Version classiqueVersion mobile

« Comme un autre Don Quichotte »

 | 
Christine Meyer

Bibliographie

Texte intégral

I. Liste des ouvrages utilisés en rapport avec Canetti

1. Œuvres de Canetti

Die Blendung (première édition, Vienne, 1935). Édition utilisée, Francfort / Main, Fischer, 1986. Édition française dans la traduction de Paule Arhex : Auto-da-fé, Paris, Gallimard, 1968. (Une première édition du même texte fut publiée en 1949 chez Arthaud sous le titre La Tour de Babel.)

Die gerettete Zunge. Geschichte einer Jugend (édition originale, Munich, Hanser, 1977). Francfort / Main, Fischer, 1986. Édition française dans la traduction de Bernard Kreiss : Histoire d’une jeunesse. La Langue sauvée. Paris, Albin Michel, 1968.

Die Fackel im Ohr. Lebensgeschichte 1921-1931 (Munich, 1980). Francfort / Main, Fischer, 1986. Édition française dans la traduction de Michel-François Demet : Histoire d’une vie. Le Flambeau dans l’oreille. Albin Michel, 1982.

Das Augenspiel. Lebensgeschichte 1931-1937 (Munich, 1985). Francfort / Main, Fischer, 1988. Édition française dans la traduction de Walter Weideli, Jeux de regard. Albin Michel, 1987.

Dramen : Hochzeit. Komödie der Eitelkeit. Die Befristeten. (Hochzeit : Berlin, 1932 ; Komödie der Eitelkeit : Munich, 1950 ; Die Befristeten : Munich, 1964). Francfort / Main, Fischer, 1986. Édition française dans la traduction de François Rey et Heinz Schwarzinger : Théâtre : Noce. La Comédie des vanités. Les Sursitaires. Albin Michel, 1986.

Masse und Macht (Munich, 1960). Francfort / Main : Fischer, 1987. Édition française dans la traduction de Robert Rovini : Masse et puissance. Gallimard, 1966.

Das Gewissen der Worte. Essays (Munich, 1976). Francfort / Main : Fischer, 1985. Édition française dans la traduction de Roger Lewinter : La Conscience des mots. Albin Michel, 1984.

Die Provinz des Menschen. Aufzeichnungen 1942-1972. (Munich, 1973) Francfort / Main, Fischer, 1986. Édition française dans la traduction d’Armel Guerne : Le Territoire de l’homme. Albin Michel, 1978.

Das Geheimherz der Uhr. Aufzeichnungen 1973-1985. (Munich, 1987) Francfort / Main, Fischer, 1990. Édition française dans la traduction de Walter Weideli : Le Cœur secret de l’horloge. Albin Michel, 1989.

Die Fliegenpein. Aufzeichnungen. Munich : Hanser, 1992. Édition française dans la traduction de Walter Weideli : Le Collier de mouches. Albin Michel, 1995.

Nachträge aus Hampstead. Aufzeichnungen. Munich, Hanser, 1994. (Disponible en allemand seulement.)

Aufzeichnungen 1992-1993. Munich, Hanser, 1996. (Disponible en allemand seulement.)

Die gespaltene Zukunft. Aufsätze und Gespräche. Munich, Hanser, 1972. (Disponible en allemand seulement.)

2. Bibliographies (par ordre chronologique de parution)

Bischoff Alfons, M., Elias Canetti. Stationen zum Werk. Berne, Francfort : Peter Lang, p. 133 et p. 141-180.

Text + Kritik n° 28 (« Elias Canetti »). Munich : Boorberg, 1970. p. 50-52.

Nuovi Argomenti nos 40-41-42 : « Bibliografia », 1975, p. 400-409.

Dissinger Dieter, « Bibliographie ». In : Göpfert, Herbert G. (éd.), Canetti Lesen. Erfahrungen mit seinen Büchern. Munich : Hanser, 1975, p. 136-166.

Barnouw Dagmar, Elias Canetti. Stuttgart : Melzer, 1979, p. 115-136.

Perisson-Waldmueller, Jutta, « Bibliographie générale ». In : Austriaca n° 11, 1980, p. 165-186.

Stieg Gerald, « Canetti en France » (suite de la bibliographie du n° 11). In : Austriaca n° 12, 1981, p. 209-204.

Oger Sylvie, Stieg Gerald, « Elias Canetti, Prix Nobel, dans la presse ». In : Austriaca n° 14, 1982, p. 201-204.

Oger Sylvie, Stieg Gerald, « Canetti en France » (suite de la bibliographie du n° 14, mai 1982). In : Austriaca n° 17, 1982, p. 161-164.

Jung Werner, Späth, Sibylle : « Bibliographie zu Elias Canetti ». In : Text + Kritik n° 28 (« Elias Canetti »). 3e édition, revue et augmentée, 1982, p. 76-86.

Stieg Gerald, « Kommentierte Auswahlbibliographie ». In : Durzak, M. (éd.) : Interpretationen zu Elias Canetti. Stuttgart : Klett, 1983, p. 171-180.

Witte Bernd, « Elias Canetti ». In : Kritisches Lexikon zur deutschsprachigen Gegenwartsliteratur. Munich : edition text + kritik, 1987.

Bensel Walter (éd.) : Elias Canetti. Eine Personalbibliographie. Bremerhafen : DUX-Verlag, 1989, 126 p.

3. Périodiques et recueils de textes sur Canetti

Ansprachen und Dokumente zur Verleihung des Kulturpreises der Stadt Dortmund – Nelly-Sachs-Preis – am 14. Dezember 1975. Mitteilungen aus dem Kulturarchiv der Stadt- und Landesbibliothek Dortmund, t. 5.

