École française d’Athènes https://books.openedition.org/efa CC0 Bertrand.Grandsagne@efa.gr Études critiques sur les inventaires de l’Indépendance délienne Au cours de la période de l’Indépendance, les hiéropes – magistrats de Délos chargés de gérer les biens sacrés – devaient chaque année rédiger un inventaire des offrandes consacrées à Apollon et à d’autres divinités. Ils les faisaient ensuite graver sur des stèles que les fouilleurs de l’École française d’Athènes ont exhumées bien des siècles plus tard. Publiés par Félix Durrbach, ces textes sont riches en données très diverses.
Dans une thèse soutenue en 1959, Jacques Tréheux a traité de tout ce qui concernait les collections de vases, ce qui l’a conduit à analyser de manière critique les inscriptions publiées en IG XI 2 puis dans la collection des ID. Son étude porte principalement sur les inventaires de l’Hiéropoion et de la Chalcothèque. J. Tréheux aurait souhaité étendre cette étude à l’ensemble des inventaires ; mais son travail est demeuré inachevé. Du moins les sept chapitres rassemblés ici en apprennent-ils beaucoup à la fois sur la gestion des offrandes, sur la rédaction des premiers inventaires et sur un certain nombre de termes employés par les hiéropes – dont il a su préciser le sens. Des addenda et corrigenda dus à Pierre Charneux ainsi que des indices détaillés en facilitent la lecture et la consultation.

]]>
https://books.openedition.org/efa/15906 2024-03-26 Jacques Tréheux, Pierre Charneux, Marie Feyel et Christophe Feyel École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Parasites of the God Freed from Athenian tutelage in 314 BC, at a time of geopolitical changes that marked the beginnings of the Hellenistic period in the Aegean world, Delos gradually consolidated its political and economic independence. During the third and second centuries, the Delian community redefined the central place that the island had continually occupied in the economic, financial and cultural flows of the Mediterranean. This study, mainly based on epigraphic accounting sources, including more than five hundred accounts and engraved inventories that were displayed in the sanctuary of Apollo, but also on numismatic sources and archaeological remains on the seafront, re-considers the question of Delos’ place in the Hellenistic economy. Far from being an exception to be excluded from serialized comparisons, the Delian evidence is indicative of Aegean economic circumstances and demonstrates the capacities of the Greek communities to adapt to change in troubled times. Behind the numbers cut in stone appear human communities and societies whose economic activities shed fresh light on the history of this part of the Mediterranean.

]]>
https://books.openedition.org/efa/16192 2024-03-13 Véronique Chankowski École française d’Athènes en École française d’Athènes
L’organisation militaire de la Confédération Béotienne (447-171 av. J.-C.) La guerre antique est bien plus qu’une affaire cantonnée au domaine militaire : c’est un fait total, à la fois politique, social, culturel, qui structure durablement les sociétés qui la font ou qui cherchent à s’en prémunir. Le livre de Thierry Lucas entend traiter de front cette question majeure à travers le cas de la Béotie aux époques classique et hellénistique, sur le temps long, au cours de cinq chapitres thématiques. L’enquête prend appui sur les récits de bataille de l’époque classique, qui donnent un aperçu du fonctionnement de l’armée béotienne au moment de la guerre du Péloponnèse et de la période d’hégémonie thébaine, et sur la riche documentation épigraphique de l’époque hellénistique. Ces données, croisées avec les apports de l’archéologie, de l’iconographie ou de la numismatique, permettent de dresser le tableau d’un système militaire qui imprégnait l’ensemble de la société béotienne, qu’il s’agisse des institutions politiques, de la religion ou encore de la culture. Même pour l’époque hellénistique, malgré le rôle en retrait de la Confédération sur la scène internationale, les sources épigraphiques nous montrent un koinon doté d’organes militaires bien rodés et pleinement fonctionnels, constamment adaptés aux évolutions des pratiques guerrières qui reflètent une culture militaire très développée.
Cet ouvrage propose en somme, pour la première fois, une synthèse complète, inscrite dans le temps long, sur un système militaire fédéral antique. Il serait trompeur d’y voir simplement un volume de plus d’études béotiennes : bien plus qu’une analyse strictement régionale, ce travail constitue un véritable paradigme pour l’histoire militaire du monde grec.

]]>
https://books.openedition.org/efa/15838 2024-01-19 Thierry Lucas École française d’Athènes fr École française d’Athènes
De l’« École Giffard » à l’Institut français de Grèce (1907-2022) École Giffard, Institut supérieur d’études françaises, Institut français d’Athènes ou Institut français de Grèce… l’établissement fondé en 1907 par l’École française d’Athènes a connu plusieurs dénominations et de nombreuses mutations, mais n’a jamais failli à ses missions fondamentales : non seulement travailler à la diffusion de la langue française en Grèce, mais aussi et surtout favoriser le dialogue entre les cultures des deux pays. Depuis sa création, au début du XXe siècle, ses transformations accompagnent l’évolution de la société grecque, grâce à l’action déterminée de tous ceux qui le dirigent et l’animent. Autrefois fréquenté par des dizaines de milliers d’élèves et doté d’un vaste réseau d’annexes, il est aujourd’hui un acteur essentiel de la vie culturelle grecque : nombreux sont les écrivains, peintres, sculpteurs, musiciens et metteurs en scènes, ainsi que les scientifiques de toutes les disciplines, qui ont franchi et franchissent encore ses portes. Cet ouvrage, qui s’appuie sur un vaste éventail de sources inédites et de documents d’archives, retrace les grandes étapes de cette histoire commune.

