Version classiqueVersion mobile

François de Dainville

 | 
Catherine Bousquet-Bressolier

Postface

Marc Venard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au terme de ces deux journées, il me semble que nous connaissons mieux le père François de Dainville. Son œuvre scientifique a été relue et évaluée, et la fécondité des pistes qu’il avait ouvertes a été démontrée. Sa personnalité a été éclairée par plusieurs témoignages dont celui, combien précieux et émouvant, de son plus jeune frère. Et pourtant, il faut l’avouer, la figure de ce savant aussi rigoureux que serviable, de ce jésuite aussi réservé qu’accueillant, garde pour nous bien des secrets. Il n’était pas nécessaire de les avoir percés pour lui rendre hommage.

François de Dainville s’est d’abord fait connaître – si l’on peut dire, car ses thèses de doctorat, publiées en 1940, tombèrent en pleine période de désarroi national – comme un historien de l’enseignement, et plus précisément de l’enseignement des jésuites ; des jésuites qui ont fait « l’éducation de la nation française » et pour cela, en opérant un tri dans la culture classique et en la christianisant, ont fondé « l’huma...

Auteur

Né en 1929, ancien élève de l’École normale supérieure, est avant tout un spécialiste de l’histoire religieuse du XVIe siècle. Sa thèse de doctorat Réforme catholique, réforme protestante dans la province ecclésiastique d’Avignon parue en 1993 fait autorité. Aujourd’hui professeur émérite à l’Université de Paris X Nanterre, ses publications témoignent de curiosités et de centres d’intérêt multiples, débordant de sa période de prédilection. Il a dirigé pendant de longues années la Revue d’histoire de l’Église de France et préside la Société d’histoire religieuse de la France. Il est l’un des quatre codirecteurs de la monumentale Histoire du christianisme, dont le quatorzième et dernier tome vient de paraître chez Desclée.

© Publications de l’École nationale des chartes, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search