Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Naples, Rome, Florence

 | 
Jean Boutier
, 
Brigitte Marin
, 
Antonella Romano

Annexes et bibliographie

Annexe 1. Les académies

Texte intégral

I. LES ACADÉMIES NAPOLITAINES, xviie-xviiie SIÈCLES. LISTE ALPHABÉTIQUE1

xviie siècle

1Abbandonati : fondée avant 1635 – encore active en 1649 ; « principe » : Carlo de Lellis (1649).

2Addormentati : fondée avant 1662 – encore active en 1692 ; « principe » : Tommaso Antonio Francavilla de Barberiis (1665). Lettres et poésie.

3Adornati : fondée avant 1695 – encore active en 1697 ; siège : couvent de S. Tommaso d’Aquino.

4Agitati : fondée avant 1665 – encore active en 1679 ; siège : couvent de S. Tommaso d’Aquino ; « principi » : Ignazio Maiorano (1665), Filippo Plantamuro Filangieri (1667-79) ; emblème : blason (deux ruisseaux houleux qui se rejoignent pour former un lac) et devise (« Immota putrescit »).

5Arcincauti : fondée avant 1636 – encore active en 1682.

6Arditi : fondée avant ou en 1669 – encore active en 1697.

7Armeristi : fondée le 19 septembre 1677 en référence à un jeu de cartes, inventé cette année-là (les cartes avaient comme symboles les armoiries des principales puissances européennes du temps) ; « principe » : Annibale Acquaviva ; emblème : deux blasons (deux cartes à jouer sur la carte géographique d’Europe ; monceau d’armes, sceptres et couronnes) et deux devises (« Pulchra sub imagine ludi » ; « Jocus »).

8Assetati : fondée vers 1600 ; emblème : blason (grappes de raisin sous un pressoir) et devise (« Et coit omnis in unum »).

9Avviliti : fondée avant 1669.

10Belle Lettere : fondée dans la première ou deuxième décennie du xviie siècle – encore active en 1625 ; siège : monastère de S. Luigi di Palazzo.

11Capece Zurlo : fondée à la fin du xviie siècle – peut-être encore active en 1706 ; siège : maison de Francesco Capece Zurlo.

12Del Cimento : fondée vers 1680 ; secrétaire : Stefano di Stefano ; siège : Collegio de’ Teologi.

13Colonna : fondée avant 1650 ; siège : maison de Camillo Colonna, via S. Carlo alle Mortelle.

14Concordi : fondée vers 1675 ; siège : cloître de l’église de S. Maria Maggiore ; « principe » : Giuseppe Campanile.

15Cortese : 1666 ; siège : maison de Marino Cortese, marquis delli Rotondi.

16Curiosi : 1641 – encore active en 1666 ; « principi » : Giovan Battista Commentato Buzzecarino, comte de Montefiore et baron de S. Severo (1641) ; Diomede Carafa (1666).

17Discordanti : 1666-1668 ; sièges : couvent de S. Domenico Maggiore ; couvent de S. Maria La Nova ; « principe » : Luca Tozzi ; emblème : blason (cithare à sept cordes) et devise (« Discordia concors »).

18Dispersi : avant 1647.

19Disuniti : fin du xvie siècle ou début du xviie – encore active en 1604 et en 1635.

20Dubbiosi : avant 1646.

21Erculei : 1625.

22Erranti : fondée avant 1626 – cesse son activité au début du xviiie siècle ; siège : vestibule du monastère de S. Tommaso d’Aquino ; « principi » : Francesco Bernaudo, Carlo Capece, Giuseppe Artale, Annibale Brancaccio, Andrea Genuzio. Lettres et poésie.

23Feroci : 1691.

24Freddi : 1667.

25Immacolata Concezione della Vergine : avant 1692 (ils s’unirent aux Infervorati) ; siège : cloître des Clercs Mineurs Réguliers ; « principe » : Annibale Brancaccio ; emblème : blason (phénix ardent) et devise (« Renovabitur »).

26Incauti : 1621 ; siège : couvent du Carmine Maggiore ; « principi » : Orazio Comite (1621-34), Mario Rota (1637), Francesco Dentice (1643) ; secrétaire : Marco Antonio Perillo.

27Incolti : 1649 – encore active en 1723 et en 1732.

28Incuriosi : 1698 – encore active en 1708.

29Infervorati : avant 1692 (ils s’unirent aux académiciens de la Immacolata Concezione della Vergine) ; siège : cloître des Clercs Mineurs Réguliers ; « principe » : Annibale Brancaccio ; emblème : blason (phénix ardent) et devise (« Renovabitur »).

