Version classiqueVersion mobile

Archéologie d'un document d'archives

 | 
Patrice Beck

Textes à l’appui

Texte intégral

CHERCHE DES FEUX DU CHAROLAIS

1(B 11557) 1394

2 Prologue, lettres de commission, instructions

3 Certificat

CHERCHE DES FEUX DU DIJONNAIS

4(B 11578) 1397

5 Prologue, lettres de commission

6 Récapitulatif

CHERCHE DES FEUX DU CHÂTILLONNAIS

7(B 11568-1) 1422

8 Prologue, lettres de commission

9 Certificat, compte des dépenses

CHERCHE DES FEUX DU CHAROLAIS

10(ADCO B 11557) 1394

11(fol. 1) C’est la cerche et le nombre des feux tant frans, abonnez que taillaibles du conté et pais de Charrolois generalement et [.] faicte parmi ycelli païs par nous Pierre Gaulteron et Huguenin Bertheaul, clerc, commis a ce par ma trés redoubté dame madame la duchesse de Bourgoigne, comme il appert par les lettres patentes de madite dame a nous adressiees, desquelles la teneur est cy aprés transcripte, et selon la forme des instructions faites par les gens du conseil de monseigneur le duc de Bourgoigne, conte de Charrolois, sur ung don deIIIIM frans nouvellement octroié a mondit seigneur par les gens de sondit pays, desquelles instructions la teneur est cy après transcripte et inscrite de mot a mot. Et fut commenciee par nous, commis dessusdiz, ladite cerche le XVIe jour du mois de fevrier l’an de grace mil CCC IIIIXX et trege.

12 « Marguerite, duchesse de Bourgoigne, comtesse de Flandres, d’Artois et de Bourgoigne, palatine, dame de Salins, contesse de Rethel et dame de Matines, ayans en absence de monseigneur le gouvernement des païs et lieux dessusdiz, a tous ceulx qui ces lettres verront, salut. Savoir faisons que, comme les gens d’Eglise, nobles et bourgeois du conté de Charrolois et appartenances d’ycelli ayent liberallement octroié a mondit seigneur, le XXIX e jour de decembre derrenierement passé, la somme de quatre mille frans pour lui aider a supporter les frais que nagueres lui a convenu faire pour les mariages de noz filles d’Osteriche et de Savoye et autrement a lever et paiery ceulx IIII M frans dedans deux ans selon et par la forme que l’en lieue audit duchié de Bourgoigne le don qui derrenierement l’en y a fait a mondit seigneur, et pour mectre sus et imposer audit conté y celle somme plus justement et raisonnablement soit notable de faire la cerche des feux en toutes les villes et appartenances dudit conté, fiez et ressors d’y celli selon les instructions sur ce faites [.], oÿe la relation que par notre amé maistre Odart Douay, maistre des comptes de mondit seigneur a Dijon, qui pour ceste cause avoit esté envoié audit conté, nous a esté faite de la soffïsance [.] et diligence de nog amez Pierre Gaulteron et Huguenin Bertheaul, (fol. 1v) clerc demourant a Charroles, yceulx avons commis et ordonnez commectons et ordonnons par ces presentes a faire ladite cerche selon la forme desdictes instructions, aux gages et proffis de sexante frans, c’est assavoir ledit Pierre de trante frans et ledit Hugues de trante frans. Si donnons en mandemens a touz les justices, officiers et subgiez de mondit seigneur que auxdits Pierre et Huguenin en ce faisant obeïssent et entendent diligemment et au receveur dudit aide que lesdig gaiges il leur paie, en prenant copie de ces presentes soubg scel authentique avec quittance, par lesquelles rapportant ce qu’ainsi paié leur aura et ce sera alloué es comptes dudit receveur par nog amez les gens des comptes dudit monseigneur a Dijon, et ycelle cerche ainsifaite baillant aux esleuz sur ce ordonneg soubg leurs sains et seaulx pour faire a surplus ce qu’il appartiendra. Donné à Dijon, le XXVe jour de janvier l’an de grace mil CCCIIIIXX et trege. — Par madame la duchesse. J. de Mar. »