]]>
https://books.openedition.org/efa/15746 2023-09-12 Nicolas Manitakis et Lucile Arnoux École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Aux origines des nationalismes balkaniques En cette année de commémoration du bicentenaire de la révolution d’Indépendance grecque, cette étude de Pascal M. Kitromilidès consacrée à la réception et à l’influence de la Révolution française sur les nationalismes balkaniques se devait d’être mise à l’honneur. Ce travail, dans l’édition grecque de 1990, a accompagné les bouleversements récents de l’histoire européenne, depuis les commémorations de la Révolution française en 1989 jusqu’aux évolutions des années suivantes en Europe de l’Est et du Sud-Est. Son édition révisée, proposée ici en français, invite encore à relire ce passé récent en interrogeant les croisements entre idées révolutionnaires et construction des nationalismes, tant l’analyse de l’historien est aussi le reflet des interrogations de son époque.
Réinterroger ainsi la question des Lumières, c’est porter un regard différent, éclairé par d’autres contextes, décentrer le point de vue en prenant les Balkans pour point de départ. Il en ressort une image renouvelée de la réception des idées révolutionnaires françaises en Europe et des critiques dont elle fait l’objet dans la pensée libérale, mais aussi une vision approfondie de la place singulière de l’hellénisme dans ce nouveau paysage qui émerge entre la fin du XVIIIe et le milieu du XIXe siècle. Les idées, éminemment révolutionnaires, de nation et de libération nationale trouvent ainsi dans les Balkans et en Europe du Sud-Est un écho bien particulier.

]]>
https://books.openedition.org/efa/14329 2023-06-29 Pascal M. Kitromilidès École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Le double voyage : Paris-Athènes (1945‐1975) Les années 1945-1975 représentent un sommet dans les échanges culturels franco-grecs, en dépit – ou peut-être justement à cause – des crises successives que connaît la Grèce durant cette période, depuis la guerre civile (1944-1949) jusqu’à la dictature militaire (1967-1974).
Le Paris de l’après-guerre exerce encore un attrait incontesté sur les élites intellectuelles et artistiques grecques, qui y trouvent à la fois un refuge contre l’arbitraire qui règne dans leur pays et une ouverture sur la modernité.
La Grèce est à Paris : des architectes grecs y font carrière, souvent en passant par l’atelier de Le Corbusier, une nouvelle génération d’artistes y expose, tandis que la traduction de la littérature grecque en français connaît un essor sans précédent. Mais le voyage se fait dans les deux sens, et la France est aussi en Grèce, à travers l’influence exercée par les idées, aussi bien dans le domaine artistique que dans celui des lettres et de la philosophie.
Parmi les nombreux acteurs de ce double voyage, d’une rive à l’autre de la Méditerranée, le lecteur rencontrera les noms de Candilis, Dubuisson, Xenakis, Restany, Kessanlis, Aragon, Ritsos, Éluard, Kazantzakis, Sartre, Vassilikos, Milliex et bien d’autres.

]]>
https://books.openedition.org/efa/14375 2023-06-29 Lucile Arnoux-Farnoux École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Poisons sociaux Les Poisons sociaux analysent pourquoi et comment, à la fin du XIXe et au début du XXe s., la consommation de substances toxiques s’est érigée en une question sociale qui a provoqué les plus vives inquiétudes auprès des contemporains. Tirant parti d’une grande variété de sources (textes législatifs, archives policières, documents diplomatiques, ouvrages criminologiques, médicaux et psychiatriques, articles de presse, écrits littéraires et autres créations artistiques, comme les chansons populaires appelées rébétika), cette étude apporte un éclairage nouveau sur un processus historique complexe : l’avènement de la « toxicomanie », où se rencontrent usages médicaux et récréatifs de substances psychoactives, politiques de prohibition de la production, du commerce et de la consommation des stupéfiants, ainsi que peurs plus larges et historiquement définies de la société grecque dans une période de transition. C’est le moment où la superficie et la population du pays doublent, où la question de la modernisation se pose avec insistance et où des évolutions telles l’arrivée en masse de nouvelles populations, la renégociation du rôle des femmes ou l’apparition de nouveaux courants idéologiques ébranlent l’ordre établi et les points de référence traditionnels. En examinant tous ces aspects de manière synthétique, le livre met en lumière la forme et l’ampleur de l’usage de drogues en Grèce, qu’il insère d’une part dans le cadre législatif, social et culturel de l’époque et d’autre part dans le contexte plus large de l’histoire des stupéfiants en Méditerranée orientale, en Europe et dans le monde. De la sorte, les Poisons sociaux constituent aussi bien une approche originale et insolite de l’histoire de la Grèce au début du XXe s., qu’une mise en perspective historique des interrogations actuelles et du débat public sur les politiques en matière de drogues.

