Pietro, « Su i parolai » [juillet 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 472-475.

Verri Pietro, « Sulla fortuna » [décembre 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 606-614.

Verri Pietro, « Sulla interpretazione delle leggi » [mars 1766], dans Il Caffè 1764-1766, p. 695-704. Traduction française partielle : « Sur l’interprétation des lois », dans Le Café 1764-1766, p. 204-211.

Verri Pietro, « Sulla spensieratezza nella privata economia » [mars 1765], dans Il Caffè 1764-1766, p. 322-330.

Verri Pietro, [ms. v. 1760], Pensées détachées, dans Milano in Europa, Mario Schettini éd., Milan, Cino Del Duca, 1963, p. 128-140.

Verri Pietro, [ms. de 1761-1763], Considerazioni sul commercio dello Stato di Milano, Carlo Antonio Vianello éd., Milan, Università L. Bocconi, 1939.

Verri Pietro, [1763], Meditazioni sulla felicità, Gianni Francioni éd., Côme-Pavie, Ibis, 1996. Traduction française : Pensées sur le bonheur, traduit de l’italien [par Gabriel Mingard], Yverdon, s.n., 1766.

Verri Pietro, [ms. de 1763b], Orazione panegirica sulla giurisprudenza milanese, dans Delitti 1965, p. 127-146.

Verri Pietro, [ms. de 1764-1775], Memorie sincere del modo col quale servii nel militare e dei miei primi progressi nel servigio politico, dans P. Verri 2003, p. 1-156.

Verri Pietro, [1767], Sull’amministrazione della giustizia criminale, dans Del fulmine e delle leggi. Scritti giornalistici 1766-1768, Gianmarco Gaspari éd., Milan, All’insegna del pesce d’oro, 1994, p. 71-84.

Verri Pietro, [ms. de 1768], Memorie storiche sulla economia pubblica dello Stato di Milano, dans Scritti vari, vol. I, Giulio Carcano éd., Florence, Le Monnier, 1854, p. 401-481.

Verri Pietro, [ms. de 1776-1777], Osservazioni sulla tortura, Gennaro Barbarisi éd. [1985], Milan, Istituto propaganda libraria, 1993.

Verri Pietro, [1781], Discorsi. Sulla economia politica, dans I « Discorsi » e altri scritti degli anni Settanta, Giorgio Panizza éd., Edizione nazionale delle opere di Pietro Verri, vol. III, Rome, Edizioni di storia e letteratura, 2004, p. 278-423.

Verri Pietro, [ms. de 1783], Pensieri miei pericolosi a dirsi, dans P. Verri 2003, p. 487-497.

Verri Pietro, [ms. de 1788], Memorie sulle disensioni e divisioni della famiglia Verri dopo la morte del Conte Gabriele Verri seguita nel 1782, dans P. Verri 2003, p. 515-546.

Verri Pietro, 2003, Scritti di argomento familiare e autobiografico, Gennaro Barbarisi éd., Edizione nazionale delle opere di Pietro Verri, vol. V, Rome, Edizioni di storia e letteratura.

Voltaire, [1759], Histoire de l’empire de Russie sous Pierre le Grand, première partie, dans Les Œuvres complètes de Voltaire, vol. XLVI, Oxford, Voltaire Foundation, 1999.

Voltaire,[1764-1769], Dictionnaire philosophique, dans Les Œuvres complètes de Voltaire, vol. XXXV-XXXVI, Oxford, Voltaire Foundation, 1994.

Voltaire, [1765], Idées républicaines par un membre d’un corps, dans Œuvres complètes de Voltaire, vol. XXIV, Mélanges III, Paris, Garnier, 1879, p. 413-432.

Voltaire, [1766-1767], Commentaire sur le livre des délits et des peines par un avocat de province, dans Mélanges, Paris, Gallimard (Pléiade), 1961, p. 769-807.

Voltaire, [1772], Lettre à M. le marquis de Beccaria, professeur en droit public à Milan, au sujet de M. Morangiés, dans Œuvres complètes de Voltaire, vol. XXVIII, Mélanges VII, Paris, Garnier, 1879, p. 477-488.

Voltaire, [1777], Prix de la justice et de l’humanité, dans Œuvres complètes de Voltaire, vol. XXX, Mélanges IX, Paris, Garnier, 1880, p. 533-586.

