Version classiqueVersion mobile

Poésie vacante

 | 
Henri Scepi

Orientations bibliographiques

Texte intégral

Sources primaires

Nerval

Les Filles du feu. Les Chimères, B. Marchal éd., préface de G. Macé, Paris, Gallimard (Folio classique), 2005.

Les Chimères. La Bohême galante. Petits Châteaux de Bohême, B. Marchal éd., préface de G. Macé, Paris, Gallimard (Poésie), 2005.

Aurélia et autres textes autobiographiques, J. Bony éd., Paris, Flammarion, 1990.

Œuvres complètes, J. Guillaume et C. Pichois dir., Paris, Gallimard (La Pléiade), 3 volumes, 1984-1993.

Mallarmé

Œuvres complètes, t. I, B. Marchal éd., Paris, Gallimard (La Pléiade), 1998.

Œuvres complètes, t. II, B. Marchal éd., Paris, Gallimard (La Pléiade), 2003.

Poésies, B. Marchal éd., Paris, Gallimard (Poésie), 1992.

Igitur. Divagations. Un coup de dés, B. Marchal éd., Paris, Gallimard (Poésie), 2003.

Correspondance. Lettres sur la poésie, B. Marchal éd., Paris, Gallimard (Folio classique), 1995.

Laforgue

Œuvres complètes, P.-O. Walzer et al. éd., Lausanne, L’Âge d’Homme, t. I, 1986, t. II, 1995, t. III, 2000.

Mélanges posthumes, Paris, Société du Mercure de France, 1903.

Moralités légendaires, D. Grojnowski et H. Scepi éd., Paris, Garnier-Flammarion, 2000.

Textes de critique d’art, réunis et présentés par M. Dottin, Lille, Presses universitaires de Lille, 1988.

Correspondance 1878-1883, dans Œuvres complètes, t. I, p. 684-855.

Correspondance 1884-1887, dans Œuvres complètes, t. II, p. 687-946. Agenda de 1883, dans Œuvres complètes, t. I, p. 866-903.

Sources secondaires

Sur les auteurs étudiés

Abastado C., Expérience et théorie de la création poétique chez Mallarmé, Paris, Minard, 1970.

Abastado C., « La glace sans tain », Littérature, n° 27, octobre 1977, p. 55-64.

Abastado C., « Préludes autobiographiques de Jules Laforgue : anamorphose d’un mythe et dérive d’une écriture », Romantisme, n° 39, 1983, p. 143-150.

Actes du colloque Mallarmé de Cerisy (1997), B. Marchal et J.-L. Steinmetz dir., Paris, Hermann, 1998.

Arkell D., Looking for Laforgue, an Informal Biography, Manchester, Carcanet Press, 1979.

Audiat P., L’Aurélia de Gérard de Nerval, Paris - Genève, Champion, 1926.

Austin L. J., Poetic Principles and Pratice, Cambridge, Cambridge University Press, 1987.

Austin L. J., Essais sur Mallarmé, Manchester, Manchester University Press, 1995.

Backès J.-L., Poésies de Mallarmé, Paris, Hachette, 1973.

Béguin A., Gérard de Nerval, Paris, Corti, 1956.

Béguin A., « Gérard de Nerval », L’Âme romantique et le Rêve, Paris, Corti, 1939 ; réédité en Livre de Poche (Biblio essais), 1991, p. 485-496.

Bellet R., Mallarmé, l’encre et le ciel, Seyssel, Champ Vallon, 1987.

Bem J., « Le blanc de la complainte », Nineteenth Century French Studies, automne-hiver 1986-1987, p. 119-127.

Bem J., « Le Blackboulé », Laforgue aujourd’hui, J.A. Hiddleston éd., Paris, Corti, 1988, p. 105-116.

Bénichou P., L’Écrivain et ses travaux, Paris, Corti, 1967.

Bénichou P., Nerval et la chanson folklorique, Paris, Corti, 1970.

Bénichou P., L’École de désenchantement, Paris, Gallimard, 1992, chap. VII à IX, p. 353-418.

Bénichou P., Selon Mallarmé, Paris, Gallimard, 1995.

Bertrand J.-P., « Énonciation et effets de place dans Les Complaintes de Jules Laforgue » (Actes du colloque Énonciation et Parti pris), W. de Mulder, F. Schuerewegen et L. Tasmowski éd., Amsterdam - Atlanta, Rodopi, 1992, p. 47-58.

Bertrand J.-P., « L’humour jaune des Complaintes », Romantisme, n° 75, 1992, p. 3-11.