]]>
https://books.openedition.org/efa/15456 2023-06-23 Konstantinos Gkotsinas École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Côtoyer les dieux Cette monographie constitue le dernier volet de publication scientifique du programme « Des espaces et des rites. Pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen », commun aux Écoles françaises d’Athènes et de Rome (2012-2016), et rassemble dix essais. Face à la richesse sémantique des genres littéraires et des processus de narration, l’archéologie offre une grande variété d’informations matérielles qui font sens et qui regardent au moins trois domaines, l’architecture et l’organisation des espaces, les objets et les programmes iconographiques ainsi que les pratiques, rituelles ou non, déployées dans les complexes sacrés. C’est la place du religieux dans la vie des cités qui est en jeu ici : on côtoyait les dieux partout, « dans des espaces vécus comme peu humanisés », dans les murs et hors les murs, dans les espaces urbains, dans la sphère privée, mais aussi et surtout dans la nature, « into the wild ». Toute la perception du divin est analysée ici, dans toutes ses formes, par des chercheurs spécialistes des sanctuaires antiques.

]]>
https://books.openedition.org/efa/14854 2023-03-17 Sandrine Huber et William Van Andringa École française d’Athènes fr École française d’Athènes
La rencontre pacifique de deux mondes chrétiens En publiant en français cet ouvrage, dont une première version a d’abord paru en grec sous les auspices de l’Académie d’Athènes, l’École française d’Athènes fait connaître les recherches d’une grande spécialiste du Péloponnèse franc et byzantin, Aspasia Louvi-Kizi, dont le travail révèle toute la complexité des formes architecturales, des emprunts et des modèles repérables dans les monuments de la ville byzantine et médiévale de Mistra.

Parmi les créations architecturales du couple de despotes, Manuel Cantacuzène (1349-1380) et son épouse Isabelle de Lusignan, qui a façonné Mistra en un centre de pouvoir, Aspasia Louvi-Kizi analyse deux de ses monuments emblématiques, les monastères de la Péribleptos et de la Pantanassa, proposant une nouvelle histoire de leur construction.

Des éléments de l’art franc, c’est-à-dire occidental ou gothique, étrangers à la tradition byzantine locale, ont été incorporés dans leur architecture. Distincts de la production franco-byzantine de la principauté voisine d’Achaïe, ces éléments gothiques de Mistra ont plutôt à voir avec l’art occidental de Chypre ; la contribution d’Isabelle à leur introduction dans le Péloponnèse est alors déterminante. Ces éléments occidentaux, qui ornent les clochers et les tours sur les façades, sont combinés avec les éléments byzantins et constituent une véritable expression de la politique pro-occidentale du couple de despotes, en symbiose avec la politique impériale de Constantinople à l’époque.

Dans le monde fragmenté et multipolaire de la Méditerranée orientale à la veille de la conquête ottomane, ce livre met ainsi en lumière le rôle de Mistra en tant que centre régional de pouvoir et contribue à sa réinterprétation.

En poursuivant ce dialogue international sur un site de renom, l’École française d’Athènes dit aussi son attachement aux regards croisés qui font émerger la complexité des échanges à l’oeuvre dans cette histoire d’un monde grec en transition.

]]>
https://books.openedition.org/efa/15009 2023-03-16 Aspasia Louvi-Kizi École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Combattre pour la santé Au début du XXe siècle, les politiques de santé évoluent au gré des bouleversements des sociétés civiles confrontées au choc des armées européennes. En Grèce, les Guerres Balkaniques, la Première Guerre mondiale puis l’expédition d’Asie Mineure imposent dix années de conflit (1912-1922) durant lesquelles les mouvements de troupes et de réfugiés comme la détresse des populations forment le terreau d’épidémies dévastatrices. À cette situation de crise sanitaire, sociale et démographique, répondent pour la première fois des politiques volontaristes de prise en charge médicale et de contrôle social, dans le sillage des théories hygiénistes de la fin du XIXe siècle. Si leurs réalisations restent limitées durant la période, elles posent les bases administratives, organisationnelles et idéologiques du système de soins moderne. Cet ouvrage propose une étude de ce processus à travers l’influence de la mission militaire française puis de l’Armée française d’Orient, mettant en lumière les interactions complexes des acteurs grecs et étrangers impliqués dans cette « guerre totale ».

]]>
https://books.openedition.org/efa/14713 2022-09-27 Léna Korma École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Mémoires de champions Les compétitions artistiques et sportives de type grec (agônes) connaissent leur apogée quantitatif et géographique sous le Haut-Empire. Musiciens, coureurs, boxeurs sillonnent le monde méditerranéen, de Rome à Antioche et de la Gaule à l’Afrique, pour tenter de remporter des concours aux récompenses toujours plus spectaculaires.
Quand un monument est érigé en l’honneur d’un multiple vainqueur dans les grands agônes, on y grave parfois la liste de ses succès comme preuve de son excellence. Les palmarès de champion n’ont jamais été aussi souvent immortalisés dans la pierre que durant la période qui va de la mort de César jusqu’au milieu du IIIe s., quand on a quasiment cessé de graver ces textes. Le présent ouvrage étudie ce genre épigraphique particulier à travers un corpus de quelque 270 documents.
Les palmarès ont leur propre histoire, faite de modifications subtiles ou de ruptures étonnantes ; ils sont aussi la mémoire parfois extraordinairement détaillée et vivante de la vie des champions et de leurs exploits.

