Version classiqueVersion mobile

À la trace

 | 
Claire Cazajous-Augé

Remerciements

Texte intégral

1Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement Nathalie Cochoy pour m’avoir accordé sa confiance et avoir guidé mes pas. Ses suggestions, ses conseils, sa disponibilité de tous les instants et sa présence bienveillante ont été d’une aide inestimable. Je ne la remercierai jamais assez pour son soutien. Qu’elle soit assurée de ma reconnaissance et de ma profonde admiration.

2J’exprime toute ma gratitude à Rick Bass, qui a accepté de répondre à mes questions et de me montrer la vallée du Yaak et les traces des animaux qui l’habitent.

3Je suis particulièrement reconnaissante à l’ensemble des membres de l’équipe d’accueil Cultures anglo-saxonnes pour m’avoir permis d’effectuer mes recherches dans un cadre serein et chaleureux. Ce travail doit beaucoup aux conseils d’Yves-Charles Grandjeat, ainsi qu’aux remarques et aux suggestions bibliographiques des chercheurs en études américaines, en écopoétique et en zoopoétique des universités de Perpignan, de Würzburg et de Vitoria, qui ont nourri mon travail et fait avancer ma réflexion. Je les en remercie vivement.

4Cet ouvrage n’aurait pas pu aboutir sans le soutien indéfectible de mes proches. Merci à ma mère pour ses sourires et sa présence réconfortante, à mon père pour m’avoir encouragée à aller voir ce qui se cache derrière les montagnes, et à ma sœur pour sa générosité et son humour. Je remercie également mes amis de longue date et ceux rencontrés au cours de mes années de thèse pour leur affection et leurs encouragements. Enfin, merci de tout cœur à Simon d’être à mes côtés. Je suis heureuse de construire avec lui « quelque chose qui durera et ne partira pas » (« Chronique de la ville de Rodney », Dans les monts loyauté).

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search