Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 1

Première partie. La remise en cause du modèle de l’imitation

Vivaldi, Les Quatre Saisons, 1725

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LE QUATTRO STAGIONI. LA PRIMAVERA

Image img01.jpg

Vivaldi, Les Quatre Saisons, 1er mouvement du « Printemps », fin 1725.

Dans le cadre du concerto de soliste, Vivaldi introduit la description dans le genre purement instrumental. La correspondance qui existe entre les poèmes et la musique des Quatre Saisons est indiquée dans l’édition originale (Amsterdam, Le Cène, 1725) par des lettres capitales placées en début de vers et reportées sur la partition. L’idée descriptive est renforcée par la présence d’un ou plusieurs mots : « chant des oiseaux », « le coucou », « l’ivrogne »… Par ailleurs, chaque « saison » suit le plan strict en trois parties du concerto pour violon que Vivaldi, dans ses autres œuvres, contribue à répandre. À l’intérieur des parties, la ritournelle propose les éléments « constants » du poème (l’« idée » du printemps), tandis que les épisodes présentent un caractère nettement imagé. L’auteur des poèmes semble inconnu. Certains, au vu du papier et de l’écriture, avancent qu’il pourrait...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540