Version classiqueVersion mobile

De la photogénie du réel à la théorie d’un cinéma au-delà du réel : l’archipel Jean Epstein

 | 
Chiara Tognolotti
, 
Laura Vichi

Partie II. Le cinéma au-delà du réel : les années 1940 et la philosophie du cinéma

Le cinéma au-delà du réel : les années 1940 et la philosophie du cinéma

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans cette deuxième partie on relira l’œuvre de Jean Epstein soit du point de vue chronologique – c’est-à-dire à partir des années 1940 –, en reprenant la démarche suivie dans la première partie, soit du point de vue de la pensée sur le cinéma, qui trouve en cette décennie son moment de productivité le plus riche. Dans ce but on essaiera de retracer le dénouement de l’idée de photogénie – qu’on a vue dans la première partie en relation avec la réflexion sur le cinéma du réel – à travers la relecture des écrits théoriques du réalisateur et des ses deux derniers films, Le Tempestaire et Les Feux de la mer, pour se pencher enfin sur les matériaux préparatoires d’où surgissent et la théorie et les pellicules, c’est-à-dire les notes de lecture préservées dans le Fonds Jean et Marie Epstein, qui en mettent en lumière la genèse et en relancent la portée envers maints aspects des théories du cinéma contemporain.

© Edizioni Kaplan, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search