Aspetsberger Friedbert, Stieg Gerald (éd.), Elias Canetti. Blendung als Lebensform. Königsstein / Ts. : Athenäum, 1985.

Austriaca : cahiers universitaires d’information sur l’Autriche, n° 11 (« Hommage à Elias Canetti »). Rouen, 1980.

Bartsch Kurt ; Melzer, Gerhard (éd.), Experte der Macht. Elias Canetti. Graz : Droschl, 1985.

Durzak Manfred (éd.), Interpretationen zu Elias Canetti. Stuttgart : Klett, 1983.

Elias Canetti. Documents, essais et articles réunis par Catherine Geoffroy et Gerald Stieg. Paris, Éditions du centre Pompidou (catalogue de l’exposition « Elias Canetti, l’ennemi de la mort »), 1995.

Göpfert Herbert G. (éd.), Canetti lesen. Erfahrungen mit seinen Büchern. Munich, Vienne, Hanser, 1975.

Greif H. J., « Masse und Tod in Elias Canettis Die Fackel im Ohr ». In : Études germaniques n° 39. Paris, 1984.

Hüter der Verwandlung. Beiträge zum Werk von Elias Canetti. Francfort / Main : Fischer, 1988.

Kaszynski Stephan H. (éd.), Elias Canettis Anthropologie und Poetik. Actes du colloque de Poznan (1984). Munich, Hanser, 1985.

Literatur und Kritik n° 65. Salzbourg, Otto Müller, juin 1972.

Literatur und Kritik n° 144. Salzbourg, Otto Müller, mai 1980.

Modern Austrian Literature 16, nos 3/4 (« Special Elias Canetti Issue »). Binghampton (Calif.), 1983.

Neumann Gerhard (éd.), Canetti als Leser. Fribourg / Breisgau, Rombach, 1996.

Pattilo-Hess John (éd.), Canettis « Masse und Macht » oder die Aufgabe des gegenwärtigen Denkens. Vienne, Österreichischer Bundesverlag, 1988-1994.

Sprache im technischen Zeitalter n° 94 (« Elias Canetti zu Ehren »), Berlin, 1985.

Stevens Adrian, Wagner Fred (éd.), Londoner Symposium (actes du colloque de mai 1989). Stuttgart, Heinz, 1991.

Stieg Gerald, Valentin Jean-Marie (éd.), Canetti und die europäische Tradition. Jahrbuch für internationale Germanistik, Reihe A, Band 44 (actes du colloque de Paris, 16-18 novembre 1995). Berne, Peter Lang, 1997.

Strelka Joseph P. / Széll Zsuzsa (éd.), Ist Wahrheit ein Meer von Grashalmen ? Zum Werk von Elias Canetti (New Yorker Studien zur Neueren Deutschen Literaturgeschichte n° 9), Francfort / Main, Peter Lang, 1993.

Text + Kritik n° 28 (« Elias Canetti »). Munich, Boorberg, 1970. 3e édition, revue et augmentée, 1982.

4. Études et ouvrages critiques sur Canetti

Allkemper Alo, « Nirgends Rettung oder die moralische Quadratur des Zirkels ». In : Euphorion, vol. 84, 1990, t. 3, p. 317-333.

Aspetsberger Friedbert, « Weltmeister der Verachtung. Zur Blendung ». In : F. Aspetsberger / G. Stieg, Blendung als Lebensform, 1985, p. 101-125.

Bachmann Beatrix, Wahn und Wirklichkeit : der Diskurs des Wahnsinns am Beispiel von Elias Canettis Roman « Die Blendun ». Mayence, Gardez, 1994.

Barnouw Dagmar, Elias Canetti. Stuttgart, Metzler, 1979.

Barnouw Dagmar, « Anthropologische Phantasie : Canetti und Freud zum Phänomen der Masse ». In : J. Pattillo-Hess (éd.), Canettis Masse und Macht oder Die Aufgabe des gegenwärtigen Denkens. Vienne, Österreichischer Bundesverlag, 1988, p. 37-51.

Bartsch Kurt, « Der größte Experte der Macht. Elias Canetti über Franz Kafka und den Dichter als “Gegenbild des Machthabers”. des Machthabers ». In : Experte der Macht, p. 133-147.

Bienek Horst, « Rede auf Elias Canetti gehalten am 14. Dezember 1975 anläßlich der Verleihung des Nelly Sachs-Preises ». In : Literatur und Kritik XI, 1976, p. 449-454.

Bollacher Martin, « Chaos und Verwandlung : Bemerkungen zu Elias Canettis “Poetik des Widerspruchs” ». In : Euphorion 73, Heidelberg, 1979, p. 169-185.

Bollacher Martin, « Mundus liber. Zum Verhältnis von Sprache und Judentum bei Elias Canetti ». In : S. Kaszynski, Die Lesbarkeit der Welt (1984), p. 47-67.

Bollacher Martin, « Ich verneige mich vor der Erinnerung ». In : Hüter der Verwandlung. Francfort / Main, Fischer, 1988, p. 245-259.

Bollacher Martin, « “[…] das Weitertragen des Gelesenen”. Lesen und Schreiben in Canettis Autobiographie ». In : G. Neumann (éd.), Canetti als Leser. Fribourg / Breisgau, Rombach, 1996, p. 33-48.

Bott François, « Elias Canetti au cœur des années 20 ». Le Monde, 28 mai 1982.

Canto Monique, « Elias Canetti, la langue rapatriée ». In : Critique, 1982, p. 821-854.

