Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La France et l’Algérie : leçons d’histoire

 | 
Frédéric Abécassis
, 
Gilles Boyer
, 
Benoît Falaize
, 
et al.

Bibliographie

Texte intégral

L’école, « trésor de guerre » ?

Abbas Ferhat. Le jeune Algérien [1931]. Paris : Garnier frères, 1981.

Ageron Charles-Robert. « Jules Ferry et la question algérienne en 1892 ». Revue d’histoire moderne et contemporaine, avril-juin 1963, p. 127-147.

Ageron Charles-Robert. Les Algériens musulmans et la France (1871-1919). Paris : PUF, 1968.

Ageron Charles-Robert. Histoire de l’Algérie contemporaine. T. 2 : 1871-1954. Paris : PUF, 1979.

Ageron Charles-Robert. L’Algérie algérienne de Napoléon III à De Gaulle. Paris : Sindbad, 1980.

Archer Robert et Bouillon Antoine. Sport et apartheid. Sous le maillot la race. Paris : Albatros, 1981.

Bancel Nicolas. Entre acculturation et révolution. Mouvements de jeunesse et sports dans l’évolution politique et institutionnelle de l’AOF (1945-1960). Thèse de doctorat, histoire, université Paris ISorbonne, 1999.

Belabed-Sahraoui Badia. « Institution coloniale et architecture de pouvoir ». In Fatoma Zohra Guechi, Constantine une ville, des héritages. Constantine : Média-Plus, 2004.

Benhassine Karima. « Vie associative en milieu colonial et nostalgie du terroir ». In Fatima Zohra Guechi, Constantine une ville, des héritages. Constantine : Média-Plus, 2004.

Bennabi Malek. Mémoires d’un témoin du siècle. Alger : Nouvelles algériennes, 1965.

Benoit André-Jean. Sport colonial. Paris : L’Harmattan, 1996.

Bontemps Claude. Manuel des institutions algériennes de la domination turque à l’indépendance. Paris : Cujas, 1976.

Boulebier Djamel Masri. Urbanisation et développement ? Essai d’analyse de l’espace urbain à Constantine. Thèse, sociologie, université Victor Segalen-Bordeaux 2, 1982.

Boulebier Djamel Masri. « Le foot, l’urbain et la démocratie ». Insanyat, 1999, n° 8.

Boulebier Djamel Masri. « L’émergence des sports hippiques en Algérie ». Symposium, L’Algérie 50 ans après. État des savoirs en sciences sociales et humaines. Oran : CRASC, 20-22 septembre 2004.

Boulebier Djamel Masri. Une construction sociale de l’événement sportif : la course à pieds à Constantine. À paraître.

Bourdieu Pierre et Sayad Abdelmalek. Le déracinement : la crise de l’agriculture traditionnelle en Algérie. Paris : Les Éditions de Minuit, 1964.

Branche Raphaëlle. La torture et l’armée dans la guerre d’Algérie. Paris : Gallimard, 2001.

Carlier Omar et al. Lettrés, intellectuels, et militants en Algérie 1880-1950. Alger : OPU, 1988.

Carlier Omar. Entre nation et jihad : histoire sociale des radicalismes algériens. Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1995.

Collot Claude. Les institutions de l’Algérie durant la période coloniale (1830-1962). Paris : CNRS Éditions et Alger : OPU, 1987.

Colonna Fanny. Instituteurs algériens. 1883-1939. Paris : PFNSP et Alger : OPU, 1975.

Corbin Alain. L’avènement des loisirs, 1850-1960. Paris : Aubier, 1995.

Djeghloul Abdelkader. Éléments d’histoire culturelle algérienne. Alger : ENAL, 1984.

Grandguillaume Gilbert. Nédroma. L’évolution d’une médina. Leide : J. Brill, 1976.

Grandguillaume Gilbert. Arabisation et politique linguistique au Maghreb. Paris : Maisonneuve et Larose, 1983.

Grandguillaume Gilbert. « Les enjeux de la question des langues en Algérie ». In Robert Bistolfi (dir.), Les langues de la Méditerranée. Paris : L’Harmattan (Les Cahiers de Confl uences), 2002, p. 141-165.

Harbi Mohammed. Aux origines du FLN : contribution à l’histoire du populisme révolutionnaire en Algérie. Paris : C. Bourgois, 1975.

Harbi Mohammed. Le F.L.N., mirage et réalité. Paris : Éd. Jeune Afrique, 1980.

Harbi Mohammed. 1954. La guerre commence en Algérie. Bruxelles : Éd. Complexe, 1984.

Harbi Mohammed. L’Algérie et son destin. Croyants ou citoyens. Paris : L’Arcantère, 1992.

