Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 1

Deuxième partie. L’élaboration en système de la notion d’expression

La critique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ERNST THEODOR WILHELM AMADEUS HOFFMANN (1776-1822)

Les essais poétiques d’Ernst Theodor Wilhelm Amadeus Hoffmann sur la musique instrumentale, l’opéra et la musique sacrée sont au départ des critiques parues dans l’Allgemeine Musikalische Zeitung de Leipzig à laquelle il collabore de 1809 à 1819. Leur influence dans toute l’Europe durant la première moitié du xixe siècle tient moins à l’originalité des idées exposées qu’à la réussite littéraire de leur expression.

Hoffmann est un grand artisan de la réception romantique de Beethoven, parce qu’il porte au sommet sa musique purement instrumentale, au détriment de sa musique vocale, tout en soutenant, dans son dialogue sur l’opéra Le Poète et le Compositeur (1813), que parole et musique ont une origine commune. L’appellation « romantique » ne renvoie pas à une période historique, mais vaut pour une catégorie à portée transhistorique : toute grande musique – qui atteint les sources secrètes du moi intime, de la nature, qui parvient à « l’...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540