Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Théorie de la figure humaine

 | 
Pierre Paul Rubens

Préface

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 1000000000001F2A000020AACDBCFE9C.jpg

Peintre immense, Pierre Paul Rubens est un théoricien méconnu. Célébré comme un gentilhomme de la culture, loué pour son rôle diplomatique et sa correspondance avec les grands esprits de l’époque – Franciscus Junius ou le magistrat aixois Nicolas-Claude Peiresc –, il n’a pas laissé de réflexions sur son art ou, s’il en a laissé, elles ont à jamais disparu. Le seul écrit théorique que l’on reconnaisse à Rubens consiste en un passage cité en 1708 par son admirateur et propagandiste Roger de Piles dans le Cours de peinture par principes, qui porte sur l’imitation des statues antiques et est recopié en français d’après un original en latin dont le texte est donné : ce passage, dont l’édition moderne la plus largement diffusée ne reproduit que la version traduite1, est régulièrement utilisé par les historiens – ainsi récemment Svetlana Alpers dans La Création de Rubens – qui considèrent que l’autorité de Roger de Piles l’accrédite. La publication en 1773 par le libraire Jombert, à Paris,...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540