Bertrand J.-P., « La complainte des voix », La cuestion de los origines. Lautréamont et Laforgue (Actes du 1er colloque international Lautréamont-Laforgue), L. Block de Behar éd., Montevideo, Academia nacional de Letras, 1993, p. 123-136.

Bertrand J.-P., « Discours médical et commercial dans Les Complaintes de Jules Laforgue », Écrire, savoir : littérature et connaissances à l’époque moderne, A. Vaillant éd., Saint-Étienne, Printer (Lieux littéraires), 1996, p. 69-77.

Bertrand J.-P., Les Complaintes de Jules Laforgue. Ironie et Désenchantement, Paris, Klincksieck (Bibliothèque du xixe siècle), 1997.

Besnier P., Mallarmé, le théâtre de la rue de Rome, Paris, Éditions du Limon, 1998.

Blanchot M., « La poésie de Mallarmé est-elle obscure ? », Faux pas, Paris, Gallimard, 1943, p. 126-131.

Blanchot M., « Le mythe de Mallarmé », La Part du feu, Paris, Gallimard, 1949, p. 35-48.

Blanchot M., « L’expérience de Mallarmé », L’Espace littéraire, Paris, Gallimard, 1955, p. 33-48.

Blanchot M., « Le livre à venir », Le Livre à venir, Paris, Gallimard, 1959, p. 326-358.

Bonnefoy Y., « La poétique de Nerval », La Vérité de parole, Paris, Gallimard (Folio essais), 1995, p. 45-70.

Bonnet H., « Sylvie » de Nerval, Paris, Hachette (Poche critique), 1975.

Bony J., Le Récit nervalien, Paris, Corti, 1990.

Bony J., L’Esthétique de Nerval, Paris, SEDES, 1997.

Boureau A., « Le récit réversible », Poétique, n° 44, octobre 1980, p. 462-471.

Bowie M., Mallarmé and the Art of Being Difficult, Cambridge, Cambridge University Press, 1978.

Briche G., « Mal de Mère. Portrait de l’artiste en malade : Jules Laforgue », Littérature et Pathologie, Vincennes, Presses universitaires de Vincennes (L’imaginaire du texte), 1989, p. 205-211.

Brunel P., « Le mythe d’Orphée dans Aurélia », Nerval. Une poétique du rêve, J. Huré, J. Jurt et R. Kopp éd., Paris - Genève, Champion, 1989, p. 175-181.

Cahiers de l’Herne, n° 37, Gérard de Nerval, 1980.

Campion P., Mallarmé, poésie et philosophie, Paris, PUF, 1994.

Castex P.-G., « Sylvie », texte présenté et commenté, Paris, SEDES, 1970.

Castex P.-G., Aurélia de Gérard de Nerval, Paris, SEDES, 1971.

Cellier L., Gérard de Nerval, l’homme et l’œuvre, Paris, Hatier (Connaissance des lettres 48), 1963.

Cellier L., De Sylvie à Aurélia, structure close et structure ouverte, Paris, Minard (Archives des Lettres modernes 131), 1971.

Chamarat-Malandain G., Nerval, réalisme et invention, Orléans, Paradigme, 1997.

Chambers R., Gérard de Nerval et la Poétique du voyage, Paris, Corti, 1969.

Cohn R. G., Vues sur Mallarmé, Saint-Genouph, Nizet, 1991.

Collie M., Jules Laforgue, Londres, University of London - The Athlone Press, 1977, chap. I « Laforgue’s life », p. 1-28.

Collot M., Gérard de Nerval ou la Dévotion à l’imaginaire, Paris, PUF (Le Texte rêve) 1992.

Constans F., Gérard de Nerval devant le destin, Paris, Nizet, 1979.

Crouzet M., « La rhétorique du rêve dans Aurélia », Nerval. Une poétique du rêve, J. Huré, J. Jurt et R. Kopp éd., Paris - Genève, Champion, 1989, p. 183-207.

Davies G., Les Tombeaux de Mallarmé, Paris, Corti, 1950.

Davies G., Mallarmé et le Drame solaire, Paris, Corti, 1959.

Davies G., Mallarmé et le Rêve d’Hérodiade, Paris, Corti, 1978.

Davies G., Mallarmé et la « couche suffisante d’intelligibilité », Paris, Corti, 1988.

Debauve J.-L., Laforgue en son temps, Neuchâtel, La Baconnière, 1972.

Delas D. et Gaudard F.-C. éd., Laforgue, Les Complaintes, Paris, Ellipses, 2000.

Derrida J., La Dissémination, Paris, Seuil, 1972.

