Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Chapitre premier. Monnaies, jetons et enseignes

Allemagne, Belgique, France, Lorraine (duché de lorraine, évêché de Toul, ville de Metz)

p. 91-100

Remerciements

Je remercie Michel Dhénin pour sa précieuse collaboration. La présentation préconisée par Alain Poinsignon dans son travail sur la numismatique du château d’Epinal a servi de modèle à la présente étude.


Texte intégral

1.1 Monnaies

Allemagne

Souabe

Ville de Hall

11. XIIe-XIIIe siècle Pfennig ou Haller – 0,32 g – diamètre : 16,2 mm.

2A/ X () X – main ouverte de face dans un cercle.

3R/ Croix aux bras bifides terminés par un globule dans un quadrilobe.

4E. Nau, Haller Pfennige, dans Wurttenbergisch Franken, XLIV (1960), p. 25-62.

5Trouvé en F 5 US 1201.

Belgique

Evêché de Liège

62. Jean de Heinsberg (1419-1455). Denier noir – 0,37 g – diamètre : 20,46 mm.

7A/ (IO’EPS) LEOD’. DX. B. Z. C (OLOS) – Armes.

8R/+ (MONET) A. E. P. (). LEODIEN (SI) – Croix.

9Jules Chestret de Haneffe, André Mignolet, Les monnaies de la principauté de Liège, sd, n° 326.

10Trouvé en G 2 US 1202.

113. Philippe V (1700-1712). Liard frappé à Namur en 1710 – 3,07 g – diamètre : 23,51 mm.

12A/ lion PHIL. V D. G. HISPANI (AR) ET INDIARVM REX) – Briquet entouré d’une couronne et de trois écus.

13R/ DUX BURGVND ET BRABANT ZC – Ecu couronné. Trouvé en B2 US 1203.

France

Monnayage royal

144. Philippe III (1270-1280). Obole tournois – 0,60 g – diamètre : 17,53 mm – titre : 270/1000.

15A/ + PHI (IL) PVS REX – Croix pattée dans un grènetis.

16R/ TVRONVS (CIVIS) – Chatel tournois.

17Jean Duplessis, Les monnaies françaises royales de Hugues Capet à Louis XVI, I, Paris, 1988, n° 205.

18Trouvé en G2 US 1201

195. Charles VIII (1483-1498). Niquet frappé à Dijon le 16 février 1489 – 0,98 g – diamètre : 20 mm – titre : 79/1000 – cours : 3/5 de denier tournois.

20A/ (Coquille K) arolus (REX) FRANCORV (M) – Lis couronné.

21R/ (Coquille) SIT NOM (EN D) NI BENE (DICTV) – Croix fleurdelisée.

22Jean Duplessis, Les monnaies françaises royales de Hugues Capet à Louis XVI, I, Paris, 1988, n° 607.

23Trouvé en E2 US 1201

Monnayage républicain

246. Première République française. Centime – 2,22 g – diamètre : 17,86 mm.

25A/ République française – Buste féminin à gauche avec bonnet phrygien.

26R/ Un centime. L’An 7. A.

27Trouvé en F3 US1205.

Monnayage impérial

287. Napoléon III (1852-1870). Centime frappé en 1865 – 9,29 g – diamètre : 30,14 mm.

29A/ Napoléon III Empereur. 1865 – Portrait à gauche dans un grènetis.

30R/ Empire français. Dix centimes. Aigle éployé tenant des éclairs entre ses serres. BB.

31Trouvé en E4 US 1203.

Lorraine

Duché de Lorraine

328. Antoine, duc de Lorraine (1508-1544). Denier frappé à Nancy – 0,47 g – 14,55mm.

33A/ + ANTHON – DC – LOT – Alérion.

34R/ + MONETA + NANC (E) – Epée en pal coupant la légende.

35Félicien de Saulcy, Recherches sur les monnaies des ducs héréditaires de Lorraine, Metz, 1841, pl. XV, n° 7. Dominique Flon, Histoire monétaire de la Lorraine et des Trois-Evêchés, Nancy, II, p. 573-601.

36Trouvé en F2 US 1203

379. Antoine, duc de Lorraine (1508-1544). Denier – 0,46 g – 17,21mm.

38A/ + ANT – DVX – LOT – Dans le champ la lettre A.

39R/ + SAVE + CRVX – Croix de Jérusalem cantonnée de 4 petites croix.

