Version classiqueVersion mobile

Aragon, Le fou d’Elsa, un poème à thèses

 | 
Hervé Bismuth

Liminaires

Texte intégral

En souvenir d’Élise Aziza et de Janine Simha, et pour Mélodie Simha, Maeva Aziza et ma Claire, les vraies femmes de mon existence.

1 Cet ouvrage provient d’une thèse de Lettres rédigée sous la direction de Suzanne Ravis et soutenue en décembre 2000 à l’Université de Provence. Le Jury était composé de Mmes Suzanne Ravis, Colette Camelin et Monique Gosselin, professeures de Littérature française du xxe siècle, Sonia Branca, professeure de Linguistique française et André Tournon, professeur de Littérature française du xvie siècle.

2Merci à Suzanne Ravis pour son soutien, sa confiance et sa disponibilité, sans lesquels je n’aurais pas seulement eu l’idée d’entreprendre ce travail.

3Les références du Fou d’Elsa sont celles de l’édition NRF Gallimard (1963), seule édition disponible jusqu’en 2002. Les citations provenant de l’ouvrage respectent la typographie multiple (romain, italique, petites capitales) du texte original.

4Les coupures ont été indiquées par des points de suspension entre crochets.

5Les signes de translittération des mots arabes « ’ » et « ‘ » ont tous été neutralisés par « ’ » dans l’édition de 1963 du Fou d’Elsa. Le présent ouvrage conserve cette neutralisation.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search