Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociolinguistique du contact

 | 
Jacky Simonin
, 
Sylvie Wharton

Interlecte

Un outil ou un point de vue autre sur « la » linguistique et les langues ? Sémiotique ou herméneutique ?

Didier de Robillard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour aborder la question de l’interlecte, on pourrait se focaliser sur des productions linguistiques un peu spectaculaires pour qui n’est pas familier de situations (pourtant extrêmement répandues) où cela est commun, comme celle-ci : Bête-Longue (ou « Le serpent ») est interrogé par un inspecteur de police qui lui parle un français « de France » et administratif, avec l’intermédiation de Bouaffesse.

 — Nom, prénom, surnom, âge, profession, domicile ?

 — Hein ?

 — Dis comment on t’appelle, explique Bouaffesse.

 — Bête-Longue.

 — C’est votre surnom ? Bien. Nom et prénom maintenant.

 — Hein ?

 — Quelle manière de te crier ta maman a donné à la mairie, traduit Bouaffesse.

 — An pa save…

 — Il dit qu’il ne sait pas, inspesteur…

 — Merci, Brigadier, mais je comprends le créole. 

 — Je dis ça pour te rendre service ! Tu es un inspesteur, tu dois pas fouiller dans ce patois de vagabonds…

 — C’est une langue, Brigadier.

 — Tu as vu ça où ?

 — …

 — Et si c’est une langue, pourquoi ta bouche roule toujours ...

Auteur

Université de Tours, PREFics-DYNADIV – EA 4246

© ENS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540