40Félicien de Saulcy, Recherches sur les monnaies des ducs héréditaires de Lorraine, Metz, 1841, pl. XV, n° 1. Dominique Flon, Histoire monétaire de la Lorraine et des Trois-Evêchés, Nancy, II, p. 573-601. P. Charles Robert, Description de la collection de Mr. P. Charles Robert, Paris, 1886, n° 1414.

41Trouvé en G2 US 1201.

4210. Antoine, duc de Lorraine (1508-1544). Denier frappé à Nancy – 0,50 g – 16mm.

43A/ + ANTHON – D G – LOTH – Alérion.

44R/ + MONETA + NANCIO – Epée en pal coupant la légende.

45Félicien de Saulcy, Recherches sur les monnaies des ducs héréditaires de Lorraine, Metz, 1841, pl. XV, n° 4. Dominique Flon, Histoire monétaire de la Lorraine et des Trois-Evêchés, Nancy, II, p. 573-601.

46Trouvé en F2 US 1203.

4711. Charles III, duc de Lorraine (1545-1608). Denier frappé à Nancy – 0,52 g – diamètre : 14,45 mm.

48A/ CAROL – D – G – LOTH – B – DVX – Epée en pal coupant la légende entre deux croix de Lorraine couronnées.

49R/ MONETA – NOVA – NANCE – CV- Croix de Jérusalem cantonnée de quatre petites croix.

50Félicien de Saulcy, Recherches sur les monnaies des ducs héréditaires de Lorraine, Metz, 1841, pl. XVIII, n° 16. Dominique Flon, Histoire monétaire de la Lorraine et des Trois-Evêchés, Nancy, 2002, II, p. 603-663.

51Trouvé en E4 US 1201

Evêché de Toul

5212. Pibon (1069-1107). Obole inédite – 0,48 g – diamètre : 12,60 mm.

53A/ (+PI) – BO – EP – Croix.

54R/ + TVL (LVM) – Temple.

55Charles Robert, Recherches sur les monnaies des évêques de Toul, Paris, 1844, pl. II, n° 1.

56Dominique Flon, Histoire monétaire de la Lorraine et des Trois-Evêchés, Nancy, I, 2002, p. 242-243.

57Trouvé en B3 US 1203

Ville de Metz

5813. 1388-1415. Angevine ou quart de denier – 0,12 g – diamètre : 11,80 mm.

59A/ Q (VAR) TVS – (DENA) – Ecu biparti de Metz surmonté du chef de saint Etienne.

60R/ MO – NE - TA – ME – Croix coupant la légende, cantonnée de quatre étoiles à cinq rais.

61Félicien de Saulcy, Recherches sur les monnaies de la cité de Metz, Metz, 1836, pl. III, n° 1.

62Trouvé en F2 US 1203

1.2. Jetons de compte

Allemagne

Nuremberg

6314. Jeton en laiton au type de Savoie frappé à Nuremberg (vers 1480-1490). – 2,04 g – diamètre : 26,50 mm.

64A/ Ecu à la croix surmonté d’un heaume avec guirlande de fleur. B ou R.

65R/ Croix ornée cantonnée de quatre feuilles de chêne.

66Mickael Mitchener, Jetons, médalets, tokens. The medieval period and Nuremberg, I, Londres, 1988, n° 1046.

67Trouvé en H2 US 1202

6815. Jeton en laiton au type à la nef frappé à Nuremberg (1490-1550). – 1,57 g – diamètre : 25,64 mm.

69A/ VDVER + LEV EV – Nef avec voilure entre deux croix – Mât surmonté d’une croix dans un cercle.

70R/ () VIVE : BVELOALEV – ROM – Ecu losangé aux quatre lis cantonné de trèfles entre deux besants.

71Michael Mitchener, Jetons, médalets, tokens. The medieval period and Nuremberg, I, Londres, 1988, n° 1152/1153 et Claude Roeland, Stéphane Sombart, Michel Prieur, Jetons et méreaux du Moyen Âge, Paris, 2004.

72Trouvé en F2 US 1203

7316. Jeton en laiton au type à la nef frappé à Nuremberg (1490-1550). – 1,84g – diamètre : 26,30 mm.

74A/ + () VOLI – MALO – LAMO () A () – Nef.

