Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits, genre et autorités

 | 
Abir Kréfa

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2002, le roman Al-korsî al-hazzâz [Le fauteuil à bascule] de l’écrivaine de langue arabe Amel Mokhtar, qui devait paraître aux éditions Cérès à Tunis, est interdit de commercialisation. La romancière y met en scène les aventures sexuelles d’une jeune femme rejetant l’institution du mariage et qui, le soir de ses noces, s’enfuie avec un ami de son époux. Un certain nombre d’écrivains tunisiens ont évoqué une censure en raison du sexe de son auteure. Alors que la description de scènes sexuelles dans les romans tunisiens n’est pas une nouveauté, la censure serait cette fois motivée par le fait que ces thèmes soient traités par une femme. Or, s’il est difficile de savoir dans quelle mesure la place de l’auteur dans les rapports sociaux de sexe intervient effectivement dans la censure d’un livre, la reconstitution des motifs qui la suscitent constitue un enjeu méthodologique et analytique : elle peut contribuer à une sociologie des formes de gouvernementalité en régime autoritaire, ma...

© ENS Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540