30Infuriati (ou Furibondi ou Furiosi) : 1623-1691 ; siège : cloître de S. Lorenzo Maggiore ; « principi » : Ottavio Carafa, marquis d’Ansi (1623), Annibale Brancaccio (1629 et 1632), Francesco Carafa, duc de Cersa (1634), Cosmo Pinelli, duc d’Acerenza et marquis de Galatona (1646-1652), Mario Rota (1666), Francesco Giudice (1690), Nicola Carmine Caracciolo, prince de Santobuono (1690) ; premier assistant : Francesco de Vivis (1623) ; deuxième assistant : Francesco Campanile (1623) ; emblème : blason (un soleil qui réchauffe des cygnes sur la rive d’un fleuve) et devise (« Agitante calescimus illo »). Poésie, lettres, philologie, histoire, sciences morales et politiques.

31Intimoriti : 1668 ; siège : Scuole Pie ; emblème : blason (une biche blessée qui court vers une source) et devise (« Obstreticante metu »).

32Inutili : 1668.

33Investiganti : 1650-1656 ; réouverture en 1662 et fermeture en 1668 ; 3ème réouverture en 1683, encore active en 1695 et fermeture à la fin du siècle ; 4ème réouverture en 1735 et fermeture le 3 novembre 1737 (à la mort de Stefano di Stefano) ; sièges : maison de Tommaso Cornelio ; maison d’Andrea Conclubet (1662) ; salle du cloître du couvent dominicain de S. Tommaso d’Aquino (1695) ; maison de Stefano di Stefano ; emblème : blason (un chien braque) et devise (Lucrèce, « Vestigia lustrat »).

34Invidiati : 1649 ; « principe » : Carlo de Lellis.

35Irrequieti : 1684 – cesse son activité avant 1692 (départ de Federici pour Salerne) ; « principe » : Nicola Federici ; emblème : blason (un ciel étoilé) et devise (« Requies mihi sola moveri »).

36Irresoluti : 1634 ; « principe » : Onofrio Ricci.

37Legisti : 1614 ; siège : couvent de S. Agostino.

38Lincei (la colonie napolitaine) : fondée le 17 août 1612 – cesse son activité après le 25 avril 1615 (supprimée par le vice-roi) ; parmi les propositions, pour le siège : Porta Pertosa, Chiaia, dans le quartier des Studi ; « principe » napolitain : Giovan Battista della Porta ; Fabio Colonna (à la mort de della Porta le 4 février 1615) ; conseiller et procureur : Nicola Antonio Stigliola ; saint patron : Saint Jean l’Évangéliste ; emblème : blason (un lynx ou loup cervier en train de dévorer le cerbère infernal, les yeux et la tête tournés vers le ciel) et devise (« Sagacitas ista ») ; chaque compagnon possédait son propre emblème mais il n’eut rapidement plus qu’une bague sertie d’une émeraude gravée à l’effigie du lynx.

39Lunatici : active au xviie siècle.

40Naufraganti : 1672 – encore active en 1677.

41Oscuri : 1679 – 1720 ou 1721 (mort de Paduano Guasco) ; siège : chapitre et étude du couvent de S. Lorenzo Maggiore ; emblème : blason (un soleil couvert par les nuages) et devise (« Et latet et licet »).

42Ottenebrati : avant 1676 – encore active en 1683 ; « principe » : Giuseppe Calderone.

43Oziosi : fondée le 3 mai 1611 – cesse son activité après la Noël 1645 (à la mort de Giambattista Manso) ; reprend son activité et la cesse au début du xviiie siècle ; 2ème ouverture en 1733, encore active en 1738 ; siège : couvent de S. Maria delle Grazie à Caponapoli, puis couvent de S. Domenico Maggiore ; « principe » : Giovan Battista Manso ; secrétaire : Giovan Andrea Di Paolo ; saint patron : Saint Thomas d’Aquin ; emblème : blason (un aigle qui observe un soleil rayonnant) et devise (« Non pigra quies »).

44Partenia (et Partenopea) : avant décembre 1594 – encore active en 1603 et au cours du xviie siècle ; « principi » : Ignazio Braccio, jésuite ; Girolamo Raimondi (1603) ; emblème : blason (un champ avec une plante d’agnuscastus près de la rive d’un fleuve ; sur les côtés de l’arbre, deux serpents qui s’enfuient) ; devise (« Nocentiorem fugat ») et cartouche (« Academia Parthenia »).

45Pigri : 1669 ; emblème : blason (une tortue).

46Ravvivati : active au xviie siècle.

47Del Real Palazzo (ou de Medinacoeli) : fondée le 20 mars 1698 – encore active en 1705 ; siège : palais du vice-roi.

48Rinnovati : 1648-1656 ; siège : Regio Studio ; « principe » : Gennaro D’Andrea.

49Rinomati : active au xviie siècle.

50Risoluti : active dans les premières décennies du xviie siècle.

51Risvegliati : 1624 – encore active en 1655 ; « principe » : Giambattista Marino ; secrétaire : Aniello Fornari.

52Rozzi : 1679 – cesse son activité avant 1703 ; « principe » : Francesco Capece Zurlo ; emblème : blason (une ourse qui lèche son nouveau-né imparfait pour lui donner forme) et devise (« Perficietur »).

