Version classiqueVersion mobile

Les Grecs face aux catastrophes naturelles

 | 
Ludovic Thély

Avant-propos

Texte intégral

Notes sur la présentation du volume

1Cet ouvrage constitue la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue à l’université Paris-Sorbonne le 27 octobre 2012. S’il m’a paru nécessaire d’introduire quelques changements entre les deux textes, essentiellement dans l’organisation générale de la matière, c’est afin que le lecteur puisse juger avec davantage de commodité le discours argumentatif et suivre une progression logique tenant compte de la temporalité d’une catastrophe naturelle.

  • 1 Ainsi, on n’y trouvera pas la célèbre inscription du mausolée d’Opramoas de Rhodiapolis (TAM II 3, (...)
  • 2 L’édition utilisée est celle mentionnée en premier, juste sous la description de la pierre. Il peut (...)
  • 3 Il en va de même pour les signes diacritiques : Robert, Robert 1954, p. 9-14. En outre, l’inscripti (...)

2L’étude présente en annexe un appendice épigraphique comprenant 25 documents classés par aire géographique (carte 2), puis, à l’intérieur de chacun des grands ensembles régionaux, par ordre chronologique ; il appelle un renvoi dans le corps du texte sous la forme « AppÉp » suivi du numéro d’ordre. Ce recueil offre un très large panorama des inscriptions qui contiennent explicitement la mention d’un tremblement de terre. Il ne s’agit pas pour autant d’un corpus exhaustif : quelques documents ont été volontairement exclus, soit parce qu’ils ne présentaient qu’un intérêt limité pour la discussion d’ensemble, soit que, par leur longueur, ils auraient considérablement alourdi cet outil de travail1. Chaque inscription est précédée d’un lemme2 suivant les recommandations exposées par Jeanne et Louis Robert3. Je n’ai conservé en outre pour les références bibliographiques que celles qui apportaient un éclairage pertinent au sujet de la catastrophe étudiée ou qui servaient la démonstration d’ensemble.

Carte 2. Lieux de trouvaille des inscriptions mentionnant un séisme.

Carte 2. Lieux de trouvaille des inscriptions mentionnant un séisme.
  • 4 L’édition retenue pour l’établissement de chacun des passages cités est indiquée dans l’index des s (...)

3Un lexique rassemble en fin de volume les notions et les termes scientifiques contemporains ainsi que les mots antiques qui revêtent une technicité particulière dans le domaine des sciences de la nature et de l’histoire de la pensée grecque. Les abréviations utilisées sont celles de l’Année Philologique et du Guide de l’épigraphiste. Enfin, lorsque les traductions des textes anciens sont empruntées, l’auteur et la collection sont indiqués en note4. Toutes les autres traductions proposées sont personnelles.

Remerciements

4Au chapitre des dettes, que j’ai peine à compter tant elles sont nombreuses, il en est une contractée il y a très exactement dix ans auprès de Marie-Françoise Baslez dont je mesure à quel point il me sera difficile d’en acquitter un jour la totalité. Ces quelques lignes sont une belle occasion de témoigner de ma plus sincère gratitude à celle qui fut tout à la fois un guide et un modèle de rigueur, autant qu’un directeur bienveillant et dévoué.

5J’ai cherché à tenir le plus grand compte des remarques qui m’ont été adressées lors de la présentation de ce travail en soutenance. Je suis particulièrement redevable aux membres du jury pour le bien-fondé de leurs critiques et la rectitude de leur jugement : Éric Fouache, Bruno Helly, Philippe Hoffmann, Christel Müller et Giusto Traina m’ont évité bien des erreurs manifestes et ont su réfréner quelques ardeurs dans l’interprétation que je donnais de certains documents lacunaires.