Corcoll Calsat Roberto, « Elias Canetti und Spanien ». In : Hüter der Verwandlung, p. 111-120.

Curtius Mechthild, Kritik der Verdinglichung in Canettis Roman « Die Blendung » Bonn, Bouvier, 1974.

Dautry Jean, « Elias Canetti, Masse et puissance ». In : La Pensée. Revue du rationalisme moderne n° 130, 1966, p. 139-140.

Dissinger Dieter, Vereinzelung und Massenwahn. Elias Canettis Roman « Die Blendung ». Bonn, Bouvier, 1971.

Dissinger Dieter, « Der Roman Die Blendung ». In : Text + Kritik n° 28, 1982, p. 33-42.

Doppler Alfred, « “Der Hüter der Verwandlungen”. Canetti’s Bestimmung des Dichters. » In : Aspetsberger / Stieg, Blendung als Lebensform, 1985, p. 45-55.

Durzak Manfred, « Versuch über Elias Canetti ». In : Akzente n° 17, 1970, p. 169-191.

Edfelt Johannes, « Vorstellung Elias Canettis ». In : Hüter der Verwandlung, p. 121-130.

Elbaz Robert, Hadomi Leah, « Text and Metatext in Canetti’s Fictional World ». In : The German Quaterly n° 67 (1994), t. 4, p. 521-533.

Falk Thomas H., Elias Canetti. New York, Twayne Publishers, 1993.

Fauser Markus, « Eremiten in der Bibliothek. Canettis Büchermensch im Hinblick aufseine Verwandten bei Unamuno und Nabokov ». In : Euphorion n° 88, 1994, t. 2, p. 184- 209.

Foell Kristie A., « Whores, Mothers, and others : reception of Otto Weininger’s Sex and Character in Elias Canetti’s Auto-da-fé », in : Nancy A. Horrowitz & Barbara Hyams (éd.) : Jews and Gender. Responses to Otto Weininger. Philadelphia Temple University, 1995.

Gentis R., La Folie Canetti. Paris, Nadeau, 1992.

Greiner Bernhard, « Das Bild und die Schriften der Blendung : Über den biblischen Grund von Canettis Schreiben ». In : Franz Link (éd.), Paradeigmata : Literarische Typologien des Alten Testaments, 2e vol., xxe siècle, 1989, p. 543-562.

Gretsky Laurence Arthur, Sprachverzerrung und Sprachüberwindung als Themen in Elias Canettis Roman « Die Blendung ». Indiana University Press (Ph.D.), 1974.

Hartung Rudolf, Elias Canetti. Ein Rezipient und sein Autor. Aix-la-Chapelle, Rimbaud, 1992.

Hennighaus Lothar, Tod und Verwandlung : Elias Canettis poetische Anthropologie. Francfort / Main, Berne, New York, Nancy, Peter Lang, 1984.

Hillman Roger, « Der Wiener Karneval – Elias Canettis Die Blendung ». In : K. Bartsch/G. Melzer, Experte der Macht, op. cit., p. 91-101.

Hindenberger-Burton Tania, « The Quixotic in Canetti’s Blendung ». In : Modern Austrian Literature n° 16, 1983, p. 165-176.

Ishaghpour Youssef, Elias Canetti : métamorphose et identité. Paris, La Différence, 1990.

Jansen Peter, « Erinnerung, Verwandlung, Aufklärung. Mythologie und Autobiographie in Canettis Fackel im Ohr ». In : Sprache im technischen Zeitalter n° 94, 1985, p. 128- 145.

Kampel Beatrix, « Ein Dichter braucht Ahnen. Canettis Begegnungen mit Literatur und Literaten im Spiegel seiner Autobiographie ». In : Experte der Macht, p. 102-115.

Kaufholz Eliane, « Die Blendung, un roman de la vie mutilée ». In : Austriaca n° 11, 1980, p. 57-66.

Karst Roman, « Elias Canetti’s Die Blendung : A Study in Insanity ». In : Modern Austrian Literature n° 16, 1983, p. 133-146.

Kenk Françoise, « Un résistant exemplaire à la psychanalyse dans la Vienne des années trente ». In : Austriaca n° 33, 1991, p. 79-87.

Knoll Heike, « Das Individuum ist für Canetti stets Exponent des Irrsinns ». In : LiLi. Zeitschrift für Literaturwissenschaft und Linguistik n° 25 (1995), 97, p. 146-151.

Knoll Heike, Das System Canetti. Zur Rekonstruktion eines Wirklichkeitsentwurfes. Stuttgart : M & P, Verlag für Wissenschaft und Forschung, 1993.

Krumme Detlef, « Die Bestrafung der Unkeuschheit. Elias Canettis Romanheld als moderner Simson ». In : Sprache im technischen Zeitalter n° 94, 1985, p. 148-154.

Krüger Michael (éd.), Einladung zur Verwandlung. Essays zu Elias Canettis Masse und Macht. Munich, Hanser, 1995.

Lamping Dieter, « “Zehn Minuten Lichtenberg”. Canetti als Leser anderer Aphoristiker ». In : G. Neumann (éd.), Canetti als Leser, p. 113-126.

Laemmle Peter, « Der Gesichtersammler am Fuße des Gesichterbaums ». In : Experte der Macht, p. 9-13.

Leroy du Cardonnoy Eric, Les « Réflexions » d’Elias Canetti : une esthétique de la discontinuité. Thèse (Paris III), 1993.

Magris Claudio, « Das geblendete Ich. Das Bild des Menschen bei Elias Canetti ». In : Colloquia Germanica, vol. 8, 1974, p. 344-375.