75R/ Couronne VEAVO MEVBDEADVS BOMB – Ecu losangé aux quatre lis cantonné de trèfles entre deux annelets. Mickael Mitchener, Jetons, médalets, tokens. The medieval period and Nuremberg, I, Londres, 1988, n° 1152/1165.

76Trouvé en E2 US 1203

France

7717. Jeton en laiton (1385-1415) ou 1422. – 1,73 g – diamètre : 24,83 mm.

78A/ (AVE) – MAR (IA) – (GRA) CIE + PL () – Couronne fleurdelisée entre deux annelets.

79R/ Croix dédoublée et fleurdelisée dans un quadrilobe orné. Mickael Mitchener, English Tokens. c 1200 to 1425, British Numismatic Journal, vol 53, 1983, p. 29-77.

80Jacques Labrot, Les jetons et les méreaux, Paris, 1989, p. 49-50. Trouvé en D2 US 1202

1.3. Enseignes de pélerinage

8118. Enseigne (fin XVe-XVIe). Uniface en cuivre repoussé – 0,14 g – diamètre : 20 mm.

82Saint Hubert auréolé, agenouillé et mains jointes devant le cerf, à gauche avec une croix entre les bois. A droite, son cheval.

83Jacques Toussaint, Patrick. Lassence, Médailles de saint Hubert. Enseignes, médailles, cornets du XVe au XXe siècle, Namur, 1992, p. 21.

84Trouvé en E2 US 1203.

1.4. Commentaire

85Les figures 54-55-56 présentent les dessins réalisés par André Janot des pièces avec un grossissement de 60 %. Les pièces du XIXe siècle n’y sont pas représentées. Les figures 58-59 présentent les photographies de toutes les pièces aux mêmes dimensions que les dessins. Ce double système de représentation permet d’offrir un maximum de précisions visuelles et de corriger les imperfections d’un seul support.

86La collection recueillie en fouille comprend douze pièces de monnaie, quatre jetons et une médaille. Trois monnaies ont été frappées entre 1069 et 1280 ; il s’agit d’une obole touloise d’un pfennig souabe et d’une obole tournois. La charnière des XIVe-XVe siècle est représentée par deux pièces et un jeton frappés entre 1380 et 1422 ou 1455. La fin du XVe et le XVIe siècle sont les mieux représentés avec cinq pièces, trois jetons et une médaille émis entre 1480 et 1608. Deux pièces du XVIIIe et une du XIXe siècle complètent la série. Si l’on observe la provenance géographique des pièces antérieures à l’abandon du site en 1611, on constate que six sont lorraines, quatre allemandes, trois françaises et une belge. La numismatique ne présente pas d’originalité particulière sinon l’obole inédite de Pibon. Il convenait aussi de s’interroger sur la distribution spatiale des monnaies en cherchant à faire apparaître des différences de densité pouvant correspondre à des secteurs d’activités différenciés (Fig. 57).

87Si on regroupe les monnaies en fonction des carrés où elles ont été découvertes, on obtient la répartition suivante : les carrés correspondant à l’intérieur de la maison ont livré quatre monnaies dont la chronologie s’étend entre le XIIe-XIIIe siècle.

88Les carrés situés en bordure de la partie habitée sont beaucoup mieux pourvus (Fig. 57). Ils ont fourni quatorze pièces couvrant la période allant de 1069 à 1712.

89Si on écarte les monnaies des XVIIIe et XIXe siècle (n° 3- 6-7), perdues sur le site bien après l’abandon de la maison, il ne reste que deux pièces pour la partie intérieure et treize pour le secteur nord. Ces observations méritaient d’être complétées par une analyse de la répartition des monnaies dans les unités stratigraphiques.

Tableau des monnaies classées par date et localisation

Type

Date

Localisation

12

Obole de Pibon

1069-1107

B2 US 1203

1

Pfennig de Hall

XIIe-XIIIe s.