53Di San Pietro Martire : 1636 ; siège : couvent de S. Pietro Martire ; « principe » : Onofrio Ricci (15 mars 1636), médecin et philosophe.

54Saffici : 1618.

55Scatenati : 1628.

56Schirchiate de lo Mandracchio e Mprovesante de lo Cerriglio : 1614.

57Sicuri : fondée au xviie siècle – encore active en 1726 ; « principe » : Gennaro Finelli (1726) ; secrétaires : Domenico Porpora, docteur (1703) ; Nicola Dinaccia, abbé (1706).

58Sileni : 1612 – cesse son activité avant 1617 ; siège : cloître de S. Pietro a Maiella ; « principi » : Annibale Macedonio ; Francesco Carafa, marquis d’Ansi.

59Solitari : 1632 ; « principe » : Giovan Francesco Maia Materdona.

60Stabili : 1604 ; siège : couvent de S. Domenico Maggiore.

61Strepitosi : 1667 – encore active en 1668 ; « principe » : Angelo de Marco.

62Teologia Scolastica : milieu du xviie siècle.

63Uniti : fondée le mardi 5 février 1692 (sur les cendres des Infuriati) – encore active en 1695 et en 1718-19 ; siège : couvent de S. Domenico Maggiore ; « principe » : Antonio di Gennaro, duc de Vietri (1718-19) ; secrétaire : Francesco Buoncompagni ; assistants : Pier Luigi Carafa (premier) et Giovanni della Leonessa (second) ; emblème : blason (un laurier dans lequel entrent des essaims d’abeilles pour faire leur miel) et devise (« Amor omnibus idem »).

64Vari : active dans la première moitié du xviie siècle ; « principi » : Giovanni de Dura, Giuseppe Salerno ; emblème : blason (un ciel piqué d’étoiles étincelantes).

65Vigilanti partenti : emblème : blason (une cigogne qui serre une pierre dans les griffes de sa patte gauche) et devise (« Altera dormiente resurgit »).

66Volanti : 1659.

xviiie siècle

67Acefali : 1734-1783.

68Aletina : fondée en 1741 – cesse son activité en 1806. Fondée en honneur de l’Immaculée Conception par les Augustins déchaussés. Elle se réunissait en l’église de Santa Maria della Verità, pour y réciter des compositions en prose et en vers, publiées jusqu’en 1805.

69Anelanti : fondée en avril 1740. Président : Niccolò del Pezzo, professeur de jurisprudence à l’Université de Naples. Giovanni Carafa, duc de Noia et professeur de mathématiques à l’Université, en fut membre. Sciences et lettres.

70Antiniana : colonie de l’académie des Inculti Agricoltori de Montaldo, fondée le 27 janvier 1707 par Carlo Nardi, secrétaire.

71Ansiosi : attestée en 1708.

72Arcivescovile : vers 1783-1786, voulue par l’archevêque Giuseppe Capece Zurlo, réactive l’académie fondée par le cardinal Spinelli, réformée par le cardinal Sersale.

73Brasiliana : fondée en 1710, colonie de l’académie des Inculti Agricoltori de Montaldo.

74Brancaccio : 1763, maison de Niccolò Brancaccio.

75Castagnola : 1727-1760. Maison du marquis Giovanni Antonio Castagnola, conseiller et caporuota du Sacro Regio Consiglio. Droit et lettres.

76Cervellini : 1779 ; maison des frères Geraldo et Antonio Cervellini ; lettres et poésie.

77Colonia Sebezia degli Arcadi : fondée en 1703 par Biagio Maioli de Avitabile ; restaurée en 1733.

78De Alteriis : active à partir de 1725, maison du prêtre Ciro de Alteriis, à l’Arenella ; en 1728, elle fut transférée dans la maison de Giuseppe Ruffo de’ duchi di Bagnara. Matières ecclésiastiques, sciences, poésie et lettres.

79De Iorio : 1775 ; maison du prêtre Domenico de Iorio ; théologie.

80Dell’Arboscello : active au milieu du xviiie siècle ; maison de l’abbé Gaetano de Bottis, professeur à l’Université de Naples. Lettres et poésie grecque, latine et italienne. Parmi ses membres : Domenico et Francesco Antonio Grimaldi, Andrea Serrao, Domenico Diodati.

81Di Gennaro : vers 1780. Maison d’Antonio di Gennaro, duc de Belforte.

82Ecclesiastica : 1793.

83Emuli : active au milieu du xviiie siècle. Maison de Girolamo Pandolfelli, puis dans la maison de Centomani. Lettres, poésie, jurisprudence.

84Ercolanese : fondée en 1755 par Charles de Bourbon pour l’étude des antiquités d’Herculanum ; président : Bernardo Tanucci ; secrétaire : Pasquale Carcani. Restaurée par Ferdinand IV en 1787, elle cessa son activité en 1798.