Destruel P., L’Écriture nervalienne du temps, Saint-Genouph, Nizet, 2004.

Diaz J.-L. et Grojnowski D. dir., Les Complaintes de Jules Laforgue : « l’Idéal et Cie » (Actes du colloque de la Société des études romantiques), Paris, SEDES, 2000.

Durand P., Poésies de Mallarmé, Paris, Gallimard (Foliothèque), 1998.

Durry M.-J., Gérard de Nerval et le Mythe, Paris, Flammarion, 1956.

Durry M.-J., Jules Laforgue, Paris, Seghers (Poètes d’aujourd’hui), 1971.

Eisenzweig U., L’Espace imaginaire d’un récit : « Sylvie » de Gérard de Nerval, Neuchâtel, La Baconnière, 1976.

L’Esprit créateur, I, 3, Stéphane Mallarmé, 1961.

Europe, n° 564-565, avril-mai 1976.

Europe, n° 673, Jules Laforgue, mai 1985.

Europe, n° 825-826, janvier-février 1998.

Fauchereau S., « Jules Laforgue ici et ailleurs », Europe, n° 673, Jules Laforgue, mai 1985, p. 28-33.

Favre Y.-A., « Laforgue et l’art de la dissonance », Pour Michel Décaudin. Mélanges Décaudin, Cl. Debon éd., Paris, Minard, 1985, p. 15-25.

Favre Y.-A., « Composition et signification des Complaintes », Laforgue aujourd’hui, J.A. Hiddleston éd., Paris, Corti, 1988, p. 91-103.

Gaulmier J., Gérard de Nerval et « Les Filles du feu », Paris, Nizet, 1956.

Gély C., « Étude d’un texte de Jules Laforgue : Les Complaintes. Variations sur le mot “falot, falotte” », L’Information littéraire, 30e année, n° 3, mai-juin 1978, p. 135-138.

Gendre A., « Le sonnet de Nerval : porte d’ivoire ou porte de corne ? », Évolution du sonnet français, Paris, PUF, 1996, p. 165-174.

Geninascaj., Analyse structurale des Chimères de Nerval, Neuchâtel, La Baconnière, 1971.

Geninascaj., Les Chimères de Nerval, discours critique et discours poétique, Paris, Larousse, 1973.

Gleize J.-M., « La poésie des vrais ciels », Les Complaintes de Jules Laforgue, Paris, Ellipses, 2000, p. 27-31.

Grojnowski D., « Poétique de Laforgue », Critique, n° 237, février 1967, p. 254-265.

Grojnowski D., « Analyse structurale d’un poème de Jules Laforgue : “Complainte d’un autre dimanche” », Ofratem, 1974-1975 (Français), p. 39-44.

Grojnowski D., « Poétique des Complaintes », Revue des sciences humaines, n° 178, 1980 [2], p. 15-37.

Grojnowski D., Jules Laforgue et l’« originalité », Neuchâtel, La Baconnière, 1987.

Grojnowski D., « Le démon de l’originalité », Laforgue aujourd’hui, J.A. Hiddleston éd., Paris, Corti, 1988, p. 11-23.

Grojnowski D., « Laforgue fumiste : l’esprit de cabaret », Romantisme, n° 64, 1989, p. 5-15.

Grojnowski D., « Jules Laforgue : une esthétique du métissage », La cuestion de los origenes. Lautréamont et Laforgue (Actes du 1er colloque international Lautréamont-Laforgue), L. Block de Behar éd., Montevideo, Academia nacional de Letras, 1993, p. 271-279.

Grojnowski D., « Jules Laforgue et “le monde changeant des phénomènes” », Le Sujet lyrique en question (Actes du colloque de Bordeaux des 16-17 mars 1994), D. Rabaté éd., Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, p. 129-140.

Grojnowski D., « Jules Laforgue : spectacle et oralité », Vortex, n° 1, « Spectacle et oralité », 1997, p. 5-16.

Grojnowski D., Les Voix de la Complainte, La Rochelle, Rumeur des Âges, 2000.

Guillaume J., Les Chimères de Nerval, édition critique, Bruxelles, Palais des Académies, 1966.

Guillaume J., « Aurélia, le sens du Livre », Les Études classiques, avril 1976, p. 148-151.

Guyaux A. Nerval (Actes du colloque de la Sorbonne, novembre 1997), Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 1997.

Guyaux A. éd., Mallarmé (Actes du colloque de la Sorbonne, novembre 1998), Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 1998.

Guyauxa. et Marchalb. éd., Jules Laforgue (Actes du colloque de la Sorbonne), Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2000.