13 « Ce sont les instructions faictes pour lever le don de IIII M frans que les gens d’Eglise, nobles et bourgeois de monseigneur le duc en sa conté de Charrolois et appartenances d’y celle ont octroié à mondit seigneur le XXXIX e jour de decembre derrenierement passé a lever en deux ans et en quatre termes a Pasques CCCIIII XX et XIIII, a la Toussains suignant, Pasques et Toussains continuellement ensuyvant, par la maniere qui s’ensuit.

14 Premierement l’on levera pour paier ladicte somme es villes franches dudit conté, ressors et appartenances, par chascun feu huit gros par terme, le fort portant le faible, excepté les nobles d’arme freequentans les armes ou ceulx qui par vielesce ou maladie ne les puent suyr, qui ne paierent rien.

15 Item toutes villes marchandes ou il a fourteresse qui ne sont point closes et sont franches, chascun feu paiera six gros pour terme, le fort pourtant le faible, et toux feux abonnez quelque part qu’il soit.

16 Item toux feux serfs et taillables a volonté quelque part qu’il serra, en plain païs ou ailleurs, paieront trois gros par terme, le fort portant le faible.

17 Item que toux nobles anoblix qui ne poursuivent les armes, demourans en bonnes villes ou dehors, paieront comme les autres des villes ou il demourent.

18 Item tourz miserables et mendians quelque part qu’il soient en seront exens au regart des esleuz.

19 Item touz autres effranchiz auquel il [comprendre : ou qu’il] demeurent paieront en la maniere acostumee.

20 Item les receveur desdiz foages ou leurs clers ne paieront riens des quittances qui bailleront et si seront tenuz de bailler aux parties de ce qu'il recevront.

21 Item se leveront lesdiz aides en bonnes villes de loy fermes qui ont justice et seignories par les commis et deputez desdites bonnes villes et autres lieux et plain païs par les seigneurs des lieux ou par leurs commis et deputez et seront contraint selon l’ordonnance acostumee.

22 Item les receveurs particuliers ne pourront contraindre ou executer les imposez jusques XV e jours après ce qu’il leur auront fait savoir suffisamment les paiemenz.

23 Item s’il y avoit aucuns demourant esdites villes refusant paier, par appellacion ou aultrement, ce en quoy qu’ilz seront imposez dehuement a cause dudit aide, monseigneur y fera bonne justice.

24(fol. 2v) Item les receveurs dudit ayde rendront compte de leur recepte en la chambre des comptes de mondit seigneur a Dijon en la presence des esleuz se il y volent estre.

25 Item ne pourront aucuns executeurs gaigiers les bonnes gens des bestes trayans tant comme il trouveront aultres gaiges ne arrester aucuns marchans ne leurs biens hors de leurs lieux pour la debte d’autruy.

26 Item que monseigneur donra lettres au pays que ledit don ne tourne audit pays a consequense au temps avenir.

27 Item seront esleuz pour le païs et nous Jocerand de Bacon, escuier, et Guillaume de Bautheraut, prevost d’Espoy, lesquelx nous avons institué par noz lectres.

28 Item sera faicte la cerche des feux dudit conté [.] par les commis sur ce par nous et sera receveur generaul dudit aide Jehan Chauneroiche, demourant a Poy.

29 Item s’il est besoing lesdiz esleuz pourront croistre ou diminuer les devis des paiemens dessusdiz selon ce que besoin sera et qu’il aviseront par la cerche.

