Version classiqueVersion mobile

Le Siècle de la Lumière

Bibliographie

Texte intégral

Textes publiés jusqu’au XVIIIe siècle

ACCETTO (T.), De l’honnête dissimulation (1641), trad. Mireille Blanc-Sanchez, éd. Salvatore S. Nigro, Paris, Verdier, 1983.

ACQUAVIVA (C.), « Lettre du T.R.P.... aux Provinciaux de la Compagnie de Jésus sur les moyens de former les sujets à la prédication », Rome, 28 mai 1613 dans Lettres choisies des généraux aux pères et aux frères de la Compagnie de Jésus, Lyon, Imprimerie catholique, 1878, 2 vol.

ALBERTI (L.B.), De pictura, 1435, trad. de J.-L. Schefer, Paris, Macula, Dedale, 1992.

ALEMBERT (J. Le R. d’), Encyclopédie méthodique, Paris-Liège, 1784, rééd. ACL, Paris, 1989.

ALHAZEN (IBN al HAITAM), Opticae thesaurus Alhazeni Arabi libri VII, trad. latine de Gherardo da Cremona, fin xiie siècle, éd. Risner, Bâle, 1572. Trad. anglaise : The Optics of Ibn Al Haytham, Books I-III on Direct Vision, translated by A.I. Sabra, 2 vol., London, the Warburg Institute, 1989.

ARESI (P.), Imprese sacre, Venetia, D. Pasquardi, 1629.

ARNAULD (A.), Œuvres, 43 tomes, Paris-Lausanne, d’Arnay, 1775-1783.

AUBIGNAC (F.H., abbé d’), La Pratique du théâtre (1657), Genève, Slatkine Reprints, 1971.

BACON (F.), Novum Organum, Londres, 1620 ; intro., trad. du latin et notes par Michel Malherbe et Jean-Marie Pousseur, Paris, PUF, 1966.

BALLING (P.), La Lumière sur le candélabre, 1662.

BARBARO (D.), Pratica della perspettiva, Venise, 1569.

BARTOLI (C.), Del modo di misurare, Venise, 1589.

BELLORI (G.P.), Vies de peintres sculpteurs et architectes modernes, Rome, 1672.

BINET (E.), Essay des merveilles de la Nature et des plus nobles Artifices, Rouen, 1621, rééd. Évreux, 1987.

BIRCH (T.), The History of the Royal Society of London, Londres, 4 vol., 1756-1757.

BODIN (J.), De la démonomanie des sorciers, Paris, 1580. Rééd. Gutemberg Reprints, 1979.

BOGUET (H.), Discours execrable des sorciers. Ensemble leur procez faicts depuis 2 ans en çà en divers endroicts de la France..., Rouen, 1602. Rééd. et introduction par N. Jacques-Chaquin, Paris, Le Sycomore, 1980.

BONAVENTURE (saint), Itinerarium mentis in Deum, circa 1259, trad. de Henri Duméry, Paris, Vrin, 1986.

– Le Christ maître, trad. de Goulven Madec, Paris, Vrin, 1990.

BOVIO (C.), Ignatius Insignium..., Rome, I. de Lazeris, 1655.

BOYER (C.), Ulysse dans l’île de Circé, ou Euriloche foudroyé, Paris, Toussainct Quinet, 1650.

BOYLE (R.), Experiments and Considerations Touching Colours, London, 1664.

CAMERARIUS (J.), Symbolorum et emblematum ex Animalibus..., Nuremberg, P. Kaufmann, 1595.

CASTIGLIONE (B.), Le Livre du courtisan, présenté et traduit de l’italien d’après la version de Gabriel Chappuis (1580) par Alain Pons, Paris, Garnier-Flammarion, 1991.

CHAPOTON, La Descente d’Orphée aux enfers, Paris, Toussainct Quinet, 1640.

CLAIRAULT (A.-C.), Commentaires aux Principes mathématiques de la philosophie naturelle, 1759.

CRESSOLLES (L. de), Mystagogus de sacrorum hominum disciplina, Paris, S. Cramoisy, 1629.

DANTE, Banquet, Paris, Pléiade, 1965.

DAVID (C.J.), Duodecim specula Deum aliquando videre desideranti concinnata, Antverpiae, ex officina Plantiniana, Apud loannem Moretum, 1610.

DE LANCRE (P.), Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons, où il est amplement traité des sorciers et de la sorcellerie. [...]. Paris, Nicolas Buon, 1612 ; rééd. partielle, introduction et notes par N. Jacques-Chaquin, Paris, Aubier-Montaigne, 1982.

– L’Incrédulité et mécréance du sortilège pleinement convaincu, Paris, chez Nicolas Buon, 1622.

DEL RIO (M.), Disquisitionum Magicarum libri sex [...], 1599-1601, trad. française par A. Duchesne, Controverses et recherches magiques [...], Paris, 1611.