Hamon P., « Une approche de l’ironie dans la “Complainte de Lord Pierrot” », L’Ironie littéraire, essai sur les formes de l’écriture oblique, Paris, Hachette, 1996, p. 55-57.

Hiddleston J.A éd., Laforgue aujourd’hui, Paris, Corti, 1988.

Hiddleston J.A, « Dans l’intertexte laforguien : Hartmann et quelques autres », Romantisme, n° 64, 1989, p. 47-52.

Humphrey G. R., L’Esthétique de la poésie de Gérard de Nerval, Paris, Nizet, 1969.

Huot S., Le « mythe d’Hérodiade » chez Mallarmé, Saint-Genouph, Nizet, 1977.

Huré J., Jurt J. et Kopp R. éd., Nerval. Une poétique du rêve (Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg, novembre 1986), Paris - Genève, Champion, 1989.

Illouz J.-N., Nerval, le « rêveur en prose ». Imaginaire et Écriture, Paris, PUF, 1997.

Jarrety M., « “Et je passe et les abandonne” : poétique vagabonde de Laforgue », Romantisme, n° 64, 1989, p. 39-45.

Jean R., Nerval par lui-même, Paris, Seuil (Écrivains de toujours 68), 1964.

Jean R., La Poétique du désir, Paris, Seuil, 1974, et plus particulièrement : « Lecture d’“Angélique” », p. 87-112 ; « Lecture de “Sylvie” », p. 113-192 ; « Lecture d’“Octavie” », p. 193-224 ; « Lecture d’Aurélia », p. 253-303.

Jeanneret M., La Lettre perdue. Écriture et Folie dans l’Œuvre de Nerval, Paris, Flammarion, 1978.

Kristeva J., La Révolution du langage poétique, Paris, Seuil, 1974.

Kristeva J., « Nerval, “El Desdichado” », Soleil noir : Dépression et Mélancolie, Paris, Gallimard, 1987, p. 152-182.

Leclerc Y., « “X en soi ?” : Laforgue et l’identité », Romantisme, n° 64, 1989, p. 29-37.

Lefrère J.-J., Jules Laforgue, Paris, Fayard, 2005.

Lendemains, n° 40, 1985.

Lendemains, n° 73, 1994.

Leroy C., « Jules Laforgue auteur des Amours jaunes », Revue des sciences humaines, n° 178, 1980, p. 5-14.

Leroy C., « Une étude de la “Complainte de la bonne défunte” », Le Mythe de la passante de Baudelaire à Mandiargues, Paris, PUF (Perspectives littéraires), 1999, p. 92-95.

La Licorne, « Mallarmé et la prose », n° 45, 1998.

Loubier P., Jules Laforgue, l’orgue juvénile, Paris, Seli Arslan, 2000.

Lund H. P., « Paroles d’outre-tombe : les “Tombeaux” de Mallarmé », La Licorne, « Le tombeau poétique en France », n° 29, 1994.

Le Magazine littéraire, « Mallarmé. Naissance de la modernité », septembre 1998.

Malandain G., Nerval ou l’incendie du théâtre, identité et littérature dans l’Œuvre en prose de Gérard de Nerval, Paris, Corti, 1986.

Marchal B., Lecture de Mallarmé, Paris, Corti, 1985.

Marchal B., La Religion de Mallarmé, Paris, Corti, 1988.

Mauron C., Mallarmé l’obscur, Paris, Corti, 1941.

Mauron C., Introduction à la psychanalyse de Mallarmé, Neuchâtel, La Baconnière, 1950.

Mauron C., Mallarmé par lui-même, Paris, Seuil (Écrivains de toujours), 1964.

Mauron C., « Nerval : Artémis », Des métaphores obsédantes au mythe personnel, Paris, Corti, 1964, p. 148-156.

Mauron C., « Nerval », Des métaphores obsédantes au mythe personnel, Paris, Corti, 1964, p. 64-80.

Meitinger S., Stéphane Mallarmé, Paris, Hachette, 1995.

Meschonnic H., « Essai sur la poétique de Nerval », Pour la poétique III, Paris, Gallimard, 1973, p. 15-53.

Meschonnic H., « Préface », Écrits sur le Livre, Mallarmé, Combas, Éditions de l’Éclat, 1986.

Mondor H., Vie de Mallarmé, Paris, Gallimard, 1941.

Mondor H., Mallarmé plus intime, Paris, Gallimard, 1944.

Moreau P., « Sylvie » et ses sœurs nervaliennes, Paris, SEDES, 1966.

Nathan M., « Le bestiaire lyrique de Jules Laforgue ou portrait de l’artiste en animal figé », Romantisme, n° 6, 1973, p. 76-86.

