Version classiqueVersion mobile

Linguistique pour germanistes

 | 
Marco Rühl

Avant-propos

Texte intégral

1Le présent ouvrage est le fruit de deux années d’« Introduction à la linguistique allemande », cours que j’ai donnés à l’Ecole normale supérieure de Fontenay / Saint-Cloud. Ces cours m’ont appris qu’un ouvrage « traditionnel » d’introduction ou d’initiation à linguistique continue à être une lecture indispensable pour tout débutant en linguistique, mais qu’un tel ouvrage n’est peut-être pas tout. En effet, j’ai pu constater à maintes reprises que les étudiants étaient à même de manipuler correctement les concepts linguistiques qu’ils étaient en train d’apprendre, mais que souvent, ils ne réussissaient tout de même pas à s’exprimer parce qu’ils étaient comme déroutés par une terminologie qui semblait par trop compliquée.

2Il est vrai qu’en linguistique, les étudiants sont confrontés assez vite à des concepts relativement abstraits. Très tôt, la situation se complique encore plus pour les débutants parce que la langue est étudiée à plusieurs niveaux : sa grammaire systémique, son histoire, son emploi dans la communication, ses genres textuels à travers les siècles... Tous ces domaines de la linguistique ont développé une terminologie adaptée à leur besoin ; des fois, de nouveaux termes remplacent d’anciens en fonction des évolutions de la discipline. Les termes se multiplient de tous les côtés, les différences entre les théories de la langue et de la communication dans lesquelles ces termes trouvent leur racine ne sont pas forcément à la portée d’un novice. Et les étudiants en langue étrangère se heurtent à un obstacle de plus : la tradition linguistique des pays dont ils étudient la langue n’est pas nécessairement identique à la tradition de l’étude de cette langue en France. L’étudiant qui a fait ses débuts en linguistique allemande en France risque de se sentir « dépaysé » quand il consulte pour la première fois un ouvrage écrit dans la tradition allemande. Bref, toutes les circonstances concourent pour que dès le début, la linguistique semble placer les novices dans un labyrinthe terminologique sans merci. Le présent ouvrage tâche d’être un « guide » dont peuvent se servir les débutants en linguistique allemande pour « s’en sortir » de ce labyrinthe. Son objectif principal n’est pas de donner une présentation exhaustive de la linguistique ou d’un de ses domaines, mais d’expliquer, en se fondant sur des cas exemplaires, les concepts de base des différentes branches de la linguistique et d’en donner les noms. A plusieurs reprises, on trouvera donc regroupés des termes techniques qui présentent effectivement des différences à un niveau plus approfondi, mais qui peuvent être considérés comme synonymes au niveau de débutant.

3À ce titre, le « style » de présentation qu’adopte cet ouvrage se démarque du « style » habituel des ouvrages scientifiques : au lieu de présenter la terminologie presque à la manière d’une encyclopédie, l’accent est mis sur d’assez longues explications, autant que possible sans termes techniques. D’une conception fondamentalement pédagogique – rappelons que le pédagogue, dans la Grèce ancienne, se voulait le guide du jeune –, l’ouvrage est volontairement redondant par endroits pour renvoyer aux connexions existant entre les domaines de la linguistique. Choisissant un ton presque narratif çà et là, ce guide de la linguistique pour germanistes est certainement quelque peu expérimental.