DESCARTES (R.), L’édition de référence principale est celle des Œuvres complètes, publiées par Charles Adam et Paul Tannery, Paris, 1897-1909, rééd. CNRS-Vrin, 11 vol., 1964-1974.

Autres éditions citées dans les articles :

– Œuvres philosophiques, éd. de Ferdinand Alquié, 3 vol., Paris, Garnier, 1963-1973.

– Œuvres et lettres de Descartes, éd. A. Bridoux, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1953.

– Correspondance, éd. Charles Adam et G. Milhaud, Paris, Félix Alcan, PUF, 1936 et suivantes, Reprint Klaus, 1970.

DIDEROT (D.), Lettre sur les aveugles, Œuvres philosophiques, Paris, Garnier, 1964.

DUFRESNOY (C.-A.), De arte pingendi, éd. et trad. de Roger de Piles, Jombert, Paris, 1668.

DURVAL, Les Travaux d’Ulysse, Paris, éd. Pierre Ménard, 1631.

ENGELGRAVE (H.), Lux Evangelica, Anvers, Cnobbaert, 1655, Embl. XXX.

FÉLIBIEN (A.), Entretiens sur les vies et ouvrages des plus excellents peintres anciens et modernes, Paris, 1666-1686, édités par R. Demoris, Paris, Belles Lettres, 1987.

– Des principes de l’architecture, de la sculpture, de la peinture, Coignard, Paris, 1668.

FERMAT (P. de), Œuvres, éd. Paul Tannery, Paris, Gauthiers-Villars, 1896.

FERRONII (G.B.), Apiaria universae..., Bologne, 1642 .

FILERE (J.), Le. Miroir sans tache, Lyon, Veuve Rigaud, 1636.

FLAMEN (A.), Devises et emblèmes d’amour moralisés, Paris, Estienne Loyson, 1672.

FRÉART DE CHAMBRAY, Traitté de la peinture de Leonard de Vinci, Paris, 1651.

FURETIERE (A.), Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts..., T. II, article « Lumière », 1690.

GALILÉE (G.), Discours et démonstrations mathématiques concernant deux sciences nouvelles, Leyde, 1638, trad. française de Maurice Clavelin, Paris, A. Colin, 1970.

– Opere, éd. nationale italienne par Favaro et Longo, 20 vol., Florence, 1890-1909.

– Sidereus Nuncius, Venise, 1610, trad. française de Fernand Hallyn (Le Messager des étoiles), Paris, Seuil, 1992.

GASSENDI (P.), Institutio astronomica, juxta hypotheses tam veterum quant recentiorum, Amsterdami, 1682.

GOMBAULT, L’Amaranthe, Paris, François Pomeray, Antoine de Sommaville et André Soubron, 1631.

GRACIAN Y MORALES (B.), L’Homme de Cour (1647), trad. Amelot de la Houssaie (1684), Paris, éditions Champ libre, 1972.

GRIMALDI, Physico-mathesis de lumine, coloribus et iride, Bologne, 1665.

GUERLAC (H.), Newton on the Continent, Cornell University Press, 1981.

HOBBES (T.), Opera philosophica quae latinae scipsit (O.L.), 5 vol., éd. W. Molesworth, Londres, 1839-1845, réimp. Aalen, 1966.

– Short Tract on first Principles (rédigé probablement vers 1630), publié et traduit par Jean Berhardt sous le titre Court traité des premiers principes, Paris, PUF, 1988.

– Tractatus opticus I, publié par Mersenne, Cogitata physico mathematica, Livre VII, Paris, 1644, rééd. (O.L.), vol. 5, p. 217-248.

– Tractatus opticus II (1642-1644), publié par F. Alessio in Rivista critica di storia della filosofia, n° 18, 1963-2, p. 147-228.

HOOKE (R.), Micrographia, Londres, 1665.

HUYGENS (C.), Traité de la lumière (présenté à l’Académie des sciences de Paris en 1678), éd. Burckhardt, Lipsiae, 1885, rééd. avec une introduction de M. Blay, Paris, Dunod, 1992.

INSTITORIS (H.) et SPRENGER (J.), Malleus maleficarum ex variis auctoribus concinnatus [...], 1486, trad. française et éd. critique d’Amand Danet, Le Marteau des sorcières, Paris, Plon, 1973.

JUNIUS, De Pictura veterum, Amsterdam, 1637 ; trad. livre I, Droz, Paris, 1996.

KANT (E.), La Religion dans les limites de la simple raison, 1793, Paris, Vrin, 1965.

– Remarque aux Observations sur le sentiment du beau et du sublime, 1784, Paris, Vrin, 1947.

– Réponse à la question : qu’est-ce que les Lumières ?, 1784, Paris, Aubier, 1947.

KEPLER (J.), Ad Vitellionem paralipomena, 1604, trad., avec intro. et notes, par Catherine Chevalley, Paralipomènes à Vitellion, Paris, Vrin, 1980.

