Version classiqueVersion mobile

Curiosité et Libido sciendi de la Renaissance aux Lumières

Ouvrages critiques sur la curiosité

Texte intégral

Généralités

ARONOFF (J.), « Freud’s Conception of the Origin of Curiosity », Journal of Psychology, 1962, n° 54.

BEUGNOT (B.), « Histoire d’un plaisir coupable » dans La Curiosité. Vertiges du savoir, Autrement, série morale n° 12, 1993.

BLUMENBERG (H.), Der Prozeβ der theoretischen Neugierde, Suhrkamp-Taschenbuch Wissenschaft 24, 1973.

CABASSUT (A.), « Curiosité », Dictionnaire de spiritualité, Paris, Beauchesne, 11, 2, col. 2654-2661.

CZECHOWSKI (N.) (textes réunis par), La Curiosité. Vertiges du savoir, Autrement, série morale n° 12, 1993.

JAUSS (H.R.), « L’herméneutique de la question et de la réponse » dans Pour une herméneutique littéraire, Paris, Gallimard, Bibliothèque des Idées, 1988.

LABHARDT (C.), « Curiositas. Notes sur l’histoire d’un mot et d’une notion », Museum helveticum, 1960, 17, 206/224.

LARGUIER (L.), La Curiosité et les curieux, Paris, La Tournelle, 1946.

LAUGAA (M.), La Pensée du pseudonyme, Paris, PUF Écriture, 1986.

LENOBLE (A.), Esquisse d’une histoire de l’idée de nature, Paris, Albin Michel, 1969.

OBERMAN HEIKO (A.), Contra Vanam Curiositatem, Theologische Studien, Bd. 113, 1974.

SCHLANGER (J.), « Désir intellectuel. Le dossier contre » dans La Curiosité. Vertiges du savoir, op. cit.

STAROBINSKI (J.), « Le voile de Poppée », L’Œil vivant, Paris, Gallimard, 1961.

SZTULMAN (H.) et FÉNELON (J.) (textes réunis par), La Curiosité en psychanalyse, Toulouse, Privât, 1981.

TRUDEL (J.), « Le musée des Traces d’Irène F. Whittome. L’imaginaire comme objet de curiosité », Parachute, n° 57.

VEYNE (P.), « Éloge de la curiosité. Inventaire et intellection en histoire », dans Philosophie et histoire, centre Georges-Pompidou, 1987.

Points de vue historiques

Antiquité-Moyen Âge

COMBES (A.), « Les deux Lectiones contra vanam curiositatem in negotio fidei de Gerson », Divinitas, 1960, 2.

GILSON (É.), La Philosophie au Moyen Âge, Petite Bibliothèque Payot, n° 274-275, 1976.

LANCEL (S.), « Curiositas et présomption spirituelle chez Apulée », Revue de l’histoire des religions, 1961, 160, 25/46.

LAUGHLIN (M. Mc.), Intellectual Freedom and its Limitation in the University of Paris in the xiith andxivth Centuries, New York, 1977.

MARROU (H.I.), Saint Augustin et la fin de la culture antique, Paris, E. de Boccard, 1958 (p. 136-157 sur la curiosité).

NEWHAUSER (R.), « Towards a History of Human Curiosity : A Prolegomenon to its Medieval Phase », Deutsche Vierteljahrsschrift fur Literatur wissenschaft [...], 56, 4, 1982, p. 559-575, Tubingen.

PETERS (E.), « Libertas inquirendi and the vitium curiositatis in Medieval thought », dans Mak disi G. ed., La Notion de liberté au Moyen Âge, Paris, 1985, p. 89-98.

ZACKER (Ch.), Curiosity and Pilgrimage. The Literature of Discovery in Fourteenth Century England, Baltimore, John Hopkins Press, 1976.

XVIe-XVIIIe siècles

BARRET-KRIEGEL (B.), La Défaite de l’érudition, Paris, PUF, 1988.

BEDEL (C.), HAHN (R.), LAISSUS (R.) & TORLAIS (Y.), « Scientific Curiosity in the 18th Century Laboratories and Observatories », Annals of Science, M. Bradley, 1987, n° 53.

BEUGNOT (B.), « De la curiosité dans l’anthropologie classique », Ouverture et dialogue, Mélanges W. Leiner, Tubingen.

CASSIRER (E.), Individu et cosmos dans la philosophie de la Renaissance, Paris, éd. de Minuit, 1983 (1re éd, Berlin, 1927).

