Version classiqueVersion mobile

La poésie amoureuse de Quevedo

 | 
Marie-Linda Ortega

Présentation

Marie-Linda Ortega

Texte intégral

1Les cent cinquante compositions de Quevedo – à l’exception du Canta sola a Lisi, selon les indications du programme d’agrégation – regroupées sous le titre de « poésie amoureuse », ont été l’objet de nos études lors d’une journée organisée conjointement avec le professeur Jean-Pierre Etienvre de l’université de la Sorbonne-Paris IV qui en fut l’initiateur. À la variété des formes adoptées par le poète – sonnets, silvas, romances, canciones, madrigaux et redondillas – répond la variété de l’inspiration quévédienne qui puise à la tradition pétrarquiste, tout en soumettant celle-ci à ses propres motifs. Les limites de cette variété ont été dessinées par Antonio Carreira qui nous a rappelé le doute pesant sur l’attribution de quelques poèmes, d’autres devant être définitivement exclus de la production quévédienne.

2Lía Schwartz, Lauriane Fallay d’Este et Ignacio Arellano se sont attachés à définir précisément les liens de Quevedo avec la tradition par l’étude des références mises en œuvre, de ses modèles et des transformations qu’il fait subir à certains topos. L’analyse de l’utilisation par Quevedo du sonnet a permis à Marie Roig Miranda d’y déceler plutôt la trace de l’influence de Marino.

3Élément central de cette poésie amoureuse, le Je-amant omniprésent, occultant souvent la bien-aimée, a été suivi par Rosa Navarro dans ses métamorphoses renouvelées. De l’amant il a encore été question lorsque, associé à des figures bibliques ou mythologiques, il acquiert des dimensions héroïques comme celles qu’a su nous révéler Mercedes Blanco. Nadine Ly quant à elle, à travers les labyrinthes du sonnet 371, lit la tension amoureuse inscrite au cœur de cette création poétique.

4Cette présentation ne saurait être complète sans que soient ici adressés tous nos remerciements à madame Angels Garcia, directrice de l’Instituto Cervantes, dont la généreuse collaboration nous fut précieuse.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search