Nathan M., Les Complaintes de Jules Laforgue, Paris, Hachette (Poche critique), 1974.

Nectoux J.-M., Mallarmé, un clair regard dans les ténèbres : peinture, musique, poésie, Paris, Adam Biro, 1998.

Noulet E., Vingt poèmes de Stéphane Mallarmé, Paris - Genève, Minard - Droz, 1972.

Peyre H., « Laforgue among the Symbolists », Jules Laforgue. Essays on a Poet’s Life and Work, W. Ramsey dir., Londres - Amsterdam, Fepper & Simons - Southern Illinois University Press, 1969, p. 39-51.

Pierrot J., « Laforgue, décadent ? », Laforgue aujourd’hui, J.A. Hiddleston éd., Paris, Corti, 1988, p. 25-49.

Pierssens M., « La folie de Mallarmé », La Tour de babil, Paris, Minuit, 1976, p. 17-51.

Poulet G., Études sur le temps humain, vol. 2, Paris, Plon, 1952.

Poulet G., Les Métamorphoses du cercle, Paris, Plon, 1961.

Poulet G., « “Sylvie” ou la pensée de Nerval », Trois essais de mythologie romantique, Paris, Corti, 1966, p. 13-81.

Proust M., « Gérard de Nerval », Contre Sainte-Beuve, Paris, Gallimard, 1954, p. 181-196.

Ramsey W. dir., Jules Laforgue. Essays on a Poet’s Life and Work, Londres -Amsterdam, Fepper & Simons - Southern Illinois University Press, 1969.

Rancière J., Mallarmé, la Politique de la sirène, Paris, Hachette, 1996.

Reboul P., Laforgue, Paris, Hatier (Connaissance des lettres), 1960.

Reboul P., « Introduction », dans Les Complaintes, L’Imitation de Notre-Dame la Lune de Jules Laforgue, P. Reboul éd., Paris, Imprimerie nationale, 2000, p. 9-44.

Revue des sciences humaines, n° 178, Jules Laforgue, 1980.

Richard J.-P., « Géographie magique de Nerval », Poésie et Profondeur, Paris, Seuil, 1955, p. 15-89.

Richard J.-P., L’Univers imaginaire de Mallarmé, Paris, Seuil, 1961.

Richard J.-P., « Le nom et l’écriture », Microlectures, Paris, Seuil, 1979, p. 487-495.

Richard J.-P., « Donc je m’en vais », Revue des sciences humaines, n° 178, Jules Laforgue, 1980, p. 53-58.

Richard J.-P., « Le sang de la complainte », Pages paysages. Microlectures, II, Paris, Seuil, 1984, p. 39-51.

Richard J.-P., « Les Complaintes : petite note sur les titres », Laforgue aujourd’hui, J.A. Hiddleston éd., Paris, Corti, 1988, p. 85-89.

Richer J., Nerval, expérience et création, Paris, Hachette, 1963.

Romantisme, n° 64, Raison, dérision : Laforgue, 1989.

Ruchon F., Jules Laforgue, sa vie, son œuvre, Genève, A. Ciana, 1924.

Sartre J.-P., Mallarmé, la lucidité et sa face d’ombre, Paris, Gallimard, 1986.

Scepi H., « Jules Laforgue et le mode du parodique », Lettres actuelles, n° 11, mars-avril 1996, p. 56-65.

Scepi H., « Voix du mètre et voix du sujet dans la poésie de Jules Laforgue », Vortex, n° 1, 1997, p. 25-37.

Scepi H., Les Complaintes de Jules Laforgue, Paris, Gallimard (Foliothèque), 2000.

Scepi H., Poétique de Jules Laforgue, Paris, PUF (Écriture), 2000.

Schaeffer G., Une double lecture de Gérard de Nerval, Les Illuminés et Les Filles du feu, Neuchâtel, La Baconnière, 1977.

Schaerer K., Thématique de Nerval, Paris, Minard, 1968.

Scherer J., Le « Livre » de Mallarmé, Paris, Gallimard, 1977.

Société des études romantiques, Le Rêve et la Vie, Aurélia, Sylvie, Les Chimères de Nerval (Actes du colloque organisé par la Société des études romantiques, 18 janvier 1986), Paris, SEDES, 1986.

Steinmetz J.-L., « Les dangers d’un nom », La Poésie et ses raisons, Paris, Corti, 1990, p. 75-86.

Steinmetz J.-L., Stéphane Mallarmé. L’absolu au jour le jour, Paris, Fayard, 1998.