85Esercitati : active au milieu du xviiie siècle. Maison de l’avocat Gregorio Buscè ; jurisprudence, lettres, poésie.

86Filarmonici del Sebeto : 1792-1799 ; maison de l’avocat Giulio Imbimbo.

87Filologica : vers 1780. Lettres.

88Filopatridi : fondée par Ferdinando Galiani et ses amis pour cultiver le dialecte napolitain.

89Galiani : académie des sciences fondée pas Celestino Galiani en 1732. Président : Francesco Spinelli, prince de Scalea ; secrétaire : Francesco Serao. Palais Gravina.

90Jerocades : 1791-1799 ; maison d’Antonio Jerocades ; sciences et poésie.

91Invogliati : active à la fin du xviiie siècle, fondée par le jurisconsulte Michele Terracina ; jurisprudence, poésie, lettres.

92Luppoli : 1773 ; maison du jurisconsulte et professeur universitaire Vincenzo Lupoli.

93Magiocca : active jusqu’en 1748 ; maison d’Antonio Magiocca, conseiller du Sacro Regio Consiglio ; jurisprudence.

94Maiello : active jusqu’en 1709 ; maison du prêtre Carlo Maiello.

95Marigliano : maison d’Isabella Mastrilli, duchesse de Marigliano ; poésie.

96Medica : fondée en 1754 à l’hôpital des Incurables. Formée de médecins du même hôpital pour l’instruction (sciences de la faculté de médecine) des jeunes destinés au service et au soin des malades.

97Mergellina : active de 1781 à la fin du siècle ; colonie arcade.

98Monteforte : active du début du xviiie siècle à 1717, maison d’Antonio Monteforte à Pizzofalcone ; sciences.

99Orti : 1785 ; lettres, poésie.

100Pacelli : vers 1730 ; maison du jurisconsulte Gabriele Pacelli.

101Pensierosi : attestée en 1712.

102Placidi : fondée au milieu du xviiie siècle et encore active en 1774 ; maison de l’ingénieur royal Francesco Fortini. « Principe » : Antonio di Gennaro.

103Platina : active jusqu’en 1783, maison du comte Giovanni Giuseppe Wilzeck, ambassadeur d’Autriche en Lombardie ; littérature.

104Portico della Stadera : 1725-1751 ; maison de l’avocat Girolamo Morano ; jurisprudence, littérature, philosophie morale.

105Riservati : active au milieu du xviiie siècle, fondée par le prêtre de San Giuseppe Maggiore.

106Rosei : vers 1791, maison du jurisconsulte Giuseppe Vairo Rosa ; lettres, jurisprudence.

107Rossi : vers 1730, académie de médecine, maison de Berardino Rossi, professeur de médecine.

108Ruffo : vers 1730, maison de Giuseppe Ruffo.

109Sacra Arcivescovile : fondée par Annibale Marchese en 1741 ; président : cardinal Giuseppe Spinelli.

110Restaurée en 1758 ; président : cardinal Antonio Sersale. Histoire ecclésiastique, liturgie et droit canon.

111Sacri Canoni : vers 1735, fondée par l’abbé Carlo Marini.

112San Michele Arcangelo : fondée en 1782 par l’archevêque de Naples Serafino Filangieri ; théologie.

113SS. Rosario : active à partir de 1798 ; académie poétique de l’archiconfrérie de Notre Dame du Rosaire.

114Scalfati : active au milieu du xviiie siècle ; maison de l’avocat Nicola Scalfati.

115Scienze e Belle Lettere : créée le 22 juin 1778 par Ferdinand IV, inaugurée le 5 juillet 1780.

116Secrétaires : Andrea Serrao (lettres), Michele Sarcone (sciences), puis à partir de 1784, Pietro Napoli Signorelli.

117Scozio : active dans la deuxième moitié du xviiie siècle ; fondée par Costanza Scozio ; poésie.

118Semplici : fondée en 1711 dans la maison de l’avocat Girolamo Morano ; jurisprudence et lettres. Active jusqu’en 1725, année où elle est remplacée par l’académie du Portico della Stadera.

119Sinceri dell’Arcadia Reale : 1794-1800. Anciennement dite degli Immaturi ; en 1794 l’Aletina s’unit à elle. Fondateur et « principe » perpétuel : Vincenzo Ambrogio Galdi.

120Tarsia : 1747-1753. Fondée par Ferdinando Vincenzo Spinelli, prince de Tarsia, dans son palais ; sa bibliothèque fut ouverte au public le 22 juillet 1747, et l’académie inaugurée le 30 juillet de la même année.

121Teologica : vers 1760, dans le Collegio dei Cinesi ; théologie.

122Torrebruna : fondée en 1776, encore active en 1783 ; maison du lieutenant-colonel Agostino de Torrebruna, commissaire de guerre et secrétaire de la Capitainerie Générale de Pizzofalcone.