]]>
https://books.openedition.org/efa/13782 2022-05-11 Jean-Yves Strasser École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Pontica Varia I risultati degli scavi condotti durante 120 anni da archeologi russi e ucraini nei siti delle antiche colonie greche del Mar Nero settentrionale, come anche sporadiche scoperte fortuite fatte negli stessi luoghi, costituiscono un immenso materiale per ricerche su vari aspetti sia delle poleis di una periferia coloniale non-mediterranea, che era in contatto con nomadi scitici, sia del mondo greco in generale. In tali ricerche si inserisce il presente libro. Esso si occupa principalmente dell’interpretazione filologico-storica di testi epigrafici e letterari, tenendo conto – nella misura in cui l’autore, che non è un archeologo, poteva farlo – delle ricerche degli archeologi. Esso offre contributi allo studio del rapporto tra polis e città, a quello delle innova-zioni nella religione dei Greci del lontano Nord-Est, a quello della religiosità orfica e dei suoi rapporti con le origini della filosofia, a quello della ‘giustizia privata’ (diritto di sylân), a quello dell’organizzazione e dello status sociale del commercio marittimo.

]]>
https://books.openedition.org/efa/14015 2022-03-02 Benedetto Bravo École française d’Athènes it École française d’Athènes
La France et la Grèce au XXe siècle : des archives à l’histoire Depuis son indépendance, la Grèce a entretenu avec la France une relation privilégiée, sans égale avec les autres pays européens. Au cours du xxe siècle, de profondes crises ont pu la distendre mais n’ont jamais effacé les affinités existant entre ces deux nations. Leur résistance à travers le temps invite à interroger la teneur de tels rapports, leur continuité, leur régénération, et à scruter les transferts qui se sont opérés à toute époque entre les deux pays. À Athènes comme à Paris, d’importantes archives, parfois méconnues, forment la matière première de cette enquête unissant archivistes et historiens dans un commun effort pour dépasser les poncifs d’un philhellénisme ou d’une francophilie à tout crin.

]]>
https://books.openedition.org/efa/13417 2021-11-11 Maximilien Girard et Claire Béchu École française d’Athènes fr École française d’Athènes
La réforme orthodoxe La Réforme orthodoxe est la première analyse sociohistorique complète du processus centenaire de rénovation conservatrice de l’Église orthodoxe grecque, un processus qui a vu le passage à une religion « moderne », l’innovation religieuse et l’activisme social rimer avec l’affirmation de l’intolérance sur les plans religieux et politique. S’appuyant sur des recherches approfondies dans les archives publiques et religieuses de Grèce, de France et du Vatican, ainsi que sur un éventail impressionnant de pamphlets et de périodiques publiés tout autour de la Méditerranée orientale, l’ouvrage brosse un tableau sans précédent de ce que l’on peut appeler la composante grecque-orthodoxe de la confessionnalisation ottomane tardive. Remettant en question les récits d’un lien ininterrompu entre une Église orthodoxe immuable ancrée dans la tradition et un État national grec pratiquant l’intolérance religieuse depuis sa fondation, ce livre soutient que la configuration politico-religieuse actuelle de la Grèce est le produit des transformations majeures survenues pendant l’entre-deux-guerres, lorsque le zèle des activistes orthodoxes de Grèce et de l’Empire ottoman a profité de la crise sociale et nationale dramatique qui a suivi la Katastrophi de 1922 pour finalement donner l’impulsion à ce que l’on peut appeler à juste titre la version orthodoxe de la réforme et inaugurer une modernité grecque-orthodoxe.

]]>
https://books.openedition.org/efa/13180 2021-11-03 Anastassios Anastassiadis École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Les arts de la couleur en Grèce ancienne… et ailleurs Nul ne doute plus aujourd’hui du rôle majeur qu’ont joué les couleurs et l’or dans la structuration des sociétés grecques antiques, au long des siècles. Tout suggère une passion grecque pour la couleur étendue à tout type de production (vêtements, vaisselle, cosmétiques, statues, édifices etc.) sur tout support, dans tous les domaines de la vie, funéraire compris. Mais que savons-nous réellement des arts de la couleur eux-mêmes, des matériaux et des savoir-faire qui ont fait son succès ? Peut-on en apprécier l’impact économique et social ? N’est-il pas urgent à présent de mesurer aussi les conséquences esthétiques d’une telle révolution polychrome ? L’incolore y trouvait-il malgré tout sa place ? Les couleurs étaient-elles filles d’illusion, y compris sur le plan politique ? L’ouvrage aborde ces questions en toute liberté d’investigation interdisciplinaire. Il réunit pour cela spécialistes venus de tout horizon scientifique, archéologues, architectes, chimistes, conservateurs de musées, historiens, historiens de l’art, restaurateurs. Pour éclairer cette expérience grecque unique de la couleur, on a souhaité aussi la mesurer aux expressions qu’en ont explorées d’autres cultures, d’autres religions, à d’autres époques : Étrusques, Romains, Moyen Âge, Renaissance, époque contemporaine.