4L’« expérience présentationnelle » se poursuit au niveau bibliographique. A l’exception de quelques ouvrages clés qui ont marqué l’histoire de la linguistique moderne – à commencer par le Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure –, je n’ai inclus aucune référence bibliographique dans le texte. Le projet de guide pour les germanistes me semblait appeler plutôt une présentation « de la chose » ; d’autant plus qu’un ouvrage qui se veut un guide des premiers pas ne devrait pas décourager d’emblée par son volume. J’ai donc tâché de rester « le moins scientifique possible », sans pour autant simplifier outre mesure ou même fausser les approches théoriques qui ont guidé ma présentation. Le fait que je n’en aie pas cité ne veut pas dire, bien entendu, que des études qui seront au profit des étudiants germanistes n’existent pas. Qu’il me soit permis ici d’en citer quelques-unes qui leur profiteront dans un terrain où le présent ouvrage ne pourra plus les guider. Une bonne introduction à la linguistique – dans laquelle on ne trouvera rien, cependant, sur la tradition allemande – est l’Initiation à la linguistique de Christian Baylon et Paul Fabre (Paris, Nathan, 1990, coll. Fac). Pour rafraîchir et, le cas échéant, élargir les connaissances de la grammaire allemande, une des meilleures grammaires de l’allemand récentes s’impose : Grammaire explicative de l’allemand : théorie et exercices corrigés de Jacques Athias et Dominique Gelin (Paris, Armand Colin, 1998). Destinés aux étudiants germanophones en langues romanes, l’ouvrage de Heidrun Pelz, Linguistik. Eine Einführung (Hamburg, Hoffmann und Campe) est comparable au présent ouvrage pour son approche de médiation (mais qui va beaucoup plus dans le détail... et comporte quatre fois son volume !) ; il est un classique en Allemagne qui a connu force de rééditions depuis 1975, époque à laquelle il s’appelait encore Linguistik für Anfänger. Enfin, un ouvrage de synthèse pour les débutants qui fait le point sur l’histoire de la langue allemande et accorde une large part – trop large, disent certains – à la linguistique aréale (ou dialectologie), nettement plus importante dans la tradition allemande que dans la tradition française, est le dtv-Atlas zur deutschen Sprache de Werner König (München, Deutscher Taschenbuchverlag (dtv)), réédité plusieurs fois depuis 1978.

5Qu’un ouvrage « experimental » et peu « classique », tel que le présent texte, voie le jour ne va pas de soi. Mes remerciements vont donc aux éditions de l’ENS de Fontenay / Saint-Cloud, où on lui a trouvé une place dans la collection Feuillets. Je suis particulièrement reconnaissant à monsieur le professeur Gérard Raulet, responsable de la section de langues et de littératures germaniques à l’ENS de Fontenay / Saint-Cloud, qui a encouragé ce projet, et son auteur, dès le début, et qui s’est investi beaucoup pour qu’il aboutisse. Je tiens également à remercier Céline Vié ; c’est grâce à son œil vigilant que le texte est passé de l’« interlangue » au français. Last but not least, une bonne partie de la conception de l’ouvrage est due aux étudiants qui ont fréquenté mes cours et qui ont bien voulu me faire part de leurs sentiments au sujet de mes cours à l’ENS (écho parfois difficile à assumer pour un enseignant...) et au sujet de ceux qu’ils fréquentaient aux diverses facultés d’études germaniques où ils étaient inscrits. Si l’ouvrage sait apporter un vrai « guidage » à d’autres débutants en linguistique allemande, c’est aussi leur mérite.

***

6Comme le présent ouvrage se veut un « guide » des premiers pas en linguistique allemande, illustratif plutôt qu’exhaustif pour ne pas être trop technique, il a nécessité un mode de présentation quelque peu particulier. A plusieurs reprises, le lecteur trouvera des paragraphes en caractères plus petits dont la fonction est la suivante. Si ces paragraphes sont relativement longs, ils approfondissent un sujet abordé par la section dans laquelle ils apparaissent. Dans ce cas, le lecteur pourra les laisser de côté à une première lecture et les reprendre plus tard. Si, en revanche, ils sont brefs, quelques lignes seulement, deux cas se présentent : soit ils sont le condensé d’un développement qui touche à sa fin là où ils apparaissent, soit ils mettent en regard les terminologies linguistiques française et allemande là où elles ne concordent pas et prêtent à malentendu. Dans ces cas, ils se veulent un aide-mémoire terminologique.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search