Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Critique d’art au Mercure de France (1890-1914)

Première partie. « Lettre sur la peinture »

La vie artistique

Gustave Kahn et Charles Morice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’exposition universelle s’était déjà tenue en 1889 à Paris avec une section peinture. En 1900, elle est l’occasion d’une grande rétrospective intitulée « Centennale de l’art français ». André Fontainas, que l’on connaît d’habitude plutôt pondéré, s’insurge contre la mauvaise organisation de cette exposition qui tend précisément à faire croire que l’art n’a pas avancé d’un pas depuis 1889. Il écrira par la suite deux articles beaucoup plus modérés sur l’exposition elle-même, en juin et juillet 1900.

De vagues rumeurs, depuis un temps, circulent d’ateliers en ateliers touchant l’organisation de la section des beaux-arts à l’Exposition universelle. Un mécontentement général parmi les artistes se prépare. Déjà l’on voit les étrangers, peu satisfaits des emplacements médiocres qui leur sont délaissés, disposés à envoyer à Berlin plutôt qu’à Paris : peut-être les Français encore devront-ils émigrer, cette année, pour se faire connaître et apprécier !

Une commission – plusieurs commissions ...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540