30 Marguerite, duchesse de Bourgoingne, comtesse de Flandres, d’Artois et de Bourg[og]ne palatine, dame de Salins, comtesse de Rethel et dame de Malines, ayens en absence de monseigneur le gouvernement des pays et lieux dessusdiz aux esluz et receveur de l’aide de IIIIM frans nagueres octroiés a mondit seigneur en sa conté de Charrolois, salut. Nous avons fait faire par les gens de conseil de mondit seigneur ces presentes instructions pour lever ledit ayde. Si voulons et vous mandons que en (fol. 3) levant et cuillant ledit aide vous les gardé et faictes garder et observer selon leur forme et teneur. Donné a Dijon, le XXVe jour de janvier l’an de grace mil CGCIIIIXX et treze. — Par madame la duchesse. J. de Mar. »

31[...]

32(fol. 96) Etfut parfaite et acomplie la dicte cerche par nous commis ci devant nommez selon la forme et teneur des instructions cy devant escriptes le XVe jour du moys de mars l’an mil CCCIIIIXX et XIII par la maniere qu’il est escript et contenu ci devant en ce present livre contenant en nombre quatre vins et quinze foillez. En tesmoing de ce, nous avons mis noz soings manuelx et seels ci aprés, l’an et jour dessus diz.

33[Signé :] P. Gaultheron. Bertheaul.

CHERCHE DES FEUX DU DIJONNAIS (ADCO B 1 1578) 1397

34(fol. 1) C’est le papier de la cerche des feux de la ville de Dijon et des villes contenues en la banlieue d’icelle, faite par Guillaume Chevily, receveur de Dijon, et Michelet Girost, chastellain de Lanthenay, au mois de novembre l’an mil CGCIIIIXX et XVII, lesquelx y ont esté commis par honorables discrestes personnes et saige maistre Jehan de Verrenges, clerc licencié en lois et en decret, bailli de Dijon, et Pierre Morel, clerc licencié en lois, conseiller de monseigneur de Bourgoingne, esleuz pour le païs de Bourgoingne par mondit seigneur sur le fait des LM frans octroiez par ledit païs a mondit seigneur pour le fait de la rençon monseigneur le conte de Nevers, ladite cerche faite par lesdits Guillaume et Michelet en la manière qui s’ensuit.

35 Item s’ensuit la puissence desdits Guillaume et Michelet :

36 « Les esleuz ou païs de Bourgoingne, par l’ordonnance et auctorité de monseigneur le duc sur l’aide de L M frans fait a notredit seigneur pour la reempson et delivrance de monseigneur le conte de Nevers son filz ou mois d’aost mil CGC IIII XX et XVII des gens d’Eglise, nobles et bourgeois dudit duchié, a noz amez Philippe Guillaume Chevily et Michelet Giros, salut. Comme il soit ordonné que ladite somme de L M frans sera levee sur habitans dudit païs par fouhaiges le mieulx et plus egalment que faire se pourra et pour savoir le nombre des feux estans oudit païs est ordonné que la cerche des feux estans en ycellui païs sera faite par gens proudommes et convenablement, nous, confions de voz sens, laoilté et bonne diligence, vous avons commis et par la teneur de ces presentes vous commettons, de l’auctorité que dessus, a faire icelle cerche des feux estans en la ville de Dijon et es villes estans en la banlieue d’ycelle ville. Et vous mandons de l’auctorité que dessus que vous incontinement commenciez a faire icelle cerche desdiz feux estans en y celles villes et y vacquez continuellement jusques ad ce qu’elle soit parfaicte, et mettez feux frans solvables d’une chascune ville a une part, les feux sers solvables a une part et les non solvables tant frans comme sers a une autre part. Et d’icelle cerche faites deux papiers, dont l’un demorra par devers nous et l’autre sera baillié au receveur qui sur ce sera ordonné pour faire sur sa recepte. Et des penes et labours que vous y aurez, vous serez satisfaiz bien et convenablement. De ce faire et les appartenances, nous, de l’auctorité que dessus, vous donnons povoir et mandement especial et mandons de l’auctorité que dessus a touz les subgiez de mondit seigneur, requerons touz autres que a vous, en faisant les chouses dessusdites, obeïssent et entendent diligemment et vous prestent conseil, confort et ayde se mestier est. Et n’y ait faute, et y celle cerche aportez par devers nous affin de pourveoir au surplux. Donné le XXIX e jour d’octobre l’an de grace mil CCCIIII XX et dix sept. » Ainsi signé : « G. de Marandolio. »

37[…]

38(fol. 36v) Somme toute des feux solvables de ladite ville de Dijon, ja escripte en nombre, folio XXX cy devant, deux cens quatre vins dix nuef feux.