123Valetta : active jusqu’en 1714 ; maison et bibliothèque de Giuseppe Valetta. Venettozzi : attestée en 1771 ; jurisprudence.

124Ventura : 1748-1751 ; maison du Président du Tribunal de Commerce Francesco Ventura. Celestino Galiani en fut membre.

125Venturieri : 1723.

126Villarosa : active à la fin du xviiie siècle ; maison de Carlo Antonio de Rossa, marquis de Villarosa ; sciences et lettres.

127Visone : maison du médecin Luigi Visone.

128Vuolante : vers 1786 ; maison de Vincenzo Vuolante ; lettres et poésie.

II. ACADÉMIES ROMAINES, DEUXIÈME MOITIÉ DU xviie-xviiie SIÈCLE2

  • 2 Liste établie par Maria Pia Donato. Sources bibliographiques : M. Maylender, Storia delle accademie (...)

129Accademia degli Umoristi : 1600-1644. Plusieurs fois rétablie pour de brèves périodes jusqu’en 1717. Poésie, éloquence.

130Accademia degli Infecondi : 1613 – début du xviiie siècle ; S. Carlo ai Catinari. Restaurée en 1731. Poésie, éloquence.

131Accademia degli Intrecciati : 1641-1689 ; maison de G. Carpani. Droit, poésie.

132Conferenza dei Concili : 1671-1715 environ ; Collegio Urbano di Propaganda Fide. Théologie, droit canon, histoire ecclésiastique relative aux conciles généraux et particuliers.

133Accademia degli Sfaccendati : 1672- ? ; S. Chigi. Représentations théâtrales.

134Accademia Reale de Christine de Suède : 1674-1685 environ. Palazzo Riario. Philosophie morale, éloquence, antiquités.

135Accademia Fisicomatematica de G. G. Ciampini : 1676-1698 ; S. Agnese in Agone. « Materie sperimentabili », antiquités.

136Accademia degli Indisposti : 1677- ? ; chez L. Bellinzani, puis à la Sapienza. Médecine, éloquence.

137Congresso Medico Romano : 1681-1689 ; chez G. Brasavola. Physique, chimie, médecine, éloquence.

138Accademia Matematica de D. Quarteroni : 1689- ?. Mathématiques.

139Accademia dei Disuniti, ou degli Eccitati et puis simplement Ottoboniana : 1689- ? ; chez Pietro Ottoboni. Poésie, musique.

140Accademia dei Concili : 1682-1690, couvent SS. Cosma e Damiano. Théologie, droit canon, histoire ecclésiastique relative aux conciles généraux et particuliers pour le clergé régulier.

141Accademia dei Concili : 1683- ?, Célestins de S. Eusebio. Histoire ecclésiastique

142Arcadia : de 1690 à nos jours.

143Accademia dei Dogmi : 1694-1704 ; S. Paolo alla Regola, puis Trinità dei Pellegrini et enfin à la Sapienza. Théologie dogmatique, exégèse, morale.

144Accademia Teologica : 1698-1798 environ ; R.C. Girolami, puis à l’Académie des Nobles Ecclésiastiques, et enfin à la Sapienza.

145Accademia degli Antiquari Alessandrini : 1709 environ- ?. Maison d’A. Albani. Chronologie sacrée et profane, antiquités, astronomie.

146Nuova Arcadia : 1711-1713.

147Accademia dei Quirini : 1714-1764 environ. Au Palais Pamphili (piazza Navona), puis au Palais Corsini (Lungara). Restaurée à la fin du xviiie siècle. Poésie, éloquence, antiquités, sciences de la nature.

148Accademia dei Concili : 1740-1758.

149Accademia di Storia Ecclesiastica : 1740-1758.

150Accademia di Liturgia : 1740-1758.

151Accademia di Storia romana e antichità : 1740-1758.

152Accademia degli Occulti : de 1766 environ à la fin du xviiie siècle ; chez B. Odescalchi. Poésie et histoire littéraire.

153Accademia dei Forti : de 1776 à la fin du xviiie siècle. Poésie, éloquence.

154Accademia degli Aborigeni : de 1777 à la fin du xviiie siècle. Poésie, éloquence.

155Congresso Economico Romano : 1787- ?. Agriculture, arts mécaniques, chimie, économie.

156Accademia Umbro-Fuccioli ou Scarpelliniana : 1795 environ-1799 ; Collegio Umbro. Physique et mathématique.

157Accademia Esquilina : 1797 environ- ?. Palais Caetani (Esquilin). Poésie, histoire littéraire.

158Istituto Nazionale delle Scienze, Lettere e Arti della Repubblica Romana : 1798-1799.

159Società d’Agricoltura, Commercio e Arti : 1798-1799.

160Nuovi Lincei, puis Lincei : 1801-1846. Sciences physiques, mathématiques, biomédicales, botaniques, et économiques.

