Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Même un homme soutenu par la connaissance des classiques peut se laisser entraîner dans un imprudent mariage.1

Comme l’explique George Eliot, il faut accorder à l’art et à la littérature cette tâche infinie de « nous […] rappeler à notre mémoire » ces « hommes épais, communs » qui composent le vulgaire, et qui n’ont pour eux ni la « beauté divine » ni la « pittoresque misère attendrissante » des héros de l’art romantique. Elle salue la peinture hollandaise du xviie siècle pour son parti pris réaliste2, qui a conduit tant de peintres à jeter leur regard dans les tavernes et les cuisines afin d’immortaliser ces vieilles servantes et ces multitudes alcoolisées. Il y a péril en effet : ignorer leur existence conduit inexorablement à « élaborer de hautes – et hautaines – théories qui ne conviennent qu’à un monde des extrêmes ».

Néanmoins, il n’est pas seulement question de penser la complexion des « hommes épais ». L’irrésolution et l’inconstance du châtelain Arthur Donnithorne concernant ...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540