39 Item prestres solvables, escripte comme dessus, trente huit feux.

40 Item des miserables, seze cens soixante [rayé : sixf eux] cinq feux.

41 Somme toute des feux frans solvables et auxi des feux abonnés frans solvables des villes de la banleue de ladite ville de Dijon, les sommes escriptes en nombre aprés une chacune ville cy devant, cinquante nuef feux.

42 Item s’ensuivent les feux sers solvables des dites villes de la banleue, les sommes escriptes comme dit est, soixante sepe feux.

43 Item s’ensuivent les miserables desdites villes de ladite banleue, tant frans comme abonnep et sers, les sommes escriptes comme dit est, huit vins ung feux miserables

44 Escript soubp les seings manuelp de nos, lesdiz Guillaume Chevily receveur et Michelet Girost chastellain, comme dit est. [Signé :] Chevily. Girost.

45(fol. 37) En la somme de IIC IIIIXX XIX feux solvables escripte g devant sur ladite ville de Dijon, sont compris et contenup esdiz feux solvables d’icelle ville les noms et surnoms des personnes qui s’ensuivent, c’est assavoir :

46 monseigneur le bailli de Dijon,

47 maistre Pierre Morel,

48 maistre jehan de Maroilles,

49 maistre Andy Vaste, maistre Regnant Goulaut,

50 Jehan Baudot, maieur de Dijon,

51 maistre Nicolas le Vaillant,

52 maistre Odart Douay,

53 Jehan Imbert, clerc des comptes,

54 Jehan Pitoul, clerc desdip comptes,

55 Hugues de Varannes, clerc desdip comptes,

56 Jehan le Nain, procureur de monseigneur,

57 Guienot de Marandeul,

58 maistre Hugues le Vertueux,

59 Claux Sluter,

60 Huguenet Marchat, concierge des hostels de monseigneur.

61 Lesquelles personnes mettent en somme toute XVI feux, qui ont esté exans des aydes precedentes si comme l’on dit et, pour ce, si sont et devent estre exans de ce present ayde de ladite ville, ne demeuroit chargié que de II C IIII XX III feux solvables.

62 Escript soubp les seings manuelz de nos, lesdip commis, comme dessus. [Signé :] Chevily. Girost.

CHERCHE DES FEUX DU CHÂTILLONNAIS (ADCO B 11568-1) 1422

63(fol. 1) A nos tres chiers seigneurs nos seigneurs les esleuz au duchié de Bourgoingne sur le fait de l’ayde de XXXVIM frans octroyés nagueres a monseigneur le duc de Bourgoingne audit duchié pour ses joyeux advenemens et nouvelles seignouries, Huguet Boulart et Jehan Clerevaulx de Chasteillon sur Seinne, honneur, reverence avec toute obeïssance. Nos tres chiers seigneurs, plaise vous savoir que, par vertu de voz lettres a nous adrecees, desquelles la teneur s’ensuit :

