Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Partie 1. Dispositions du corps et aptitudes

Chapitre 4

Durabilité et actualité des dispositions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Considérer les choses finies comme des modifications de la substance conduit à inscrire au sein même de leur être les relations constitutives auxquelles elles sont soumises dans leur existence. C’est une conséquence logique de l’unité de la substance que d’affirmer que « nous vivons dans un continuel changement »1, non seulement entre les âges de la vie, mais aussi à chaque instant de notre existence. Toute chose finie n’est qu’une manière d’être de la substance infinie et est déterminée par ses rapports constants avec les autres. Se nourrir, c’est changer d’état2 ; réaliser que la personne qu’on aimait ressemble à une autre qu’on haïssait, c’est changer d’état3. Puisque tout affect, désir, joie, tristesse et leurs dérivés, indique l’état du corps et ses variations4, et que l’expérience commune nous enseigne que nous ne cessons d’être agités « de bien des manières », « ballotés, sans savoir quels seront l’issue et notre destin »5, nous pouvons conclure que notre état est inconstant....

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540