6Si la thèse, puis le livre, furent pour l’essentiel rédigés à Athènes dans les conditions les plus favorables, je le dois avant tout à la bienveillance des directeurs successifs de l’École française, Dominique Mulliez et Alexandre Farnoux. Grâce à leur constante sollicitude, j’ai pu bénéficier à de nombreuses reprises des ressources inépuisables qu’offre la bibliothèque de la rue Didot. Puis, devenu membre de cette institution, je n’ai cessé, chaque jour, de mesurer la chance que l’on m’offrait de pouvoir y travailler sans relâche : que le personnel de l’École se sache ici remercié. Si cette expérience athénienne fut d’abord une réjouissance intellectuelle, elle constitua aussi une merveilleuse aventure humaine. Il m’est ainsi agréable d’exprimer ma reconnaissance à Antoine Chabrol, François-Dominique Deltenre, Énora Le Quéré, Cécile Rocheron, Clément Sarrazanas et Natacha Trippé pour leur présence, leur aide et leurs conseils amicaux. Quant à Guillaume Biard, lui seul sait tout ce que je lui dois depuis tant d’années.

7Ce travail n’aurait sans doute jamais abouti sans le concours et l’aide précieuse que m’ont apportés de nombreux savants. À chaque entrevue, ils ont manifesté un intérêt sincère pour mes recherches et n’ont jamais manqué de me signaler une publication récente ou une référence plus ancienne que j’avais omise ; certains ont porté à ma connaissance des travaux inédits et, dans d’autres cas encore, m’ont conduit à reformuler plusieurs hypothèses faussement audacieuses. Au risque d’oublier certains noms, je souhaiterais remercier Nathan Badoud, Jean-François Bommelaer, Christophe Chandezon, Julien Fournier, Pierre Fröhlich, Alain Gigandet, Patrice Hamon, Michel Sève et Jean-Yves Strasser.

8Cet ouvrage doit aussi beaucoup à mes collègues des universités de Créteil et d’Angers, dont le soutien indéfectible et l’amitié constante auront eu raison des moments difficiles et des périodes de doute. Que Philippe Blaudeau, Jean-Yves Carrez-Maratray, Jean-François Dubost, Emmanuel Fureix, Nicolas Laubry et Jean-Louis Voisin trouvent ici l’expression de mon affection et de ma gratitude. Nombre d’étudiants mériteraient également d’être associés à ces remerciements tant ils furent, en de multiples occasions, des interlocuteurs exigeants : ce sont eux, assurément, qui m’ont appris le sens de la concision et de la clarté.

9Je n’aurai garde d’oublier ceux qui, parmi mes camarades et mes plus proches amis, m’ont toujours accompagné et soutenu depuis le début de cette entreprise : Arnaud Baubérot, Caroline Fraysse, Arnaud Guinier, William Pillot et Caroline Zekri ont partagé, chacun à leur manière, les joies et parfois les désillusions de ce travail. J’ai l’espoir que ces moments privilégiés furent marqués du sceau de l’amitié et de la réciprocité.

10Si je suis parvenu, non sans mal, à me frayer un chemin quelque peu sûr dans les méandres de cette recherche, c’est à eux tous que je le dois.

11Ce m’est un devoir agréable de remercier enfin le directeur de l’École française d’Athènes, Alexandre Farnoux, qui a accueilli cet ouvrage dans la Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome, ainsi que le personnel du service des publications : je sais gré à chacun d’entre eux d’avoir œuvré avec diligence pour que ce volume paraisse dans les meilleurs délais.

Athènes, novembre 2015

Notes

1 Ainsi, on n’y trouvera pas la célèbre inscription du mausolée d’Opramoas de Rhodiapolis (TAM II 3, 905) qui a récemment fait l’objet d’une édition nouvelle, accompagnée d’un apparat critique et d’une traduction allemande (Kokkinia 2000).

2 L’édition utilisée est celle mentionnée en premier, juste sous la description de la pierre. Il peut s’agir de l’editio princeps si l’inscription n’a pas fait l’objet d’une nouvelle publication dans les principaux corpus épigraphiques.

3 Il en va de même pour les signes diacritiques : Robert, Robert 1954, p. 9-14. En outre, l’inscription
AppÉp 5 a été abrégée afin de faire ressortir plus distinctement le passage qui évoque directement les conséquences du tremblement de terre. En revanche, l’inscription AppÉp 2 a été conservée intégralement pour tenir compte de la cohérence des quatre dossiers documentaires qui la composent.

4 L’édition retenue pour l’établissement de chacun des passages cités est indiquée dans l’index des sources.

© École française d’Athènes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search