Version classiqueVersion mobile

Vers une théorie des objets-chansons

 | 
Jean-Nicolas De Surmont

Avertissement

Texte intégral

1Afin de distinguer les différents aspects de l’unité lexicale, quelques normes typographiques ont été utilisées : lorsqu’un mot ou un groupe de mots est placé entre barres obliques (/ /), il s’agit d’un trait sémantique ou d’une acception d’un mot ; lorsque le mot ou le groupe de mots est en italique, il s’agit d’une occurrence du signifiant lui-même (par exemple chanson) renvoyant à la notion plutôt qu’à un référent particulier, ce que Rudolf Carnap nomme l’autonyme : un terme auto-référentiel dont on parle en le citant. Il arrive aussi que soit utilisé l’italique lorsqu’une dénomination a été créée et qu’il s’agit par là même de soumettre la présentation typographique à l’information linguistique, c’est-à-dire d’en donner en quelque sorte le sens, de statuer sur l’unité lexicale (par exemple ingénierie lexicale, coexistant lexical, etc.).

2L’expression sub voce employée fréquemment dans l’analyse lexicographique signifie « sous le mot ». Elle sert à renvoyer à un article dans un dictionnaire. Nous l’abrégeons en s. v.

3Les astérisques figurant dans le texte renvoient au glossaire page 153.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search