– Dioptrice, 1611.

KIRCHER (A.), Ars magna lucis et umbrae, Rome, H. Scheus, 1646.

LE LOYER (P.), Discours et histoire des spectres, visions et apparitions des esprits, anges, démons et âmes se montrant visibles aux hommes..., Paris, 1608.

LA MESNARDIERE (H.-J.) [PILET de], La Poétique, Paris, Antoine de Sommaville, 1639, Genève, Slatkine Reprints, 1972.

LEIBNIZ (G.W.), Die Philosophischen Schriften, Gerhardt, T. I-VII, Berlin 1875-1890 (réimp. Olms, Hildesheim, 1960-1961). Abrév. GP.

– De ipsa natura... (1698), G. P. IV, Olms, Hildesheim, 1960-1961.

– Discours de métaphysique, 1686, Paris, Vrin, 1975.

– Hypothesis Physica Nova, traduit dans « Lettres et opuscules de physique et de métaphysique du jeune Leibniz », Sciences et techniques en perspectives, n° 6, 1984-1985, université de Nantes.

– Œuvres, éditées par Lucy Prenant, Paris, Aubier, 1972.

– À des Bosses, 5 février 1712, trad. Ch. Frémont, in L’Être et la relation, Paris, Vrin, 1981.

– Nouveaux Essais sur l’entendement humain, 1704, Paris, Garnier-Flammarion, 1966.

– Nova methodus pro maximis et minimis..., 1684, Acta eruditorum, trad. et rééd. par Marc Parmentier, Naissance du calcul différentiel, Paris, Vrin, 1989, p. 96-117.

– Unicum opticae, catoptricae et dioptricae principium, Acta Eruditorum, 1682, trad. de Suzanne Bachelard, in « Maupertuis et le principe de moindre action », Thales, 1958, T9.

– Leibnitzens nachgelassene Schriften physikalischen, mechanischen, und technischen Inhalts, édités par E. Gerland, 1906.

– Le Mémoire de Mahelot, Laurent et autres décorateurs de l’hôtel de Bourgogne, éd. par H.C. Lancaster, Paris, Champion, 1920.

LHERMITE (T.), La Chute de Phaéton, Paris, Cardin Besongne, 1639.

LIMOGES (P. de), [La Cipière], Liber de oculo morali, Logroño, A. Guillermum, 1503.

LOMAZZO, Idea del Tempio della pittura, Milan, 1590.

MAGNI (V.), Demonstratio ocularis Locus sine locato : Corporis successive moti in vacuo : Luminis nulli corpori inhaerentis. A Valeriano Magno Fratre Cappucino exhibita, P. Ebert, Varsovie, 1647.

MALAVAL (F.), « Les Leçons du miroir », dans Poésies spirituelles, Paris, 1671, cité par J. Rousset, Anthologie de la poésie baroque française, Paris, A. Colin, 1961.

MALEBRANCHE (N.), La Recherche de la vérité, Paris, 1674.

MARINO (G.B.), Della Lira (Parte Terza : Devotioni), in Venetia, Ciotti, 1629.

– L’Adone, Paris, O. di Varano, 1624.

MARINO (G.M.), [Le cavalier Marin], Madrigaux, traduit de l’italien et présenté par Jean-Pierre Cavaillé, Paris, Orphée / La différence, 1992.

MÉNESTRIER (C.-F.), Traité des tournois, joustes, Carrousels, et autres spectacles publics, Lyon, Jacques Muguet, 1669.

– Des Représentations en musique anciennes et modernes, Paris, René Guignard, 1681.

– Des Ballets anciens et modernes selon les règles du théâtre, Paris, René Guignard, 1682.

MERSENNE (M.), Correspondance, éd. Mme Tannery, C. De Waard, B. Rochot, A. Beaulieu, 16 vol., Paris, CNRS, 1932-1988.

– L’Impiété des déistes, Paris, P. Billaine, 1624.

– Quaestiones celeberrimae in Genesim, Paris, S. Cramoisy, 1624.

MOLITOR (U.), Dialogus de Lamiis et Phytonicis Mulieribus ou Des sorcières et devineresses, 1489, trad. française Paris, Librairie critique E. Nourry, 1928.

MONLÉON, « Avertissement au lecteur », in Amphitrite, Paris, Matthieu Guillemot, 1630.

NADAL (J.), Adnotationes et meditationes in Evangelia, Anvers, M. Nutius, 1595.

NEWTON (L), Philosopltiae Naturalis Principia Mathematica, Londres, 1687, 2e éd. 1713, 3e éd. 1726, trad. française de G.E. de Breteuil, marquise du Chastelet, Paris, 1756-1759, rééd., Paris, Gabay, 1989.

– Opticks, Londres, 1704, plusieurs rééd. (1730), trad. française de Pierre Coste, Amsterdam, 1720, rééd. 1722 et Gauthier-Villars, 1955 et de Jean-Paul Marat, Paris, 1787, rééd. par Michel Blay, Paris, Bourgois, 1989.