Magris Claudio, Die rasenden Elektronen. In : H. Göpfert (éd.), Canetti lesen. Erfahrungen mit seinen Büchern. Munich, Vienne, Hanser, 1975, p. 35-47.

Magris Claudio, « Der Schriftsteller, der sich versteckt. Canetti als unerreichbarer Autor und als konzilianter Interpret der Blendung ». In : S. Kaszynski (éd.) : Die Lesbarkeit der Welt. Elias Canettis Anthropologie und Poetik. Poznan, UAM, 1984, p. 21-33.

Magris Claudio, « Ein Schriftsteller, der aus vielen Personen besteht ». In : Hüter der Verwandlung. Francfort / Main, Fischer, 1988, p. 260-276.

Meidl Eva, Soziale Kritik im Werk Elias Canettis (1929-1952). Studien zum Begriff des « Verwandlungsverbotes » Francfort / Main, Peter Lang, 1994.

Meili Barbara, Erinnerung und Vision. Der lebensgeschichtliche Hintergrund von Elias Canettis Roman « Die Blendung ». Bonn : Bouvier, 1985.

Neumann Gerhard, « Lektüre und Lebenswelt ». In : G. Neumann : Canetti als Leser, Fribourg / Breisgau, Rombach, p. 7-32.

Neumann Gerhard, « Lektüren der Macht. Elias Canetti als Leser Daniel Paul Schrebers und Franz Kafkas ». In : Canetti als Leser, p. 139-160.

Neumann Gerhard, « Vom Lesen der Bilder. Canettis imaginäre Lektüren zwischen Blendung und Vision ». In : Canetti als Leser, p. 193-209.

Neumann Gerhard, « Canetti und Goya ». In : Canetti und die europäische Tradition, p. 99-122.

Orlowsky Hubert, « Öffentlichkeit und persönliche Todeserfahrung bei Elias Canetti ». In : Kaszynski, Stefan H. (éd.), Die Lesbarkeit der Welt. Elias Canettis Anthropologie und Poetik, 1984, p. 35-45.

Paal Jutta, Die Figurenkonstellation in Elias Canettis Roman « Die Blendung ». Würzburg, Königshausen & Neumann, 1991.

Pambuccian Victor, « Elias Canettis Blendung : Darstellung eines nekrophilen Gelehrten ». In : Psyche. Zeitschrift für Psychoanalyse und ihre Anwendung n° 10. Stuttgart, 1987.

Pankau Johannes, « Körper und Geist : das Geschlechterverhältnis in Elias Canettis Roman Die Blendung ». In : Colloquia Germanica. Internationale Zeitschrift für germanistische Sprach- und Literaturwissenschaft. Berne, 1990, p. 146-170.

Parry Idris, « Elias Canetti’s novel Die Blendung ». In : F. Norman (éd.), Essays in German Literature I, Londres, 1965, p. 145-166.

Paul J.-M., « Rationalität und Wahnsinn in Canetti’s Roman Die Blendung ». In : Modern Austrian Literature n° 16 (1983), p. 111-132.

Piel Edgar, « Herr seines Schicksals ist der Mensch allein : Elias Canetti’s Blendung als eine andere Comédie humaine ». In : Literatur und Kritik n° 444. Salzbourg, 1981.

Piel Edgar, Elias Canetti. Munich : Beck edition text + kritik (Autorenbücher 38), 1984.

Piel Edgar, « Der Überlebende. Auch ein Versuch über die Unfähigkeit zu trauern ». In : Experte der Macht, p. 38-57.

Piel Edgar, « Mir ist jede Fiktion recht ». In : E. Piel, Wenn Dichter lügen… Literatur als Menschenforschung. Osnabrück, Fromm, 1988, p. 54-129.

Pöder Elfriede, « Spurensicherung. Otto Weininger in der Blendung. » In : Blendung als Lebensform, 1985, p. 57-62.

Potgieter Johan, « Elias Canetti. Individuum vs. Masse. Eine sprachrealistische Veranschaulichung seiner Philosophie in Die Blendung. » In : Modern Austrian Literature 27, 1994, p. 71-82.

Roberts David, Kopf und Welt. Munich : Hanser, 1975.

Roberts David, « Die Blendung der gesamten Romanliteratur. Bemerkungen zu Canettis paradoxer Romanpoetik ». In : G. Neumann (éd.), Canetti als Leser, p. 49-58.

Ruppel Ursula, Der Tod und Canetti. Hamburg, Europäische Verlagsanstalt, 1995.

Rushdie Salman, « Die Schlange der Gelehrsamkeit windet sich, verschlingt ihren Schwanz und beißt sich selbst entzwei ». In : Hüter der Verwandlung, p. 85-89.

Schmidt Hugo, « Narrative attitudes in Canetti’s Die Blendung ». In : Modern Austrian Literature n° 16, 1983, p. 93-110.

Schneider Manfred, « Die Krüppel und ihr symbolischer Leib. Über Canettis Mythos ». In : Hüter der Verwandlung, 1985, p. 22-41.

Schuh Franz, « Blendung als Lebensform ». In : Aspetsberger / Stieg, Blendung als Lebensform, 1985, p. 29-44.

Sokel Walter H., « Die Liebesaffäre mit der deutschen “Mutter”-Sprache. Zum Verhältnis von Autobiographie und Roman bei Elias Canetti ». In : W. Woesler / J. Stüben (éd.), « Wir tragen den Zettelkasten mit den Steckbriefen unserer Freunde ». Beiträge jüdischer Autoren zur deutschen Literatur seit 1945 (actes du colloque, Osnabruck 1991). Darmstadt, Verlag Jürgen Häusser, 1993, p. 136-147.