Voltaire, Correspondence and Related Documents, Theodore Besterman éd., édition définitive, t. XXIV (octobre 1761 - mai 1762), dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. CVIII, Oxford, Voltaire Foundation, 1972 ; t. XXIX (avril-décembre 1765), dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. CXIII, 1973 ; t. XXX (janvier-septembre 1766), dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. CXIV, 1973.

Études postérieures à 1900

Alessi Palazzolo Giorgia, [1979], Prova legale e pena. La crisi del sistema tra evo medio e moderno, Naples, Jovene, 1987.

Amato Massimo, 1996, « Dal “dibattito sulle monete” al Della Moneta. Riforme, monete, calcolo e intelletto da Muratori e Beccaria a Galiani », Rivista storica italiana, cviii, p. 836-856.

Anglani Bartolo, 2004, « Il dissotto delle carte ». Sociabilità, sentimenti e politica tra i Verri e Beccaria, Milan, Franco Angeli.

Atti del convegno internazionale su Cesare Beccaria promosso dall’Accademia delle Scienze di Torino nel secondo centenario dell’opera « Dei delitti e delle pene », Turin, Accademia delle Scienze (Memorie. Classe di Scienze Morali, IV, 9), 1966.

Audegean Philippe, 2003a, « Beccaria et l’histoire du concept de style. Empirisme et poétique », Poétique, nº 136, p. 487-509.

Audegean Philippe, 2003b, « Passions et liberté. Loi de nature et fondement du droit en Italie à l’époque de Beccaria », Studi settecenteschi, vol. 23, p. 197-278.

Audegean Philippe, 2004, « Il problema Beccaria », Rivista storica italiana, cxvi, p. 834-871.

Audegean Philippe, 2006, « Lo spirito di lettura. L’usage public de la lecture du Caffè au Conciliatore », Il giornalismo milanese dall’Illuminismo al Romanticismo, Pérette-Cécile Buffaria et Paolo Grossi éd., Paris, Edizioni dell’Istituto Italiano di Cultura, p. 125-142.

Audegean Philippe, 2007, « Leçons de choses. L’invention du savoir économique par ses premiers professeurs : Antonio Genovesi et Cesare Beccaria », Astérion, nº 5, http://asterion.revues.org/document824.html.

Audegean Philippe, 2008, « Beccaria, Cesare », Dictionnaire électronique Montesquieu, http://dictionnaire-montesquieu.ens-lsh.fr/index.php?id=242.

Baertschi Bernard, 1997, « Une traduction inédite de Beccaria par Maine de Biran », dans Porret 1997, p. 47-67.

Barbarisi Gennaro, 2002, « Per una nuova lettura delle Osservazioni sulla tortura di Pietro Verri », dans Alessandro Manzoni, Storia della colonna infame, Carla Riccardi éd., Edizione nazionale ed europea delle opere di Alessandro Manzoni, vol. XII, Milan, Centro Nazionale Studi Manzoniani, p. 381-414.

Bedau Hugo Adam, 2003, « L’argument d’interférence minimale contre la peine capitale », Revue philosophique de Louvain, t. 101, nº 1, p. 138-150.

Berman Antoine, 1984, L’épreuve de l’étranger. Culture et traduction dans l’Allemagne romantique, Paris, Gallimard.

Berman Antoine, [1985], La traduction et la lettre ou l’auberge du lointain, Paris, Seuil, 1999.

Berman Antoine, 1995, Pour une critique des traductions : John Donne, Paris, Gallimard.

Bernardi Bruno, 2003, « Le droit de vie et de mort selon Rousseau : une question mal posée ? », Revue de métaphysique et de morale, nº 1, p. 89-106.

Burgio Alberto, 1996, « Tra diritto e politica. Note sul rapporto Beccaria-Montesquieu », Rivista di storia della filosofia, li, 3, p. 659-676.

Burgio Alberto, 1997, « Entre droit et politique », Figures italiennes de la rationalité, Christiane Menasseyre et André Tosel éd., Paris, Kimé, p. 375-395.

Burgio Alberto, 2000, « L’idea di eguaglianza tra diritto e politica nel Dei delitti e delle pene », dans Ferrone et Francioni 2000, p. 79-98. Traduction anglaise : « Introduction : Between Law and Politics – The Idea of Equality in On Crimes and Punishments », dans Crimes 2008, p. xxxiii-lii.

