Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nouvelles perspectives pour la reconnaissance

 | 
Alain Patrick Olivier
, 
Maiwenn Roudaut
, 
Hans-Christoph Schmidt am Busch

Deuxième partie. Autour de l’École de Francfort

Théorie de la reconnaissance et négativisme méthodologique

Emmanuel Renault

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Axel Honneth a publié La lutte pour la reconnaissance en 1992. Il s’est écoulé assez de temps pour tenter de tirer de premiers bilans concernant la nature des innovations dont il a été à l’origine et les répercussions qu’elles ont pu avoir sur l’histoire de la théorie critique contemporaine1. Telle qu’elle a été élaborée dans ses principes fondamentaux dans l’ouvrage de 1992, la théorie de la reconnaissance a défini un programme de recherche que Honneth a tenté de développer de différentes manières dans les deux décennies qui ont suivi, et que d’autres chercheurs ont également tenté de poursuivre de différentes manières. De ce point de vue également, nous disposons du recul nécessaire pour esquisser des bilans provisoires.

C’est une contribution à de tels bilans que je voudrais proposer dans ce texte. Plus précisément, je voudrais attirer l’attention sur le fait que Honneth a en fait développé successivement sa théorie de la reconnaissance dans deux voies différentes, ou en d’autres ...

Auteur

Professeur de philosophie à l’université Paris Nanterre. Spécialiste de Hegel, et Marx et pragmatisme, inscrivant ses recherches dans le champ de la théorie critique contemporaine, il est notamment l’auteur de : Reconnaissance, conflit, domination, Paris, CNRS Éditions, 2017 ; The Return of Work in Critical Theory, New York, Columbia University Press, 2018 (avec C. Dejours, J.-P. Deranty et N. Smith). Il a également codirigé (avec F. Toto et T. Pénigaud), La reconnaissance avant la reconnaissance, Lyon, ENS Éditions, 2017.

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540