Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Partie 2. La disposition comme amor fati

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand il s’agit d’expliquer les mécanismes de l’action et les enchaînements de pensée singuliers et concrets, Spinoza recourt au concept de disposition. Celui-ci permet d’indiquer un lien causal entre la disposition des parties du corps, et la disposition à une action ou à une pensée déterminée. Toute référence à des capacités non actualisées est ainsi éliminée de l’ontologie. Le lien entre la disposition et l’action n’est pas l’ouverture d’un champ de possibles, même si parler et imaginer en termes de possibles est inévitable, et peut être utile. L’idée centrale de la théorie spinoziste de l’action consiste dans l’affirmation d’un relais nécessaire et déterminé entre les dispositions incorporées, causées ou sollicitées par les causes extérieures, et les dispositions à désirer, à croire ou à faire, que l’agent effectue automatiquement. Le concept de disposition autorise ainsi, à terme, de comprendre ce que signifie pour un agent d’être cause inadéquate de ses affects et des effets q...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540