64 « Les esleuz ordonnez par monseigneur le duc de Bourgoigne sur le fait de l’ayde de XXXVI M frans octroyé a nostredit seigneur par les gens des trois estas de sondit duchié de Bourgoigne en ce present mois de mars pour ses joyaux advenements et nouvelle chevallerie, a noz amez Huguet Boulart, procureur de notredit seigneur au bailliaige de la Montaigne, et Jehan Clerevaulx, salut. Comme pour asseoir bien et convenablement ledit ayde il soit chose necessaire que premier et avant toute euvre soit faite cerche et inventoire des feux et manaiges de tous les habitans frans, abonnez sers et autre manans y demourant audit duchié, tant es bonnes villes, chasteaulx etforteresses comme au plat pays et ailleurs ou mestier sera et qu’il est acoustumé par gens ayans cognoissance en tel cas, resnez toutevoyes les gens d’Eglise et les nobles d’arme, d’ancienneté et autres nobles anobliz frequantans les armes et vivens comme nobles, savoir vous faisons que nous, par vertu et auctorité du povoir a nous donné par notredit seigneur en ceste partie, confians a plain de voz sens, loyaulté et bonnes diligences, vous avons commis et ordonnez commettons et ordonnons par ces presente a faire ladite cerche et inventoire desdiz feux en la maniere dessusdite et comme autrefoye a esté fait en tel cas en et par toutes les bonnes villes, villaiges, (fol. 1v) chasteaulx, forteresses et plat pays du bailliaige de la Montaingne. Si vous mandons que, incontinent et senz delay, vous commancez a faire icelle cerche et inventoire desdiz feux esdites bonnes villes et lieux dudit bailliaige et y vacquez continuellement et diligemment jusques a ce qu’elle soit parfaite, sans nulz y espargner, excepter ou deporter par faveur ou autrement se non lesdits gens d’Eglise et nobles frequentans les armes et vivens comme dessus. Et faictes somme des feux frans, abonnez et sers solvables de chascune ville, villaige, chasteau ou forteresse dudit bailliaige d’une part, et des feux franz abonnez et sers miserables et non solvables et femmes vesves d’autre part, sans y riens laissier ou obmettre, appellé avec vous de chascune ville ou paroiche le curé ou son vicaire et autres gens tel et en tel nombre que vous verrez estre expediant sur ce, examinez par serment. De laquelle cerche et inventoire que ferez desdiz feux, et dont avant toute euvre vous ferez le serment en noz mains comme en tel cas appartient, nous voulons et vous ordonnons que vous faictes deux pappiers ou registres, lesquelx seront signez de voz seings manuelz en la fin, et les apportez par devers nous a Dijon deans Vasques charnelx prochainement venant au plus tard affin que iceulx lieuz [comprendre : en iceulx lieuz] nous puissions proceder a faire ladicte assiete ou impost dudit ayde comme nous verrons estre expediant et a faire par raison. Pour laquelle cerche faire et pour la minute et grosse d’icelle, vous ferons par nous tauxez et ordonnezgaiges raisonnables qui vous serontpaiez par le receveur dudit ayde qu’il appartiendra. Et parmy ce ne pourrez ne devrez prendre ne avoir aucuns (fol. 2) dons ou autre biens fais du peuple sur peinne d’estre amendable arbitrairement envers notredit seigneur. De ce faire vous donnons pouvoir, auctorité et mandement especial, mandons et commendons a tous les justiciers, officiers et subgez de notredit seigneur que a vous, en faisant ladite cerche, obeïssent et entendent diligemment et vous prestent et baillent conseil, confort et aide se mestier en avez et par vous en sont requis. Donné a Dijon, le XVIIIe jour de mars l’an mil CCCC XXI. » Ainsi signée : « jean Gros. »