Harbi Mohammed. Une vie debout. Mémoires politiques, t. I : 1945-1962. Paris : La Découverte, 2001.

Harbi Mohammed et Stora Benjamin (dir.). La guerre d’Algérie : 1954-2004, la fi n de l’amnésie. Paris : R. Laffont, 2004.

Julien Charles-André. Histoire de l’Algérie contemporaine. Paris : Presses universitaires de France, 1979, t. I.

Kaddache Mahfoud, Histoire du nationalisme algérien, question nationale et politique algérienne (1919-1951). Alger : SNED, t. I : 1980, t. II : 1981.

Melia Jean. L’épopée intellectuelle de l’Algérie, histoire de l’université d’Alger. Alger : Maison des livres, 1950.

Mérad Ali. Le réformisme musulman en Algérie de 1925 à 1940. Essai d’histoire religieuse et sociale. Paris et La Haye : Mouton, 1967.

Meynier Gilbert. L’Algérie révélée. Genève : Droz, 1981.

Meynier Gilbert. Histoire intérieure du FLN 1954-1962. Paris : Fayard, 2002.

Meynier Gilbert. « Le PPA-MTLD et le FLN-ALN, étude comparée ». In Mohammed Harbi et Benjamin Stora, La Guerre d’Algérie, 1954-2004, la fi n de l’amnésie. Paris : R. Laffont, 2004.

Meynier Gilbert et Harbi Mohammed. Le FLN, documents et histoire. Paris : Fayard, 2004.

Meynier Gilbert et Koulakssis Ahmed. L’Émir Khaled, premier za‘îm ? Identité algérienne et colonialisme français. Paris : L’Harmattan, 1987.

Meynier Gilbert et Vidal-Naquet Pierre. « Coloniser exterminer : de vérités bonnes à dire à l’art de la simplifi cation idéologique ». Esprit, décembre 2005.

Nouschi André. La naissance du nationalisme algérien 1914-1954. Paris : Les Éditions de Minuit, 1962.

Stora Benjamin. Messali Hadj, 1898-1974. Paris : Le Sycomore, 1982.

Taleb Ibrahimi Khaoula. « L’arabisation : lieu de conflits multiples ». Maghreb-Machreq, 1995, n° 150.

Taleb Ibrahimi Khaoula. Les Algériens et leur(s) langue(s). Alger : El-Hikma, 1995.

Taleb Ibrahimi Khaoula. « Hna ouled dzayer ntac ssah. Remarques sur le parler des jeunes Algérois ». Plurilinguismes, 1996, n° 12.

Taleb Ibrahimi Khaoula. « De la créativité au quotidien. Le comportement langagier des locuteurs algériens ». In De la didactique des langues à la didactique du plurilinguisme. Grenoble : université Stendhal-Grenoble 3, CDL-LIDILEM, 1998, p. 241-248.

Taleb Ibrahimi Khaoula. « Un cas exemplaire de métissage linguistique : les pratiques langagières des jeunes Algériens ». In J. Dakhlia (dir.), Trames de langues. Usages et métissages linguistiques dans l’histoire du Maghreb. Paris : Maisonneuve et Larose et Tunis : Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2004.

Vatin Jean-Claude. « De quelques aspects juridiques de la dépendance, le cas de la législation coloniale française en Algérie ». Rapport de dépendance au Maghreb. Aix-en-Provence : CRESM/CNRS, 1975.

Vidal-Naquet Pierre. La raison d’état. Paris : Les Éditions de Minuit, 1962.

Vidal-Naquet Pierre. La torture dans la République [1972]. Paris : Les Éditions de Minuit, 2000.

Zouzou Abdelhamid. L’Aurès au temps de la France coloniale. Évolution politique, économique et sociale (1837-1939). Alger : Éd. Houma, 2001.

Le droit, la mémoire et l’histoire

Ageron Charles-Robert (dir.). Les chemins de la décolonisation. Paris : CNRS Éd., 1986.

Andrieu Claire. « Le traitement des traumatismes historiques dans la France d’après 1945 ». In Patrick Weil et Stéphane Dufoix, L’esclavage, la colonisation et après… Paris : PUF, 2005.

Baussant Michèle. Pieds-noirs, mémoires d’exils. Paris : Stock, 2002.

Beaugé Florence. Algérie, une guerre sans gloire : histoire d’une enquête. Paris : Calmann-Lévy, 2005.

Bertrand Romain. Mémoires d’Empire. La controverse autour du fait colonial. Bellecombe-en-Bauges : Éd. du Croquant, 2006.

