Le sexe de l'enquête

Approches sociologiques et anthropologiques

Sex and gender in the fieldwork

Anne Monjaret et Catherine Pugeault (dir.)
Sociétés, Espaces, Temps

Présentation

Plus sensibles en France à la dimension de la classe et de l’origine des acteurs de l’enquête, les approches méthodologiques en sciences humaines ont jusqu’aux années 2000 négligé celles du sexe et de l’orientation sexuelle. La dimension sexuée des interactions retient cependant davantage l’attention que par le passé.

Cet ouvrage restitue des expériences de sociologues et d’anthropologues hommes et femmes. Il explore les manières dont se construit le genre au cours de l’enquête et interroge le tissage continu des relations de confiance entre enquêteurs et enquêtés. Les identités de sexe soutiennent-elles des formes de complicité ? La différence sexuée produit-elle des effets attendus ? L’érotisation des rapports de terrain affecte-t-elle la recherche ?

Bien loin de produire des recettes, Le sexe de l’enquête plaide pour un examen critique des configurations relationnelles, sans naturaliser le sexe, sans négliger non plus les autres catégories (âge, génération, classe, race, etc.) influençant la définition des échanges. Il interprète aussi l’enquête comme un ordre politique, mettant en scène la visibilité et l’invisibilité relatives des sexes sociaux.

More interested in France in the social and class characteristics of individuals, the methodological approaches have underestimated the variables of sex sexual orientation until the last decade. the sexual dimension of interaction gains now attention more than in the past.

This book provides the experiences of sociologists and anthropologists, both males and females. it explores the ways in which the gender is construed during the inquiry. It also examines the continuous weaving of trust between interviewers and interviewees. Do sexual identities produce forms of complicity? Does the sexual difference generate the expected effect? Does the erotization of relations on the field impact the research?

Far from providing recipes, the sex of investigation speaks in favor of a critical examination of  relational configurations. This book does not naturalize sexe, it does not neglect the other categories (age, generation, class, race etc.) that determine the definition of exchange. It also interprets the inquiry as a political order that stages the relative invisibility of social sexes.

Sommaire

Introduction

Anne Monjaret et Catherine Pugeault
En quête de genre ?

© ENS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540