– Avertissement à la première édition de l’Optique, Londres, 1704.

– Certain Philosophical Questions : Newton’s Trinity Note Book, édités par J.E. Mc Guire et M. Tammy, CUP, 1983.

– « Further Optical Experiments of Isaac Newton », publiés par A.R. Hall, Annals of Science, 1955.

– « Isaac Newton’s Coloured Circles Twixt two Contiguous Glasses », éd. par R.S. Westfall, Archive for History of Exact Sciences, 1965.

– Unpublished Scientific Papers of Isaac Newton, CUP, 1962.

– Optical Papers of Isaac Newton, éd. par A.E. Shapiro, CUP, 1984.

– Isaac Newton Papers and Letters on Natural Philosophy, éd. par I.B. Cohen, CUP, 1958.

– Tractatus de methodis serierum et fluxionum (1666), trad. française de Buffon, à partir de l’édition de 1736 de Colson, Paris, 1740, rééd. Paris, Blanchard, 1966.

– The Mathematical Papers of Isaac Newton, éd. par D.T. Whiteside, CUP, 8 vol., 1967- 1981.

NICERON (J.-F.), La Perspective curieuse ou Magie artificielle des effets merveilleux, Paris, P. Billaine, 1638.

NOËL (E.), voir Pascal.

PANIGAROLA (F.), Les Sermons... sur les Evangiles de chacun jour de Caresme, et festes de Pasque, trad. française de G. Chappuys, Paris, Guillaume de la Noue, 1598, « Du Sacrement de l’Eucharistie ».

PARACELSE, Liber Paragranum, trad. de Gorceix, Paris, PUF.

– Philosophia Sagax, in Werke, T. III, éd. W.E. Peuckert, W.B. Darmstadt, p. 37-405.

PARMENIDE, Poème, trad. par Jean Beaufret, Paris, PUF, 1995 et par Nestor Cordero, Paris, Vrin 1984.

PASCAL (B.), Œuvres complètes, éd. par Jean Mesnard, Bibliothèque européenne, Paris, Desclée De Brouwer, 4 vol. parus, 1964-1992.

– Pensées, éd. de Philippe Sellier, Paris, Garnier, 1991.

PERNETY (D.), Dictionnaire portatif de peinture, sculpture et gravure, Paris, Bauché, 1756.

PICINELLI (F.), Mondo simbolico, Venise, Combi et La Nou, 1678 (II, 21).

PILES (R. de), Abrégé de la vie des peintres. Avec des réflexions sur leurs ouvrages, Paris, 1699.

– Conversations sur la connaissance de la peinture et sur le jugement qu’on doit faire des tableaux [...], Paris, 1677, appendice hors pagination.

– Cours de peinture par principes, Paris, 1708 ; rééd. Paris, Gallimard, Tel, 1989.

– L’Art de la peinture de Charles Alphonse du Fresnoy avec des remarques necessaires et tres amples, Paris, 1668 (trad. du poème didactique de Charles Alphonse Du Fresnoy), citation prise dans le précis de vocabulaire hors pagination.

– Dialogue sur le coloris, ajout à la seconde édition du De arte pingendi de Dufresnoy, Paris, 1673.

– Dissertation sur les ouvrages des plus fameux peintres, dédiée à Mgr le Duc de Richelieu, Paris, Langlois, 1681.

PORTA (G.B. Della), Magia naturalis, 1558. La traduction française de Rouen, 1631, est reproduite sous le titre La Magie naturelle, Textes rares et curieux, slnd éd. de la Maisnie, 1975. L’édition de 1589, entièrement remaniée, avec un chapitre consacré à l’optique, n’a pas été traduite en français, mais il en existe une traduction anglaise : Natural Magick, Londres, 1669.

PURE (M. abbé de), Idée des spectacles anciens et nouveaux, Paris, Michel Brunet, 1668, Genève, Minkoff Reprints, 1972.

RACINE (J.), Britannicus, II, 2, Paris, 1669.

– Lettre à Monsieur l’abbé Le Vasseur, 24 novembre 1661, in Racine, Œuvres complètes, T. II, éd. Raymond Picard, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.

RAYSSIGUIER, Astree & Celadon, Paris, Nicolas, Bessin, 1630.

REUSNER (N.), Emblemata partim ethica, et physica... Francfort, J. et S. Feyerabendt, 1581.

RICHEOME (L.), La Peinture spirituelle, Lyon, P. Rigaud, 1611.

– Trois discours pour la religion catholique, des miracles, des saints et des images, Bordeaux, S. Millanges, 1597.

ROLLENHAGEN (G.), Nucleus emblematum selectissimorum, Coloniae, I. Iansonium, 1611.

ROTROU, L’Hercule mourant, Paris, Antoine de Sommaville, 1636.

SANDAEUS (M.), [Van der Sandt], Theologia Symbolica, Mayence, Theobald Schönwetter, 1626.

