Version classiqueVersion mobile

Fonder les savoirs, fonder les pouvoirs, XVe-XVIIIe siècle

 | 
Dominique de Courcelles

Avant-propos

Dominique de Courcelles

Texte intégral

1Du XVe au XVIIe siècle, l’instabilité socioéconomique, la détérioration des cadres de référence, qu’ils soient philosophiques, religieux, économiques ou politiques, les querelles religieuses déterminent des concurrences et des conflits très vifs entre les institutions et entre les individus. La renaissance de philosophies concurrentes venues de l’Antiquité, la découverte du Nouveau Monde, l’établissement de multiples réseaux de spiritualité, l’application de nouveaux principes dans la vie politique et sociale semblent imposer le pluriel des interprétations. L’œuvre d’Aristote perd son statut prééminent d’encyclopédie ordonnée des savoirs. De ces concurrences et de ces conflits les relations entre les sexes sont modifiées.

2Le recours collectif ou individuel aux textes fondateurs, à l’autorité des récits de fondation, permet dans ces conditions l’appropriation ou la réappropriation des savoirs et des pouvoirs, l’affermissement ou la stabilisation, qui n’est jamais dénuée de violence, de nouveaux milieux de savoirs et de pouvoirs. C’est ainsi que commentaires scripturaires, traités divers, nouvelles, discours d’éloge, récits de « conquête », « querelle des femmes », etc., mais aussi la création de collèges savants et d’académies, les politiques éditoriales, etc. deviennent des éléments stratégiques.

3Les différentes analyses présentées, à partir d’exemples bien circonscrits, permettent de saisir quelques modalités et quelques enjeux importants de la fondation/refondation des savoirs et des pouvoirs aux XVe-XVIIe siècles.

4Ce volume, le cinquième issu du cycle « Textes littéraires et sociétés, XVe-XVIIe siècles », est le sixième de la collection des Études et rencontres. Je remercie Yves-Marie Bercé, directeur de l’École nationale des chartes, d’avoir bien voulu l’accueillir dans ce cadre, et Marc Smith, professeur à l’École, d’en avoir assuré l’édition.

© Publications de l’École nationale des chartes, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search