Sokel Walter H., « Zum Verhältnis von Autobiographie und Roman bei Elias Canetti ». In : Ist Wahrheit ein Meer von Grashalmen ?, p. 19-34.

Sontag Susan, « Geist als Leidenschaft ». In : Hüter der Verwandlung, 1985, p. 90-110.

Steussloff Axel G., Autorschaft und Werk Elias Canettis : Subjekt – Sprache – Identität. Würzburg : Königshausen und Neumann, 1994.

Stevens Adrian, « Creating Figures : Narrative, Discourse and Character in Die Blendung ». In : Londoner Symposium, p. 105-118.

Stieg Gerald, « Questions à Elias Canetti ». In : Austrica n° 11 (numéro spécial), p. 17-30 (p. 22).

Stieg Gerald, « Betrachtungen zu Elias Canettis Autobiographie ». In : M. Durzak (éd.), Interpretationen zu Elias Canetti, 1983, p. 158-170.

Stieg Gerald, « Elias Canetti und Karl Kraus. Ein Versuch ». In : Modern Austrian Literature n° 16, 1983, p. 197-210.

Stieg Gerald, « Canetti und Brecht oder »“Es wird kein rechter Chor daraus…”. In : M. Durzak, Interpretationen zu Elias Canetti, 1983, p. 138-150.

Stieg Gerald, « Auto-da-fé : un roman sur l’inflation ? » In : Roman et société. Actes du colloque international de Valenciennes (mai 1983), Lez Valenciennes n° 8, 1984, p. 205-213.

Stieg Gerald, « Elias Canetti als Zeitzeuge ». In : K. Bartsch / G. Melzer (éd.), Experte der Macht (1985), p. 28-37.

Stieg Gerald, « Früchte des Feuers. Der 15. Juli 1927 in der Blendung und in den Dämonen ». In : Blendung als lebensform, 1985, p. 143-175.

Stieg Gerald, « Rechtfertigung des Lebens oder des Todes. Überlegungen zu den Autobiographien von Rudolf Henz, Elias Canetti, Manès Sperber, Thomas Bernhard, Bernward Vesper, Fritz Zorn ». In : Biographie et autobiographie au xxe. Cahiers de l’Institut d’études germaniques, université Paul Valéry, Montpellier III, 1987, p. 43-56.

Stieg Gerald, « Canetti und die Psychoanalyse : Das Unbehagen in der Kultur und Die Blendung ». In : Londoner Symposium, p. 59-74.

Stieg Gerald, « Karl Kraus et Elias Canetti à Berlin ou la “bousculade des noms” ». In : Cahiers d’études germaniques n° 24, Aix-en-Provence, 1993, p. 85-93.

Stieg Gerald / Kenk Françoise, « Broch und Canetti oder : Ist Canettis Rede auf Hermann Broch eine Kontrafaktur von Thomas Manns Freud und die Zukunft ? ». In : A. Stevens / F. Wagner / S. P. Scheichl : Hermann Broch. Londoner Symposium, 1991. Innsbrucker Beiträge zur Kulturwissenschaft, 1994, p. 149-162.

Stieg Gerald, « Canetti und Nietzsche ». In : Gelber, Mark H. / Horch, Hans Otto / Scheichl, Sigurd Paul : « Von Franzos zu Canetti. Jüdische Autoren aus Österreich, neue Studien ». Conditio judaica n° 14. Tübingen, Niemeyer, 1996.

Strelka Joseph P., « Elias Canettis Roman Die Blendung ». In : Ist Wahrheit ein Meer von Grashalmen ? p. 35-52.

Surowska Barbara, « Nur aus der Gesinnung heraus schreiben ». In : Hüter der Verwandlung, p. 167-181.

Timms Edward, « Canetti, Kraus and China ». In : Londoner Symposium, 1991, p. 21-32.

Wiesenhöfer Stephan, Mythos zwischen Wahn und Kunst. Elias Canettis Roman « Die Blendung ». Munich, tuduv-Verlagsgesellschaft, 1985.

Witte Bernd, « Elias Canetti ». In : Kritisches Lexikon zur deutschsprachigen Gegenwartsliteratur (KLG), édité par Heinz Ludwig Arnold. Munich, edition text + kritik, 1992.

Zepp Klaus-Peter, Privatmythos und Wahn. Das poetologische Konzept im Werk Elias Canettis. Francfort / Main, Bern, New York, Paris, Peter Lang, 1990.

II. Liste des ouvrages utilisés en rapport avec Cervantès

1. Édition de référence

Cervantès, Miguel de, Don Quichotte et Les Nouvelles Exemplaires. Édition établie, revue et annotée par Jean Cassou. Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1949.

2. Études et ouvrages critiques

Allen John Jay, Don Quixote : Hero or Fool ? (en 2 volumes). Gainsville, 1969 et 1979.

Auerbach Erich, « La Dame enchantée de Don Quichotte ». In : Auerbach, Mimésis. La représentation de la réalité dans la littérature occidentale. Paris, Gallimard, 1969, p. 338-364.

Babelon Jean, Cervantès. Paris, Gallimard, 1939.

Bertrand J. J. A., Cervantès et le romantisme allemand. Paris, 1914.

Bleznick Donald W. (éd.), Studies on « Don Quijote » and Other Cervantine Works. University of Cincinnati, 1984.

Carnavaggio Jean, Cervantès. Paris, Mazarine, 1986.

Cassou Jean, « Cervantès ». In : Encyclopaedia Universalis, vol. 4, Paris, 1968, p. 72-75.

Castro Americo, El piensamento de Cervantes. Madrid, 1925.