Steinmetz J.-L., « L’art d’en finir de Jules Laforgue », Les Complaintes de Jules Laforgue, D. Delas et F.-C. Gaudard éd., Paris, Ellipses, 2000, p. 32-40.

Streiff Moreti M. éd., L’imaginaire nervalien. L’espace de l’Italie (Actes du colloque de Pérouse, mai 1987), Naples, ESI, 1988.

Szondi P., « Sept leçons sur Hérodiade », Poésies et Poétiques de la modernité, Lille, Presses universitaires de Lille, 1981.

Tailleux D., L’Espace nervalien, Paris, Nizet, 1975.

Tournon A., « La chronologie de la composition d’Aurélia », Europe, n° 516, avril 1972, p. 48-52.

Tritsmans B., « Le discours du savoir dans Aurélia », Littérature, n° 58, mai 1985, p. 19-28.

Tritsmans B., « Système et jeu dans “Sylvie” », Poétique, n° 65, février 1986, p. 77-89.

Tritsmans B., « Des Lettres d’amour aux Filles du feu, écriture épistolaire et écriture narrative chez Nerval », Cahiers Gérard de Nerval, n° 10, 1987, p. 41-46.

Vortex, n° 1, « Spectacle et oralité », 1997.

Vortex, n° 2, « Les usages du Mythe chez J. Laforgue », 2000.

Walzer P.-O., Essai sur Stéphane Mallarmé, Paris, Seghers (Poètes d’aujourd’hui), 1963.

Walzer P.-O., « Chronologie », Europe, n° 673, Jules Laforgue, mai 1985, p. 123-137.

Wurmser A., « Complainte du Pauv’jeune homme », Europe, n° 673, Jules Laforgue, mai 1985, p. 16-28.

Yale French Studies, n° 54, 1977.

Zuili M., « Étude de la “Complainte d’un autre dimanche” », L’Information littéraire, XXXIV, 1982, p. 123-126.

Ouvrages généraux

Abraham N. et Torok M., L’Écorce et le Noyau, Paris, Flammarion, 1987.

Artaud A., Œuvres complètes, vol. 1, Paris, Gallimard, 1970.

Auroux S. éd., Histoire des idées linguistiques, Liège - Bruxelles, Mardaga, 1989-1992, 2 vol.

Bailly J.-C., Adieu – essai sur la mort des dieux, Paris, L’Aube, 1993.

Bataille G., Œuvres complètes, vol. 1, Paris, Gallimard, 1970.

BénichouP., Le Temps des prophètes. Doctrines de l’âge romantique, Paris, Gallimard, 1977.

BénichouP., Les Mages romantiques, Paris, Gallimard, 1988.

Benjamin W., Charles Baudelaire : un poète lyrique à l’apogée du capitalisme, Paris, Payot, 1975.

Benveniste E., Problèmes de linguistique générale, Paris, Gallimard (Tel), 1966, 2 vol.

Biétry R., Les Théories poétiques à l’époque symboliste (1883-1896), Bern, P. Lang, 1989.

Blanchot M., L’Espace littéraire, Paris, Gallimard, 1955.

Bonnefoy Y., Entretiens sur la poésie, Paris, Mercure de France, 1990.

Bonnefoy Y., La Vérité de parole, Paris, Gallimard (Folio essais), 1992.

Bourdieu P., Les Règles de l’art, Paris, Seuil, 1992.

Bourget P., Essais de psychologie contemporaine, Paris, Gallimard (Tel), 1993 [1885].

Charles C., La Crise littéraire à l’époque du naturalisme, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1979.

Compagnon A., Les Cinq Paradoxes de la modernité, Paris, Seuil, 1990.

Comte A., Discours sur l’esprit positif, Paris, Union générale d’éditions (10/18), 1963.

Coquet J.-C., Le Discours et son sujet, Paris, Klincksieck, 1989.

Deguy M., Figurations, Paris, Gallimard (Le Chemin), 1969.

Deguy M., Donnant Donnant, Paris, Gallimard (Le Chemin), 1981.

Deguy M., La poésie n’est pas seule, Paris, Seuil (Fiction & Cie), 1987.

Deguy M., L’Énergie du désespoir, Paris, PUF, 1998.

Deguy M., La Raison poétique, Paris, Galilée, 2000.

Deguy M., L’Impair, Tours, Farrago, 2000.

Deleuze G., Logique du sens, Paris, Minuit, 1969.

Deleuze G., Introduction à la poétique, Paris, Dunod, 1995.

Ducrot O. et Schaeffer J.-M., Nouveau Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Paris, Seuil, 1995.

