Desktop versionMobile version

Voir et connaître la société

 | 
Claude Gautier

Conclure

S’éloigner pour mieux voir la société

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book can also be purchased on the sites of partner bookstores, in PDF and ePub formats, if the publisher has opted for commercial distribution. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

Le titre donné à cette étude parodie l’un des énoncés de l’épistémologie à l’âge classique : « voir, c’est connaître » (pour une contextualisation, voir Hamou 2002). L’élucidation des conditions de la vision, dans ses aspects physique et physiologique, psychologique et philosophique, déployait des énoncés nouveaux, alimentait des controverses inédites dont on peut trouver trace dans l’histoire de la philosophie à l’époque moderne. La question de la vision comme expérience devait en effet attester la validité des hypothèses soutenant la théorie de la connaissance en son sens le plus large. La nouvelle théorie de la vision telle que la proposait Berkeley, dès son Essai de 1709 (1997b, p. 191 et suivantes), revenait sur la conception abstraite de l’étendue et précisait ce qui faisait la teneur du « jugement visuel »1. Et cela devait permettre d’accéder par d’autres voies au travail de l’esprit, c’est-à-dire à la perception et au jugement.

Dès lors, la vision n’était plus à considérer co...

© ENS Éditions, 2020

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search