]]>
https://books.openedition.org/efa/8362 2021-06-21 Philippe Jockey École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Les conversions à l’islam en Asie mineure, dans les Balkans et dans le monde musulman L’enquête menée sur la perception des conversions à l’islam dans la littérature historique des XIXe et XXe siècles a abouti à la publication d’une bibliographie raisonnée, parue dans la collection Mondes méditerranéens et balkaniques de l’École française d’Athènes, en 2011 (MMB 3). Poursuivant la réflexion engagée sur les époques seldjoukide et ottomane, en Asie Mineure et dans les Balkans, onze historiens et spécialistes de sciences humaines, réunis lors d’un colloque en 2012, considèrent la conversion à l’islam sous divers angles, à des époques distinctes. Les études réunies reviennent sur les contextes micrasiatiques ou balkaniques et examinent d’autres situations culturelles et temporelles : les débuts de l’islam, la Syrie des XVIIe-XIXe siècles, la péninsule indienne, l’archipel insulindien, sans oublier les modalités spécifiques aux groupes juifs (marranes, morisques, dönme-s).

]]>
https://books.openedition.org/efa/7135 2021-06-15 Philippe Gelez et Gilles Grivaud École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Nommer et classer dans les Balkans Cet ouvrage explore les processus de dénomination des lieux et des populations dans les Balkans contemporains. Durant les deux dernières décennies, les pays de la région ont en effet vu se multiplier et s’intensifier les enjeux autour des désignations collectives : nécessité de nommer les nouveaux États issus de l’éclatement de la Yougoslavie, affirmation identitaire de minorités ethniques ou nationales, irruption de nouvelles catégories de population. De la Roumanie à la Grèce, de la Turquie à la Croatie, les textes rassemblés ici visent à la compréhension de ces processus dans le contexte balkanique. Pour cela, quatre thèmes ont retenu l’attention des auteurs : la désignation « Valaque », répandue dans toute la péninsule mais mouvante et difficile à cerner ; la dénomination des groupes minoritaires ou issus de l’immigration en Grèce ; les politiques toponymiques élaborées dans la région aux XIXe et XXe siècles ; la notion d’autochtonie et son articulation avec la dénomination des lieux et des groupes.

]]>
https://books.openedition.org/efa/7332 2021-06-15 Gilles de Rapper et Pierre Sintès École française d’Athènes fr École française d’Athènes
La monnaie dans le Péloponnèse Ce colloque consacré au Péloponnèse était le sixième d’une série de rencontres organisées par les Amis du Musée numismatique, autour d’une province particulière de l’espace grec, en collaboration avec les Éphories locales et les Centres de recherche qui y sont actifs. Puisque le colloque s’est tenu à Argos, l’École française d’Athènes s’y est tout naturellement investie et assume aujourd’hui la coédition des Actes.
Le nombre des ateliers péloponnésiens autant que l’importance historique de la péninsule, à toutes époques, font de cet Obolos 10 l’un des projets les plus ambitieux de la collection. Par commodité, l’ample matière a été répartie en deux volumes, consacrés le premier à la période antique, le second aux époques postérieures, de Byzance jusqu’à la fondation de l’État grec moderne.
L’abondance des fouilles menées chaque année dans le Péloponnèse, le dynamisme des chercheurs qui en exploitent les résultats, mais aussi l’abondance relative des productions monétaires locales expliquent la très riche moisson d’études relatives à l’Antiquité, qu’il s’agisse d’analyses de fond ou de publication de matériel inédit. Leur nombre même a amené les éditeurs à en extraire une dizaine de contributions consacrées à des trouvailles monétaires locales ou au signalement de monnaies de collection, à les traduire en langue française et à les regrouper en un dossier à part publié dans une livraison du BCH 139-140.2 (2015-2016), sous le titre « Monnaies et trouvailles péloponnésiennes. Compléments au Colloque d’Argos 2011 ». Inséparables des contributions publiées dans ce Supplément au BCH, elles attirent notamment l’attention sur quelques travaux plus spécifiques de circulation monétaire antique.

]]>
https://books.openedition.org/efa/7437 2021-06-15 Charles Doyen et Eva Apostolou École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Voisinages fragiles Voisinages fragiles est le premier résultat d’un effort collectif, toujours en cours, ambitionnant de participer à l’écriture d’une histoire connectée de la Méditerranée orientale aux XIXe et XXe siècles. Cet ouvrage rompt avec les carcans géo-disciplinaires arbitraires qui obligent souvent spécialistes de l’Empire ottoman, du Moyen-Orient et des Balkans à travailler de façon séparée. Il remet également en question la perception de cet espace en termes de cadres identitaires, religieux ou politiques essentialistes et monolithes, en soulignant la valeur heuristique de l’étude des interactions dans toute leur complexité. Notre approche analytique multiscalaire (locale, régionale, nationale, impériale, globale) nous amène à esquisser un premier tableau de la variété des contacts, de la multitude des stratégies des individus comme des institutions, du rapport complexe entre religions, identités et politique.

