Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Partie 2. La disposition comme amor fati

Chapitre 7

Être disposé, c’est être bien disposé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La nécessité ne peut s’accomplir, la plupart du temps, que parce que les agents sont inclinés à l’accomplir, parce qu’ils ont le goût de ce à quoi ils sont de toute façon condamnés. […] Le goût est amor fati, choix du destin, mais un choix forcé.1

Introduire le concept de disposition dans une théorie de l’action permet de saisir le rapport entre le façonnement des corps et des esprits à partir du milieu, et les manières d’être ainsi conditionnées. Il désigne plus précisément un désir naissant, une inclination ou tendance, l’agent étant « disposé » à opérer de la manière dont il est condamné à opérer. Ce à quoi l’agent est disposé constitue son essence propre en tant qu’elle est actuelle, et son effort consiste à persévérer dans cet être qu’il est. Il faut donc entendre, dans le concept de disposition, l’idée d’adhésion à ce à quoi nous sommes déterminés. Face à une contrariété extérieure à son effort, l’agent est tout disposé, par pure affirmation de lui-même, et avec une certaine jo...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540