Capra Carlo, [1984], La Lombardia nell’età delle riforme (1706-1796), Turin, UTET, 1987

Capra Carlo, 2000, « Pietro Verri e il “genio della lettura” », Per Marino Berengo. Studi degli allievi, Livio Antonielli, Carlo Capra et Mario Infelise éd., Milan, Franco Angeli, p. 619-677.

Capra Carlo, 2002, I progressi della ragione. Vita di Pietro Verri, Bologne, il Mulino.

Cattaneo Mario Alessandro, 1960, « La teoria della pena in Hobbes », Rivista di scienze giuridiche, II, p. 478-498. Traduction anglaise : « Hobbes’s Theory of Punishment », Hobbes Studies, Keith Conrad Brown éd., Oxford, B. Blackwell, 1965, p. 275-297.

Cattaneo Mario Alessandro, 1966a, « Beccaria e Robespierre. Contributo allo studio dell’illuminismo giuridico », dans Atti del convegno internazionale…, p. 317-328.

Cattaneo Mario Alessandro, 1966b, Illuminismo e legislazione, Milan, Edizioni di Comunità.

Cattaneo Mario Alessandro, 1990, Pena diritto e dignità umana. Saggio sulla filosofia del diritto penale, Turin, G. Giappichelli.

Cavanna Adriano, 1975, La codificazione penale in Italia. Le origini lombarde, Milan, Giuffrè.

Cavanna Adriano, 1982, « La codificazione del diritto nella Lombardia austriaca », dans Economia, istituzioni, cultura…, vol. III, p. 611-657.

Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, Milan-Rome-Bari, Cariplo-Laterza, 1990.

Chartier Roger, [1990], Les origines culturelles de la Révolution française, Paris, Seuil, 2000.

Chartier Roger, 1999, « Livres, lecteurs, lectures », Le Monde des Lumières, Vincenzo Ferrone et Daniel Roche éd., Paris, Fayard.

Cicoira Fabrizio, 1982, Alessandro Verri. Sperimentazione e autocensura, Bologne, Pàtron editore.

Crocker Lester Gilbert, 1952, « The discussion of suicide in the eighteenth century », Journal of the History of Ideas, XIII, p. 47-72.

Darnton Robert, 1992, « Une carrière littéraire exemplaire », Gens de lettres, gens du livre, traduit de l’anglais par Marie-Alyx Revellat, Paris, O. Jacob, p. 47-67.

De Stefano Francesco, 1933, « Cinque anni di sodalizio tra Pietro Verri e Gian Rinaldo Carli (1760-1765) con XXIV lettere inedite di Pietro Verri », Atti e memorie della Società istriana di archeologia e storia patria, XLV, p. 43-103.

Dipper Christof, 1976, Politisher Reformismus und begrifflicher Wandel. Eine Untersuchung des historisch-politischen Wortschatzes der Mailänder Aufklärung (1764-1796), Tübingen, Max Niemeyer Verlag.

Dipper Christof, 1982, « Dispotismo e costituzione : due concetti di libertà nell’illuminismo milanese », dans Economia, istituzioni, cultura…, vol. II, p. 863-901.

Di Rienzo Eugenio, 1994, Alle origini della Francia contemporanea. Economia, politica e società nel pensiero di André Morellet : 1756-1819, Naples, Edizioni scientifiche italiane.

Di Simone Maria Rosa, 2000, « Riflessioni sulle fonti e la fortuna di Beccaria », dans Ferrone et Francioni 2000, p. 49-61.

Doig Kathleen Hardesty, 2003, « The principle of order in André Morellet’s thought », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 10, Oxford, Voltaire Foundation, p. 3-29.

Draper Anthony J., 2000, « Cesare Beccaria’s influence on English discussion of punishment 1764-1789 », History of European Ideas, 26 (3-4), p. 177-199.

Durand Bernard, 1993, Arbitraire du juge et consuetudo delinquendo. La doctrine pénale en Europe du xvie au xviiie siècle, Montpellier, Société d’histoire du droit et des institutions des anciens pays de droit écrit.