SCHOTT (C.), « Epilogus totius catoptricae » in Magiae universalis naturae et artis, Francfort, 1657.

SCUDÉRY (G. de), Le Cabinet de Monsieur de Scudéry, 1646, éd. Ch. Biet et D. Moncond’huy, Klincksieck, 1991.

SPINOZA, Œuvres, 4 vol., trad. de Charles Appuhn, Paris, Garnier-Flammarion.

SPONDE (J. de), Recueil de diverses poésies..., 1590, in Œuvres littéraires, éd. Alan Boase, Genève, Droz, 1978.

TAURELLUS (N.), Emblemata physico-ethica, Nuremberg, P. Kaufmann, 1595.

TESAURO (E.), Il Cannochiale aristotelico, Venise, 1654.

TESTELIN (H.), Discours prononcé le 5 novembre 1678 devant l’Académie royale de peinture et de sculpture (in H. Jouin, Conférences de l’Académie, Paris, p. 180).

THOMAS D’AQUIN, Somme théologique, l’édition consultée est celle dite de la « Revue des jeunes », éd. du Cerf, Desclée et Cie. Une autre édition de la Somme théologique est parue aux éditions du Cerf en quatre volumes à partir de 1984.

VIGENERE (B. de), Images ou tableaux..., 1578, éd. 1597.

VINCI (L. de), Carnets, rééd. Paris, Tel, Gallimard, 1987-1989.

WALLIS (J.), Opera Mathematica, 3 vol., Oxford, 1693-1699.

WIER (J.), Histoires, disputes et discours des illusions et impostures des diables, des magiciens infâmes, sorcières et empoisonneurs [...], 1579 ; rééd. Paris, A. Delahaye et Lecrosnier, 1885, 2 vol.

Textes publiés après le XVIIIe siècle

ALESSIO (F.), « De homine e A Minute or first Draught of the Optics di Thomas Hobbes », Rivista di storia della filosofia, XVII, 1962, p. 393-410.

ALPERS (S.), Art of Describing, Chicago, 1983.

ANGLO (S.), « Melancholia and Witchcraft : the Debate Between Wier, Bodin and Scot », in Folie et déraison à la Renaissance, éd. de l’université de Bruxelles, 1976.

BACHELARD (S.), Maupertuis et le principe de moindre action, Thales, 1958, T. 9, p. 3-30.

BALTRUSAÏTIS (J.), Anamorphoses, ou magie artificielle des effets merveilleux, Paris, Perrin, 1969.

– Article « Miroir » du Dictionnaire de Spiritualité, Paris, Elmayan-Seuil, 1978.

BARIDON (M.), « Lumières et Enlightement », Dix-huitième siècle, Paris, Garnier, n° 10, 1978.

BAXANDALL (M.), Les Humanistes à la découverte de la composition en peinture, 1340-1450, Paris, Seuil, 1989.

– Shadows and Enlightenment, YUP, New Haven, Londres, 1995.

BECHLER (Z.), « Newton’s Search for a Mechanistic Model of Coulour Dispersion : A Suggested Interpretation », Archive for History of Exact Sciences, 1973, p. 1-37.

BECQ (A.), « De la raison classique à l’imagination créatrice, 1680-1814 » in Genèse de l’esthétique française moderne.

BELAVAL (Y.), Leibniz, aspects de l’homme et de l’œuvre, Paris, 1968.

BENSAUDE-VINCENT (B.) et KOUNELIS (C.), Les Atomes. Une anthologie historique, Paris, 1991.

BERNHARDT (J.), « Hobbes et le mouvement de la lumière », Revue d’histoire des sciences, 1977, XXX/1, p. 3-24.

– « La question du vide chez Hobbes », Revue d’histoire des sciences, T. XLVI-2/3 avril-septembre 1993, p. 225-232.

– « L’œuvre de Hobbes en optique et en théorie de la vision », in Hobbes oggi, Franco Angeli, Milan, 1990, p. 245-268.

BLAY (M.), « Genèse des couleurs et modèles mécaniques dans l’œuvre de Thomas Hobbes », Thomas Hobbes, Philosophie première, Théorie de la science et Politique, sous la direction de Y.C. Zarka et J. Bernhardt, Paris, PUF, 1990, p. 153-168.

– La Conceptualisation newtonienne des phénomènes de la couleur, Paris, Vrin, 1983.

– « Christiaan Huygens et les phénomènes de la couleur », Revue d’histoire des sciences, 1984, p. 127-150.

BLUNT (A.), Art et architecture en France, 1500-1700, Macula, 1983.

BOHR (N.), Physique atomique et connaissance humaine (avec une introduction de C. Chevalley), Paris, 1991.

BOUGIER (M.-M.), De La Tour, peintre du Roy, Paris, Desclée De Brouwer, 1962.

BRANDT (F.), T. Hobbes’ Mechanical Conception of Nature, Londres, 1928.

