Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cinéma, Numérique, Survie

 | 
Jean-Louis Comolli

01 – Autour du Crystal Palace

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès le milieu du xixe siècle, la transparence « naturelle » du verre ou du cristal est d’abord gain de lumière, et tout aussitôt progrès dans le développement des techniques, notamment l’architecture. En 1850, Karl Marx commente le Crystal Palace de Londres, immense palais de verre et d’acier (563 mètres de long sur 124 mètres de large) où se tient la première Exposition universelle (« Grande Exposition universelle des travaux de l’industrie de toutes les nations ») :

La bourgeoisie du monde érige son Panthéon dans la Rome moderne où elle expose, avec une fière autosatisfaction, les dieux qu’elle s’est elle-même créés.1

Apparaît ici l’une des notions fondamentales du Capital : l’exposition comme emblème du fétichisme capitaliste de la marchandise.2

S’agissant de la marchandise, fétichisme, le terme est nouveau. Avec Freud, après Krafft-Ebing, et jusqu’à Octave Mannoni et Giorgio Agamben3, il entrera dans le vocabulaire de la psychanalyse comme de la philosophie et y fera entrer la marc...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540