CÉARD (J.), La Nature et les prodiges. L’insolite au xvie siècle en France, Genève, Droz, 1977.

– (textes réunis par), La curiosité à la Renaissance, SEDES-CDU, 1986.

DEFAUX (G.), Le Curieux, le glorieux et la sagesse du monde dans la première moitié du xvie siècle : l’exemple de Panurge (Ulysse, Démosthènes, Empédocle), Lexington, French Forum, 1982.

– « Rhétorique humaniste et sceptique chrétienne dans la première moitié du xvie siècle : Empédocle, Panurge et la vana gloria », RHLF, 1982, 82 (1).

DEPRUN (J.), « Chercher la vérité : note sur le statut de l’homo quaerens chez Descartes et Malebranche », Le xviie siècle et la recherche, Actes du 6e colloque de Marseille, 1977, CMR, 17, 29/40.

– La Philosophie de l’Inquiétude en France au xviiie siècle, Paris, Vrin, 1979.

ELLRODT (R.), « Scientific curiosity and Metaphysical Poetry in the Seventeenth Century », Modern Philology, 1964, 61.

FALIU-LACOURT (Ch.), « Formas vicariantes de un tema recurrente : el curioso impertinente : Cervantes y Guillen de Castro », Criticon, 1985, 30.

FLEM (L.), « Freud et Casanova : scènes d’enfance et de curiosité » dans La Curiosité. Vertiges du savoir, op. cit.

GINZBURG (C.), « Le haut et le bas. Le thème de la connaissance interdite aux xvie et xviie siècles », Mythes, emblèmes, traces. Morphologie et histoire, Flammarion, 1989, p. 97-112.

GRIFFIN (R.), « Pontus de Tyard’s Le Curieux and the Forbidden Fruit », L’Esprit créateur, 1972.

HAHN (J.), « El Curioso Impertinente and Don Quijote’s Symbolic Struggle Against Curiositas », Bulletin ofHispanic Studies, 1972, 49.

HORNE (W.), « Curiosity and Ridicule in Samuel Butler’s Satire on Science », Restoration : Studies in English Literary Culture, 1983, 7, 1.

IMPEY (O.) & MAC GREGORY (A.), « The Origin of Museum – the Cabinet of Curiosities in 16th and 17th Century Europe », Museum News, 1986, 65 (2).

JACQUES-CHAQUIN (N.), « Louis-Claude de Saint-Martin ou le désir de connaissance » dans Science et gnose (colloque des 4-5 juin 1993, Sorbonne), Aries, n° XVII, La Table d’Émeraude, 1994.

JESTIN (C. T), « Notes by a Curious Gentleman, Correspondance and Marginal Notes of Walpole », Yale university Library Gazette, 1986, 61 (1-2).

KENNY (N.), The Palace of Secrets. Beroalde de Verville and Renaissance Conceptions of Knowledge, Oxford, Clarendon Press, 1991.

LANGDON (D.), « On the Meaning of the Conclusion of Candide », SVEC, 1985, 238.

LAPP (J.C.), « The Identity of Pontus de Tyard’s Curieux », Modern Language Notes, 1947, 62.

LICOPPE (Ch.), La Formation de la pratique scientifique. Le discours de l’expérience en France et en Angleterre (1630-1820), Paris, éd. La Découverte, 1996.

LOJACONO (E.), « Descartes curioso. Qualche considerazione sulla Correspondance di Descartes : per una migliore comprensione degli Essais e per un’altra immagine dell’autore » in Descartes : il Metodo e i Saggi, Rome, 1990, t. 1, p. 77-104.

MICHEL (J.), « Le livre et la curiosité au Grand Siècle », Bulletin de l’ Université catholique de Lyon, 25 et 28, 1958.

POMIAN (K.), Collectionneurs, amateurs et curieux, xvie-xviiie siècles, Paris, Gallimard, 1987.

SCHNÄPPER (A.), Le Géant, la licorne, la tulipe. Collections françaises au xviie siècle, vol. II : Curieux du Grand Siècle, Collections et collectionneurs dans la France du xviie siècle, Paris, Flammarion, 1988 et 1994.

TRINQUET (R.), « La curiosité psychologique chez Montaigne dans ses premiers Essais (I, II, “De la tristesse”) », Bulletin de la société des amis de Montaigne, 1974, 5 (IX).

WALKER (D. P), La Magie spirituelle et angélique de Ficin à Campanella, Paris, Albin Michel, 1988.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search