]]>
https://books.openedition.org/efa/8735 2021-06-15 Anastassios Anastassiadis École française d’Athènes fr École française d’Athènes
La fabrique communautaire Avec les Juifs et les Arméniens, les Grecs constituent l’une des trois diasporas dites « classiques » de la période moderne : implantés sur l’ensemble du pourtour méditerranéen voire au-delà, ils investissent en particulier la plupart des grandes villes portuaires d’Europe méridionale, où ils s’adonnent au grand négoce et à la navigation comme au petit commerce et à l’artisanat. Comment cette présence s’organise-t-elle au quotidien ? Comment investit-elle l’espace urbain, quels sont ses modes d’inscription sociale et quelles identités (sociales, ethniques et confessionnelles) sécrète-t-elle ? Cette vaste enquête est ici envisagée dans une dimension comparatiste, à partir de trois terrains – Venise, Livourne et Marseille – à la fois distincts et étroitement connectés, au cours du demi-siècle précédant la guerre d’indépendance grecque (1821-1830) et la naissance de l’État néohellénique. À rebours des lectures traditionnellement homogénéisantes et inclusives des groupes étrangers dans la ville moderne, cet ouvrage s’attache à mettre en évidence le caractère complexe et souvent conflictuel des différentes stratégies d’affirmation et de négociation du fait communautaire grec en diaspora. Véritable laboratoire de définitions concurrentes de la « grécité », l’expérience communautaire grecque au tournant des XVIIIeet XIXesiècles constitue ainsi le creuset d’un complexe processus de formation identitaire à l’aube de l’ère des nationalismes.

]]>
https://books.openedition.org/efa/9000 2021-06-15 Mathieu Grenet École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Safvet-beg Bašagić (1870-1934) À travers son œuvre littéraire, historique et politique, Safvet-beg Bašagić (1870-1934) a formulé les grandes problématiques du nationalisme bosno-musulman, alors que sa communauté reculait devant les exigences de modernisation qu’imposait la présence austro-hongroise depuis le Congrès de Berlin de 1878. Inspiré par les mouvements nationaux ottoman, croate et serbe du XIXe siècle, il a voulu établir une identité distincte de celles que fondaient ces mouvements en affirmant la spécificité religieuse et culturelle de ses coreligionnaires et compatriotes. Ces engagements étaient étroitement liés à la question agraire en Bosnie-Herzégovine : Bašagić a œuvré en conservateur, soulignant que la propriété de la terre était un droit historique du beylicat local, auquel il appartenait. De son vivant, il n’a pas joui de l’audience qu’il aurait espérée ; mais l’essentiel de ses thèses, malgré leur peu de sérieux scientifique, a fait florès aujourd’hui.

]]>
https://books.openedition.org/efa/9182 2021-06-15 Philippe Gelez École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Héritages de Byzance en Europe du Sud-Est à l’époque moderne et contemporaine La civilisation byzantine a marqué durablement de son empreinte les hommes et les sociétés du Sud-Est de l’Europe. Après la chute de Constantinople en 1453, cette civilisation fut dissociée de l’État qui lui avait servi de cadre pendant plus d’un millénaire, l’Empire byzantin. Contraints par un nouveau pouvoir substitué à l’ancien, celui de l’Empire ottoman, les héritages de Byzance n’en disparurent pas pour autant. Ils cheminèrent dans les mémoires et les coutumes, dans l’histoire et la foi, dans des institutions formelles ou informelles. Et quand les peuples anciennement soumis à l’Empire byzantin ou sujets à son influence s’affirmèrent comme nations, quand ils entreprirent d’écrire leur passé et de se projeter dans un avenir européen – à partir des Lumières et plus encore aux XIXeet XXe siècles –, Byzance fut naturellement repensée, réévaluée, réinventée. L’ambition de ce volume collectif est d’étudier, de façon comparée et grâce à des études de chercheurs de tous pays, l’histoire de la mémoire de Byzance dans les sociétés sud-est européennes. Une conclusion s’en dégage : plus qu’une nostalgie et mieux qu’une curiosité, Byzance apparaît comme l’un des fondements de notre Europe contemporaine.