Branche Raphaëlle. La guerre d’Algérie, une histoire apaisée ? Paris : Seuil, 2005.

Fanon Frantz. Peau noire, masques blancs [1952]. Paris : Seuil, 1971.

Ferro Marc (dir.). Le livre noir du colonialisme, xvie-xxie siècles : de l’extermination à la repentance. Paris : R. Laffont, 2003.

Gacon Stéphane. L’amnistie, de la Commune à la guerre d’Algérie. Paris : Seuil, 2002.

Girardet Raoul. L’idée coloniale en France de 1871 à 1962. Paris : La Table ronde, 1972.

Halbwachs Maurice. La mémoire collective. Paris : Albin Michel, 1997.

Julien Charles-André. L’Afrique du Nord en marche. Paris : Julliard, 1952 (réédition Paris : Omnibus, 2002).

Lacoste Yves, Nouschi André et Prenant André. L’Algérie, passé et présent. Paris : Éd. sociales, 1960.

Le Cour Grandmaison Olivier. Coloniser. Exterminer. Paris : Fayard, 2005.

Lefeuvre Daniel. « Les pieds-noirs ». In Mohammed Harbi et Benjamin Stora, La Guerre d’Algérie, 1954-2004, la fi n de l’amnésie. Paris : Robert Laffont, 2004.

Liauzu Claude. Violence coloniale. Paris : Éd. Syllepse, 2003.

Liauzu Claude. « Analyser la colonisation pour éviter les communautarismes ». El Watan, 21 avril 2005, article disponible sur Internet à l’adresse suivante : <http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=17696> (consulté le 26 juillet 2007).

Liauzu Claude. Empire du mal contre Grand satan : treize siècles de cultures de guerre entre l’islam et l’Occident. Paris : Armand Colin, 2005.

Liauzu Claude (dir.). Dictionnaire de la colonisation française. Paris : Larousse, 2007.

Mandouze André. La révolution algérienne par les textes. Paris : Maspero, 1961.

Meynier Gilbert. « Viollette à l’ère des ruptures ». In Françoise Gaspard (dir.), De Dreux à Alger, Maurice Viollette 1870-1960. Préface de François Mitterrand. Paris : L’Harmattan, 1991, p. 161-191.

Nouschi André. Les armes retournées : colonisation et décolonisation françaises. Paris : Belin, 2005.

Ouzegane Amar. Le meilleur combat. Paris : Julliard, 1962.

Pervillé Guy. « Les étudiants algériens en guerre (1955-1962) ». In Armées, guerre et politiques en AFN, xix-xxe siècles. Paris : Presses de l’École normale supérieure, 1977, p. 53-79.

Pervillé Guy. Les étudiants algériens de l’université française. Paris : EHESS, 1980 ; thèse d’État en histoire publiée sous le même titre, Paris : CNRS Éditions, 1984.

Pervillé Guy. Pour une histoire de la guerre d’Algérie : 1954-1962. Paris : Picard, 2002.

Pervillé Guy. « La date commémorative de la guerre d’Algérie en France ». Cahiers d’histoire immédiate, automne 2004, p. 61-70.

Pervillé Guy. « La guerre d’Algérie cinquante ans après : le temps de la mémoire, de la justice, ou de l’histoire ? ». Historiens et géographes, 2004, n° 388, p. 237-246.

Pervillé Guy. « Les historiens de la guerre d’Algérie et ses enjeux politiques en France ». In Maryline Crivello, Patrick Garcia et Nicolas Offenstadt (dir.), Concurrence des passés. Usages politiques du passé dans la France contemporaine. Aix-en-Provence : Publications de l’université de Provence, 2006.

Rébérioux Madeleine. « Le génocide, le juge et l’historien ». L’Histoire, 1990, n° 138, p. 92-94.

Rébérioux Madeleine. « Les Arméniens, le juge et l’historien ». L’Histoire, 1995, n° 192.

Rodinson Maxime. Marxisme et monde musulman. Paris : Seuil, 1967.

Savarèse Éric. L’invention des pieds-noirs. Paris : Séguier, 2002.

Savarèse Éric. Algérie : la guerre des mémoires. Paris : Non Lieu, 2007.

Scioldo-Zürcher Yann. « Faire des Français d’Algérie des métropolitains ». Pôle Sud, revue de science politique de l’Europe méridionale, 2006, n° 24, p. 15-28.

Scioldo-Zürcher Yann. Devenir métropolitain, politique d’intégration et parcours comparés de rapatriés d’Algérie en métropole. Thèse de doctorat, histoire, EHESS (Paris), 2006.

Sémelin Jacques. Purifi er et détruire. Usages politiques des massacres et génocides. Paris : Seuil, 2005.

