Version classiqueVersion mobile

Pastiches et parodies

 | 
Elsa Courant

Postfaces

Dans un texte de Julia Kristeva

Texte intégral

À la manière de La Révolution du langage poétique

I/ QUESTION FORCLUSIVE : STYCHE ET RHODIE, OU LE CUCUS CONCORS PLENUS

A. Préliminaires théoriques

  • 1  Ou « saint home ».

1La composante « poëtique » de notre objet le place d’emblée, de par sa « nature » jonctive (de liant sémique) et disruptive, c’est-à-dire de motricité magmatique, au cœur de notre étude. On s’attachera en effet à considérer le Texte non dans sa forme, mais dans la dynamite qui le fait advenir, ce qui jusqu’alors n’a été traité qu’à la marge, et encore superficiellement. On ne s’en étonnera pas : ce dispositif palingénésique (ce bedeuten modifié-modifiant) accomplit de façon conti-nu (tritionn)-ée le marquage thétique inhérent aux structures virtuelles de la Page. Ce constat implique donc que les formes de la Rhodie et du Styche (qui, ainsi que l’a noté mon barbier, retrouvent, après négativaktion du pas discordantiel, leur pureté holophallique) soient, dans le procès de senefiance, des con-ducteurs. Car le langage se réfléchit en sa pratique par l’expériencement du re-flux essentiel que le Monde, force chtonienne de réversion, introjecte en chacun. C’est que la motilité de l’eutrapélie lui confère, par le frayage terminatif de ce que Lacan a justement nommé « synthome1 », la force apotropique, et donc révolutionnaire, préalable au retournement de l’Ordre matacritique : là où la mite ne s’approche pas pour manger, Hippocrite en cet art ne vaut pas Démocrate (Livre de l’Évangile selon Thomas – Loggion 76, 10-11).

  • 2  C’est Maciste contre le langage ; c’est-à-dire non Céline (« Châtions, châtions nos expressions !. (...)

2Insistons sur cette première conclusion : le toilettage phrastique d’Éros et Thanatos, le par-trop-polli2, aboutit à une (L. Guyau) « mornalité kinésique » conçue comme espérience par l’Esbouffre de la trinité stylistique : normalité ; morne-té ; mortalité. Précisons cette déni-fission en remontant, dans une perspective tropogloditte, à la généalogie du terme : pas-tyche [ΤUχη, « Fortuna »] > paSty-*che ou : – x > pasticcio (pâté ; et en gascon, pastis : mélange). Ainsi éclairés, nous saisissons toute la portée de ce mouvement de re-jet mal-larmé-en***, où l’initiative est (dé)laissée à la spécularité du Mime-sans-objet, éclart-ement de l’Énigme qui se donne sur le mode « stéganographique » (Iliana Zinguer) du Livre. Moment antérieur – Hegel aidant – à toute pataphtisique transtextuelle. Ce n’est, tout compte fait, que reprendre, mais par dévolution sumperigraphique, sur le plan du grand stile et Sphyncter discursif, ce que J.-M. Reichter a défini, sans toutefois en percevoir l’aurale puissance, comme < diabolie > ; et qui, dans la chora sémiotique, se veut quine-Mime langagière aux phatrasiques puissances d’Encartement. Précisons peut-être : si « l’acquisition du langage suppose la suppression de l’analité » (LRDLP, p. 139), et que, d’autre part « la langue est *** » (R.B.), on dira alors, dans une perspective marxienne, et avec ou sans Gide, que le coxalgique activisme langagier possède, et doit posséder – c’est-à-dire esclitrer – le (dé)battement (Deguy) de la fange saturnique (Verlaine dirait du « Rire cruel »), fille de Haqîqa et d’Heureusilogia.

3VA

Notes

1  Ou « saint home ».

2  C’est Maciste contre le langage ; c’est-à-dire non Céline (« Châtions, châtions nos expressions !... » {Oh} Les Beaux Draps), ni Duchamp (« La vie à crédit », Notes) mais Gogo Ball (« jolifanto bambla ô falli bambla ») qui figure le gloubi-goublalchimisme de cet exerWitz entaché d’il-lustre(s) modèles. Notons à ce titre l’essai, sur la colline inspirée – la dive Sainte Geneviève ; d’une horde norme-à-rien-ne : la chose n’est à prendre que comme délices délectatives de momies d’érudition et vermine bibliortuaire. Toutes nos remarques s’appliquent d’ailleurs parfaitement à cet ouvrage, mais pour mieux en congédier l’aliénation sudoripare.

© Éditions Rue d’Ulm, 2016

Licence OpenEdition Books

Acheter

Volume papier

leslibraires.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search