Version classiqueVersion mobile

Historiographie de la littérature belge

 | 
Björn-Olav Dozo
, 
François Provenzano

Présentation des auteurs des extraits de l’anthologie

Texte intégral

1Ces notices ne visent pas à fournir l’ensemble des informations biobibliographiques des auteurs mais bien à donner au lecteur quelques éléments qui lui permettront, s’il le souhaite, de trouver par lui-même facilement de plus amples informations (en particulier sur le web).

2Paul Aron (1956) est professeur de littérature belge et de littérature française à l’Université Libre de Bruxelles et directeur de recherches au FRS-F.N.R.S. Ses travaux portent principalement sur l’histoire de la vie littéraire et sur le pastiche. Il a notamment publié Les écrivains belges et le socialisme, 1880-1913 : L'Expérience de l’art social, d’Edmond Picard à Emile Verhaeren (1985) ; La Mémoire en jeu. Une histoire du théâtre de langue française en Belgique (1995) ; en collaboration, Le Dictionnaire du littéraire (2002 pour la première édition) ; en collaboration, Sociologie de la littérature (Que sais-je ?, 2006).

3Michel Biron (1963) est professeur de littérature québécoise et de littérature française à l’Université McGill (Montréal). Ses travaux portent principalement sur le roman québécois et l’histoire littéraire. Outre La Modernité belge (1994) et la co-direction de l’Histoire de la littérature belge. 1830-2000 (Fayard, 2003), il a notamment publié L’Absence du maître. Hector de Saint-Denis Garneau, Ferron, Ducharme (2000) ; en collaboration, Histoire de la littérature québécoise (2007) ; Le Roman québécois (2012).

4Gustave Charlier (1885-1959) fut professeur de littérature française et de littérature italienne à l’Université Libre de Bruxelles. Il a notamment publié Le Mouvement romantique en Belgique (2 vol. , 1948 et 1959) et a dirigé, avec Joseph Hanse, l’Histoire illustrée des lettres françaises de Belgique (1958).

5Dirk De Geest (1957) est professeur de théorie littéraire et de littérature flamande contemporaine à la KU Leuven. Il a notamment édité en collaboration Achter de verhalen : over de Nederlandse literatuur van de twintigste eeuw (2007) et Kritiek in crisistijd : literaire kritiek in Nederland en Vlaanderen tijdens de jaren dertig (2009).

6Benoît Denis (1970) est professeur de littérature française et de littératures francophones à l’Université de Liège. Ses travaux portent principalement sur les rapports entre littérature et politique et sur Georges Simenon. Outre la co-direction de l’Histoire de la littérature belge. 1830-2000 (Fayard, 2003), il a notamment publié Littérature et engagement. De Pascal à Sartre (2000) et en collaboration avec Jean-Marie Klinkenberg, La Littérature belge. Précis d’Histoire sociale (2005). Il fut l’élève de Jean-Marie Klinkenberg.

7Paul Hamelius (1868-1922) fut professeur de langue et de littérature anglaises à l’Université de Liège. Il a notamment publié Histoire politique et littéraire du mouvement flamand (1894) et Die Kritik in der englischen Literatur der 17. und 18. Jahrhunderts (1897).

8Joseph Hanse (1902-1992) fut professeur d’histoire de la littérature française et de grammaire française à l’Université catholique de Louvain. Outre la co-direction, avec Gustave Charlier, de l’Histoire illustrée des lettres françaises de Belgique (1958), il a notamment édité La Légende d’Ulenspiegel (1959) et les poésies complètes de Maeterlinck (1965) et publié en collaboration Chasse aux belgicismes (1971).

9Jean-Marie Klinkenberg (1944) est professeur émérite de sémiotique, linguistique et littérature francophone de l’Université de Liège. Ses travaux s’orientent actuellement vers la sémiotique visuelle. Il a notamment publié Précis de sémiotique générale (1997 et 2000), La Langue et le citoyen (2001) et Petites Mythologies belges (2003 et 2009) ; avec le Groupe µ, Rhétorique générale (1970) et Traité du signe visuel (1992) ; avec Benoît Denis, La Littérature belge. Précis d’Histoire sociale (2005). Il fut l’élève de Maurice Piron.

10José Lambert (1941) est professeur émérite de littérature comparée et de théorie de la traduction à la KU Leuven. Ses travaux actuels s’orientent vers la traductologie. Une sélection de ses articles est parue récemment sous le titre Functional Approches to Culture and Translation (2006).

11Reine Meylaerts (1965) est professeure de littérature comparée à la KU Leuven, où elle dirige le Centre for Translation Studies (CETRA). Ses travaux portent principalement sur les relations littéraires et les identités postnationales. Elle a publié notamment L’Aventure flamande de la Revue Belge. Langues, littératures et cultures dans l’entre-deux-guerres (2004). Elle fut l’élève de José Lambert.

12Francis Nautet (1854-1896) fut écrivain, journaliste et critique littéraire autodidacte. Proche du naturalisme zolien puis du Parnasse, il fréquenta La Jeune Belgique. Outre son Histoire des lettres belges d’expression française (1891-1892), il est l’auteur de Notes sur la littérature moderne (1885-1889).

13Maurice Piron (1914-1986) fut professeur de dialectologie, de littérature wallonne et de littérature française à l’Université de Gand, à l'Université officielle du Congo belge et du Ruanda-Urundi, puis à l’Université de Liège. Spécialiste de Guillaume Apollinaire, de Georges Simenon et des littératures francophones, il a notamment publié une Anthologie de la littérature dialectale de Wallonie (1979) et un recueil d’articles sous le titre Aspects et profils de la culture romane en Belgique (1978).

14Charles Potvin (1818-1902) fut historien, écrivain, journaliste et critique littéraire. On lui doit des poèmes et des pièces patriotiques, de nombreux opuscules politiques et littéraires, ainsi que l’essai De la corruption littéraire en France (1873).

15Marc Quaghebeur (1947) est poète et essayiste, directeur des Archives et Musée de la littérature. Ses travaux concernent principalement les littératures francophones. Outre de nombreux recueils de poèmes, il a notamment publié les Balises pour l’histoire des lettres belges (1998), édité, en collaboration, l’anthologie Un pays d’irréguliers (1990) et dirigé le volume collectif Analyse et enseignement des littératures francophones : tentatives, réticences, responsabilités (2008). Il fut l’élève de Joseph Hanse.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search