Ducrot O., Le Dire et le Dit, Paris, Minuit, 1984.

Dumarsais C., Traité des tropes, Paris, Le Nouveau Commerce, 1977.

Esteban C., L’Immédiat et l’Inaccessible, Paris, Galilée, 1978.

Esteban C., Traces, figures, traversées, Paris, Galilée, 1985.

Esteban C., Critique de la raison poétique, Paris, Flammarion, 1987.

Fontanier P., Les Figures du discours, Paris, Flammarion (Champs), 1977.

Foucault M., Les Mots et les Choses, Paris, Gallimard, 1966.

Freud S., Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1940.

Freud S., Essais de psychanalyse, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1981.

Freud S., L’Inquiétante Étrangeté et autres textes, Paris, Gallimard, 1985.

Freud S., Le Mot d’esprit et sa relation à l’inconscient, Paris, Gallimard, 1988.

Gantheret F., Moi, monde, mots, Paris, Gallimard (Connaissance de l’inconscient), 1996.

Genette G., Figures II, Paris, Seuil, 1966.

Genette G., Figures III, Paris, Seuil, 1972.

Genette G., Introduction à l’architexte, Paris, Seuil, 1979.

Genette G., Palimpsestes. La Littérature au second degré, Paris, Seuil, 1982.

Genette G., Fiction et Diction, Paris, Seuil, 1991.

Gleize J.-M., Poésie et Figuration, Paris, Seuil (Pierres vives), 1983.

Gleize J.-M., À noir. Poésie et Littéralité, Paris, Seuil (Fiction & Cie), 1992.

Gleize J.-M., Le Principe de nudité intégrale, Paris, Seuil (Fiction & Cie), 1995.

Gleize J.-M., Altitude zéro, Paris, Java, 1997.

Gribinski M., Le Trouble de la réalité, Paris, Gallimard (Connaissance de l’inconscient), 1996.

Grojnowski D. et Sarrazin B., L’Esprit fumiste et les Rires fin de siècle, Paris, Corti, 1990.

Grojnowski D. et Sarrazin B., Aux commencements du rire moderne, Paris, Corti, 1997.

Gusdorf G., Fondements du savoir romantique, Paris, Payot, 1982.

Gusdorf G., L’Homme romantique, Paris, Payot, 1984.

Gusdorf G., Le Savoir romantique de la nature, Paris, Payot, 1985.

Hartmann E., Philosophie de l’Inconscient, Paris, Baillière, 1877, 2 vol.

Hegel G. W. F., Préface à la Phénoménologie de l’Esprit, Paris, Aubier-Montaigne, 1966.

Hegel G. W. F., Esthétique, Paris, Flammarion (Champs), 1979, 3 vol.

Heidegger M., Chemins qui ne mènent nulle part, Paris, Gallimard, 1962.

Heidegger M., Qu’est-ce qu’une chose ?, Paris, Gallimard, 1971.

Heidegger M., L’Essence de la vérité, Paris, Gallimard, 2001.

Humboldt W. von, Introduction à l’œuvre sur le kawi et autres essais, Paris, Seuil, 1974.

Huret J., Enquête sur l’évolution littéraire, Paris, Corti, 1999.

Imbeault J., Mouvements, Paris, Gallimard (Connaissance de l’inconscient), 1997.

Jakobson R., Essais de linguistique générale, Paris, Minuit, 1963.

Jakobson R., Huit questions de poétique, Paris, Seuil, 1977.

Jouffroy A., Manifeste de la poésie vécue, Paris, Gallimard (L’Infini), 1995.

Kant E., Critique de la raison pure, Paris, Garnier-Flammarion, 1976.

Kerbrat-Orecchioni C., L’Énonciation et la Subjectivité dans le langage, Paris, Armand Colin, 1980.

Kristeva J., Sémiotikè. Recherches pour une sémanalyse, Paris, Seuil, 1969.

Kristeva J., Polylogue, Paris, Seuil, 1977.

Kristeva J., La Révolution du langage poétique. L’avant-garde à la fin du xixe siècle : Lautréamont et Mallarmé, Paris, Seuil, 1985.

Lacan J., Écrits I, Paris, Seuil (Points), 1966.

Lacan J., Écrits II, Paris, Seuil, 1966.

Lacan J., Le Séminaire, Paris, Seuil, 1973, Livre XI.

Lacan J., Le Séminaire, Paris, Seuil, 1994, Livre IV.

Lacoue-Labarthe P., La Poésie comme expérience, Paris, Bourgois, 1997.

