Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Partie 3. Disposer à la liberté

Introduction

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Je me demande qui lui a dit que nous ne pouvions avoir l’âme ferme et constante que par un décret de l’esprit ? Et pourquoi pas par une fatale nécessité ?1

« Nul ne fait le mal volontairement », c’est entendu. Mais est-ce par ignorance du vrai bien qu’il nous arrive de négliger ce qui nous est utile ? La tentation est grande d’identifier l’éthique spinoziste à un intellectualisme, qui consisterait en l’affirmation d’un pouvoir suprême de la connaissance sur les passions. La partie V de l’Éthique s’ouvre en effet sur l’affirmation d’une « puissance de la raison » sur les affects, et annonce que, la puissance de l’esprit résidant tout entière dans l’intelligence, c’est de la seule considération de celle-ci que seront déduits les remèdes aux affects. Les propositions 3 et 4 énoncent que la libération à l’égard des affects passifs passe par la connaissance claire et distincte que nous pouvons en former. L’intelligence jouirait donc d’une certaine suprématie sur les passions. De plus, il ...

© ENS Éditions, 2019

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540