]]>
https://books.openedition.org/efa/9340 2021-06-15 Olivier Delouis, Anne Couderc et Petre Guran École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Contribution à l’épigraphie et à l’histoire de la Béotie hellénistique Cet ouvrage propose la première synthèse en français sur l’histoire de la confédération béotienne à l’époque hellénistique, de la destruction de Thèbes par Alexandre le Grand (335 av. J.-C.) à la bataille de Pydna et ses conséquences immédiates en Béotie (168-167 av. J.-C.). La confédération béotienne, l’une des plus anciennes du monde grec, a joué un rôle important dans l’histoire de la Grèce pendant la période hellénistique. L’analyse des sources, notamment épigraphiques, éclaire d’un jour nouveau des pans entiers de l’histoire politique, institutionnelle, économique et sociale de ce système politique singulier. L’originalité et la pertinence de l’enquête tiennent aussi à l’apport décisif de nouvelles inscriptions, qui font pour la première fois l’objet d’une édition scientifique et d’un commentaire approfondi. Par sa rigueur et son ampleur de vue, l’ouvrage espère nourrir la réflexion sur la Béotie, mais aussi plus largement sur le fédéralisme antique, expérience politique originale qui demeure une source d’inspiration importante en Europe. Il s’intègre également dans la série des études régionales qui sont une voie majeure de progrès dans la connaissance de l’histoire grecque.

Yannis Kalliontzis, ancien membre de l’École française d’Athènes, est historien et épigraphiste. Formé en Grèce, en Suisse et en France, il a étudié l’épigraphie et l’histoire de plusieurs régions de la Grèce. Il travaille actuellement à une nouvelle édition du corpus des inscriptions de la Béotie à paraître dans la série des Inscriptiones Graecae de l’Académie de Berlin.

]]>
https://books.openedition.org/efa/12990 2021-06-13 Yannis Kalliontzis École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Chypre à l'épreuve de la domination lagide Les inscriptions chypriotes témoignent de façon privilégiée des évolutions de la dynastie lagide au cours des trois siècles de son existence, et de sa présence à Chypre. Elles expriment aussi les changements et les permanences d’une société en cours de redéfinition. Les résultats de cette enquête s’articulent autour de trois orientations majeures : la politique et l’administration, les pratiques religieuses et culturelles, l’idéologie royale et les interactions entre la société chypriote et les Ptolémées. L’ouvrage explore en détail les conditions d’implantation de l’administration lagide dans les cadres politiques, sociaux et religieux locaux, marqués de façon traditionnelle par la coexistence de rois et de cités. Il s’attache à  montrer, à  la suite des travaux récents consacrés à  la vie politique et institutionnelle des cités grecques à  l’époque hellénistique, que les modalités de la négociation entamée par les cités chypriotes avec le pouvoir lagide relèvent d’une interprétation originale de la relation entre les poleis et les souverains.
Anaïs Michel est spécialiste d’épigraphie grecque, docteure en archéologie et membre de l’École française d’Athènes. Ses recherches portent sur la relation entre les Ptolémées et la société chypriote, le culte royal lagide et les modalités de l’administration lagide hors d’Égypte. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur l’histoire hellénistique de Chypre et collabore au Bulletin épigraphique de la Revue des études grecques. Elle mène également des recherches sur les inscriptions de l’île de Délos où elle est en charge de l’étude des décrets de l’époque hellénistique.

]]>
https://books.openedition.org/efa/12723 2021-05-27 Anaïs Michel École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Mataroa 1945 : du mythe à l’histoire Navire militaire affrété par l’Institut français d’Athènes en décembre 1945, le Mataroa a permis à plus d’une centaine de jeunes Grecs de quitter la Grèce et de rejoindre Tarente, en Italie, avec pour destination finale Paris. Quittant un pays en ruine, profondément affaibli par la guerre et au seuil de la guerre civile, ceux-ci ont ainsi pu être accueillis en France, y mener leurs études et carrière dans des domaines aussi variés que la philosophie, la sculpture, l’architecture, la musique, etc. Au cœur de cette expédition, le directeur de l’Institut français d’Athènes de l’époque, Octave Merlier, qui rendit possible cette opération, aux allures d’épopée moderne. Longtemps passé sous silence, ce voyage constitue sans conteste l’un des événements les plus marquants de l’histoire franco-grecque de l’après-guerre. S’appuyant sur un matériel d’archives inédit, ce volume vise à offrir un éclairage historique et critique à cet événement, tantôt oblitéré, tantôt mythifié, part intégrante de la mémoire des échanges entre les deux pays.

]]>
https://books.openedition.org/efa/6929 2021-03-11 Servanne Jollivet et Nicolas Manitakis École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Dikili Tash Village Préhistorique de Macédoine orientale I Ce volume complète et achève la publication des fouilles de Jean Deshayes (1961-1975) à DikiliTash. Il fait suite aux deux volumes déjà disponibles. Le premier, paru en 1992, décrivait le site et les fouilles, la stratigraphie et la chronologie, la construction, l’outillage, les moyens de subsistance et les éléments deparure. Le second, paru en 2004, traitait la céramique néolithique (techniques, formes et décors), y compris les récipients zoomorphes et anthropomorphes. Ce troisième volume contient d’abord l’étude des formes et des décors de la céramique du Bronze Ancien et du Bronze Récent. L’âge du Bronze, mal connu en Macédoine orientale, se voit ainsi enrichi d’une nouvelle étude précise et fondée sur une stratigraphie bien documentée. Également nouvelle est la publication exhaustive des gurines et des maquettes du Néolithique Moyen au Bronze Récent : il s’agit d’un catalogue complet et raisonné, suivi d’une étude systématique organisée selon les catégories d’objets ; l’ensemble est le plus important publié à ce jour. Ces contributions augmentent signi cativement nos connaissances sur les périodes concernées et proposent des interprétations argumentées. La conclusion générale, qui clôt le volume et la publication des fouilles de J. Deshayes, retrace l’évolution des méthodes de travail et des modes de pensée au l des di érents programmes mis en oeuvre à DikiliTash: elle souligne la ré exion de plus en plus consciente qui, ici comme ailleurs en Macédoine, commande toute la recherche archéologique.