CASPAR (M.), Kepler, Londres, Abelard Schuman, 1957.

CASSIRER (E.), Das Erkenntnisproblem in der Philosophie und Wissenschaft der neueren Zeit, Berlin, 1906.

CAVAILLÉ (J.-P.), Descartes, la fable du monde, Vrin EHESS, 1991.

CÉARD (J.), « Folie et démonologie au xvie siècle », in Folie et déraison à la Renaissance, éd. de l’université de Bruxelles, 1976.

CHASTEL (A.), Mythes et crises de la Renaissance, Paris, Skira, 1989.

CHATELAIN (J.-M.), « Lire pour croire : mises en texte de l’emblème et art de méditer au xviie siècle », dans Bibliothèque de l’École des Chartes., vol. CL, janvier-juin 1992.

CLAY (R.S.) and COURT (T.H.), The History of the Microscope, Londres, Griffin, 1932.

COUTURAT (L.), Leibniz, Opuscules et fragments inédits, Paris, Alcan, 1903.

CRAMPE-CASNABET (M.), « La nature n’est pas une déesse », Littérature classique n° 17, 1992.

DELMAS (C.), Mythe et mythologie dans le théâtre français (1650-1676), Genève, Droz, 1985.

DÉMORIS, Introduction à l’édition des Entretiens de Félibien, Paris, Belles Lettres, 1987.

XVIIe SIÈCLE (revue), n° 34 : 1 (juillet / septembre 1982), numéro consacré à la « Matière et lumière au xviie siècle », articles de : Pierre Costabel, Introduction ; Catherine Chevalley, « Sur le statut d’une question apparemment dénuée de sens : la nature immatérielle de la lumière » ; Pietro Redondi, « Galilée aux prises avec les théories aristotéliciennes de la lumière » ; Simone Martinet, « Rôle du problème de la lumière dans la construction de la science cartésienne » ; Armand Beaulieu, « Lumière et matière chez Mersenne » ; Michel Blay, « Le rejet au xviie siècle de la classification traditionnelle des couleurs : les réelles et les apparentes » ; Reinbold Anne, « Les peintres du xviie siècle et les diverses perceptions de la lumière ».

DUHEM (P.), La Théorie physique, 1916, Paris, Vrin, 1989.

FORESTIER (G.), « De la modernité anti-classique au classicisme moderne. Le modèle théâtral (1628-1634) », dans Littératures classiques, n° 19, 1993, p. 87-128.

FOUCAULT (M.), « Les déviations religieuses et le savoir médical », in Hérésies et sociétés dans l’Europe pré-industrielle, xie-xviiiesiècles, Paris, Mouton, 1968, p. 19-25.

FRYE (N.), Le Grand Code, Paris, Seuil, 1984.

FUMAROLI (M.), L’Âge de l’éloquence, Genève, Droz, 1990, rééd. à Paris, A. Michel, 1994.

GABBEY (A.), « Explanatory Structures and Models in Descartes’ Physics », dans Descartes : il Metodo e i Saggi, Atti del Convegno per il 350° anniversario della pubblicazione del Discours de la méthode e degli Essais, a cura di G. Belgioioso, G. Cimino, P. Costabel, G. Papuli, Rome, 1990.

GALISON (P.), « Descartes’s Comparisons : from the Invisible to the Visible », Isis, n° 75, 1984.

GALLEGO (J.), Vision et symbole dans la peint.espagnole du siècle d’or, Klincksieck, 1968.

GILSON (E.), La philosophie de saint Bonaventure, Paris, Vrin, 1953.

– La Philosophie au Moyen Âge, Paris, deux volumes, Petite Bibliothèque Payot, 1976.

GOMBRICH (E.H.), « Icones Symbolicae : Philosophies of Symbolism and their Bearing on Art », dans Symbolic Images : Studies in the Art of the Renaissance, London, Phaidon, 1972, p. 123-195.

– Shadows, the Depiction of cast Shadows in Western Art, éd. National Gallery, Londres, 1995.

HALLYN (F.), introduction au Messager des étoiles de Galilée, voir GALILÉE.

– « Le Thème de l’anamorphose », in La Métamorphose dans la poésie baroque française et anglaise, Actes du congrès de Valenciennes (1979), éd. G. Mathieu-Castellani, Paris et Tübingen, 1980, p. 9-19.

HAMILTON (G.K.), « Three Worlds of Light : the Philosophy of Light of Marsilio Ficino, Thomas Vaughan and Henry Vaughan », thèse inédite, université de Rochester (États-Unis), 1974.

HERIVEL (J.), The Background to Newton’s Principia, Oxford University Press, 1965.

JACQUES-CHAQUIN (N.), « Feux sorciers », in Le Feu, Terrain, Carnets du patrimoine ethnologique, n° 19, octobre 1992.