Leclaire S., Démasquer le réel, Paris, Seuil, 1971.

Lotman I., La Structure du texte artistique, Paris, Gallimard, 1973.

Marchal B., Lire le symbolisme, Paris, Dunod, 1993.

Martino P., Parnasse et Symbolisme, Paris, Armand Colin, 1967.

Matvejevitch P., Pour une poétique de l’événement, Paris, Union générale d’éditions (10/18), 1979.

Meschonnic H., Pour la poétique, Paris, Gallimard, 1970.

Meschonnic H., Pour la poétique II, Paris, Gallimard, 1973.

Meschonnic H., Le Signe et le Poème, Paris, Gallimard, 1975.

Meschonnic H., Critique du rythme. Anthropologie historique du langage, Lagrasse, Verdier, 1982.

Meschonnic H., Les États de la poétique, Paris, PUF, 1985.

Meschonnic H., Modernités, modernités, Paris, Gallimard (Folio essais), 1988.

Meschonnic H., La Rime et la Vie, Lagrasse, Verdier, 1989.

Michaud G., Message poétique du symbolisme, Paris, Nizet, 1947.

Mortelette Y., Histoire du Parnasse, Paris, Fayard, 2005.

Mourier-Casile P., De la Chimère à la merveille, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1986.

Palacio J. de, Formes et Figures de la décadence, Paris, Séguier, 1994.

Pierrot J., L’Imaginaire décadent, Paris, PUF, 1977.

Poétique, n° 28, « Le Discours de la poésie », 1976.

Pouilliart R., Le Romantisme III, 1869-1896. Littérature française, Paris, Arthaud, 1968.

Prandi M., Grammaire philosophique des tropes, Paris, Minuit, 1992.

Praz M., La Chair, la Mort et le Diable. Le Romantisme noir, Paris, Denoël, 1977.

Prigent Ch., Ceux qui merdRent, Paris, POL, 1991.

Rancière J., La Parole muette. Essai sur les contradictions de la littérature, Paris, Hachette, 1998.

Raynaud E., La Mêlée symboliste, Paris, Nizet, 1971.

Richard N., À l’aube du symbolisme, Paris, Nizet, 1961.

Richard N., Le Mouvement décadent, Paris, Nizet, 1968.

Riffaterre M., La Production du texte, Paris, Seuil, 1979.

Roche D., Dans la maison du sphinx, Paris, Seuil (La librairie du xxe siècle), 1992.

Rosolato G., La Relation d’inconnu, Paris, Gallimard (Connaissance de l’inconscient), 1978.

Saint-Gérand J.-Ph., Morales du style, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1989.

Sami-Ali M., Le Banal, Paris, Gallimard (Connaissance de l’inconscient), 1980.

Saussure F. de, Cours de linguistique générale, Paris, Payot, 1972.

Schaeffer J.-M., « Romantisme et langage poétique », Poétique, n° 42, 1980, p. 177-194.

Schopenhauer A., Le Monde comme volonté et comme représentation, Paris, Baillière, 1888.

Staël G. de, De l’Allemagne, Paris, Garnier, 1957 [1810-1813].

Starobinski J., Portrait de l’artiste en saltimbanque, Paris, Flammarion (Champs), 1970.

Starobinski J., Les Mots sous les mots. Les Anagrammes de F. de Saussure, Paris, Gallimard (Le Chemin), 1971.

Taine H., Essais de critique de d’histoire, Paris, Hachette, 1900 [1858].

Taine H., Nouveaux essais de critique et d’histoire, Paris, Hachette, 1914 [1865].

Taine H., Philosophie de l’art, Paris, Hachette, 1948 [1848], 2 vol.

Thélot J., Baudelaire. Violence et Poésie, Paris, Gallimard, 1993.

Thiry J.-M., Le Poème et la Langue, Paris, La Renaissance du livre, 1967.

Todorov T. éd., Théorie de la littérature. Textes des Formalistes russes, Paris, Seuil, 1966.

Todorov T. éd., Poétique de la prose, Paris, Seuil, 1971.

Todorov T. éd., Sémantique de la poésie, Paris, Seuil, 1979. Weinrich H., Le Temps, Paris, Seuil, 1973.

Todorov T. éd., Conscience linguistique et lectures littéraires, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989.

Wittgenstein L., Tractatus logico-philosophicus, Paris, Gallimard, 1961.

Wittgenstein L., De la certitude, Paris, Gallimard, 1965-1976.

Wittgenstein L., Leçons et Conversations, Paris, Gallimard, 1971.

Zumthor P., Introduction à la poésie orale, Paris, Seuil, 1983.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search