Version classiqueVersion mobile

Information et démocratie

 | 
Jean Mouchon
, 
Françoise Massit-Folléa

Préface

Jean Mouchon

Texte intégral

  • 1 PRIAM Recherche a le statut de jeune équipe. Elle regroupe des enseignants-chercheurs en poste à l’ (...)

1La publication d’un premier ouvrage consacré à la problématique de l’information par les éditions de l’École normale supérieure traduit une volonté d’ouverture des humanités classiques aux « humanités modernes ». Elle est l’occasion de regrouper les travaux des enseignants-chercheurs de l’École en sciences de l’information et de la communication et, plus largement, des membres de l’équipe de recherche créée en 1994 autour de la thématique : « Les mutations de l’information : formes et enjeux1 ». Prolongements écrits de communications présentées dans le séminaire doctoral.

2« Médias, politique et information », ces contributions reflètent la diversité des approches actuelles pour rendre compte de la transition entre les mass media traditionnels et ce qu’il est convenu d’appeler les nouveaux médias.

3 L’ouvrage n’a pas pour ambition de présenter des textes inspirés d’une école de pensée unique ni de dresser un panorama des multiples études en cours sur les mutations de l’information à l’heure du satellite et d’Internet. Plus modeste, il propose quelques regards croisés sur les formes anciennes et sur les modalités du changement à l’aube de ce qui est ressenti comme une ère nouvelle. Plus réaliste aussi, il ne cache pas les incertitudes de la communauté scientifique pour définir les objets de recherche dans une perspective qui tienne compte de la complexité des relations entre le changement technologique et son appropriation sociale.

4Le lecteur ne sera donc pas surpris de la variété des formes de présentation et des méthodologies induites par les différentes caractéristiques des domaines explorés. Questionner, exposer, faire le point ou mettre en perspective donnent les contours éditoriaux du projet.

5Les textes explorent des hypothèses et développent des positions dont le sens renvoie à des éléments de problématique plus globaux actuellement débattus en sciences de l’information et de la communication. L’étude des représentations du téléspectateur dans le supplément radio-télévision du journal Le Monde (Frédéric Lambert) ou l’analyse sur l’information transnationale (Thierry Lancien) renvoie à la complexité des études sur les phénomènes de réception, impossibles à expliquer dans un cadre déterministe. La mise en avant de la part active du public dans sa relation à l’écran et aux informations rejoint l’objectif central de l’ouvrage, à savoir interroger le processus démocratique dans une société de plus en plus médiatisée selon des modes diversifiés. L’évolution des formes anciennes de médiation telles qu’on les trouve dans les débats télévisés (Jean Mouchon), les mutations en cours avec CNN (Jocelyne Arquembourg) ou Internet (Françoise Massit-Folléa) prolongent cette perspective. Pour être en conformité avec l’objectif affiché, les contributeurs ont volontairement privilégié l’observation afin de ne pas céder aux sirènes du discours prophétique.

Bibliographie

Bibliographie

Breton (P.), 1996, L’Argumentation dans la communication, La Découverte, Paris. 1996, « La mise en évidence de la présence d’un “bruit de fond médiatique” dans le traitement de l’information à partir de l’analyse des formes discursives produites par la presse régionale alsacienne sur la question européenne », rapport CNRS, Laboratoire Communication politique.

Gauthier (G.), 1995, Gosselin (A.), Mouchon (J.), « Communication et politique », Hermès 17-18, coordination, CNRS.

Lavoinne (Y.), 1994, « De la gazette à CNN, les gestes d’informer », Études de communication 15, coordination Université Lille 3.

Mouchon (J.), 1994, « Les incertitudes de l’écoute politique », in Mots 40, Presses de la Fondation nationale des Sciences politiques, Paris. 1995, « La communication présidentielle en quête de modèle », in Hermès 17, CNRS.

Simonin (J.), 1996, « L’Europe, les médias réunionnais et la “préférence régionale” », rapport CNRS, Laboratoire Communication politique.

Woodrow (A.), 1990, Information, manipulation, éditions du Félin, Paris.

Notes

1 PRIAM Recherche a le statut de jeune équipe. Elle regroupe des enseignants-chercheurs en poste à l’École et d’autres appartenant à différentes universités, à Paris et en province. L’équipe accueille par ailleurs une dizaine de doctorants en sciences de l’information et de la communication.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search