Economia, istituzioni, cultura in Lombardia nell’età di Maria Teresa, Gennaro Barbarisi, Aldo De Maddalena, Ettore Rotelli éd., 3 volumes, Bologne, Il Mulino, 1982.

Felice Domenico éd., 2002, Dispotismo. Genesi e sviluppo di un concetto filosofico-politico, 2 volumes, Naples, Liguori.

Ferrajoli Luigi, [1989], Diritto e ragione. Teoria del garantismo penale, Rome-Bari, Laterza, 1990.

Ferrajoli Luigi, 2005, « Introduzione », Beccaria/ Dei/ delitti e delle/ pene/ con/ note, Raffaele Sbardella, avec un rapport d’expertise de Raffaele Caselli, Naples, La città del sole, p. 11-24.

Ferrone Vincenzo et Francioni Gianni éd., 2000, Cesare Beccaria. La pratica dei lumi, Florence, Olschki.

Firpo Luigi, 1964, « Il primo saggio di Beccaria », Rivista storica italiana, lxxvi, p. 671-706.

Fontana Alessandro et Fournel Jean-Louis, 1986, « Piazza, Corte, Salotto, Caffè », Letteratura italiana, V. Le questioni, Alberto Asor Rosa éd., Turin, Einaudi, p. 635-686.

Fossati L., 1916, « Cesare Beccaria e Geremia Bentham », Rivista di filosofia, VIII-iv, p. 522-546.

Foucault Michel, [1975a], « La prison vue par un philosophe français », traduit de l’italien par Annie Ghizzardi, Dits et écrits, nº 153, vol. II, Paris, Gallimard, 1994, p. 725-731.

Foucault Michel, 1975b, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Paris, Gallimard.

Francioni Gianni, 1981, « La prima redazione del Dei delitti e delle pene. Appendice : Delle pene e delitti e altri autografi di Cesare Beccaria », Studi settecenteschi, vol. 1, p. 103-272.

Francioni Gianni, 1984, « Il fantasma del Ripulimento delle nazioni. Congetture su un’opera mancata di Cesare Beccaria », Studi settecenteschi, vol. 5, p. 131-173.

Francioni Gianni, 1985-1986, « Notizia sul manoscritto della seconda redazione del Dei delitti e delle pene (con una appendice di inediti di Pietro Verri relativi all’opera di Beccaria) », Studi settecenteschi, vol. 7-8, p. 229-296.

Francioni Gianni, 1990, « Beccaria filosofo utilitarista », dans Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, p. 69-87

Francioni Gianni, 1991, « Sulla violenza testuale. La “volontà dell’autore” fra libera espressione e assenso “coatto” », Pubblicare il Settecento. Edizioni e ricerche in corso, Alberto Postigliola éd., Rome, Società italiana di studi sul secolo xviii, p. 66-81.

Francioni Gianni, 1994, « Prefazione », Commentario sul libro Dei delitti e delle pene, Voltaire, traduit du français par Barbara Besi Ellena, Côme-Pavie, Ibis, p. 7-28.

Franco Venturi. Politica e storia, Rivista storica italiana, cviii, 2-3, 1996.

Frydman Benoît, 2005, Le sens des lois. Histoire de l’interprétation et de la raison juridique, Bruxelles-Paris, Bruylant - Librairie générale de droit et de jurisprudence.

Fubini Mario, 1957, « Pietro Verri e il Caffè », La cultura illuministica in Italia, Mario Fubini éd., Turin, Edizioni radio italiana, p. 102-119.

Gaspari Gianmarco, 1979, « Un caso di correzioni coatte nell’editoria illuministica : Cesare Beccaria e “il libro dei secoli” », Giornale storico della letteratura italiana, CLVI, p. 400-419.

Gaspari Gianmarco, 1981, « La via alle Ricerche. Beccaria lettore di d’Alembert », Studi settecenteschi, vol. 2, p. 173-219.

Gaspari Gianmarco, 1990, Letteratura delle riforme. Da Beccaria a Manzoni, Palerme, Sellerio.

Gaspari Gianmarco, 1995, « Stendhal e il mito dell’“école de Milan” », Studi settecenteschi, vol. 15, p. 331-364.

Gauvard Claude, 2007, « Les oppositions à la peine de mort dans le royaume de France : théorie et pratique (xiie-xve siècle) », Clio & Crimen, nº 4, p. 22-46.

