Version classiqueVersion mobile

Le « retour » des Grecs de Russie

 | 
Kira Kaurinkoski

Remerciements

Texte intégral

1Les recherches pour ce livre ont été effectuées dans le cadre d’une thèse de doctorat à l’université de Provence (Aix-Marseille I et III) et dans celui d’une bourse, puis d’un mandat de membre scientifique de l’École française d’Athènes entre 2002 et 2004, et enfin dans le cadre des programmes scientifiques de cette dernière en 2009 et en 2011. Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers les directeurs successifs de l’EFA, messieurs Dominique Mulliez et Alexandre Farnoux. De nombreuses autres personnes et institutions m’ont également soutenues dans ce travail. Tout d’abord, je remercie monsieur Christian Bromberger pour ses précieux conseils et son enseignement. En Grèce, j’ai été accueillie à la fondation Alexander Onassis à deux reprises, en 2001 et en 2010, pour une bourse postdoctorale. Je remercie tout particulièrement madame Eftihia Voutira, professeur à l’université de Macédoine à Thessalonique ainsi que madame Dimitra Gefou-Madianou, professeur à l’université Panteion d’Athènes. Messieurs Athanasios Theodoracopoulos et Basil Patsikakis, ambassadeurs successifs de la République hellénique à Helsinki, et monsieur Anastasios Petrovas, consul général de la République hellénique à Mariupol, m’ont soutenu et m’ont offert nombre de conseils avisés. En Ukraine, je remercie l’Académie des Sciences d’Ukraine et tout particulièrement, monsieur Eugène Chernukhin, chercheur senior à l’Institut d’histoire d’Ukraine pour ses conseils réfléchis, de même que madame Alexandra Protsenko-Pitchadji, présidente de la Fédération des associations grecques d’Ukraine, pour son accueil pendant mes enquêtes de terrain successives dans la région de la mer d’Azov. Les bourses de recherche des fondations Niilo Helander et Christine et Göran Schildt m’ont également permises de travailler à ce projet.

2Christian Bromberger, Eftihia Voutira, Eugène Chernukhin, Katerina Seraïdari, Pierre Sintès, Gilles de Rapper, Natalya Kosmarskaya, Jasna Čapo, Larisa Fialkova, Maria Yelenevskaya, Stéphanie Rolland-Traina et Domna Michail m’ont fait l’honneur de lire certaines parties ou des versions antérieures de ce manuscrit et m’ont fait bénéficier de leurs observations. Qu’ils soient tous assurés de ma gratitude pour leurs remarques critiques et leurs suggestions. Je remercie également les deux experts de l’École française d’Athènes, mesdames Maria Couroucli et Michèle Baussant, pour leurs remarques qui ont permis d’établir l’ultime version de ce travail.

3Parmi les personnes qui m’ont fait part de leurs conseils et de leurs expériences, plusieurs ne sont plus des nôtres. Je tiens à évoquer en particulier, monsieur Italo Signorini, professeur à l’université de Rome « La Sapienza » que j’ai connu, jeune étudiante, dans le cadre d’un programme d’échange Erasmus, en 1992. Il m’a transmis sa passion pour le terrain et le respect pour les populations et les sociétés que nous étudions en tant qu’anthropologues. Je tiens aussi à évoquer monsieur Andrei Beletskij, professeur à l’université d’État de Kiev ainsi que monsieur Donat Patriča à la direction de la culture de Donetsk et le journaliste mariupolite, monsieur Anatolij Baldži. Ils ont été parmi les premières personnes que j’ai rencontrées lorsque j’ai commencé mes enquêtes de terrain chez les Grecs de Mariupol, en 1993.

4Je tiens enfin à remercier tous ceux qui m’ont fait part de leurs expériences et qui m’ont témoigné leur confiance et leur amitié, trop nombreux pour être nommés individuellement, de même que tous ceux, qui ont contribué à l’élaboration de ce travail. Ma gratitude va tout particulièrement à madame Géraldine Hue et à monsieur Bertrand Grandsagne, responsables successifs des publications à l’École française d’Athènes, et à madame Jacky Kozlowski-Fournier pour la relecture du manuscrit dans la langue de Molière. Sans eux, ce livre n’aurait pas vu le jour.

Paris, le 27 septembre 2017

© École française d’Athènes, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search