STORA Benjamin. La gangrène et l’oubli : la mémoire de la guerre d’Algérie. Paris : La Découverte, 1992.

Stora Benjamin. Les livres de la guerre d’Algérie. Paris : L’Harmattan, 1996.

Todorov Tzvetan. Les abus de la mémoire. Paris : Arléa, 1998.

Vidal-Naquet Pierre. L’affaire Audin. Paris : Les Éditions de Minuit, 1958.

Vidal-Naquet Pierre. « Pourquoi et comment je suis devenu historien ». Esprit, août-septembre 2003.

Wieviorka Annette. « Avant de balayer la loi Gayssot… ». L’Histoire, 2006, n° 306.

Enseignement et transmission

Ageron Charles-Robert. « Une histoire de la guerre d’Algérie est-elle possible en 1992 ? ». In Abdeljalil Laamiri (éd.), La guerre d’Algérie dans l’enseignement en France et en Algérie. Paris : CNDP, La Ligue et l’Institut du Monde Arabe, 1993.

Bonafoux Corinne, De Cock-Pierrepont Laurence et Falaize Benoit. Mémoires et histoire à l’école de la République. Paris : Armand Colin, 2007.

Chaumont Jean-Michel. La concurrence des victimes. Génocides, identité, reconnaissance. Paris : La Découverte, 1997.

Citron Suzanne. Le mythe national, l’histoire de France en question. Paris : Éd. de l’Atelier, 2e éd., 1991.

Commission nationale française pour l’éducation, la science et la culture. Recommandations pour l’enseignement de l’histoire. Paris : CNDP, 1952, [brochure n° 78].

Corbel Laurence, Falaize Benoit et al. Entre mémoire et savoir, l’enseignement de la Shoah et des guerres de décolonisation. Paris : INRP/IUFM de l’académie de Versailles, 2003.

Derouet Jean-Louis. « Les savoirs scolaires dans une société critique : l’enseignement de l’histoire de la Révolution française ». Communication orale, colloque AISLF, L’école et les changements sociaux : défi à la sociologie ? UQUAM, septembre 1994.

Ferro Marc. L’histoire sous surveillance. Paris : Gallimard, 1987.

Ghalem Mohamed et Remaoun Hassan. Comment on enseigne l’histoire en Algérie. Oran : CRASC, 1995.

Halbwachs Maurice. Les cadres sociaux de la mémoire. Paris : Albin Michel, 1994 (1re éd. : Alcan, 1925).

Hartog François et Revel Jacques (dir.). Les usages politiques du passé. Paris : EHESS, 2001.

Lantheaume Françoise. L’enseignement de l’histoire de la colonisation et de la décolonisation de l’Algérie depuis les années trente : Étatnation, identité nationale, critique et valeurs. Essai de sociologie du curriculum. Thèse de doctorat, sociologie, EHESS (Paris), 2002.

Lantheaume Françoise. « Enseigner l’histoire de la guerre d’Algérie : entre critique et relativisme, une mission impossible ? ». In Claude Liauzu (coord.), Tensions méditerranéennes. Paris : L’Harmattan, 2003, p. 231-265.

Lantheaume Françoise. « Manuels d’histoire et colonisation. Les forces et faiblesses de la polyphonie de l’auteur réseau, ses effets sur la formation de l’esprit critique ». Lidil, 2007, n° 35, p. 159-175.

Lorcin M. E. Patricia. Kabyles, arabes, français : identités coloniales. Limoges : PULIM, 2005.

Nora Pierre. Les lieux de mémoires. Paris : Gallimard, 1984.

Noziere Jean-Paul. Un été algérien. Paris : Gallimard, 1990.

Remaoun Hassan et Manceron Gilles. D’une rive à l’autre, la guerre d’Algérie de la mémoire à l’histoire. Paris : Syros, 1993.

Sayad Abdelmalek. Histoire et recherche identitaire. Paris et Alger : Éd. Bouchène, 2002.

Sebbar Leïla. La Seine était rouge. Paris : Thierry Magnier, 1999.

Stora Benjamin. Ils venaient d’Algérie : l’immigration algérienne en France, 1912-1992. Paris : Fayard, 1992.

Thiesse Anne-Marie. La création des identités nationales. Paris : Seuil, 1999.

Tutiaux-Guillon Nicole et Nourrisson Didier (dir.). Identités, mémoires, conscience historique. Saint-Étienne : Publications de l’université de Saint-Étienne, 2003.

Valensi Lucette. Fables de la mémoire. La bataille des Trois Rois. Paris : Seuil, 1992.

© ENS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540