Castro Americo, Cervantès. Paris, Rieder, 1931.

Chaix-Ruy, « Cervantès, G. Flaubert et L. Pirandello ». In : Anales Cervantinos 6 (1957), 1957, p. 123-132.

Foucault Michel, « Don Quichotte ». In : Les Mots et les choses. Paris, Gallimard, 1966, p. 60-64.

Gomez-Moriana Antonio, La Subversion du discours rituel. Longueuil (Québec), Éditions du Préambule, 1985.

Hatzfeld Helmut (éd.), Don Quichote. Forschung und Kritik (Wege der Forschung, vol. CLX). Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesell-schaft Darmstadt, 1968.

Hatzfeld Helmut, « Don Quijote and Madame Bovary ». In : Idealistische Philologie, Jahrbuch für Philologie 3, 1927/28, 57-70, p. 116-131.

Johnson Carroll B., Madness and Lust. A Psychoanalytical Approach to Don Quixote. Univ. of California Press, 1983.

Johnson Carroll B., Don Quixote. The Quest for Modern Fiction. Boston, Twayne Publishers, 1990.

Madariaga Salvador de, Don Quixote : An Introductory Essay in Psychology (1935). Édition revue et augmentée. Oxford, Clarendon Press, 1961.

Magazine Littéraire n° 358 (consacré à Cervantès), octobre 1997.

Marcilly Charles, « Réflexions sur la destruction de la bibliothèque de Don Quichotte ». In : Revue de la Méditerranée (Alger), 1961, p. 141-170.

Nabokov Vladimir, Littératures III. Don Quichotte. Traduction française d’Hélène Pasquier, préface de Guy Davenport. Paris, Fayard, 1986.

Ortega y Gasset, José, Meditationen über Don Quichote. Stuttgart : Deutsche Verlagsanstalt Stuttgart, 1959.

Pelorson Jean-Marie, Tableau synoptique de la vie et des œuvres de Cervantès. Paris, Seghers, 1970.

Predmore Richard L., The World of Don Quixote. Cambridge, Harvard University Press, 1967.

Reichelberg Ruth, Don Quichotte ou le roman d’un Juif masqué. Bourg-en-Bresse, Entailles-Philippe Nadal, 1989.

Riley Edward C., Cervantes’Theory of the Novel. Oxford University Press, 1962.

Riley Edward C., « Don Quijote and the Imitation of Models ». In : Bulletin of Hispanic Studies 31, 1954, Oxford, p. 3-16.

Riley Edward C., « Who’s who in Don Quixote ? Or an approach of the Problem of Identity ». In : Modern Language Notes 81, 1966, p. 113-130.

Robert Marthe, L’Ancien et le nouveau. De Don Quichotte à Franz Kafka. Paris, Grasset, 1963.

Sabry Ronda, « Les lectures des héros de romans », in : Poétique, avril 1993, p. 185-204.

Schulte Hansgerd, El desengaño. Wort und Thema in der spanischen Literatur des Goldenen Zeitalters. Munich, Fink, 1969.

Selig Karl-Ludwig, Studies on Cervantes. Kassel, Édition Reichenberger, 1993.

Spitzer Leo, « Sprachlicher Perspektivismus im Don Quijote ». In : L. Spitzer : Texterklärungen und Aufsätze zur europäischen Literatur. Munich, Hanser, 1969, p. 54-83.

Strosetzki Christoph, Miguel de Cervantes. Epoche - Werk - Wirkung. Munich, Beck, 1991.

Urrutia Luis, Préface de Don Quichotte. Paris, Garnier-Flammarion, 1969, p. 15-37.

Weich Horst, Don Quichote im Dialog. Zur Erprobung von Wirklichkeitsmodellen imspanischen und französischen Roman (von Amadis de Gaula bis Jacques le Fataliste). Passau, Wissenschafts-verlag Richard Rothe, 1989, p. 54-83.

Weiger John G., The Substance of Cervantes. Cambridge University Press, 1985.

Weinrich Harald, Das Ingenium Don Quijotes. Ein Beitrag zur literarischen Charakterkunde. Münster, 1956.

Welsh Alexander, Reflexions on the Hero as Quixote. Princeton University Press, 1981.

III. Autres ouvrages utilises

1. Œuvres

Auster Paul, Trilogie new-yorkaise (Cité de verre – Revenants – La Chambre dérobée). Arles, Actes Sud, 1991.

Borgès Jorge Luis, « Pierre Ménard auteur du Quichotte », Fictions. Paris, Gallimard, 1951.

Fischer Ernst, Erinnerungen und Reflexionen. Francfort/Main : Büchergilde Gutenberg, 1992.

Gide André, L’Immoraliste. Paris, Mercure de France, 1902.

Huysmans Joris-Karl, À rebours. Éd. Fumaroli. Paris, Gallimard, 1977.

Ionesco Eugène, Macbett. Paris, Gallimard, 1972.

Lennox Charlotte, The Female Quixote or The Adventures of Arabella. Londres, 1752.

Mann Thomas, Joseph und seine Brüder : Die Geschichten Jaakobs (1933), Der junge Joseph (1934), Joseph in Ägypten (1936), Joseph, der Ernährer (1943). In : Gesammelte Werke in zwölf Bänden. Berlin, Aufbau-Verlag, 1955.

Mann Thomas : Doktor Faustus. Das Leben des deutschen Tonsetzers Adrian Leverkühn, erzählt von einem Freunde, 1947.

Marivaux : Pharsamon ou les Nouvelles Folies romanesques (première édition, 1737). In : Œuvres de jeunesse. Paris, Bibliothèque de La Pléiade, 1972.

