Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Yaoundé carcérale

 | 
Marie Morelle

Partie 1. La prison en Afrique et au Cameroun : la construction d’un problème public

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« En prison, tu fais chaque jour l’expérience de ce qu’est l’État. »
(Un détenu, prison centrale de Yaoundé, juin 2014)

L’image des prisons en Afrique (et de manière générale des pays du Sud) demeure fortement tributaire des rapports d’agences gouvernementales et internationales, d’ONG et d’associations ou encore des témoignages d’anciens prisonniers. Ceux-ci tendent à construire une prison « africaine »1 largement appréhendée comme un espace dysfonctionnel, caractérisé par le manque (de soins, de nourriture, de lits, etc.), par la surpopulation dans des bâtiments délabrés et par la violence, en écho à la problématique plus générale du développement du continent. Ces constats ont joué un rôle dans l’émergence de déclarations sur la justice et sur le pénitentiaire depuis l’Afrique, qui contribuent à leur tour à forger un ensemble de représentations de la prison et en miroir, du continent lui-même (Morelle et Le Marcis, 2016a et b).

Il convient de porter un regard plus nuancé sur les pri...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540