F5 US
1201-1151

4

Obole tournois

1270-1280

G2 US 1202

13

Angevine de Metz

1388-1415

F2 US 1203

17

Jeton de France

1385-1415/
1422

D2 US 1202

2

Denier liégeois

1419-1455

G2 US 1202

5

Niquet français

1489

E2 US 1201

14

Jeton de Nuremberg

1480-1490

H2 US 1202

15

Jeton de Nuremberg

1490-1550

F2 US 1203

16

Jeton de Nuremberg

1490-1550

E2 US 1203

8

Denier lorrain

1508-1544

F2 US 1203

9

Denier lorrain

1508-1544

G2 US 1201

10

Denier lorrain

1508-1544

F2 US 1203-
1204

11

Denier lorrain

1545-1608

E4 US 1201

3

Liard de Namur

1700-1712

B2 US 1203

6

Centime français

An VII (1798)

F3 US 1203

7

Centime français

1865

E4 US 1203

18

Enseigne de pèlerinage

XVIe siècle

E2 US 1203

Carré

Secteur


de la monnaie

Date d’émission

E4

intérieur

11
7

1545-1608
1865

F3

intérieur

6

1798

F5

intérieur

1

XIIe-XIIIe siècle

Carré

Secteur


de la monnaie

Date d’émission

B2

fossé

12
3

1069-1107
1700-1712

D2

fosse 5

17

1385-
1415/1422

E2

fosse 5

5
16
18

1489
1490-1550
XVIe siècle

F2

fosse 5

8
15
13
10

1388-1415
1490-1550
1508-1544
1508-1544

G2

fosses 5 et 4

4
2
9

1270-1280
1419-1455
1508-1544

H2

Fosse 3

14

1480-1490

Image 10000000000001F9000002084ACC33A65EE10788.jpg

90Les niveaux qui marquent la phase de démolition de la maison contiennent deux monnaies des XII-XIIIe siècle (n° 1-4), quatre monnaies du XVe siècle (n° 5-17-2-14) et deux monnaies du XVIe siècle (n° 9-11) dont celle qui marque le terminus post quem de 1608, très proche de la date de destruction en 1613. Le niveau d’abandon, formé naturellement, qui recouvre l’ensemble du site surprend par sa richesse en monnaies. S’il est naturel d’y trouver les pièces perdues aux XVIIIe et XIXe siècles (n° 3-6-7), on s’étonne d’y rencontrer deux pièces médiévales et cinq pièces du XVIe siècle. Seuls des phénomènes de migration des objets vers la couche supérieure peuvent expliquer cette situation.

91A travers toutes ces observations, il apparaît clairement que les monnaies ne peuvent être utilisées mécaniquement pour dater les unités stratigraphiques. Pour s’en convaincre, il convient de revenir sur la chronologie de ces monnaies. Les trois monnaies les plus anciennes (n° 12-1-4), datées des XIe-XIIIe siècles, sont dispersées dans trois US différentes correspondant aux phases de destruction et d’abandon et que l’étude du mobilier permet de dater du XVIIe et au-delà. Autorisent-elles pour autant à conclure à l’occupation du site dès le XIe siècle ? En l’absence de tout autre indice, cette hypothèse doit être écartée. Les cinq monnaies des XIVe-XVe siècles (n° 13-17-2-5-14), se concentrent dans le secteur et nord-ouest et dans les niveaux de démolition qui datent avec certitude de 1613. Cette inadéquation entre la datation des monnaies et celle des unités stratigraphiques s’explique si on admet que les occupants avaient conservé volontairement ou par inadvertance des monnaies anciennes qui furent jetées par les ouvriers comme beaucoup d’autres objets jugés sans valeur. Conduisent-elles à penser pour autant que l’édifice existait à cette époque ? C’est vraisemblable mais il sera nécessaire d’en trouver la confirmation dans les autres sources archéologiques et dans les sources écrites. Les sept monnaies du XVIe siècle, (n° 15-16-8-9-10-11-18) se concentrent dans les carrés E-FG2, dans la couche de démolition et surtout dans celle d’abandon. Elles confirment l’importance de l’occupation du site à l’Epoque moderne.

Image 10000000000004100000059E1483B8509AEA12AD.jpg

Fig. 54 : Monnaies : dessins

Image 100000000000040E000005A091198B40DF962825.jpg

Fig. 55 : Monnaies : dessins

Image 100000000000040F000005A27C8DDF8F9E0366F4.jpg

Fig. 56 : Monnaies : dessins

Image 100000000000040E0000059DC8AA8D6ECAE56E34.jpg

Fig. 57 : Localisation des monnaies et jetons (les numéros renvoient aux numéros des objets)

(Plan G. Giuliato, Cl. Voignier, 1992)

Image 100000000000040F000005A0E871AB4F802F0389.jpg

Fig. 58 : Monnaies : photographies

Image 100000000000040C0000059F2464ADE5E51086CB.jpg

Fig. 59 : Monnaies : photographies

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.