65 nous sommes transportez en noz personnes en et par toutes les villes du bailliaige de la Montaingne ou en la plus grant partie d’icelles, appellez avec nous les justices des lieux et des plus notables personnes d’icelles villes, avec les curez d’icelles ou leurs vicaires, desquelx nous avons prins et receuz le serment aux sains Evangiles de Dieu de nous dire, nommer et rapporter toutes les personnes tenans feu et lieu en chascune desdites villes, tant solvables, miserables comme mandians, lesquelx nous ont rapportees les personnes escriptes en ce present papier estre telx et de telles conditions comme cy aprés en ce present papier est escript. Desquelles personnes a nous ainsi rapportees, selon ce que a nous a esté rapporté par lesdites justices et autres bonnes gens, desdiz curez ou leurs vicaires, et aussi selon ce que nous avons peu savoir et cerchier, nous avons escripts et mis en ordonnance par la maniere que cy aprés est escript et contenu, le mieulx et plus loyalment et diligemment que faire l’avons peu et selon le contenu de vosdites lettres et les instructions et ordonnances a nous sur ce par vous baillees. Et est assavoir que les personnes cy dedens escriptes mises (fol. 2v) pour miserables, signees a un point aprés leurs noms, sont mieulx aidans a payer que les non poins, et les autres payables a deux points aprés leursdiz noms sont mieulx payables et aidans a payer que ceulx signez a ung point, les noms desquelz signez a deux points avons cy dedans premiers inscrips aprés les solvables, les autres a ung point après les noms signez après, et les mandians après, en et par la maniere qui s’ensuit.

66[…]

67(fol. 141v) Nous Huguet Boullart et jehan Clerevaulx avant nommez, commis quant a ce, certiffions la cerche et inventaire des feux du bailliaige de la Montaingne avoir esté faite par nous en et par la maniere qu’il est contenu en cest present registre, et les feux estre telz et de telle nature comme cy devant est escriptz tant en bonnes villes d’icellui bailliage, ou il n’a que Chastillon, comme es villes ou il a foire, marchié et forteresse, c’est assavoir Villers le Duc, Arc en Barrois, Salive, Saint Saingne, Aignay et Villennes en Duismoiz, et es autres villes abonnees et serves d’icellui baillage, comme rapporté nous a esté par les personnes escriptes es rappors d’une chacune ville, a chascun desquelx nous avons dit et exposé le contenu es ordonnances dont mention est faite en l’arengue et commencement de ce present registre.

68 En tesmoing de ce, nous avons mis noz saings en la fin d’icellui le XXVI e jour du mois d’avril aprés Vasques l’an mil IIII C XXII. [Signé :] [...]. J. Clerevaulx.

69 C’est la declaracion des journees que Huguet Balart et Jehan Clerevaulx de Chasteillon ont vacqué pour le fait de la cerche des fouaiges du haillaige de la Montaigne a eulx commise par messeigneurs les esleuz de l’octroy des XXXVI M frans octroyés a monseigneur le duc de Bourgoingne par les gens de sondit duché au mois de mars mil IIII C XXI.

70 Et premierement pour les journees et despens d’eulx, leurs clercs et sergens comme de Thevenin Penthecoste, Prenot Bale, Jehan le Moine, Jehan Griot, Perrot du Pavoy et dit Mar[.]chin de Salive, sergens de mondit seigneur, qui ont fait venir par devers eulx les manans, personnes et curés des villes dudit haillaige pour avoir le rapport des feux d’icelles escriptes en ce present registre, ou ils ont vacqué XXIIII jours entiers commençant XXVIIIe de mars audit an et fenissant XXIe d’avril suivant, ou ilz ont esté par chascun d’iceulx jours eulx V et V chevaulx a leurs frais et missions [...], au bon plaisir de mesdits seigneurs les esleuz.

71 Item pour le salaire des dessusdiz sergens qu’ilz ont eu avec eulx en particulier les ungs aprés l’aultre lesditz XXIIII jours dessusdit, pour chacun jour IIII gros, vaillent VIII frans.

72 Item pour la minute de ce present registre, le double d’icellui, V cahiers pappier dont ilz sont faiz, le parchemin dont ils sont couvers, la peine et salaire d’iceulx qui les ont escripts [.] VI frans.

73 Item pour XIII journees par chascun d’eulx vacquees tant pour venir a Dijon faire le serment de faire icelle cerche comme d’avoir apporté ce present registre, dont ilz ont certiffication.

74[Signé :] J. Clerevaulx.

© Publications de l’École nationale des chartes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search