Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence de la pratique

 | 
Jacques-Louis Lantoine

Partie 1. Dispositions du corps et aptitudes

Chapitre 3

Aptitudes et capacités

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comprendre et expliquer ne font qu’un.1

Les concepts d’aptitude ou de capacité semblent nécessaires pour rendre compte de puissances qui, en réserves et à disposition de l’agent, ne sont pas pour autant exercées en acte. Si Spinoza réduit les dispositions à des états actuels du corps et de l’esprit, peut-il, d’un même mouvement, réduire les capacités ou aptitudes à des dispositions ? L’habileté, le savoir-faire sont durables, sans être cependant actuels. On peut être capable de faire sans faire, ou être apte à une action sans avoir le désir ni les dispositions actuelles pour l’accomplir. Et pourtant, une conception spinoziste des dispositions implique l’actualité de ces manières d’être, et le refus de toute puissance en réserve qui ne serait pas exercée.

Une ontologie actualiste de la puissance

Dans le Traité théologico-politique, Spinoza utilise les termes capacitas et aptitudo sans la moindre nuance2. Il est fait indifféremment référence aux aptitudes ou aux capacités du prophète pou...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540