Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le métier d’enseignant : une identité introuvable ?

 | 
Hélène Buisson-Fenet
, 
Olivier Rey

Le point de vue des praticiens

Faire classe et mener des projets de recherche : trajectoire d’une enseignante en construction continue

Céline Grancher

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Enseignante du premier degré depuis une dizaine d’années, je propose d’apporter ma contribution de praticienne à la problématique de l’identité des enseignants, qui sous-tend ce sixième Entretien Ferdinand Buisson. Est-ce que cette identité est introuvable dans le contexte actuel, alors que le recrutement connaît une crise, que l’entrée dans le métier et les conditions de travail peuvent s’avérer difficiles, que la société fait peser sur l’école des attentes de plus en plus nombreuses, etc. ? Il me semble qu’il convient d’emblée d’envisager des identités, ne serait-ce qu’en tenant compte de la diversité des profils des enseignants (entre premier et second degré par exemple) et de leurs cultures professionnelles respectives1. De mon point de vue, ces identités ne sont pas tant introuvables que plurielles et elles relèvent surtout d’une construction individuelle. C’est en tout cas l’expérience qui est la mienne ; je me considère en « construction continue » depuis la formation initial...

Auteur

Professeur des écoles et membre du laboratoire Lab-E3D (Université de Bordeaux)

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540