Version classiqueVersion mobile

Étude sur Le maître et Marguerite

 | 
Marianne Gourg

Introduction

Texte intégral

1 Le Maître et Marguerite est l’un des grands textes de la littérature mondiale du xxe siècle. Ce roman-somme qui brasse les siècles et les villes et réunit personnages mythiques, bibliques et romanesques, articule une problématique philosophique et politique à la farce débridée, au cirque, au théâtre. Le Maître et Marguerite s’enracine profondément dans la culture russe classique et la réalité soviétique des années vingt et trente de ce siècle mais convoque également des pans entiers de la culture mondiale. Les grands archétypes religieux et culturels européens y sont transfigurés par un imaginaire en liberté qui fait se côtoyer Pilate et Yeshoua, le diable et sa suite, des vampires, des sorcières, des mouchards, des créateurs, des écrivains officiels, de grands criminels du passé et des bureaucrates. Un lyrisme parfois douloureux s’y greffe à des aventures picaresques au rythme endiablé, un fantastique débridé au récit historique. C’est ainsi que Boulgakov dit l’oppression totalitaire, la violence et aussi le goût de vivre, le comique irrésistible qui, souvent, jouxte le tragique, la miséricorde divine. La réflexion sur l’écriture, exploit spirituel et libération joyeuse des forces vitales est au centre de cette œuvre majeure dont nous nous efforcerons d’étudier les principaux aspects.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search