III. LES ACADÉMIES FLORENTINES, xvie-xviiie SIÈCLE3

  • 3 Cette liste, probablement incomplète, est le résultat d’une enquête en cours pour inventorier les a (...)

161Abbozzati : académie théâtrale, active dans les années 1660.

162Acerbi : académie active en 1704 ; activités théâtrales.

163Adamisti : académie théâtrale, active dans les années 1670.

164Affinati, puis Casino dei Nobili di S. Marco : académie créée sous le nom d’Affinati vers 1645 ; importante activité théâtrale ; protecteurs : cardinal Leopoldo de’ Medici, cardinal Francesco Maria de’ Medici (1681-1711) ; prend le nom de « casino di san Marco » vers 1660 ; redevient a. des Affinati le 13 février 1742 ; supprimée le 25 septembre 1760 pour former le nouveau Casino dei Nobili, avec l’a. des Vaganti et le Casino di Santa Trinità.

165Agevoli : académie théâtrale, sans date.

166Aggirati : cf. Svogliati

167Agiati : académie théâtrale, active en 1667.

168Allegretti (compagnia degli) : compagnie d’artisans, qui se consacre à des activités théâtrales, xvie siècle.

169Allegri : compagnie de bons vivants, fondée le 3 juin 1571dans une maison.

170Alterati : académie littéraire, créée le 17 février 1569 ; disparaît probablement à la mort de Giovan Battista Strozzi, en 1634.

171Antellesi : compagnie littéraire fondée en 1600 par Michelangelo Buonarroti le jeune, et par d’autres « pastori » dans la villa de l’Antella, à proximité de Florence.

172Apatisti : « conversazione virtuosa » ouverte par Agostino Coltellini en 1632 ; devient « accademia degli Apatisti » en 1637 ; supprimée par motuproprio du 7 juillet 1783.

173Aquilotti : académie théâtrale, active dans la première moitié du xviie siècle.

174Arcadia : colonie florentine de l’Arcadie romaine, active à partir du 5 mai 1690.

175Armonici : académie théâtrale, fondée en 1766.

176Arrischiati : académie théâtrale, fondée en 1762.

177Arsura : « conversazione » de divertissement dite anciennement du Turacciolo ; organisée le 1er novembre 1682 ; s’occupe de peinture, musique et jeux.

178Assetati : académie, sans date.

179Assicurati : académie théâtrale, sans date.

180Belle Arti : académie fondée le 3 octobre 1784, pour succéder à l’accademia del Disegno.

181Borra (della) : académie de divertissement (peut-être modèle de l’Arsura) existant dans les années 1610-1616.

182Botanica : « società » créée en 1716 ; prend en janvier 1734 le nom de « società filosofica fiorentina », puis de « fisico-botanica », avant de revenir à celui de « botanica » ; unie par rescrit grand-ducal à l’académie des Georgofili le 6 mai 1783.

183Brutti : académie littéraire, existant au début du xviiie siècle.

184Cadenti : académie théâtrale, réouverte le 7 juin 1705 sous la protection de saint Philippe Neri.

185Campi : instituée comme « potenza dell’Imperatore de’ Campi » en 1533 ; connue sporadiquement en 1561 et en 1577.

186Casa Gavard : « conversazione » poétique, active dans les années 17601770.

187Casino di Badia : né comme « conversazione » de nobles avec activités théâtrales, avant 1638 ; à partir de 1684, ayant changé de siège, devient le Casino di Santa Trinità (cf. Affinati).

188Centauro (del) : conversation active dans les années 1680-1690.

189Cimento : académie scientifique, créée le 17 juin 1657 ; protecteur : prince Leopoldo de’ Medici ; cesse son activité en mars 1667.

190Colombaria : conversation d’érudits, qui se réunit à partir de 1729 ; se constitue en Società Colombaria le 15 mai 1735 ; est toujours active.

191Concordi : académie d’exercices chevaleresques, avec activité théâtrale (comédies en prose), formée en 1644 ; protecteur : don Lorenzo de’ Medici, fils de Ferdinand Ier, puis Giovan Carlo de’ Medici cardinal ; prend le nom en 1651 d’« Accademia teatrale di via della Pergola » puis d’Immobili.

192Confusi : cf. Venti.

193Coreofili : académie théâtrale, créée en 1782.

194Costanti : « compagnia » de jeunes, issue de la confrérie de san Bernardino, instituée en 1559.

195Crusca : académie littéraire ; la « piacevol brigata dei Crusconi », formée dans les années 1570, prend le nom d’« accademia della Crusca » le 25 janvier 1583 ; supprimée par motuproprio du 7 juillet 1783.

196Desiosi : académie littéraire, créée le 1er juin 1587 par Agostino Del Nero ; se réunit à celle des Alterati dans les années 1590.

197Disegno : académie artistique, se réunit la première fois le 31 janvier 1564 ; réformée en 1783.