Gianformaggio Letizia, 1982, « Su Helvétius, Beccaria e Bentham », Gli italiani e Bentham. Dalla « felicità pubblica » all’economia del benessere, Riccardo Faucci éd., vol. I, Milan, Franco Angeli, p. 49-54.

Giarrizzo Giuseppe, [1965], note introductive à « Giovanni Tommaso Natale », La Letteratura italiana. Storia e testi, vol. XLVI : Illuministi italiani, t. VII : Riformatori delle antiche repubbliche, dei ducati, dello Stato pontificio e delle isole, Milan-Naples, Ricciardi, s. d., p. 965-978.

Gros Frédéric, 2001, « Les quatre foyers de sens de la peine », Et ce sera justice. Punir en démocratie, Antoine Garapon, Frédéric Gros, Thierry Pech, Paris, O. Jacob.

Guénard Florent, 2005, « La liberté et l’ordre public : Diderot et la bonté des lois », Revue de métaphysique et de morale, nº 1, p. 109-125.

Guerci Luciano et Ricuperati Giuseppe éd., 1998, Il coraggio della ragione. Franco Venturi intellettuale e storico cosmopolita, Turin, Fondazione L. Einaudi.

Halévy Élie [1901], La formation du radicalisme philosophique, t. I : La jeunesse de Bentham 1776-1789, Paris, PUF, 1995.

Hart Herbert Lionel Adolfus, 1966, « Beccaria and Bentham », dans Atti del convegno internazionale…, p. 19-29.

Hirschmanalbert O., [1977], Les passions et les intérêts. Justifications politiques du capitalisme avant son apogée, traduit de l’anglais par Pierre Andler [1980], Paris, PUF, 2001.

Imbruglia Girolamo, 2005-2006, « Illuminismo e religione. Il Dei delitti e delle pene e la difesa dei Verri dinanzi alla censura inquisitoriale », Studi settecenteschi, vol. 25-26, p. 119-161.

Ippolito Dario, 2007, « Antonio Genovesi lettore di Beccaria », Materiali per una storia della cultura giuridica, xxxvii-1, p. 3-20.

Ippolito Dario, 2007b, « Beccaria, la pena di morte e la tentazione dell’abolizionismo », L’Acropoli, 6, p. 701-715.

Isotton Roberto, 2006, Crimen in itinere : profili della disciplina del tentativo dal diritto comune alle codificazioni penali, Naples, Jovene.

Jaffro Laurent, 2000, « La formation de la doctrine du sens moral : Burnet, Shaftesbury, Hutcheson », Le sens moral. Une histoire de la philosophie morale de Locke à Kant, Laurent Jaffro éd., Paris, PUF.

Klang Daniel M., 1988, « Cesare Beccaria and the Clash between Jurisprudence and Political Economy in Eighteenth-Century Lombardy », Canadian Journal of History, xxiii, p. 305-336.

Laingui André, 1970, La responsabilité pénale dans l’ancien droit (xvie-xviiie siècle), Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence.

Laingui André, 1995, « P. F. Muyart de Vouglans ou l’anti-Beccaria (1713-1791) », Archives de philosophie du droit, t. 39, « Le procès », p. 169-179.

Laingui André et Lebigre Arlette, [1979], Histoire du droit pénal, t. II : La procédure criminelle, Paris, Cujas, s.d.

Landry Eugenio éd., 1910, Cesare Beccaria, Scritti e lettere inediti, Milan, U. Hoepli.

Lay Adriana, 1973, « Un editore illuminista : Giuseppe Aubert nel carteggio con Beccaria e Verri », Memorie dell’Accademia delle scienze di Torino, Classe di scienze morali, storiche e filologiche, 4e série, nº 27.

Luzzatto Sergio, 1984, « Da Silla a Erostrato. Il tema dell’individualità in Pietro e Alessandro Verri », Studi settecenteschi, vol. 6, p. 197-222.

Macherey Pierre, [1981], « En matérialiste », Histoires de dinosaure. Faire de la philosophie en France, 1965-1997, Paris, PUF, 1999, p. 87-106.

Macherey Pierre, [1996], « Entre la philosophie et l’histoire : l’histoire de la philosophie », Histoires de dinosaure. Faire de la philosophie en France, 1965-1997, Paris, PUF, 1999, p. 283-306.

