Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le métier d’enseignant : une identité introuvable ?

 | 
Hélène Buisson-Fenet
, 
Olivier Rey

Table des matières

Hélène Buisson-Fenet et Olivier Rey

Le métier d’enseignant : une identité introuvable ?

Le point de vue des chercheurs

Géraldine Farges

La valeur perçue par les enseignants de leur métier : considérations sur les variations entre premier et second degré

Les opinions sur la valeur de l’enseignement à la croisée des transformations des métiers et des parcours de vie
Un sentiment de faible valorisation sociale qui n’est pas nouveau
La valeur accordée au métier d’enseignant variable selon les parcours
Quelques facteurs explicatifs de la valeur ressentie du métier
Niveau d’études et genre
L’effet de l’âge et des études dans le premier degré, du genre dans le second degré
Des réserves sur la valeur des métiers aux défis de la professionnalisation
Pierre Périer

Le métier d’enseignant, entre professionnalisation
et individualisation

Une professionnalisation en quête de légitimité
Un héritage professionnel revisité
Quelle professionnalisation de l’enseignement ?
La plasticité des identités enseignantes : une ressource et un risque
Des identités contextuelles
Des identités différenciées, sans cesse redéfinies
Conclusion

Le point de vue des praticiens

Céline Grancher

Faire classe et mener des projets de recherche : trajectoire d’une enseignante en construction continue

Être formée et se former pour devenir enseignante
Une formation initiale inégale et insuffisante
L’entrée dans le champ des recherches en didactiques pour aller plus loin
Se façonner une identité professionnelle au fil du temps
À l’épreuve du terrain
Liberté / contrainte
Innovation / routine
Travail d’équipe / solitude
L’expérience de maîtresse surnuméraire
La position de chercheur-professeur
Vers le rôle de « passeur »
Des perspectives : entre inquiétude et raison d’espérer
Frédérique Jarre

La recherche-action Narramus, témoignage : un exemple de collaboration qui participe au développement professionnel des enseignants

Le projet de recherche-action
Une proposition de formation par l’outil dont la conception est « continuée dans l’usage »
Une utilisation de l’outil accompagnée et la naissance d’un « collectif apprenant »
Conclusion
Alain Beitone

Les professeurs de sciences économiques et sociales : trajectoires des identités professionnelles

Un triangle didactique des incompatibilités
La posture initiale en SES : la critique scientifique
La conception modernisatrice du ministère
La conception « traditionaliste »
La conception fondée sur la critique scientifique
La grande bifurcation : posture pédagogique versus posture didactique
Les raisons d’une bifurcation
La posture pédagogique ou le primat de « ce qui marche avec les élèves »
La posture didactique : fonder la légitimité de la discipline scolaire SES sur les disciplines savantes de référence, mettre en œuvre une pédagogie visible
Conclusion

Réagir ensemble

Olivier Rey

Réagir ensemble

Dans quelle mesure les prescriptions issues de la recherche peuvent-elles faciliter le développement professionnel des enseignants ?
Savoirs disciplinaires, savoirs de métier : quel contenu pour la professionnalité enseignante ?