198Disuniti : académie littéraire et théâtrale, active dans les années 1583-1635 environ.

199Effimeri : académie théâtrale, active dans les années 1690.

200Elevati : académie musicale et théâtrale, fondée en 1607 ; existe jusqu’à la fin des années 1620.

201Eterei : académie, sans date.

202Fantastici : « brigata » qui joue des comédies profanes, active vers 1555.

203Ferdinandea : académie créée en 1603 à la cour pour l’éducation du prince Côme, fils de Ferdinand Ier.

204Fiamma (della) : « compagnia » de divertissement pour « cavalieri », fondée le 17 janvier 1525 et existant encore en 1566.

205Filareti : académie théâtrale, créée en 1773.

206Fiorentina : issue de l’académie des Umidi, l’académie « florentine », académie littéraire, est constituée, selon la volonté du duc Côme Ier, le 31 janvier 1541 ; supprimée par motuproprio du 7 juillet 1783.

207Fiorentina (nuova) : créée le 14 septembre 1783 et ouverte le 27 novembre 1783 ; cesse son activité en janvier 1811, lors de la réouverture de l’académie de la Crusca.

208Gallo (di San) : académie théâtrale, active dans la première moitié du xviie siècle.

209Gelsomino : « compagnia » de divertissement, créée le 30 janvier 1510.

210Geometria : « accademia » de géométrie appliquée à la construction de ponts, fontaines, horloges, forteresses et aqueducs, créée en 1660 et fermée le 4 mars 1661.

211Georgofili : académie d’agriculture, créée le 4 juin 1753 ; absorbe la Società Botanica le 6 mai 1783 et devient la Società economica de Florence ; existe encore de nos jours.

212Giramei : académie « comica » créée en 1702.

213Gracchianti : académie théâtrale, active dans les années 1650.

214Immobili : académie créée vers 1550 pour défendre l’astronomie ptoléméenne.

215Immobili : cf. Concordi.

216Imperfetti : académie théâtrale, créée à une date inconnue, active dans les années 1670.

217Improvisti : académie théâtrale, sans date.

218Incostanti : académie théâtrale et musicale, créée en 1618 ; en 1629 se réunit à l’académie des Elevati.

219Industriosi, o di scolastica e Teologia (cf. di scolastica e Teologia).

220Ineguali : académie existant au début du xviiie siècle.

221Infiammati : académie littéraire, avec activités théâtrales, créée il 25 février 1586 au sein de la compagnie de saint Antoine de Padoue ; cesse ses activités au début du xviie siècle ; reconstituée en 1628.

222Infuocati : académie existant au xvie siècle.

223Infuocati : académie noble, créée le 19 mars 1664 ; protecteur : cardinal Carlo de’ Medici ; importantes activités théâtrales ; restaurée en 1701 ; existe toujours dans les années 1760.

224Ingegnosi : académie théâtrale, existant dans les années 1780.

225Innominati : académie théâtrale, active dans les annés 1690.

226Instancabili : académie littéraire, avec activité théâtrale, érigée en 1631 au sein de la compagnie de saint Jean l’Évangéliste ; réorganisée en avril 1633 ; protecteur : prince Giovan Carlo de’ Medici.

227Intrepidi : académie théâtrale créée le 18 avril 1778 ; cesse son activité en 1889.

228Lesina (compagnia della) : « compagnia di divertimento », active entre 1595 et 1666.

229Lucidi : académie littéraire, pour l’éducation de jeunes nobles, traitant de matières poétiques, philosophiques et théologiques, créée en 1560.

230Medicina : académie projetée en juillet 1778, sur le modèle de la Société royale de médecine de Paris ; jamais réalisée.

231Nascenti : « conversazione di cavalieri », créée vers 1692, avec activités théâtrales.

232Nobili (dei) : académie d’éducation pour jeunes nobles, ouverte le 1er mai 1689 ; réorganisée en janvier 1740, fermée vers 1745 ; réouverte en janvier 1761 ; définitivement fermée en octobre 1773.

233Oscuri, ou Trasformati : académie théâtrale et littéraire créée en 1575 ; actives quelques années.

234Pacifici : académie créée en 1575.

235Paragone (del) : académie probablement théâtrale, sans date.

236Parteni : académie créée par les Jésuites dans le collège de san Giovannino (xvie siècle).

237Pellegrini : académie littéraire, active dans les années 1620-1640.

238Percossi : académie littéraire, avec activités théâtrales, créée vers 1646 par le peintre Salvator Rosa ; protecteur : cardinal Giovan Carlo de’ Medici ; cesse son activité vers 1655.

239Piaccenti : académie peut-être théâtrale, sans date.

240Piacevoli : académie de divertissement (jeux et chasse ), créée en 1593, quand elle se sépare des Piattelli (cf. Piattelli).

241Piano (del) : académie de divertissement, créée vers 1555 ; disparaît probablement à la fin de la décennie.