Plenzdorf Ulrich, Die neuen Leiden des jungen W.. Francfort / Main : Suhrkamp, 1973.

Rimbaud Arthur, Œuvres. Des Ardennes au désert. Paris, Pocket, 1990.

Unamuno Miguel de, La Vie de don Quichotte et de Sancho Pança d’après Miguel de Cervantès Saavedra. Paris, Albin Michel, 1959.

2. Études théoriques et critiques

2.1. Études et ouvrages consacrés à l’intertextualité

Angenot Michel, « L’“intertextualité” : enquête sur l’émergence et la diffusion d’un champ notionnel ». In : Revue des Sciences humaines 60/189, 1983, p. 121-135.

Broich Ulrich, Pfister, Manfred (éd.) : Intertextualität. Formen, Funktionen, anglistische Fallstudien. Tübingen, Niemeyer, 1985.

Butor Michel, L’Arc 39 (numéro spécial consacré à Butor), 1969, p. 2.

Farcy Gérard-Denis, « L’Adaptation dans tous ses états ». In : Poétique 96, 1993, p. 387-414.

Grivel Charles, « Les universaux de textes », Littérature 30, 1978, p. 25-50.

Grivel Charles, « Thèses préparatoires sur les intertextes ». Lachmann R. (éd.), Dialogizität, p. 237-248. Munich, 1982.

Jenny Laurent, « La Stratégie de la Forme », Poétique 27, 1976, p. 257-248.

Kristeva Julia, « Bakhtine, le mot, le dialogue et le roman ». In : Critique 23, 1967, p. 438-465.

Kristeva Julia, « Problèmes de la structuration du texte », in : Théorie d’ensemble, Paris, Collection Tel Quel, 1968, p. 297-316.

Kristeva Julia, Séméiotikè. Recherches pour une sémanalyse. Paris, Seuil, 1969.

Kristeva Julia, La Révolution du langage poétique. Paris, Seuil, 1974.

Kristeva, Julia, Le Texte du roman. Paris, Seuil, 1970.

Lachmann Renate (éd.), Dialogizität. Theorie und Geschichte der Literatur und der schönen Künste, série A, vol. 1. Munich, 1982.

Riffaterre Michael, La Production du texte. Paris, Seuil, 1979.

Riffaterre Michael, « La syllepse intertextuelle ». In : Poétique 40, novembre 1979.

Riffaterre Michael, « La trace de l’intertexte ». In : La Pensée, octobre 1980.

Riffaterre Michael, Sémiotique de la poésie. Paris, Seuil, 1982.

Schaar Claes, « Linear Sequence, Spatial Structure, Complex Sign, and Vertical Context Systems ». In : Poetics 7, 1978, p. 277-388.

Schaar Claes, « Vertical context systems ». In : Ringbohm (éd.), Style and Text. Stockholm, 1975, p. 146-157.

Schmeling Manfred, « Prometheus in Paris. Komparatistische Überlegungen zum Ertrag der Intertextualitätsdebatte am Beispiel André Gides ». In : Arcadia, Zeitschrift für vergleichende Literaturwissen-schaft 23, 1988, p. 149-165.

2.2. Textes théoriques et ouvrages de critique générale

Auerbach Erich, Mimesis. Dargestellte Wirklichkeit in der abendländischen Literatur (7e édition), Berne / Munich, Francke Verlag, 1982. Edition française, Mimésis. La Représentation de la réalité dans la littérature occidentale, Paris, Gallimard, 1969.

Bakhtine Mikhaïl, Esthétique et théorie du roman. Traduction de Daria Olivier. Paris, Gallimard, 1978.

Bakhtine Mikhaïl, L’Œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen-Âge et sous la Renaissance. Traduction d’Andrée Robel. Paris : Gallimard, 1978.

Barth John, « The Literature of Exhaustion » (1967). In : J. Barth, The Friday Book : Essays and Other Nonfiction. New York, G. P. Putnam’s Sons, 1984, p. 64-76.

Barth John, « The Literature of Replenishment : Postmodernist Fiction » (1980). In : John Barth, The Friday Book : Essays and Other Nonfiction. New York, G. P. Putnam’s Sons, 1984, p. 194-206.

Barthes Roland, Essais critiques (première édition 1964). Paris, Seuil, 1971.

Barthes Roland, Le Plaisir du texte. Paris, Seuil, 1973.

Barthes Roland, Roland Barthes par Roland Barthes. Paris, Seuil, 1975.

Barthes Roland, Le Bruissement de la langue. Paris, Seuil, 1984.

Benda Julien, La Trahison des clercs. Paris, Grasset, 1927.

Benjamin Walter, Illuminationen. Ausgewählte Schriften. (2e édition établie par Siegfried Unseld). Francfort / Main, Suhrkamp, 1980.

Benjamin Walter, Angelus Novus. Ausgewählte Schriften 2. Francfort / Main, Suhrkamp, 1966.

Bergson Henri, Le Rire. Essai sur la signification du comique (1940). Paris, Presses universitaires de France (PUF), 1983.

Borchmeyer Dieter / Zmegac, Viktor (éd.), Moderne Literatur in Grundbegriffen. Francfort / Main, Athenäum, 1987.

Broch Hermann, Schriften zur Literatur / Kritik. In : H.B., Kommentierte Werkausgabe (édition établie et annoté par Michael Lützeler), volumes 9/1 et 9/2, Francfort / Main, Suhrkamp, 1981.

Broch Hermann, « Entstehungsbericht zu den Schuldlosen ». In : Die Schuldlosen. Roman in elf Erzählungen, Kommentierte Werkausgabe vol. 5, p. 323-327. Francfort / Main, Suhrkamp, 1981.