– « Nocturnes sorciers. Symboliques de la nuit chez quelques démonologues », in La Nuit, textes réunis par F. Angelier et N. Jacques-Chaquin, Grenoble, Jérôme Millon, 1995.

– « Portrait du diable en artiste », Otrante, n° 2, janvier 1992.

JONSSON (E.M.), Le Miroir : naissance d’un genre littéraire, Paris, Les Belles Lettres, 1995.

KEMP (M.), The Science of Art, YUP, 1990.

KING (H.C.), The History of the Telescope, Londres, Griffin, 1955.

KINTZLER (C.), Poétique de l’opéra français de Corneille à Rousseau, Paris, Minerve, 1991.

KNECHT (H.H.), « Le Fonctionnement de la science baroque : le rationnel et le merveilleux », dans Baroque, n° 12, 1987.

KOYRÉ (A.), Du monde clos à l’univers infini, Paris, PUF, 1962, rééd. Paris, Gallimard, 1973.

– Études newtoniennes, Paris, Gallimard, 1964.

LASCAUX (G.), Écrits timides sur le visible, Paris, 10/18, 1979.

LEISEGANG (G.), Descartes Dioptrik, Meisenheim am Glau, 1954.

LENOBLE (R.), Mersenne ou la naissance du mécanisme, Paris, Vrin, 1943 (nouvelle édition, 1971).

LIBÉRA (A. de), Penser au Moyen Âge, Paris, Seuil, 1991.

LICHTENSTEIN (J.), La Couleur éloquente, Paris, Flammarion, 1989.

LINDBERG (D.C.), : « The Genesis of Kepler’s Theory of Light : Light Metaphysics from Plotinus to Kepler », dans Osiris, 2nd Sériés, n° 2, 1986.

– Theories of Vision from Al-Kindi to Kepler, The University of Chicago Press, Chicago, Londres, paperback edition 1981.

LOHNE (J.A.), « Experimentum crucis », Notes and Records of the Royal Society of London, Londres, 1968, p. 169-199.

MACRIS L’HUEST (M.-C.), Le Problème de la réfraction dans l’histoire du cartésianisme, Thèse, Paris I, 1985.

MAHELOT, « Notice de la description du décor » conservée dans le Mémoire édité par H.-C. Lancaster, Paris, Champion, 1920.

MALCOLM (N.), Thomas Hobbes, The Correspondance, Clarendon Press, Oxford, 1994.

MÂLE (E.), L’Art religieux après le Concile de Trente, Paris, Armand Colin, 1932.

MARIN (L.), Détruire la peinture, Paris, Galilée, 1977.

MARINO (G.B.), Le Dicerie Sacre (La Pittura), 1614 ; éd. mod. G. Pozzi, Torino, Einaudi, 1960.

MARROU (H.-L), Saint Augustin et la fin de la culture antique, Paris, E. de Boccard, 1938.

MARTINET (M.-M.), Le Miroir de l’esprit dans le théâtre élisabéthain, Paris, Didier Erudition, 1981.

MARTINET (S.), « Rôle du problème de la lumière dans la construction de la science cartésienne », dans Matière et Lumière au xviie siècle, xviie siècle, n° 136, 1982.

MAZZEO (J.A.), « Light Metaphysics, Dante’s Convivio and the Letter to Can Grande della Scala », Traditio, xiv (1958) 191-229.

– Medieval Cultural Tradition in Dante’s « Comedy », Ithaca, 1960.

MESNARD (J.), « Point de vue et perspective dans les Pensées de Pascal », Courrier du centre international Blaise Pascal, n° 16, Clermont Ferrand, 1994, p. 3-8.

MILNER (M.), La Fantasmagorie, Paris, PUF Écriture, 1982.

MOUCHEL (C.), Cicéron et Sénèque dans la rhétorique de la Renaissance, Marburg, Hitzeroth, Ars rhetorica n° 3, 1990.

NICOLSON (M.), Science and the Imagination, New York, Cornell Univ. Press, 1956. En particulier les études sur : « The Microscope and the English Imagination », « Milton and the Telescope », et « The Telescope and the Imagination ».

PANOFSKY (E.), Galilée critique d’art, Paris, Les Impressions nouvelles, 1992.

PARMENTIER (M.), Naissance du calcul différentiel, 26 articles des Acta Eruditorum, Paris, Vrin, 1989.

PAULTRE (R.), Les Images du Livre, Paris, Herrman, 1991.

PRINS (J.), « Kepler Hobbes and medieval optics », Philosophia naturalis, 1987, n° 3, p. 287-310.

– « Hobbes and Ligth and Vision », in The Cambridge Companion to Hobbes, Tom Sorell, CUP, 1996, p. 129-156.

– « Ward’s Polemic with Hobbes on the Sources of the Optical Théories », Revue d’histoire des sciences, T. XLVI-2/3 avril-septembre 1993, p. 195-224.

REDONDI (P.), Galileo eretico, Einaudi, 1983, trad. française, Galilée hérétique, Paris, Gallimard, 1985.

