Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

L’économie du ‘mouchoir’ : crédit et microcrédit à Venise au XVIIIe siècle

Collection de l'École française de Rome

Éditeur : Publications de l’École française de Rome

Lieu d’édition : Rome

Publication sur OpenEdition Books : 10 février 2022

Collection : Collection de l'École française de Rome

Année d’édition : 2022

Nombre de pages : 408


Présentation

La littérature sur le crédit à l’époque moderne s’est souvent focalisée sur les Monts-de-piété, les prêteurs juifs et les notaires, considérés comme le noyau du système de crédit préindustriel. Cependant, pour la majorité des habitants des villes de l’Ancien Régime, le besoin presque quotidien d’obtenir de petits prêts était satisfait par d’autres voies, moins connues mais tout aussi fondamentales pour la fragile économie des couches populaires. En utilisant des sources d’archives inédites, ce volume analyse l’architecture du marché du crédit à Venise au XVIIIe siècle. Au sein de ce marché, il est apparu que osti (aubergistes) et bastioneri – gestionnaires des bastioni, entrepôts où le vin était vendu à emporter – occupaient une place centrale, à la fois comme fournisseurs de biens de première nécessité et prêteurs sur gage. Ils étaient un point de référence incontournable pour les franges les plus pauvres et vulnérables de la société, les protagonistes de ce que l’auteur appelle « l’économie du mouchoir » (economia del fazzoletto). Chaque année osti et bastioneri prenaient en gage des dizaines de milliers d’objets d’usage quotidien – la vraie « richesse » des pauvres – dans le cadre de transactions à mi-chemin entre crédit et consommation. Les coffres et les armoires des Vénitiens devenaient de véritables réserve de valeur, toujours disponibles pour être exploitées en cas de besoin : il s’agissait d’une ressource fondamentale, qui leur permettait de survivre, un mouchoir à la fois.


Sommaire

Première partie - « Le vin et l’argent » : osterie, bastioni et marché du crédit à Venise au XVIIIe siècle

Deuxième partie - L’expérience et la tradition : marchés, offres et choix


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.