Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Articulation 3


Texte intégral

1Héritant de la tradition de la vidéo expérimentale, l’approche de Silberstein s’appuie sur le traitement de l’image et du son avec les moyens du numérique. Tomo (2012), de Backary Diallo, rélève du cinéma expérimental produit avec les moyens de l’école du Fresnoy, Studio des Arts contemporaines, c’est-à-dire avec les techniques de l’industrie du Cinéma. Il relève de l’art de la narration, accentuée par le son, sans que ne soit prononcée la moindre parole. Tomo traite des effets mortifères de la guerre en Afrique, sur un mode surréaliste en se servant d’effets spéciaux à l’image et en mettant en avant la bande-son au sens du bruitage. Dans le texte qui suit, Abdelaziz Amraoui propose une analyse brillante de la manière dont l’image et le son construisent le sens cinématographique.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.