Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cinéma, Numérique, Survie

 | 
Jean-Louis Comolli

06 – Continu et discontinu. Unité et fragmentation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Format » s’applique aussi bien au temps qu’à l’espace, à la durée des ensembles de plans qu’à leur dimension spatiale (large, serré, etc.). Durée et cadre sont les deux formes de base, présentes et actives dans tous les films, quelles que soient les modalités d’enregistrement des images et sons et celles de leur mise en écran (projection ou diffusion électronique).

En ce sens, tout ce qui est cadré dans un écran et une durée procède du Cinématographe Lumière.

De cette machine fondatrice et de la projection publique qu’elle autorise, viennent toutes les perfections qui ont édifié l’empire du Visible. Les procédés successifs d’enregistrement d’images et sons du monde visible, quoi qu’il en soit des ruptures amenées par vidéo et numérique, ne peuvent que reprendre et reproduire les formes Lumière de base. Car, sans durée, la fixation des images ne peut ouvrir sur leur succession ; et sans cadre spatial et temporel régulier, pas de segmentation en photogrammes ou en « images », et donc,...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540