]]>
https://books.openedition.org/efa/5507 2020-11-19 Dimitra Malamidou, Christina Marangou et René Treuil École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Parasites du Dieu Libérée de la tutelle athénienne en 314 avant notre ère, dans les remaniements géopolitiques qui marquent les débuts de la période hellénistique dans le monde égéen, Délos construit peu à peu son indépendance politique et économique. La communauté des Déliens redéfinit au cours des e et e siècles la place centrale que l’île n’a cessé d’occuper dans les circulations économiques, financières et culturelles de la Méditerranée. Cette étude s’appuie principalement sur les sources épigraphiques comptables, plus de cinq cents comptes et inventaires gravés qui furent exposés dans le sanctuaire d’Apollon, mais aussi sur les sources numismatiques et les vestiges archéologiques du front de mer, pour réenvisager la question de la place de Délos dans l’économie hellénistique. Loin d’être une exception à écarter des séries, la documentation délienne est le révélateur de situations économiques égéennes et témoigne des capacités des communautés grecques à s’adapter au changement dans des époques troublées. Derrière les chiffres gravés sur la pierre apparaissent des communautés humaines et des sociétés dont les activités économiques éclairent d’un jour nouveau l’histoire de cette partie de la Méditerranée.

]]>
https://books.openedition.org/efa/5594 2020-11-19 Véronique Chankowski École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Les hippodromes et les concours hippiques dans la grèce antique Les courses hippiques ont eu dans le monde grec une importance considérable, non seulement dans les concours olympiques, mais dans beaucoup d’autres rencontres sportives de fréquentation locale, régionale ou panhellénique. Ce volume constitue le premier ouvrage exclusivement consacré à ces courses et aux hippodromes. Il rend compte des importants progrès faits ces dernières années dans l’analyse des représentations iconographiques et des textes littéraires ou épigraphiques ayant trait aux sports hippiques. Il contient de nouvelles restitutions d’hippodromes déjà connus, comme ceux d’Olympie et du Lykaion, et la présentation de pistes nouvellement identifiées, comme celles de Delphes ou d’Épidaure. Vingt-huit articles, issus d’un colloque international qui s’est tenu à Athènes en 2016, restituent dans toute leur ampleur et dans toute leur diversité la place et la forme des hippodromes et des courses hippiques dans l’architecture, les arts figurés, la poésie et l’histoire politique, économique, sociale et religieuse du monde grec.

]]>
https://books.openedition.org/efa/6382 2020-11-19 Jean-Charles Moretti et Panos Valavanis École française d’Athènes fr École française d’Athènes
La représentation honorifique dans les cités grecques aux époques classique et hellénistique Qu'est-ce que la représentation honorifique ? À partir de cette simple question, cet ouvrage analyse la pratique qui consiste à offrir aux bienfaiteurs un monument à leur image. Tout à la fois historique, matérielle et iconographique, l’étude met en lumière les facettes variées de ce genre panhellénique, qui est autant un signe de vitalité des institutions démocratiques qu’un instrument de prestige social. Héritée des pratiques de l’aristocratie archaïque, la représentation honorifique brosse en effet le portrait de la cité idéale et de sa hiérarchie sociale, du stratège vainqueur à la bonne épouse. Mais elle façonne également l’espace public, peuplé, parfois jusqu’à la saturation, de monuments variés, du plus modeste tableau à l’éclatante statue de bronze doré, placée sur une immense colonne. En rendant leur apparence à des œuvres trop souvent réduites aux clauses des décrets qui promulguent leur installation, cet ouvrage offre une interprétation nouvelle de leur rôle politique, social et culturel.

]]>
https://books.openedition.org/efa/808 2020-04-28 Guillaume Biard École française d’Athènes fr École française d’Athènes
Une microhistoire d’Athènes The demes, administrative districts of the city of Athens, constitute a privileged observatory for the study of ancient societies. The small scale they represent gives the historian the opportunity to grasp the most diverse aspects of the lives of their inhabitants and their citizens.
This book investigates more closely the daily life of the ancient Athenians through the study of Aixone, one of the most populated and best documented demes. Through the careful analysis of the available sources – inscriptions, archaeological structures, ancient writers, stories of modern and contemporary travelers – a new light is shed on the topography and the institutional functioning of a deme, on the political, economic and religious activities that were held there. The results of this study, however, far exceed the local level. New or little known divinities, unknown magistracies, religious, economic, legal and institutional practices that have been poorly documented or misunderstood so far, a whole new section of Greek history is revealed in this microhistory of Athens.

]]>
https://books.openedition.org/efa/998 2020-04-28 Delphine Ackermann École française d’Athènes fr École française d’Athènes