Mack Mary Peter, 1962, Jeremy Bentham. An Odyssey of Ideas. 1748-1782, Londres-Melbourne-Toronto, Heinemann.

Maestro Marcello, [1942], Voltaire and Beccaria as Reformers of Criminal Law, New York, Octagon Books, 1972.

Maidan Michael, 1988, « Michel Foucault on Bentham and Beccaria », Rivista internazionale di filosofia del diritto, 4e série, LXV-2, p. 329-331.

Marongiu Antonio, 1975, « Muratori, Beccaria, Pietro Verri e la scienza del diritto », Rivista italiana di diritto e procedura penale, nouvelle série, xviii-3, p. 744-776.

Massetto Gian Paolo, 1981, « Aspetti della prassi penalistica nell’età delle riforme : il ruolo del Senato milanese », Studia et documenta historiæ et iuris, p. 93-194.

Massetto Gian Paolo, 1982, « Osservazioni sull’attività giudiziaria del Senato milanese nell’età del Beccaria », dans Economia, istituzioni, cultura…, vol. III, p. 721-741.

Massetto Gian Paolo, 1990, « Economia e pena nell’opera del Beccaria », dans Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, p. 279-328, repris dans Saggi di storia del diritto penale lombardo (sec. xvi-xviii), Gian Paolo Massetto, Milan, Led, 1994, p. 495-542.

Massetto Gian Paolo, 1999, « Pietro e Alessandro Verri in aiuto di Cesare Beccaria : la risposta alle Note del Facchinei », Pietro Verri e il suo tempo, Carlo Capra éd., vol. I, Bologne, Cisalpino, 1999, p. 289-351.

Mauri Angelo, 1933, « La cattedra di Cesare Beccaria », Archivio storico italiano, xci, p. 199-262.

Medlin Dorothy, 1978, « André Morellet, translator of liberal thought », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, vol. CLXXIV, Oxford, Voltaire Foundation, p. 189-201.

Medlin Dorothy et Merrick Jeffrey éd., 1995, André Morellet (1727-1819) in the Republic of Letters and the French Revolution, New York, Peter Lang.

Meek Ronald L., 1976, Social Science and the Ignoble Savage, Cambridge, Cambridge University Press.

Mereu Italo, [1982], La morte come pena. Saggio sulla violenza legale, Rome, Donzelli, 2007.

Mirri Mario, 1966, « La cultura svizzera, Rousseau e Beccaria. Variazioni settecentesche sul tema della virtù », dans Atti del convegno internazionale…, p. 133-239.

Mondolfo Rodolfo, 1925a, « Beccaria e Kant (nota) », Rivista internazionale di filosofia del diritto, V, p. 617-619.

Mondolfo Rodolfo, 1925b, « Beccaria filosofo », Rivista di filosofia, XVI-1, p. 1-11.

Mondolfo Rodolfo, [1946], Cesare Beccaria, traduit de l’espagnol par l’auteur, Milan, Nuova Accademia Editrice, 1960.

Napoli Paolo, 2003, Naissance de la police moderne. Pouvoirs, normes, société, Paris, La Découverte.

Pandolfi Jean, 1977, « Beccaria traduit par Morellet », Dix-huitième siècle, IX, p. 291-316.

Pasta Renato, 1990, « Beccaria tra giuristi e filosofi : aspetti della sua fortuna in Toscana e nell’Italia centrosettentrionale », dans Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, p. 512-533.

Pasta Renato, 1995, « Il Dei delitti e delle pene in Italia : appunti e riflessioni », Materiali per una storia della cultura giuridica, XXV, 2, p. 313-339.

Peroni Baldo, 1925, « La riforma dell’università di Pavia nel Settecento », Contributi alla storia dell’università di Pavia, Arrigo Solmi et al. éd., Pavie, Tipografia Cooperativa, p. 115-174.

Perrotta Cosimo, 1982, « Il “lusso” negli economisti italiani del Settecento », Gli italiani e Bentham, Riccardo Faucci éd., vol. I, Milan, Franco Angeli, p. 171-189.

Petronio Ugo, 1969, Il Senato di Milano. Istituzioni giuridiche ed esercizio del potere nel Ducato di Milano da Carlo V a Giuseppe II, Milan, Giuffrè.