RODIS-LEWIS (G.), « Limitations of the Mechanical Model in the Cartesian Conception of Organism », dans Descartes : Critical and Interprétative Essays, M. Hooker éd., Baltimore 1978.

RONCHI (V.), Galileo e il su cannocchiale, Turin, Boringhieri, 1964.

– Introduction au De Telescopio de Della Porta, Florence, 1962.

– L’Histoire de la lumière, trad. française de J. Taton, Paris, Armand Colin, 1956.

ROSMORDUC (J.), Histoire de la physique ; de Thalès à Einstein, Paris, Études vivantes, 1979.

SABRA (A.I.), Theories of Light from Descartes to Newton, 2nd ed., Cambridge, CUP 1981.

SCHRECKER (P.), « Notes sur l’évolution du principe de moindre action », Isis, n° 89, septembre 1941.

SCHWENGER (P.), « Crashaw’s Perspectivist Metaphor », Comparative Literature, n° 28, 1976, p. 65-74.

SERRES (M.), Le Système de Leibniz et ses modèles mathématiques, 2 vol., Paris, PUF, 1968.

SHAPIN (S.) et SCHAFFER (S.), Leviathan and the Air-Pump, PUP, Princeton, New Jersey, 1985, trad. française, Léviathan et la pompe à air, Paris, La découverte, 1993.

SHAPIRO (E.), « Kinematic Optics : A Study of the Wave Theory of Light in the Seventeenth Century », Archive for the History of the Exact Sciences, n° 2-3, 1973, p. 135-266.

– Rays and Waves : A Study of Seventeenth Centuty optics, Yale University, 1970.

SIGURET (F.), L’Œil surpris, Paris, Klincksieck, 1993.

SIMON (G.), Le Regard, l’être et l’apparence dans l’optique de l’Antiquité, Paris, Seuil, 1988.

STAROBINSKI (J.), « Racine et la poétique du regard », L’Œil vivant, Paris, Gallimard, 1961, p. 71 à 89.

STROUD (E.C.), « Light and Vision : Two Complementary Aspects of Optics in Hobbes’ Unpublished Manuscript », « A Minute or First Draught of the Optiques », Hobbes oggi, Milan, Franco Angeli, 1990, p. 269-277.

STUDIUM GENERALE, T. XIII, 1960 (numéro entièrement consacré à la question de la lumière).

SVENDSEN (K.), « Milton’s “Aerie Microscope” », Modern Language Notes, décembre 1949, p. 525-527.

TATON (R.), La Science moderne, Paris, PUF, 1958, vol. II, chap. IV : « La Naissance de l’optique mathématique ».

– « L’œuvre de Pascal en géométrie projective », in L’Œuvre scientifique de Pascal, Centre international de synthèse, Paris, PUF, 1964, p. 17-72.

TEYSSEDRE (B.), Roger de Piles et le débat sur le coloris, Bibliothèque des Arts, Paris, 1957.

THUILLIER (J.), Georges De La Tour, Paris, Flammarion, 1992.

– Revue dix-septième siècle, n° 138, 1983.

TONNELAT (M.-A.), article « Optique » in Encyclopedia Universalis.

TUZET (H.), Le Cosmos et l’imagination, Paris, Corti, 1965.

VALENCIENNES (P.-H. de), Éléments de perspective pratique à l’usage des artistes, Paris, 1800.

VEDRINE (H.), Les Grandes Conceptions de l’imaginaire, Paris, Livre de poche, 1990.

VERBRAEKEN (R.), Clair-obscur, l’histoire d’un mot, Librairie des arts et des métiers, 1979.

VILLAIN (C.), « Le modèle mécaniste de la réfraction », Revue d’histoire des sciences, T. XL, 1987, p. 311-324.

WESTFALL (R.F.), Never at Rest. A Biography of Isaac Newton, Cambridge University Press, 1980 ; trad. française, Paris, Flammarion, 1994.

– « The Foundations of Newton’s Philosophy of Nature », The British Journal for the History of Science, 1962, p. 171-182.

WHEELOCK (A.K. Jnr), « Constantin Huygens and Early Attitudes to the Caméra Obscura » in History of Photography, Londres, 1977.

– Perspective, Optics and Delft Artists around 1650, Garland, London and New York, 1977.

WHITE (J.), The Birth and Rebirth of Pictorial Space, Faber and Faber, Londres, trad. française, Adam Biro, 1992.

ZARKA (Y.C.), « Espace et représentation dans le De Corpore de Hobbes », Recherches sur le xviie siècle, n° 7, Paris, 1984, p. 159-180.

– « La matière et la représentation : Hobbes lecteur de la Dioptrique de Descartes », Problématique et réception du Discours de la méthode, Paris, Vrin, 1988.

– « Vision et désir chez Hobbes », Recherches sur le xviie siècle, n° 8, Paris, 1986, p. 127-142.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search