242Piattelli : « compagnia » (ou « potenza ») de divertissement antérieure à 1572 (cf. Piacevoli).

243Pietosi : académie des élèves du collège des Scolopes ; existe dans les années 1670.

244Platonica : académie « renée » en 1638, pour faire « revivre » la mythique académie platonicienne de Marsile Ficin.

245Remoti : académie littéraire, créée le 1er avril 1699 ; existe encore en février 1701.

246Rifritti : académie active au début du xviiie siècle.

247Rigettati : académie théâtrale, sans date.

248Rimoti : académie théâtrale, active dans les années 1720.

249Rinascenti di Filosofia, ou accademia scolastica : académie dont les statuts sont élaborés en 1711.

250Rinnovati : académie active au début du xviiie siècle.

251Rinvigoriti : académie théâtrale, active dans les années 1670.

252Risoluti, puis Vaganti (1723) : académie de divertissement créée le 21 janvier 1719 ; supprimée le 25 septembre 1760 pour former le nouveau Casino dei Nobili, avec l’a. des Affinati et le casino di Santa Trinità.

253Rugginosi : académie de divertissement, active dans les années 1621-1622.

254Sacra Accademia Medicea, ou Fiorentina : académie littéraire et artistique ; existe dans les années 1515-1519.

255Saggiati : académie théâtrale, active dans les années 1690.

256Salvatici : académie active au milieu du xviie siècle.

257Scherno (dello) : « compagnia » satirique de divertissement, active entre 1703 et 1711.

258Scolastica e Teologica : académie créée au sein du séminaire florentin, sur initiative de son directeur, Giuseppe Maria Brocchi, en 1716 ; cf. aussi Industriosi.

259Solleciti : académie théâtrale, dénommée aussi « società del nuovo teatro di Borgo Ognissanti », créée le 10 mai 1778 ; cesse son activité le 21 septembre 1889.

260Sorgenti : académie de jeux et de théâtre créée en 1654 ; protecteur : prince Côme, futur Côme III, cardinal Giovan Carlo de’ Medici, cardinal Ferdinando Maria de’ Medici ; existe au moins jusqu’en 1752.

261Spensierati : académie littéraire, existe dans les années 1605-1609 ; réformée en 1607.

262Spontanei : académie existant en 1765 dans l’hôpital de Santa Maria Nuova.

263Storditi : académie théâtrale, active dans les années 1610.

264Sviluppati : académie des étudiants du collège des Scolopes, créée en 1638.

265Svogliati : en 1621, « conversazione » dans la maison de Jacopo Gaddi ; puis académie littéraire, créée le 5 septembre 1635 ; prend le nom de « Svogliati » le 20 août 1637 ; cesse probablement son activité en septembre 1648.

266Teologico dogmatica : académie créée en 1753 par quelques étudiants de théologie du collège des Scolopes pour former les ecclésiastiques ; organisée par un règlement de septembre 1759 ; existe au moins jusqu’en 1783.

267Teologia morale pratica : académie créée en décembre 1744 par le père Ferrante Moniglia dans le collège des clercs réguliers des Scuole Pie.

268Tizzoni : académie fondée vers 1639.

269Torbidi : académie existant au début du xviiie siècle

270Umidi : académie littéraire, créée le 1er novembre 1540 ; dissoute le 31 janvier 1541 et récréée aussitôt sous le nom d’Académie florentine (cf. Fiorentina). Venti, puis Confusi (juin 1592) : académie littéraire, créée vers 1591 ; active entre 1591 et 1597. Volanti : académie théâtrale, active dans les années 1690.

Notes

1 Liste établie par Girolamo de Miranda pour le xviie siècle, et par Brigitte Marin pour le xviiie siècle. Source bibliographique : C. Minieri Riccio, Cenno storico delle accademie fiorite nella città di Napoli, dans Archivio storico per le province napoletane, III, 1878, fasc. IV, p. 745-58 ; IV, 1879, fasc. I-III, p. 163-78, 37994, 519-36 ; V, 1880, fasc. I-III, p. 131-57, 349-73, 578-612.

2 Liste établie par Maria Pia Donato. Sources bibliographiques : M. Maylender, Storia delle accademie d’Italia, Bologne, 1926-1930 ; M. P. Donato, Accademie romane. Una storia sociale, 1671-1824, Naples, 1999. Liste partielle dans laquelle ne figurent pas, en particulier, les académies collégiales (Parteni, Stravaganti, Vari, etc.).

3 Cette liste, probablement incomplète, est le résultat d’une enquête en cours pour inventorier les académies florentines et leurs sources, entre xvie et xviiie siècle, conduite par Jean Boutier et Maria Pia Paoli. Les résultats définitifs de l’enquête feront l’objet d’une publication séparée. L’inventaire des académies théâtrales a bénéficié de la précieuse collaboration de Nicola Michelassi et Salomé Vuelta.

© Publications de l’École française de Rome, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540