Pino Pongolini Francesca, 1990, « Contributo alla biografia di Cesare Beccaria », dans Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, p. 587-633.

Pisapiagian Domenico, 1964, « Beccaria et la défense sociale », Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, nouvelle série, xix, nº 3, p. 898-908.

Porret Michel, 1995, Le crime et ses circonstances. De l’esprit de l’arbitraire au siècle des Lumières selon les réquisitoires des procureurs généraux de Genève, Genève, Droz.

Porret Michel, éd., 1997, Beccaria et la culture juridique des Lumières, Genève, Droz.

Porret Michel, 1997b, « Les “lois doivent tendre à la rigueur plutôt qu’à l’indulgence”. Muyart de Vouglans versus Montesquieu », Revue Montesquieu, nº 1, p. 65-76.

Porret Michel, 2003, Beccaria. Le droit de punir, Paris, Michalon.

Quadrio Curzio Alberto et Scazzieri Roberto, 1992, « Dall’economia politica al governo dell’economia : riflessioni sul contributo di Cesare Beccaria e Pietro Verri sulla teoria e pratica della moneta », Saggi di politica economica in onore di Federico Caffè, Nicola Acocella, Guido Rey et Mario Tiberi éd., vol. II, Milan, Franco Angeli, p. 141-181.

Rao Anna Maria, 1990, « Delle virtù e de’ premi : la fortuna di Beccaria nel Regno di Napoli », dans Cesare Beccaria tra Milano e l’Europa, p. 534-586.

Richter Melvin, 2002, « Le concept de despotisme et l’abus des mots », Dix-huitième siècle, nº 34, p. 373-388.

Ricuperati Giuseppe, 1997, « The historiographical legacy of Franco Venturi (1914-1994) », Journal of Modern Italian Studies, II, 1, p. 67-88.

Riva Massimo, 1987, « Illuminismo e prodromi di una “malattia” romantica : il caso Verri-Beccaria », Critica letteraria, xv, nº 56, p. 581-605.

Robertson John, 1992, « Franco Venturi’s Enlightenment », Past and Present, nº 137, p. 183-206.

Rocco Arturo, 1933 « Intorno alla pena di morte », Rivista internazionale di filosofia del diritto, XIII, 3, p. 400-407.

Rosso Corrado, 1969, Illuminismo, felicità, dolore. Miti e ideologie francesi, Naples, Edizioni scientifiche italiane.

Rother Wolfgang, 2005, La maggiore felicità possibile. Untersuchungen zur Philosophie der Aufklärung in Nord-und Mittelitalien, Bâle, Schwabe.

Rotondò Antonio, 1985, « Il pensiero politico di Giovanni Gualberto De Soria », L’età dei lumi. Studi storici sul Settecento europeo in onore di Franco Venturi, vol. II, Naples, Jovene, p. 987-1043.

Santato Guido, 1996, « La questione attributiva del Dei delitti e delle pene », Lettere italiane, XVIII, p. 360-398.

Schnapper Bernard, 1974, Les peines arbitraires du xiiie au xviiie siècle : doctrines savantes et usages français, Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence.

Schumpeter Joseph Alois, [1954], Histoire de l’analyse économique, traduit de l’anglais sous la direction de Jean-Claude Casanova, 3 volumes, Paris, Gallimard, 1983.

Shackleton Robert, [1972], « The greatest happiness of the greatest number : the history of Bentham’s phrase », Essays on Montesquieu and on the Enlightenment, Oxford, The Voltaire Foundation, 1988, p. 375-389.

Sommi Picenardi Guido, 1912, « Lettere inedite di Pietro Verri », Rassegna Nazionale, clxxxv, p. 301-315 ; clxxxvii, p. 54-74.

Spitz Jean-Fabien, 1995, La liberté politique. Essai de généalogie conceptuelle, Paris, PUF.

Starobinski Jean, 1989, Le remède dans le mal. Critique et légitimation de l’artifice à l’âge des Lumières, Paris, Gallimard.

Tarello Giovanni, 1976, Storia della cultura giuridica moderna. Assolutismo e codificazione del diritto, Bologne, Il Mulino.

Tessitore Giovanni, 2000, Fascismo e pena di morte. Consenso e informazione, Milan, Franco Angeli.