Broch Hermann, Briefe. In : Kommentierte Werkausgabe, op. cit. vol. 13/1.

Brummack Jürgen, « Zu Begriff und Theorie der Satire », in : Deutsche Vierteljahrsschrift für Literaturwissenschaft und Zeitgeschichte 45, 1971, numéro spécial, p. 275-377.

Brummack Jürgen, Satirische Dichtung. Munich, Wilhelm Fink Verlag, 1979.

Döblin Alfred, Aufsätze zur Literatur. Olten, Freiburg, Walter, 1963.

Durzak Manfred, Gespräche über den Roman. Formbestimmungen und Analysen. Francfort / Main, Suhrkamp, 1976.

Eco Umberto, L’Œuvre ouverte (1962). Traduction de Chantal Roux de Bézieux et André Boucourechliev. Paris, Seuil, 1965.

Eco Umberto, Apostille au « Nom de la Rose ». Paris, Grasset (Le Livre de Poche), 1985.

Eco Umberto, Les Limites de l’Interprétation (1990). Traduction de Myriem Bouzaher. Paris, Grasset, 1992.

Einstein Carl, « Brief über den Roman ». In : Gesammelte Werke. Édition établie par Ernst Nef. Wiesbaden : Limes, 1962, p. 112-119.

Einstein Carl, « Über den Roman ». Ibid., p. 52-55.

Etiemble René, Comparaison n’est pas raison. La crise de la littérature comparée. Paris, Gallimard, 1963.

Etiemble René, Ouverture(s) sur un comparatisme planétaire. Paris, Bourgeois, 1988.

Flake Otto, « Von der jüngsten Literatur ». In : Die neue Rundschau, 26, 1915, vol. 2, p. 1276-1287.

Flake Otto, « Souveränität ». In : Alfred Wolfenstein (éd.), Die Erhebung. Berlin, Fischer, 1919, p. 338-347.

Flake Otto, « Über die Stadt des Hirns. Erwiderung auf Döblins Reform des Romans ». In : Der deutsche Merkur, 3, 1919-1920, p. 353-357.

Flake Otto, « Die Krise des Romans ». In : Die neue Rundschau, 2e partie, 1922, vol. 3, p. 87-94.

Foucault Michel, Les Mots et les choses. Paris, Gallimard, 1966.

Frenzel Elisabeth, Stoff-, Motiv- und Symbolforschung (première édition, 1963). Stuttgart, Metzler, 1978.

Genette Gérard, Figures II. Paris, Seuil, 1969.

Genette Gérard, Palimpsestes. La littérature au second degré. Paris, Seuil, 1982.

Hantsch Ingrid, Semiotik des Erzählens. Studien zum satirischen Roman des 20. Jahrhunderts. München, Wilhelm Fink Verlag, 1975.

Hersch Jeanne, L’Étonnement philosophique – une histoire de la philosophie. Paris, Gallimard, 1981.

Kerényi Karl / Mann, Thomas, Romandichtung und Mythologie. Ein Briefwechsel. Zurich, Rhein-Verlag, 1945.

Koopmann H., Der klassisch-moderne Roman in Deutschland. Thomas Mann – Alfred Döblin – Hermann Broch. Stuttgart, Berlin, Koblenz, Mainz, 1983.

Lämmert Eberhard / Eggert, Hartmut / Scheunemann, Dietrich et alii (éd.), Romantheorie. Dokumentation ihrer Geschichte in Deutschland seit 1880. Königstein / Ts., Athenäum, 1984.

Lämmert Eberhard, Bauformen des Erzählens. Stuttgart, Metzler (Studienausgabe), 1955.

Lazarowicz Klaus, Verkehrte Welt. Vorstudien zu einer Geschichte der deutschen Satire. Tübingen, Niemeyer, 1983.

Link Hannelore, Rezeptionsforschung. Eine Einführung in Methoden und Probleme. Stuttgart, Kohlhammer, 1976.

Lukács Georg, Die Theorie des Romans. Ein geschichtsphilosophischer Versuch über die Formen der großen Epik (1920). Neuwied, Berlin, Luchterhand, 1971.

Lyotard François, La Condition postmoderne. Paris, éd. de Minuit, 1979.

Mann Heinrich, Essays. Hambourg, Claassen, 1960.

Mann Thomas, Reden und Aufsätze. In : Gesammelte Werke in zwölf Bänden (vol. 9-12). Francfort / Main, Fischer, 1960.

Marino Adrian, Comparatisme et théorie de la littérature. Paris, PUF, 1988.

Pageaux Daniel-Henri, La Littérature générale et comparée. Paris, Armand Colin, 1994.

Pörtner Paul, Literatur-Revolution 1910-1925. Dokumente, Manifeste, Programme. Darmstadt, Berlin, Neuwied, Luchterhand, 1960.

Praz Mario, La Chair, la mort et le diable dans la littérature du xixe siècle. Le romantisme noir (1947). Paris, Denoël, 1988.

Raimond Michel, La Crise du roman. Des lendemains du naturalisme aux années vingt. Paris, José Corti, 1966.

Robert Marthe, Roman des origines et origines du roman. Paris : Gallimard, 1972.

Scheunemann Dietrich, Romankrise. Die Entstehungsgeschichte der modernen Romanpoetik in Deutschland. Heidelberg, Quelle & Meyer, 1978.

Szondi Peter, Theorie des modernen Dramas. Francfort, Suhrkamp, 1981.

Zima Peter V., Komparatistik. Tübingen, Francke, 1992.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search