Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nouvelles perspectives pour la reconnaissance

 | 
Alain Patrick Olivier
, 
Maiwenn Roudaut
, 
Hans-Christoph Schmidt am Busch

Deuxième partie. Autour de l’École de Francfort

La reconnaissance comme lutte et la reconnaissance comme gratitude

Un conflit d’interprétation entre Honneth et Ricœur

Alain Patrick Olivier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La lutte pour la reconnaissance constitue la force morale qui alimente le développement et le progrès de la société humaine.
A. Honneth, La lutte pour la reconnaissance1

Dans Parcours de la reconnaissance, Paul Ricœur développe une théorie de la reconnaissance qui s’oppose à celle que formule Axel Honneth dans La lutte pour la reconnaissance2. Les divergences dans l’approche du concept de reconnaissance et de sa valeur pour développer une pensée du monde social et politique contemporain se cristallisent autour de l’interprétation de la philosophie de Hegel et de sa possible actualisation dans le débat théorique. Il s’agit pour Honneth d’interpréter la relation de reconnaissance comme une « lutte » entre des individus ou des groupes sociaux. Il s’agit au contraire pour Ricœur de faire émerger, dans le concept de « reconnaissance mutuelle », une dimension de « gratitude » présente dans l’usage courant du mot en français. La reconnaissance est, d’une part, pensée comme un mode conflictue...

Auteur

 Professeur de philosophie à l’université de Nantes. Ses domaines de spécialités sont la philosophie allemande, la philosophie de l’éducation, la philosophie de l’art. Il a édité (avec A. Gethmann-Siefert) les Vorlesungen zur Ästhetik.Vorlesungsmitschrift Adolf Heimann (1828-1829) de G. W. F. Hegel, Munich, Fink, 2017 ; dirigé (avec M. Roudaut) la traduction de La « reconnaissance » comme principe de la Théorie critique de Hans-Christoph Schmidt am Busch, Lyon, ENS Éditions, 2015. Il a publié « Théorie de l’éducation et philosophie politique selon Axel Honneth », Penser l’éducation, no 35, 2014.

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540