Timpanaro Morelli Maria Augusta, 1978, « Tre lettere di Pietro Verri a Giuseppe Aubert concernenti l’opera Dei delitti e delle pene (1764) », Critica storica, XV, 1, p. 172-179.

Torcellan Gianfranco, 1964, « Cesare Beccaria a Venezia », Rivista storica italiana, lxxvi, p. 720-748, repris dans Settecento veneto e altri scritti storici, Gianfranco Torcellan, Turin, G. Giappichelli, 1969, p. 203-234.

Tubaro Paola, 2000, « Un’esperienza peculiare del Settecento italiano : la “scuola milanese” di economia matematica », Studi settecenteschi, vol. 20, p. 193-230.

Tucker Susie Irene, 1972, Enthusiasm : A Study in Semantic Change, Londres, Cambridge University Press.

Van Vliet Hendrick, 1958, No Single Testimony. A Study on the Adoption of the Law of Deut. 19 : 15 par. into the New Testament, Utrecht, Drukkerij Kemink en zoon.

Venturi Franco, 1954, « La circolazione delle idee », Rassegna storica del Risorgimento, XLI, 2-3, p. 203-222, partiellement repris dans Pagine repubblicane, Franco Venturi, Manuela Bertone éd., Turin, Einaudi, 2004, p. 167-172.

Venturi Franco, 1958, « Nota introduttiva », dans Delitti 1958, p. 3-26.

Venturi Franco, [1960], « Despotisme oriental », Europe des lumières. Recherches sur le 18e siècle, traduit de l’italien [par Françoise Braudel], Paris-La Haye, Mouton, 1971, p. 131-142.

Venturi Franco, 1963, « “Socialista” e “socialismo” nell’Italia del Settecento », Rivista storica italiana, lxxv, p. 129-140.

Venturi Franco, 1964, « L’immagine della giustizia », Rivista storica italiana, lxxvi, p. 707-719.

Venturi Franco, 1965, Introduction et notes, dans Des délits et des peines, Cesare Beccaria, traduit de l’italien par Maurice Chevallier, Genève, Droz.

Venturi Franco, 1969, Settecento riformatore, vol. I, Da Muratori a Beccaria, Turin, Einaudi.

Venturi Franco, 1970, Utopia e riforma nell’illuminismo, Turin, Einaudi.

Venturi Franco, 1983, « Scottish Echoes in Eighteenth-Century Italy », Wealth and virtue. The Shaping of Political Economy in the Scottish Enlightenment, Istvan Hont et Michael Ignatieff éd., Cambridge, Cambridge University Press, p. 345-362.

Venturi Franco, 1987, Settecento riformatore, vol. V, L’Italia dei lumi (1764-1790), t. I, La rivoluzione di Corsica. Le grandi carestie degli anni sessanta. La Lombardia delle riforme, Turin, Einaudi.

Venturi Franco, 1993, « Lorenesi e toscani », Rivista storica italiana, cv, p. 476-483.

Verga Marcello, 1998, « Le xviiie siècle en Italie : le “Settecento” réformateur ? », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 45-1, p. 89-116.

Vitali-Volant Maria G., 2005, Cesare Beccaria (1738-1794) : cours et discours d’économie politique, Paris, L’Harmattan.

Young David B., 1983, « Cesare Beccaria : utilitarian or retributivist ? », Journal of Criminal Justice, 11, p. 317-326.

Young David B., 1984, « “Let us content ourselves with praising the work while drawing a veil over its principles” : eighteenth-century reactions to Beccaria’s On Crimes and Punishments », Justice Quarterly, vol. 1, p. 155-169.

Young David B., 1986, « Property and punishment in the eighteenth-century : Beccaria and his critics », American Journal of Jurisprudence, 31, p. 121-135.

Zagrebelsky Gustavo, 2000, « La legge secondo Beccaria e le trasformazioni del tempo presente », dans Ferrone et Francioni 2000, p. 13-22.

Zarone Giuseppe, 1971, Etica e politica nell’utilitarismo di Cesare Beccaria, Naples, Istituto per gli studi storici.

Ziino Michele, 1934, « Ricerche beccariane. Il testo e lo stile del trattato Dei delitti », Convivium, VI, p. 49-61.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search