Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sur l’origine de l’activité artistique

 | 
Konrad Fiedler

L’artiste, le réel et les formes Konrad Fiedler et le projet d’une esthétique de la création

Danièle Cohn

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sans prétendre à l’ampleur d’un système, l’entreprise de Konrad Fiedler (1841-1895) se veut une refondation de toute réflexion possible sur les arts. Elle tient du kantisme sa tonalité critique et participe de l’édification d’un nouvel a priori qui enregistre les acquis scientifiques d’une psychophysiologie de la perception pour élaborer une anthropologie de la vision. Contemporaine de Cézanne, référence future du Blaue Reiter et du Bauhaus, puis de la peinture américaine d’après-guerre, la pensée de Fiedler constitue un préliminaire déterminant à ce qui deviendra la Kunstwissenschaft1. Abstraction et Einfühlung de Worringer, les Principes fondamentaux de l’histoire de l’art de Wölfflin comme la Philosophie des formes symboliques de Cassirer découlent en bonne part de la source fiedlérienne qui a contribué à rendre possible un « transcendantal impur2 ».

Contre l’esthétique

Pour mener à bien cette refondation, Fiedler déclare la guerre à l’esthétique philosophique en usage, qui corresp...

Auteur

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540