Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Malte, frontière de chrétienté (1530-1670)

 | 
Anne Brogini

Introduction générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

FRONTIÈRE, FRONTIÈRES

Image img01.jpg

Carte 1 – L’archipel maltais au xxe siecle.

Des frontières persistent en dépit des flux de personnes qui les franchissent1.

La frontière est une construction historique. De même qu’il faut à toute nation des « mythes nationaux », la naissance des frontières résulte de la conjonction entre des éléments concrets de leur matérialisation, comme un passé de conflits, ou des caractéristiques linguistiques, religieuses et culturelles, et la manifestation d’un désir humain de cette construction2.

C’est en 1928, soit peu de temps après que la victoire française avait rendu à la France l’Alsace, rétablissant ainsi une « ancienne » frontière, conformément à une tradition historiographique française qui prévalut depuis l’époque moderne et pendant tout le xixe siècle, que Lucien Febvre3 écrivit un article important sur le terme de frontière. À ce moment-là, le concept possède déjà une histoire et s’est chargé de sens multiples qui traduisent des contextes nationaux différents e...

© Publications de l’École française de Rome, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540